AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207065771X
Éditeur : Gallimard Jeunesse (09/10/2014)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 82 notes)
Résumé :
La jeune Willow Chance n'est pas une adolescente comme les autres et l'assume sereinement. Willow est un génie, fascinée par le chiffre 7 qui ponctue tout ce qui lui arrive d'important. Quand elle perd ses parents dans un accident de la route, son monde et son bonheur volent en éclats. Il faut les reconstruire... à l'aide des rencontres les plus inattendues.
Un roman dénué de sentimentalité, mais qui fait pleurer, une histoire de tragédies, mais qui fait rire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  13 octobre 2014
Willow Chance, élève surdouée de 12 ans, perd ses deux parents adoptifs dans un accident de la circulation. Sans proche parent chez qui aller, elle est accueillie temporairement par la mère de Mai et Quang-ha, deux ados qu'elle vient de rencontrer chez Dell, un conseiller psychologique à côté de la plaque. Ils vont tous devoir apprendre à vivre ensemble et cela ne va pas être de tout repos car l'arrivée de Willow va bouleverser les habitudes de chacun…
Un très chouette roman, sur un thème difficile (la perte de parents et la difficulté de faire son deuil) mais l'écriture est empreinte de beaucoup de sensibilité et d'humour.
Je dois dire que je me suis vraiment attachée à tous ces personnages. Willow est une surdouée incomprise, solitaire et introvertie, adorant le jardinage et le chiffre 7 : elle va peu à peu se reconstruire et apprendre à s'ouvrir aux autres. Dell, sous des airs bourrus et désabusés, se laisse amadouer par Willow et montre peu à peu son grand coeur. Et que dire de la famille Nguyen qui accepte Willow comme elle est, révolutionne la vie de Dell et en ressort plus soudée que jamais et de Jairo, ce chauffeur de taxi qui change de vie grâce à une simple phrase de l'héroïne…
J'ai trouvé cette histoire originale, émouvante par l'évolution positive des personnages et drôle de par les situations cocasses auxquelles on assiste.
J'avais beaucoup aimé Cavale et ce titre confirme que Goldberg Sloan est une auteure dont j'apprécie le style : d'un événement tragique, elle parvient à écrire une histoire pleine d'optimisme et de joie de vivre.
A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
orbe
  11 décembre 2014
Willow a deux obsessions majeures : les pathologies et les plantes et elle ne jure que par le chiffre 7.

Son problème du moment ? Son entrée au Collège !

Ses parents souhaite qu'elle s'intègre et se fasse des amis alors que la jeune fille tente de survivre dans la jungle et l'incompréhension de ses différences.
Elle atterrit dans le bureau d'un conseiller pédagogique...lui aussi très particulier et y fait la connaissance avec Mai et son frère Quang-ha.

C'est à ce moment précis, alors que son ciel s'éclaircit, que Willow doit faire face à la disparition soudaine et incompréhensible de ses parents. Comment survivre dans un monde décidément inintelligible ?

Nous suivons le parcours d'une jeune autiste qui a le syndrome d'Asperger. D'une grande faculté intellectuelle dans certains domaines précis, elle se révèle totalement incapable à communiquer avec ses semblables.

C'est la rencontre avec d'autres personnages à la marge, que Willow va réussir à se créer un réseau personnel et se construire. le thème est intéressant et l'écriture agréable.
Un bon livre qui permet de percevoir la vie autrement et donne envie de planter des fleurs et des arbres ;-)
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Laviniaa
  31 octobre 2014
Willow Chance n'est pas une fille de douze ans comme les autres. Willow est un petit génie passionné par la médecine et la botanique qui fait une fixation sur le chiffre 7. Son monde s'effondre quand ses parents meurent tous les deux dans un accident de voiture, elle est alors recueillie temporairement par la famille de sa première et toute récente amie Mai. Pattie, sa mère, prend rapidement la petite fille sous son aile et décide de la garder en attendant qu'ils lui trouvent un foyer. Quang-ha, le frère de Mai, n'apprécie pas cette intrusion dans sa petite vie tranquille. Quant à Dell Duke, le conseiller scolaire des enfants, il se retrouve embrigader à sa plus grande stupeur dans des embrouilles servant à garder la petite fille avec eux. Bien malgré eux, tous vont s'attacher, tout doucement. Les liens se créent et leur vie va être métamorphosée par cette cohabitation inattendue.
À peine reçu, j'ai tout de suite eu envie de lire ce livre. Peut-être est-ce à cause de sa couverture - que je trouve magnifique - ou à cause de cette histoire de deuil, un sujet que je connais plutôt bien. On parle peu de cette sortie et je trouve ça regrettable car ce livre est.. unique.
Déroutant même. Il ne traite pas du deuil et de la perte de proches de la manière dont on pourrait s'y attendre, surtout quand l'héroïne est une petite fille de douze ans. Cette petite fille de douze ans prend la chose d'une manière toute personnelle et étonnante, très rationnelle. Tout le récit - ou presque, la fin est très émouvante - est très calme, très stoïque. On a beau avoir droit parfois au point de vue d'autres personnages, le récit reste pareil, sans sursauts d'émotion, sans exagération, comme Willow. Les changements se font, bien sûr, mais de manière subtile. On voit Willow sortir de sa bulle de douleur tout doucement, on la voit réapprendre à vivre et surtout réapprendre à penser au futur. Alors qu'elle n'avait plus envie de rien, elle recommence à s'intéresser petit à petit à ce qu'elle adorait alors.. et à partager ça autour d'elle. C'est ça qui est incroyable, c'est l'effet qu'elle produit sur les autres, bien malgré elle. Qu'il s'agisse de son conseiller - un fainéant plutôt détestable au début, de Quang-ha - le frère silencieux, ou de Jairo - le taximan attendrissant, tous verront leur vie quotidienne changer malgré eux grâce à son influence. Tout ce microcosme est tellement attachant qu'en refermant le livre j'avais l'impression de quitter des amis. A travers le récit je me suis retrouvée complètement intégrée, complètement passionnée.. je faisais partie d'eux et c'était follement bon parce qu'ils sont tous uniques et généreux, à leur manière.
Je passe la plus grande partie de la journée avec Pattie.
Elle est là pour moi.
Et une simple présence représente quatre-vingt-dix-neuf pour cent de ce qui importe quand votre monde s'effondre.
S'il y a bien une chose que j'ai apprise au cours de ces derniers mois, c'est qu'on peut inventer des étiquettes pour classer les êtres vivants, mais qu'on ne peut pas mettre les gens dans des cases.
La vie par 7 est un roman émouvant et original aux personnages extraordinairement attachants. Un roman jeunesse qui peut se lire à douze ans comme à trente, un roman tragique pourtant plein d'amour, d'amitié et d'espoir.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
docidf
  06 octobre 2015

Résumé : Willow Chance est une jeune américaine de 12 ans surdouée. Elle se passionne pour le chiffre 7, les pathologies, la botanique et le jardinage qu'elle pratique scientifiquement chez elle. Tout cela ne facilite pas les relations avec ses camarades et, dans son nouveau collège, malgré son envie, elle n'arrive pas à se faire des amis. Accusée à tort d'avoir triché, elle est envoyée chez Dell Duke, un conseiller en éducation. Là, elle va croiser des adolescents, qui comme elle, sont perçus comme asociaux et en grandes difficultés scolaires et elle va se lier d'amitié avec Mai, une jeune fille d'origine vietnamienne plus âgée qu'elle. Malheureusement ses parents se tuent dans un accident de la route et Willie, n'ayant aucune famille proche, se retrouve seule. Mai arrive à convaincre sa mère de recueillir Willow et de tromper les services sociaux sur l'état de leur logement et de leur situation financière pour éviter que Willow ne parte dans une famille d'accueil
Mots clés : DEUIL / AMITIE / DIFFERENCE / RESILIENCE / ENFANT PRECOCE / CONTE PHILOSOPHIQUE / SOLITUDE / SOLIDARITE
Commentaires : On peut craindre au début du récit que l'auteur n'utilise le génie de Willow, qui la coupe des autres enfants, pour décrire des lubies sensées être drôles. Mais ses différents centres d'intérêts et notamment sa passion du jardinage qui la rattache à la vie vont provoquer une sorte de renouveau pour elle et pour son entourage. Car Willow, malgré l'immense drame qui la touche, ne va pas se renfermer sur elle-même et pour faire face à une réalité insoutenable, elle va se battre mais autant pour elle que pour les autres. Et elle va provoquer « de petits miracles » dans la vie de son entourage, sans pouvoir magique mais grâce à son intelligence, sa tendresse, sa bonne volonté et son attention aux autres. Ce roman est sentimental mais pas larmoyant et la manière très particulière de Willow d'appréhender les choses et les gens, sa façon de penser font que son monde intérieur est très riche et poétique et que l'on éprouve beaucoup de sympathie pour elle. Cette histoire, optimiste et un peu idéaliste, permet de débattre de sujets graves : l'importance de la famille, de l'amitié, de la solidarité, les conséquences de nos choix de vie, la responsabilité que nous avons les uns vis-à-vis des autres, la valeur de l'argent, l'intégration de chacun dans un groupe ou dans la société, la protection de la nature, l'estime de soi et l'hygiène.
Pistes de discussion
• Est-ce que Willow rejette les autres jeunes ?
• Est-ce que vous avez déjà rencontré une fille ou un garçon qui ressemble à Willow ?
• Pourquoi Mai s'intéresse-t-elle à Willow ?
• Qu'est-ce qui permet à Willow de survivre à ce drame ?
• Que pensez-vous de la technique de Dell Duke de mettre les gens dans des cases ?
• Que pensez-vous de la générosité de Pattie ?
• le jardinage a-t-il vraiment des vertus ?
• Willow désire-t-elle changer la vie des autres ?
• Pourquoi a-t-elle une telle influence sur ceux qu'elle rencontre ?
• Est-ce que vous pensez que ce récit est réaliste ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zebell
  27 décembre 2014
Les achat compulsifs m'enchantent comme me débectent. J'en fait principalement quand ça ne va pas très bien. En plus, ces derniers mois, j'avais considérablement freiné mes achats. Pourtant, en cette période, tout recommence. le moral est redescendu, peut être à cause de la pluie, de la fatigue ou de ma piteuse performance pour le premier bac blanc de français.
Tout ces mots pour dire que je me suis procurée La Vie par 7 grâce à un achat compulsif.
J'aimerais aussi préciser que j'achète rarement un livre pour le lire immédiatement après.
C'est ce qu'il s'est pourtant passé avec La Vie par 7 de Holly GOLDBERG SLOAN.
Cette auteur, que je n'avais jamais lu, m'a beaucoup été conseillé par la Dame du CDI de mon lycée, mais pour son roman Cavale. Je dois avouer qu'en achetant – compulsivement – La Vie par 7, je ne pensais absolument pas les moultes conseils de cette Dame.
Ce qui m'a attiré l'oeil, dans ce livre, c'est la couverture : des poissons, dont un rouge qui nage à contre courent. le poisson, le rouge, la différence… Cette première de couverture symbolise très bien Willow Chance, la principale voix de ce roman.
Willow a 12 ans mais, surdouée, elle semble en détenir le double. Mais surtout, elle est doublement orpheline par la perte de ses deux parents, sa seule famille, dans un accident de voitures. Après ce vide béant, cette enfant attachante doit se reconstruire, elle va essayer de le faire à l'aide de personnes qui ne payent pas de mine.
Ce roman aurait pu être un coupe de coeur, car il m'a transporté de la plus belle des façons. Mais il m'a tout de même manqué cette petite chose, ce petit rien du tout qui fait les coups de coeurs.
Je chipote, car La Vie par 7 a tout de même été une lecture très forte. de par l'écriture intéressante de Holly GOLDBERG SLOAN. Lorsque j'ai commencé ma lecture, ceci m'a d'ailleurs assez surprise : les pages sont très aérées et la touche du saut de pages a dû être très usée ! C'est un point qui a mitigé ma lecture. En première impression, je pensais ne rien lire. Mais ce n'était juste qu'une impression, car les phrases ont beau être concises, elles transmettent beaucoup de poésie. Par la justesse de ses mots, l'auteur nous émeut au plus profond de notre être. Ce livre n'est pas un simple livre, c'est une ode au bienfait des relations humaines.
Les personnages de ce roman sont tous des perles, même s'ils n'en n'ont pas l'air en première vue. Les clichés sont si accentués qu'ils en sont oubliés. Nous avons alors une entité sauveuse obèse, vietnamienne, délinquante et fashionista.
La Vie par 7 est un roman heureux comme j'en ai presque jamais lu, et ça fait du bien.
Holly Goldberg Sloan est en voie d'accéder à ma liste d'auteurs très très très appréciés, c'est pourquoi je vais vite essayer de me procurer Cavale pour valider ces propos.
La Vie par 7 a été une très agréable surprise. Je le conseille vivement : rien de mieux pour se redonner le sourire !
Lien : http://lamouchequilouche.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (2)
HistoiresSansFin   17 février 2015
Un beau roman qui, bien que traitant de la difficulté de surmonter un décès, nous fait sourire plus d'une fois, et ne tombe jamais ni dans l'excès, ni dans le pathos.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   13 janvier 2015
Holly Goldberg Sloan, comme un LOUIS SACHAR, se donne les moyens de préserver la fraîcheur de son roman sans le gnan-gnan. Elle varie les modes narratifs, passant du « je » de Willow à un narrateur omniscient qui parfois revisite plus largement les événements. Elle s'intéresse à tous les personnages, montrant par l'exemple les grandes et petites bizarreries de chacun, et adoucissant ainsi celles de son héroïne.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   16 février 2016
Elle me dévisageait sans ciller.
- Tu as triché.
Je me suis surprise à répondre:
- Je n'ai rien triché à rien du tout.
Elle a expiré.
- D'après ton dossier, on t'a détecté, il y a plusieurs années des aptitudes élevées. Tes professeurs n'ont rapporté aucun éléments le confirmant. Personne dans tout l'État n'a obtenu un score parfait à ce test.
J'ai senti que mon visage s'échauffait.
- Vraiment ?
Mais ce dont j'avais envie, c'était de hurler: "Votre coude gauche présente des symptômes de psoriasis de cinquième type, une pathologie érythrodermique caractérisée par de grosses plaques d'un rouge intense. Pour vous soulager, je vous recommanderais un traitement à base d'application de crème à la cortisone deux et demi pour cent combinée à une exposition régulée au soleil - sans coup de soleil, bien sûr."
Pourtant je me suis retenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AndreaBaladenpageAndreaBaladenpage   01 décembre 2015
Je m’inquiète pour Quang-ha.

Je sais qu’il a beaucoup de devoirs à rendre cette semaine. J’espère qu’il essaiera au moins d’en faire une partie.

Et puis, il y a Dell. Recommencera-t-il à fourrer des tonnes d’objets dans ses placards ? Se remettra-t-il à regarder par la fenêtre en attendant que sa vie débute ?

Pattie continuera-t-elle à travailler si dur ? Je sais pertinemment que les vapeurs des vernis à ongles lui sont nocives.

Je me rend compte que je me fais du souci pour chacun d’entre eux.

C’est mieux que de m’en faire pour moi.

Voici l’un des secrets que j’ai appris au cours de ces derniers mois.

Se préoccuper des autres détourne les projecteurs de ses propres malheurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   10 décembre 2014
Système Dell Duke des Gens Bizarres :

1 = INADAPTE
2 = EXCENTRIQUE
3 = LOUP SOLITAIRE
4 = CINGLE
5 = GENIE
6 = DICTATEUR
7 = MUTANT
(....)
Dell Duke s'est noté lui-même.
D'abord je suis consternée.
Et puis je comprends qu'il essaie simplement d'appréhender le monde.
Il cherche un moyen de tout ranger dans des catégories.
Il envisage les gens en tant que membres d'espèces différentes.
Il a tort, bien sûr.
Chacun de nous appartient à tous les groupes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MifiMifi   11 septembre 2016
Je suis très,très fatiguée,mais je prend une douche et me lave les cheveux.
Je les laisse sécher comme il veulent,à savoir dans une masse de boucles brunes.
Je ne les tires pas en arrière,je ne les nattes pas,je n'essaie pas de les contrôler.
Ils sont ce qu'ils sont.
Je suis ce que je suis.
Commenter  J’apprécie          70
Raven777Raven777   17 janvier 2016

... Puis je retourne sur les marche et là, assise dans un rayon de soleil hivernal, je vois deux petits oiseaux qui viennent se poser sur le chèvrefeuille planté près des bambous.

Il me parle, pas avec des mots, mais par leur mouvement.

Il me disent que la vie continue.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Holly Goldberg Sloan (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..