AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782903721145
76 pages
Éditeur : Lettres vives (01/09/1991)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Très noble et très haute voix, écrite plus qu'avec des mots, avec la chair vibrante et meurtrie qui la porte, et l'Eloge de la fatigue nous introduit presque sans angoisse, avec le calme d'une expérience vécue au-delà de notre épuisement, à cet état d'outre-mémoire d'où nous ne sortirons plus, "où la fatigue constituera seule le mouvement de l'être, dans l'inconscience de soi et de la fatigue". Texte guérisseur qui n'use pas du taedium vitae pour nous désespérer, po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
coco4649coco4649   01 juin 2017
L’Éloge de la fatigue
Extrait


La fatigue vient avec la nuit,
nous pourrions croire que par elle nous communions
nous respirons de même vent que tout qui
[azur]____[/azur] [azur]____[/azur] [azur]____[/azur]
 appartient au cycle du jour et de la nuit.

Elle paraît comme un poids, ce poids qui nous fait
[azur]____[/azur] [azur]____[/azur] [azur]____[/azur] [azur]
 ____[/azur] chuter au centre de l’être
et pourtant elle ne pèse pas.

Elle n’a pas de visage, effaçant presque le nôtre
soudain nous ne sentons ni la faim, ni aucune nécessité
et nos pensées vagues sont comme des murmures étrangers
échos lointain de combats inachevés.

Tant de gorges se sont serrées dans les murs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   31 mai 2017
AMOUR…


Amour
nuit au fond du corps
déjà prête à m’ensevelir.
De cet amour il faut croire
qu’il est une part de moi
un morceau de ma chair
ce regard intérieur
qui sait ce que veut l’appel du jour.
Dans ces yeux, mes yeux ont vu
ce qu’ils désirent
et y renoncer serait mourir à moi-même.

Existe-t-il cet autre
qui ne nous reproche jamais d’être ?
Est-il l’épure de soi-même
au point de croire que jamais
nous ne saurions le perdre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   31 mai 2017
Les Nuits échangées


extrait

Et dans nos mains l’affranchissement des insectes
qu’on écrase sans crainte,
étonnés seulement par les petites taches brunes
sur les doigts…

La nuit annonce un visage intérieur
visage qui ne peut ignorer la façon dont je mourrai…
Et je sens précisément dans l’approche
qu’une telle figure est visible pour être donnée.

Refuser ce regard.
Occulter une mémoire lointaine, totale,
une mémoire qui sait ce qui me fonde
et pourquoi je deviens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre