AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205076361
Éditeur : Dargaud (27/01/2017)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Terreur Graphique retrouve l'esprit des Bretécher, Lauzier et autres Sempé pour décrire, se moquer, s'étonner, rire de ces gens-là : ceux qui nous entourent dans ces terribles années 2015 et 2016. Grâce au dessin et à la bande dessinée, par la mise en scène et la description des discussions de café du commerce (littéralement), Terreur Graphique nous retranscrit les envolées philosophiques qui tournent mal, les monologues à plusieurs, les énormes idioties que l'on pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Noctenbule
  18 janvier 2017
Terreur Graphique sévit quelques temps aussi dans la presse spécialisée comme Psikopat, L'écho des Savanes ou Fluide Glaciale pour donner un état d'esprit du personnage. Il ne laisse pour autant de côté des éditeurs assez variés avec des publications chez Dargaud, Dupuis ou Six pieds sous terre. Tout en oubliant pas ses publications dans des fanzines, des webzines et bien entendu, sa première vitrine, son blog et sa page Facebook. Un auteur/dessinateur prolifique qui n'hésite pas à être un poil méchant pour savoir faire rire.
Cet ouvrage se construit sous la forme d'une page/une histoire et la bonne humeur est de rigueur. Les pages se tournent tranquillement et le rire est au rendez-vous. Attention a bien fait attention où vous lisez cette bd, vos éclats de rire risquent de surprendre votre entourage.
J'ai apprécié deux gags en particuliers.
Le premier est celui où l'on voit un chien renifler d'autres chiens pour deviner de quelle religion ils sont. Puis la dernière image est celle d'un chien mort qui lui ne sent plus rien. Il existe une certaine égalité face à la mort.
Le deuxième débute avec deux enfants qui se disputent rudement car leur père respectif leur a interdit de se fréquenter. L'un parce que l'autre est musulman et l'autre parce le premier est raciste. Alors les enfants vont se disputer avec les mots des adultes. Au final, ils vont faire la paix car eux ils s'apprécient pour ceux qu'ils sont. On voit l'influence de ce qu'ils peuvent entendre de la bouche de leurs parents et cela peut-être pendant les vacances de l'été.
Le style est percutant avec beaucoup de réflexion pour amener les choses en douceur afin d'appuyer là où ça fait mal. Son travail n'est pas sans rappeler celui de Pétillon ou de Claire Bretécher. Il utilise assez peu de couleurs pour se concentrer sur l'essentiel : le message. Peu de chose pour éviter au regard de ce perdre et laisser l'esprit s'emparer de l'essentiel : les mots. I
ll y a un petit truc en plus pour montrer le parler vrai. Terreur Graphique rajoute des fautes d'orthographe et appuie sur les mauvaises prononciations des mots avec ces expressions modernes. C'est assez drôle à voir.
Simple et efficace, Terreur Graphique sait parler des gens et du monde qui ne tourne pas très rond. Alors prenez le temps de lire, de rire et de réfléchir en bonne compagnie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
clement_M
  01 août 2017
J'ai découvert ce dessinateur dans Libération et j'ai lu de bonnes critiques dans la presse sur cet ouvrage et je me suis donc laissé tenté par cette BD. le principe est intéressant : une page correspond à une scène de la vie "quotidienne". J'apprécie beaucoup le dessin des personnages de Terreur graphique, je trouve qu'il laisse une forte impression visuelle au lecteur. Par contre, j'ai été déçu sur le discours qui accompagne ces dessins. Contrairement à une autre critique de cet ouvrage : j'ai très peu ri en lisant ces planches (ce qui ne me dérange pas du tout, je n'avais aucun apriori sur ce livre). Mais j'ai surtout trouvé le discours est difficile à suivre car les nombreuses bulles sont difficiles à suivre (la hiérarchie temporelle entre les bulles n'est pas simple et le sens de lecture peut varier d'une planche à l'autre). de plus, les personnages étaient très loin de représenter la France (on voit beaucoup de bobos, beaucoup de gens très connectés), cette uniformité a fini par m'éloigner du livre car ces personnages ne me parlent pas trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Amindara
  30 mars 2017
Et ben ça alors, ça faisait très longtemps que j'abandonnais une BD dès les premières pages ! Je crois même que ça ne m'était jamais arrivé. D'habitude, je me force à aller jusqu'à la fin, dès fois que ça s'améliorerait plus loin. Mais non, là, franchement, je n'ai même pas eu envie de me forcer. Je l'ai purement et simplement refermée et mise de côté en me disant « ok, ça, ça me plait pas ».
Niveau histoire, bon, déjà, il n'y en a pas puisqu'il s'agit de petites scénettes d'une page. Je pense que le but de cette BD est de nous montrer les gens, sous un jour un peu caricatural. L'idée est peut-être de nous faire rire ? Sauf que ça n'a pas marché avec moi. Mais alors vraiment pas.
Niveau dessins, ça colle avec ce qu'on pourrait attendre de ce genre de BD. Ils sont caricaturaux, semblent dessinés vite fait, comme croqués sur l'instant. Ce n'est pas le genre que je préfère mais en soi, ça ne me dérange pas, tant que la BD est bien. Mais comme je n'ai pas aimé…
Bon bah, voilà, elle n'était pas faite pour moi celle-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuth
  11 juillet 2018
J'ai emprunté cette bande dessinée à la médiathèque.
Ce sont des planches qui mettent en scène des citadins contemporains, hyperconnectés, certains "bobos"...
Tout ne m'a pas fait rire mais j'ai aimé le ton des dialogues qui m'a rappelé un peu Agrippine de Claire Bretécher.
Commenter  J’apprécie          20
folivier
  17 septembre 2017
très bon album. Un regard critique, sensible avec humour sur les travers et contradictions de nos sociétés en lien avec les évènements politique, sociaux. Plutôt accès sur une catégorie particulière de la société, intellos, bobos,
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BoDoi   14 avril 2017
L’auteur rejoue le grand théâtre de la comédie humaine à coups de phrases de comptoirs balancées au bord d’un zinc ou dans une salle de fitness. Le portait est souvent réaliste mais attendu ou convenu.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LeMonde   30 janvier 2017
La vacuité ici décrite dit beaucoup d’une époque en quête de sens et en perte de repères. Rompu au rythme de l’actualité, le dessinateur-blogueur parvient à faire sourire avec des sujets aussi graves que la loi travail ou les primaires de la droite et de la gauche
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   11 juillet 2018
- Les enfants, ils font bien ce qu'ils veulent... mais moi j'y vais pas, il pleut.
C'est un temps à faire l'amour toute la journée...
- Manu, je vais te quitter.
- ou à se faire quitter, oui.
- Je pars, qu'est-ce que tu vas faire ?
- ... Je me mets en position latérale de sécurité et j'attends qu'il fasse beau. (p.20)
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   11 juillet 2018
ça y est. J'ai enfin un iPhone. Une nouvelle vie s'ouvre à moi. Fini la solitude et l'ennui.
Allez, c'est bon, j'ai toutes les applis.
(...)
ça va social network à mort.
... Alors, pourquoi il se passe rien ?
Hein ?
Qu'est-ce qu'il me manque ?
Ah oui...
des amis, p'têt. (p.16)
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   11 juillet 2018
Si on m'avait dit que mon futur serait de revivre mon adolescence, j'aurais mis fin à mes jours en 1985... (p.81)
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   11 juillet 2018
Mon festival de Cannes, il est là !
(...)
et la Palme d'or est attribuée à... La Nature ! pour l'ensemble de son œuvre ! (p.31)
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   11 juillet 2018
Ma chérie, la gauche sera toujours la gauche... c'est la réalité qui est de droite. (p.40)
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Terreur Graphique (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terreur Graphique
Babelio, partenaire du festival de bande dessinée Quai des Bulles à Saint-Malo, a pour la première fois pris part à l'aventure en organisant des rencontres graphiques et en animant des quiz littéraires. Retour sur 3 jours de rencontres et de dessin.
Informations sur les rencontres : Lien vers la fiche de Terreur graphique sur Babelio : http://www.babelio.com/auteur/Terreur-Graphique/136314 Lien vers la fiche de Nicoby sur Babelio : http://www.babelio.com/auteur/-Nicoby/48904
autres livres classés : téléphoneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14591 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre