AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thierry Sandaldjian (Traducteur)
ISBN : 2226057145
Éditeur : Albin Michel (30/01/1992)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Dans la grande tradition du policier anglais, Caroline Graham a imposé avec "Meurtres à Badger's Drill" son sens de l'intrigue, des atmosphères feutrées et son humour caustique, à l'égal de Ruth Rendell ou P.D. James.
"Mort d'un pantin" confirme ce talent exceptionnel. Il nous plonge dans le huis clos d'un théâtre où, sur fond de Mozart, drames, jalousies, trahisons, faux accessoires et vrai meurtre réservent à l'inspecteur Barnaby une troublante énigme psych... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Kittiwake
  16 mai 2019
Caroline Graham est la créatrice d'un personnage célèbre sur le petit écran : l'inspecteur Barnaby.
Pas influencée par la série, que je n'ai jamais regardée, c'est plutôt l'ambiance très british de cette série romanesque et policière qui m'a séduite. Humour savamment distillé, analyse psychologique des personnages fine et fouillée, enquête rondement menée par Tom Barnaby… tout cela contribue à l'agrément de la lecture.
Et pourtant cet opus m'a paru long. Est-ce parce qu'il faut arriver quasiment à la moitié de l'histoire pour que se produise ce que l'on redoutait depuis le début? En effet Caroline Graham dépeint avec un grand réalisme l'ambiance singulière qui règne dans les troupes de théâtre amateur (peut-être en est-il de même avec les troupes pro?). Les relations entre les acteurs semblent souffrir de la promiscuité et les pièces mises en scène agissent comme un révélateur des personnalités mais aussi des conflits latents bien antérieurs au travail de répétition.
C'est bien sûr ce qui se produit alors que Harold tente de produire Amadeus, avec tout la suffisance et la morgue d'un amateur hautement persuadé de ses dons pour la mise en scène. Les rivalités et les commérages font le reste, jusqu'au drame.
Dans ce roman, l'inspecteur fait partie du décor à double titre puisqu'il est sollicité pour peindre les décors et que son épouse, la cuisinière calamiteuse que l'on avait déjà rencontrée, dans le premier tome de la série, joue un petit rôle dans la pièce.
C'est donc de l'intérieur qu'il peut mener son enquête.

Les qualités d'écriture sont là, mais encore une fois l'ensemble m'a semblé un peu poussif et ennuyeux.
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          603
Woland
  19 août 2008
Death of a Hollow Man
Traduction : Thierry Sandaldjian
Je dois être devenue accro à l'univers de Caroline Graham : c'est en effet la première fois que je vois réunis autant de machiavélisme et de cadavres dans un petit village anglais - petit village qui change cependant selon les romans, bien sûr. Graham, c'est de l'Agatha Christie avec une pointe de Thomas Harris sauce anglaise.
"Mort d'un Pantin" est le deuxième opus des aventures de l'inspecteur Barnaby et de son assistant, le sergent Troy, rouquin machiste de la plus belle eau. Pourtant, quand débute le roman, Barnaby est en vacances et regarde sa femme, Joyce, s'activer pour la troupe de comédiens amateurs où elle assume à la fois la responsabilité d'un petit rôle et celle de la confection des costumes.
Au programme de la troupe Latimer, cette fois-ci : "Amadeus", de Peter Shaffer, où l'on voit Salieri se trancher la gorge face au public. le rôle est tenu par Esslyn Carmichael, expert-comptable de son état et comédien amateur lors de ses loisirs. Carmichael a divorcé de Rosa pour se remarier avec une jeunette de ving ans moins jeune que lui et qu'il a mise enceinte : la blonde et sensuelle Kitty. C'est un homme autoritaire, coureur et volontiers cabotin. Mais, sur scène, il possède une aura indéniable et une technique quasi parfaite.
Il commence pourtant à se faire du souci car la troupe accueille depuis peu le jeune Nicholas Bradley, dont l'ambition est de rejoindre un jour la Royal Shakespeare Company à Londres.
Crainte bien vaine car le metteur en scène, Harold Winstanley, tient à son "grand premier rôle." Drôle de cabot, lui aussi, cet Harold : méprisant, "se la jouant", prêt à piquer toutes les bonnes idées de son assistante, la timide Deirdre Tibbs, ou encore celles du responsable des éclairages : Tim Young, bisexuel vivant en couple avec Avery Phillips, le décorateur.
Dans un climat de tensions assez prononcées, arrive le jour de la première. Pourquoi les jumeaux Everard choisissent-ils ce moment pour révéler à Carmichael que sa femme a une liaison ? ... Par pur amusement, sans doute car ces deux-là brillent par leur malveillance. Qui pis est, Esslyn s'imagine à tort que son rival n'est autre que Nicholas et tente de lui faire un mauvais parti alors que tous deux se trouvent seuls en scène.
Tentative qu'il ne réitérera pas car, lors de la fameuse scène de la mort de Salieri, le rasoir devant faire illusion a été débarrassé du scotch qui le rendait inoffensif ...
Un roman quatre étoiles, croyez-moi. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Caroline Graham (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Graham
Midsomer Murders - Inspecteur Barnaby
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre