AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809712964
Éditeur : Editions Philippe Picquier (02/11/2017)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Un être humain sur quatre est une femme asiatique. Il est donc essentiel d’interroger la question des femmes à partir de l’Asie. Qu’avons-nous à apprendre des inégalités hommes-femmes dans cette région du monde, quels problèmes se posent avec le plus d’acuité ? Sommes-nous dans une période de progression du statut des femmes ou bien sommes-nous en train d’assister à un retour en arrière ?
En Asie, les femmes ne vivent pas toutes dans le même espace ni dans le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fuyating
  03 février 2018
"Etre femme en Asie" est un livre très instructif et bien documenté nous brossant un vaste portrait de la situation des femmes sur ce continent. Anne Garrigue nous y livre l'état actuel de la condition féminine et l'évolution que celle-ci a connu depuis plus d'un demi-siècle, tout en s'appuyant sur des chiffres et des études ayant déjà été faites. 
L'auteur s'intéresse à divers domaines, que ce soit à la place des femmes en politique, à leur éducation, à leur travail (et bien d'autres), mais également aux violences conjugales qu'elles subissent, aux mariages arrangés, aux avortements forcés. Anne Garrigue met entre autres en lumière la masculanisation plutôt globale du continent, entraînant peu à peu des répercussions sociales dont un manque de femmes et donc un célibat forcé pour les hommes. Elle fait de nombreuses comparaisons, entre pays bien sûr, mais aussi entre différentes conditions de vie : ainsi les femmes rurales ne seront par exemple pas traitées de la même manière que les femmes urbaines, et elles n'auront pas accès aux mêmes opportunités. Trait également intéressant, l'auteur nous présente toujours la situation dans un certain domaine, puis nous donne des exemples et des cas précis (Chine, Japon, Inde, Corée du Sud, etc.)
Bien que la condition des femmes ait progressé (notamment dans l'accès à l'éducation), il y a encore bien du chemin à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lemillefeuilles
  18 février 2018
J'avais repéré ce livre, qui me faisait de l'oeil, et lorsque j'ai appris qu'Anne Garrigue venait faire une rencontre, je n'ai pas hésité une seconde. Féministe, je m'intéresse de ce fait aux droits des femmes... et je souhaite être le plus intersectionnelle possible dans cette lutte, en prenant en compte les femmes qui souffrent d'une double (voire triple) discrimination : les femmes racisées, trans, non-hétérosexuelles, non-valides, etc. Un essai sur le quotidien et la vie des femmes asiatiques (de tous les pays asiatiques) me semblait donc parfait.
Anne Garrigue a vécu vingt-deux années dans des pays d'Asie, et s'intéresse à différents domaines : l'emploi, la politique, l'économie, l'éducation, les soins, les violences faites aux femmes... Elle s'appuie sur des études, des statistiques, et c'est extrêmement documenté.
En effet, les faits présentés sont très clairs : il y a beaucoup de chiffres, de pourcentages... cela permet de mettre en lumière ce qui est annoncé. Je sais que j'aurais bien du mal à retenir ces chiffres (parce que j'ai un véritable problème avec les données chiffrées en général), mais pas ce que j'y aurais appris. Et le sujet traité est si important que je pense remettre le nez dans ce livre de temps en temps.
Malgré cela, l'écriture restait agréable à lire, d'autant plus que le sujet était passionnant. Je ne savais pas, par exemple, que les femmes étaient si mal considérées au Japon et j'étais estomaquée d'apprendre qu'il y avait autant d'avortements réalisés afin de ne pas avoir une fille, dans certains pays asiatiques. Je pourrais vous donner bien d'autres exemples, mais le panel de sujets était tellement varié que j'en aurais pour des heures...
Ce livre m'a beaucoup appris sur la situation des femmes qui vivent dans des pays asiatiques, et sur les différences qui existaient entre chacun de ces pays (parce que bien évidemment, la situation n'est pas pareille partout et l'Asie est immense, comme vous le savez).
Le petit déjeuner littéraire animé par Anne Garigue était très intéressant également, et j'ai pu noter qu'il y avait visiblement assez peu d'hommes présents... ce qui ne m'a pas surprise mais pose véritablement question, à l'heure où les droits des femmes et le féminisme concerne absolument toute la population.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Seijoliver
  21 janvier 2019
« Esclave est le prolétaire, esclave entre tous est la femme du prolétaire. […] Partout, l'homme souffre dans la société maudite ; mais nulle douleur n'est comparable à celle de la femme. » Louise Miche, 1886.
Bien sûr il y a des féministes en Asie, même si précise Anne Garrigue, le féminisme est un mot dont on se méfie car notamment « trop lié à la modernité occidentale et au colonialisme ».
La condition des femmes est donc au coeur de ce document. Ce sont surtout les trois grands de la zone, Inde, Chine et Japon sur lesquels le focus est mis, mais ne sont pas oubliés, Corées, Mongolie, Pakistan, Bangladesh, Malaisie, Thaïlande, Philippines (le champion asiatique concernant les écarts entre hommes et femmes), Indonésie, Cambodge, Laos, Vietnam.
Globalement la situation s'améliore, selon des rythmes propres à chaque pays, mais, mais, les disparités existent toujours, quand ce n'est pas des régressions qui s'opèrent (l'auteur pointe notamment la Chine).
Ce livre est basé sur les rapports du Global Gender Gap Report qui existent depuis 2006. Cet état des lieux est donc illustré de tableaux, de chiffres et de statistiques : passées au crible, la démographie, l'éducation, la famille, le travail, la vie politique, les migrations et la traite des femmes. (Manque à cet état des lieux, peut-être faute de données, un mot sur les minorités sexuelles). A côté des chiffres, Anne Garrigue convoque aussi des chercheurs pour proposer analyses et interprétations des changements à l'oeuvre. Mais, attention, le livre est court, 140 pages, et est donc relativement modeste. Très instructif néanmoins.
Et... un être humain sur quatre est une femme asiatique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
NonFiction   20 février 2018
Un profil économique, éducatif et social de la femme asiatique.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SeijoliverSeijoliver   21 janvier 2019
Dans les trois dernières décennies, le réveil de la Chine et de l'Inde, et la montée en puissance ultra-rapide de l'Asie ont fait sortir les femmes massivement du "fond de la maison". Leur niveau d'éducation s'élève encore plus rapidement qu'ailleurs, y compris dans des zones pauvres. A l'école, les jeunes asiatiques ont rattrapé, voire dépassé les garçons et elles n'hésitent plus à miser sur la technologie ou à se déplacer au-delà des frontières pour se former et gagner de l'indépendance, quitte à retarder, voire boycotter mariage ou maternité si nécessaire pour faire carrière.

En général, les femmes asiatiques ont gagné un contrôle plus grand sur leur fécondité, et des législations protectrices de leurs droits ont créé les conditions nécessaires sinon suffisantes pour qu'elles se défendent.

L'explosion des nouvelles technologies dans un contexte de développement ultrarapide, alors que la domination masculine reste bien ancrée, ébranle les fondements mêmes de la société et de la famille. Le risque, pour les femmes comme pour les hommes, est qu'un individualisme consumériste dans la solitude du chacun pour soi envahisse tout le terrain. Dans un monde de l'argent-roi, les plus pauvres et notamment les femmes souffrent particulièrement.

Ce risque est combattu, dans les pays où la société civile est libre de s'exprimer, par un riche mouvement associatif, où les femmes jouent un rôle moteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FuyatingFuyating   03 février 2018
Sur un fond global où l'on assiste à un double mouvement, retour en arrière des idéologies mais aussi émancipation des filles par l'éducation , la place des femmes reste plus que jamais un indicateur du degré d'ouverture et de liberté qui existe dans les sociétés.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre