AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Silvia Milanezi (Traducteur)
ISBN : 2226048227
Éditeur : Albin Michel (09/10/1990)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Dans le paisible village anglais de bardger's Drift, tout n'est qu'apparences : sombres secrets, déshonneur et corruption se cachent derrière une façade pittoresque. John Nettles incarne Tom barnaby, père de famille réfléchi et inspecteur méthodique, qui traque les malfaiteurs au sein de cette communauté troublée. La promenade dans la forêt d'Emily Simpson une vieille fille du village, se termine en tragédie ....
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  26 décembre 2017
Amateurs de campagne typiquement anglaise, de secrets de famille, de potins et malveillances en tout genre, n'hésitez pas à faire connaissance avec la version littéraire du célèbre Inspecteur Barnaby, qui sévit de façon récurrente sur les chicanes télévisées. C'est Caroline Graham qui créa le personnage, digne héritier d''hercule Poirot, par son flegme et sa pugnacité.
L'intrigue est très bien conçue, ménageant le suspens jusqu'à la fin, avec suffisamment de d'indices troublants et de faux témoignages pour égarer le lecteur sur des pistes aussi diverses que fausses.
L'avantage d'une version écrite est à la fois d'approfondir la psychologie des personnages, que le lecteur peut aussi compléter à son gré. Et ces personnages sont fignolés, sur mesure.
Les événements viennent tout à coup perturber l ‘apparente quiétude de la bourgade engoncée dans ses traditions, où chacun tient le rôle qui lui est assigné depuis des lustres. Et tout aurait pu continuer ainsi après le décès d'Emily Simpson, une vieille dame sans histoire, si Barnaby n'avait pas fait preuve d'un professionnalisme irréprochable. Il y aura un avant et un après, l'enquête ouvrant une boite de Pandore, d'où s ‘échapperont des révélations aux conséquences irréversibles.
Bonne enquête, personnages intéressants, ambiance british à souhait : c'est la perspective de nombreuses heures de bonheur de lecture
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Woland
  29 août 2008
The Killings of Badger's Drift
Traduction : Silvia Sueli Milanezi
Née le 17 juillet 1931 dans le Warwickshire, Caroline Graham appartient à l'espèce des romancières anglaises pures et dures, de celles qui nous ont concocté et nous concoctent toujours de solides intrigues poliicières, plus ou moins sanglantes selon la génération à laquelle elles appartiennent.
De cette romancière, créatrice de la fameuse série "Inspecteur Barnaby", je dirai que, en partant d'une recette basique, le petit village anglais si cher à Agatha Christie et à Patricia Wentworth, elle a créé un plat savoureux, riche en meurtres plus sanglants que chez ses illustres aînées.
Autre ingrédient de choix - qui n'apparaît pas dans les épisodes de la série, plus modérés : un ou deux personnages qui, sans tenir le rôle du meurtrier, se révèlent singulièrement déplaisants et presque borderline. Ce délire glauque, cette méchanceté sadique, ni Christie, ni Wentworth n'y auraient songé. Graham, elle, s'en sert pour conférer une touche d'authenticité supplémentaire à ses intrigues.
Ainsi, dans "Meurtres à ..." qui constitue d'ailleurs le premier roman des aventures de Barnaby, c'est à Mrs Rainbird et à son fils, Dennis, que revient cet honneur douteux mais nécessaire. Tout ce que leur relation comporte de malsain est peu à peu révélé à un lecteur de plus en plus mal à l'aise, avant de culminer dans une fin de chapitre - celle du quatrième - qui ne laisse plus aucun doute à l'imagination.
De toutes façons, les crimes qui donnent son titre au roman sont tous en relation avec des sentiments singulièrement glauques. Aussi, pour ne pas vous révéler ce qui les motive, ne vous donnerai-je que le tout début de l'intrigue.
Emily Simpson, une paisible vieille demoiselle, ancienne institutrice à Badger's Drift, est retrouvée morte dans sa cuisine. le médecin du coin signe le permis d'inhumer sans se poser trop de questions. Mais la meilleure amie de la disparue, Miss Bellringer, décide de faire part de ses soupçons au poste de police de la ville voisine. L'enquête, menée par l'Inspecteur Barnaby et le sergent Troy, est lancée.
Elle s'achèvera trois cents pages plus loin, sans que le lecteur se soit ennuyé un seul instant. Peut-être le puriste jugera-t-il certaines ficelles un peu grosses ou convenues mais après tout, nous sommes en vacances et un bon policier qui ne casse pas trop la tête et possède un style convenable et une atmosphère trouble, toute suintante de méchanceté rentrée, est idéal pour cette période de l'année. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MagEv
  05 mai 2016
Je ne savais pas que l'inspecteur Barnaby était d'abord un personnage de livre avant d'être celui d'une série TV !
En tout cas, ce livre est une bonne pioche parmi mes romans policiers ! Mme Simpson, octogénaire, part à la recherche d'une orchidée rare dans le bois situé tout près de chez elle. Elle est témoin d'ébats amoureux qui la laisse effarée. Quelques heures plus tard, elle est découverte morte dans son salon. Mort naturelle ou assassinat ? L'inspecteur Barnaby et son sergent Troy mènent l'enquête.
L'enquête de voisinage dans cette petite bourgade campagnarde anglaise commence et les langues se délient peu à peu et certaines sont acerbes, donc... jouissif pour le lecteur !
Tous les petits secrets des uns et des autres sont dévoilés. Et pour certains, leur secret c'est du lourd quand même ! du coup, plus j'avance dans ma lecture, plus le mystère s'épaissit car de nombreuses pistes sont avancées, possibles mais laquelle est la bonne ???
Finalement, le coupable est découvert que dans les toutes dernières pages et je dois dire que ce dernier est machiavélique à souhait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
  10 mai 2012
A Badger's Drift, charmant village de l'Angleterre profonde, une vieille demoiselle, Miss Simpson, surprend les ébats d'un couple alors qu'elle était partie cueillir des orchidées dans la forêt voisine. Fortement choquée par le spectacle, elle rentre chez elle en courant. Peu de temps après, elle est retrouvée morte. le médecin du pays conclut à un décès naturel par arrêt du coeur. Mais sa vieille amie et collègue, Miss Bellringer n'en croit rien, l'inspecteur Barnaby non plus. Pour lui, cette petite communauté bien tranquille recèle des secrets, des chantages, des trahisons de toute sorte.
Une enquête policière menée de main de maître dans l'atmosphère feutrée de la campagne britannique. Des personnages souvent trop polis pour être honnêtes, des amours contrariés voire incestueux sans oublier un autre crime maquillé en accident. Tous les ingrédients sont là pour une agréable lecture de détente : suspens, déductions compliquées et fin inattendue. Nulle doute que Madame Graham et son inspecteur Barnaby nous offre là une histoire du niveau de celles des plus grandes dames anglaises du polar comme Agatha Christie ou P.D.James.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ayla5488
  13 janvier 2013
Suis je objective? j'aime les policiers anglais et Barnaby ne m'a pas déçue. Ambiance garantie, suspens et études psychosociale d'un village qui n'existe pas mais qui ressemble furieusement à une certaine Angleterre très attachée à sa campagne, avec ses habitudes, une étude de moeurs des histoires de famille. Célèbre grâce à la télévision, on ne retrouve pas dans les épisodes la psychologie des personnages très atténuée dans les films
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
babel95babel95   22 août 2014
Il était presque neuf heures du soir.L'inspecteur principal Barnaby était attablé devant une assiette de lanières pareilles à du cuir, noires et brillantes comme de la réglisse, entourées de rouleaux faits d'une pâte verte tirant sur le jaune.
"Ton foie et tes légumes ne seront plus mangeables, chéri," dit Mme Barnaby comme s'il y avait eu un temps où ils l'étaient.
Tom Barnaby aimait sa femme. Joyce était gentille et patiente. Elle était bon public. Il parlait toujours quand il rentrait à la maison, ordinairement de son travail, sachant que sa discrétion était absolue. Et au bout d'une demi-heure elle paraissait toujours aussi intéressée et concernée qu'au début....

Elle avait un seul défaut, elle ne savait pas cuisiner.
Non, pensa Barnaby quand un bout de réglisse particulièrement coriace jaillit et frappa la voûte de son palais. Ce n'était pas simplement qu'elle ne savait pas cuisiner, c'était beaucoup plus. Il y avait entre elle et n'importe quel ingrédient frais, congelé ou en boîte une sorte de chimie maligne. Ils étaient nés ennemis. Il l'avait observée une fois en train de préparer une tarte. Elle ne se contentait pas de peser et de manier les ingrédients, elle se mettait en garde contre eux, on aurait dit qu'elle savait d'avance que pour les plier à sa volonté il lui fallait être constamment en alerte, prête à combattre. La pâte semblait se recroqueviller quand sa main se refermait sur elle comme une poigne de fer.
Quand Cully avait environ treize ans, elle avait persuadé sa mère de prendre des cours de cuisine et, le soir de la première leçon, son père et elle étaient restés sous le porche la main dans la main, ayant peine à croire de leur bonne fortune. Mme Barnaby était partie avec un panier plein de bonnes choses, couvert d'une serviette très blanche, comme une enfant dans un conte de fées. Elle était rentrée à la maison trois heures plus tard avec une sorte de petit napperon en cuir couvert d'une couche épaisse de raisins secs, croustillant comme du charbon. Elle était retournée au cours quelques fois, puis elle avait renoncé, par pitié pour son professeur, expliqua-t-elle : la pauvre femme qui n'avait jamais auparavant connu d'échec aussi monumental commençait une profonde dépression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
babel95babel95   22 août 2014
Barnaby ne répondit pas. Il respirait vite, son visage était rouge, ses lèvres serrées. Le meurtre de Mme Rainbird avait fait rebondir l'affaire Simpson - hier encore si aride et comme arrêtée -, lui insufflant une vie nouvelle, pleine d'intuitions neuves et de possibilités toute fraiches; et même si le meurtrier était encore sans visage, sa piste sentait plus fort et Barnaby devinait que quelque part devant lui, pas très loin, sa proie ne courait plus rapide et allègre, riant par-dessus son épaule ; elle revenait sur ses pas, elle piétinait, sentant se réduire la distance qui les séparait.
Bien des années auparavant, à mesure qu'il prenait conscience - et parfois très vivement - du plaisir qu'il éprouvait à ce moment de l'affaire, Barnaby s'était senti extrêment déprimé et malheureux. Son rôle de chasseur d'hommes lui avait paru abject. Pendant quelque temps il avait essayé de travailler d'une façon plus désintéressée. De se persuader que le tremblement de plaisir, quand il tendait le filet bien serré, n'existait pas ; ou que s'il existait, il n'avait rien de honteux. Quand cette tentative eut échoué, il entra dans une autre phase, qui dura plusieurs années : il joua au dur, ignorant ou piétinant avec rage ses sentiments antérieurs. La proie était le rebut du genre humain. Ils ne comprenaient qu'une chose. Un moment d'indulgence et ils vous coupent la gorge. Quand on en connaît un on les connaît tous.
La promotion avait été régulière. Il avait réussi. Trois des hommes qu'il avait arrêtés pendant cette période avaient été pendus. Il avait été l'objet de beaucoup de respect, souvent de la part de gens qu'il méprisait. Mais à mesure que cettecarapace de haine active des criminels durcissait autour de lui, la haine de soi-même elle aussi grandissait jusqu'au jour où il sentit qu'il valait peut-être mieux mourir que d'être l'homme qu'il était en train de devenir petit à petit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Caroline Graham (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Graham
Midsomer Murders - Inspecteur Barnaby
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1046 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre