AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782092567180
456 pages
Nathan (03/11/2016)
3.67/5   263 notes
Résumé :
Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls...
" Je m'appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m'appelle Philippe, moi, président de la République française, je n'ai pas pu sauver ma propre famille. Je m'appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 263 notes

Yendare
  12 octobre 2021
Ce n'est que le début de l'année universitaire et je commence déjà à trouver certaines journées trop courtes pour faire tout ce que je voudrais. La rédaction chronophage de notes de bas de pages complètes et lisibles ne m'avait notamment pas manqué.
Tout cela pour dire que je n'ai réussi qu'à lire que ce dernier livre de la saga U4 la semaine dernière. Un drôle de titre de saga que celui-ci, une lettre accompagnée d'un chiffre accompagné pour chaque tome d'un sous-titre : Koridwen, Stephen, Jules, Yannis et Contagion.
4 personnages principaux, 4 auteurs français différents, une même histoire post apocalyptique se déroulant en France dans laquelle un virus a décimé près de 90% de la population mondiale. Voilà le concept superbe de cette merveilleuse saga young adultes. Découvert en seconde dans les rayonnages du CDI de mon lycée j'avais dévoré presque d'affilée avec beaucoup de plaisir les 4 tomes Yannis, Stephen, Koridwen et Jules. 4 romans que l'on peut lire dans l'ordre que l'on souhaite et qui s'imbrique tous d'une remarquable manière. C'est un formidable travail d'équipe qu'ont réalisé Carole Trébor, Florence Hinckel, Yves Grevet et Vincent Villeminot nous proposant une histoire rondement bien ficelée avec des personnages très différents les uns des autres mais aussi très touchants. Une saga puzzle ambitieuse où chaque tome réserve son lot de surprises, d'action et d'éclaircissement sur des événements lu dans les autres romans. J'avais tant aimé que j'ai fini par acheter ces 4 tomes pour pouvoir les relire à ma guise.
Sorti plus d'un an et demi plus tard après les 4 autres tomes, Contagion est un livre de la série un peu à part vu qu'il ne s'agit pas d'un roman mais cette fois d'un recueil de nouvelles. La forme et la lecture de quelques critiques guère enthousiastes ne m'avaient pas incité à lire ce dernier. Voilà qui est désormais chose faite et je dois dire que je ne regrette pas d'avoir emprunté ce dernier en médiathèque et de ne pas être passé à la caisse pour posséder ce tome chez moi car il y a peu de chances que je relise ce dernier.
Si j'ai dans l'ensemble passé un bon moment de lecture, il faut bien reconnaître que les nouvelles sont assez inégales et j'ai trouvé certaines d'entre elles peu intéressantes voire sans très grand intérêt. Cela se lit vite et bien mais il est difficile en seulement quelques pages de susciter une émotion ou de s'attacher à quelques personnages. Seuls les nouvelles relatives à Yannis, Stéphane et Koridwen m'ont véritablement intéressé, j'ai ainsi particulièrement apprécié notamment les deux dernières nouvelles du recueil. D'autres personnages secondaires de l'histoire sont mis au premier plan dans quelques nouvelles comme celui d'Isa mais ma dernière lecture des tomes précédents datant de plusieurs années, je gardais bien peu de souvenir de ces derniers. Par ailleurs il faut bien dire aussi que ce tome ne rajoute guère d'élément à l'histoire en ne nous révélant finalement pas grand chose de plus sur ce que les 4 romans nous révélaient déjà, c'est sur ce point un peu décevant. Enfin les deux courts passages sous forme de BD ne m'ont pas convaincue non plus n'ayant pas aimé les dessins de ces dernières. J'ai en revanche trouvé plutôt intéressantes les 4 fanfictions disponibles à la fin que j'ai trouvés vraiment très réussies.
Cette lecture fut donc quelque peu en demi-teinte, loin d'être désagréable mais décevante en comparaison des autres livres de la saga. J'ai cependant pris plaisir à replonger dans cette ambiance particulière qui se dégage de cette histoire et retrouver même pour seulement quelques pages sous forme de nouvelles les personnages principaux de la saga que j'ai apprécié découvrir dans les précédents romans. C'est sans doute ça ce qu'il me faut retenir de ce livre que je rendrais bientôt sans regret particulier à la médiathèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5318
Rogues
  28 mars 2020
U4 dans cette série ou Covid-19 d'aujourd'hui !
Je vous arrête tout de suite, je n'ai pas fait exprès de lire ce lire en même temps que cette période que nous traversons… mais restez bien chez vous et portez-vous bien (vous l'avez suffisamment entendu ^^ )
_______________________________________________________
W-a-w !
Je dois dire que je suis content d'avoir fini cette lecture. Ce concept est unique, malheureusement, car il est génial (si y'a des auteurs dans mes lecteurs, prenez note ^^ ) et je dois avouer que je l'ai adoré !!  :-)
Contagion a été écrit par les quatre auteurs réunis, soit Yves Grevet, Florence Hinckel, Vincent Villeminot et Carole Trébor. Il regroupe tous les personnages secondaires de la série comme Happy, François, Séverine, Alicia … mais à des moments différents de l'histoire, avant l'arrivée du filovirus, après, et tout cela en développant richement les émotions des personnages ; qui ont tous une façon différente pour réagir à cette période.
Intéressant donc !
De plus, ce qui est franchement cool dans Contagion, c'est les différents points de vue entre tous les personnages sous différentes formes. Je m'explique. Dans Contagion, il y a du récit, des nouvelles, mais aussi des parties BD et fanfictions, ce qui est honnêtement amusant et intéressant d'avoir plusieurs formats de lecture dans le même livre.
L'ordre de mes préférences entre les 4 héros de la série (ordre décroissant) : Koridwen, Stéphane, et Yannis & Jules ! (mesdames, vous avez mieux réussi à m'intéresser que ces messieurs!)
J'avoue aussi avoir étonnamment pris beaucoup de temps à finir ce livre, tout simplement car j'ai eu moins de temps pour le lire (étrange, pendant un confinement…)
Bref, tout ça pour dire que je suis quand même déçu d'avoir fini car ce concept a tout simplement été incroyable (et j'attends d'ailleurs une autre série !!) ! Les personnages sont attachants, les auteurs ont fait un boulot juste ….. waw ! Je ne trouve pas les mots ! C'est franchement super de faire ça !
Re bref, j'ai adoré et j'ai passé un super bon moment grâce aux quatre superbes auteurs de cette série !
Alors MERCI Yves, Florence, Carole et Vincent, vous êtes incroyables !  :-)
Bonnes lectures durant cette période perturbée, portez-vous bien et 166 critiques ! :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
iz43
  02 février 2019
Encore une fois, les auteurs de la série U4 ont réussi à me surprendre. Ma bibliothécaire m a proposé la lecture de ce préquel sachant que je venais d achever la lecture des 4 tomes.
Curieuse de savoir pourquoi il y avait eu la propagation de ce virus ou de savoir ce qu' étaient devenus jules Stéphane koridwen et yannis, paf je commence à lire. Et là grosse surprise c est un recueil de nouvelles écrit à 8 mains bien sûr mais aussi avec 2 bd et 3 fans fictions. Si l idée de la bd est plutôt bonne, je n ai pas trop adhéré au graphisme surtout celui des filles. J ai apprécié la qualité d écriture des fans fictions, de retrouver aussi certains personnages secondaires comme François ou Cédric et Séverine. Certaines nouvelles présentent le début de la maladie avec des gens qui meurent, Marco qui perd ses petites soeurs.
En fait rien de nouveau ou d approfondi. Je reste sur ma faim.
Commenter  J’apprécie          335
Cacha
  31 mars 2020
il s'agit du dernier tome de la saga écrite par quatre écrivains de SF jeunesse. Ceux-ci prennent tour à tour la plume, pas (forcément) pour relater la suite ou le début des aventures de leurs personnages respectifs.
C'est l'histoire de différentes personnes, avant (les adultes qui vont mourir), pendant (nos héros et d'autres que nous ne connaissions qu'à peine dont un auteur ou une autrice approfondit le caractère) et après (avec ceux que l'on connaît) l'épidémie.
La BD 14 Décembre ne m'a pas emballée (filles mal dessinées, manque d'originalité dans le texte).
J'ai trouvé, en revanche, les fan-fictions, résultats bien choisis d'un concours, impeccables.
Les conseils de survie en fin de volume sont bien utiles par les temps qui courent !
Commenter  J’apprécie          260
Saiwhisper
  18 février 2017
Après la lecture de Jules, je pensais avoir achevé la saga U4. J'étais globalement contente de chaque tome, même si les demoiselles, Kori et Stéphane, avaient su davantage me conquérir que ces messieurs. Or, j'ai été très surprise de voir ce cinquième volume sortir fin 2016 ! Assez dubitative et perplexe, j'ai préféré attendre que la médiathèque en fasse l'acquisition, car je savais que les ados avaient été autant conquis que moi… Et bien, j'avoue que j'ai bien fait de ne pas me ruer en librairie, car j'ai été très déçue !
Certes, j'ai aimé me replonger dans l'univers de U4 néanmoins, j'ai trouvé les nouvelles assez inégales : beaucoup m'ont laissée de marbre, certaines ne m'ont plu que moyennement, tandis qu'une poignée a su me convaincre. Parmi celles que j'ai préférées, j'ai relevé « Happy » (Comme dans « La guerre des clans », on est aux côtés d'un animal qui parle avec les autres bêtes. Ici, on suit l'adorable chien de Yannis et on découvre des révélations sur Khronos…), « Stéphane » (Non seulement c'est mon personnage favori, mais j'ai surtout bien aimé ce mélange de légende/réalité), « François » (Cette nouvelle devrait plaire à tous les amoureux du Livre), « Isa », « Stephane et Yannis » et « Koridwen ». Ces deux dernières nouvelles proposent une suite à trois des opus, ce que j'ai grandement apprécié… Les autres récits m'ont partagée… Sur presque vingt nouvelles, je trouve le bilan assez médiocre… C'est dommage, car la majorité des textes est bien écrite : les nouvelles post-U4 retranscrivent bien l'horreur et la détresse des premières vagues mortelles, mais on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages puisque tout s'enchaîne de façon chaotique, émouvante et violente. On assiste à plusieurs témoignages de personnes atteintes par la maladie qui se sentent mourir, de personnes voyant leurs proches périr, de personnages secondaires qui ont rencontré le quatuor, … En soit, c'est assez complet et permet d'approfondir la série, toutefois ça n'a pas fonctionné avec moi. Je n'ai pas lu cet opus avec le même enthousiasme que le reste de la saga.
Parmi les nouvelles, on discerne deux bandes dessinées auxquelles je n'ai pas adhéré. Certes, elles sont fidèles aux récits, cependant je n'ai pas accroché à la représentation des quatre héros… Surtout celle des filles ! C'est une question de goût… J'ai lu sur d'autres avis que d'autres lecteurs avaient, au contraire, aimé ces BD. Globalement, je suis assez déçue… Et déconcertée : quand je revois mes critiques des autres tomes, je suis étonnée d'avoir été aussi peu emballée par « U4 : Contagion ». Je pense que le fait que l'ouvrage soit constitué de nouvelles est la cause de ce ressenti. Je n'ai pas réussi à « rentrer » dans le livre. J'ai la sensation d'avoir survolé plusieurs personnages, butinant des informations de droite à gauche, puis zappant sur une nouvelle révélation. Il aurait fallu des textes un peu plus longs. Tant pis, je préfère oublier cette déception et garder un bon souvenir du reste de la série… Par ailleurs, je déconseille cet ouvrage à ceux qui n'ont pas lu au moins l'un des quatre romans. Cela reste compréhensible, mais je pense qu'il faut avoir rencontré certains protagonistes pour réellement les apprécier…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


critiques presse (1)
Ricochet   29 décembre 2016
On aurait pu penser que ce cinquième livre aurait des ambitions strictement commerciales. Elles sont heureusement romanesques, avec des approches novatrices, des ajouts encore stimulants.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
YendareYendare   07 octobre 2021
Tatouer était bien plus qu’un bel ornement, c’était creuser le sillon du souvenir, souhaiter la bienvenue aux disparus, leur donner une place parmi les vivants, ancrer la mémoire par l’écorchure. La mémoire des orphelins d’une partie du monde, les rescapés d’U4.
Il continua à s’adapter aux surprises de la peau d’Isa. Il se sentait à sa place comme il ne l’avait jamais été. Il contourna une zone osseuse, effleura une partie grasse, évita un vaisseau… En gravant les pupilles de l’éléphant, il se sentit comme un passeur, qui offrait une chance aux vivants d’accueillir le souvenir de leurs morts dans leur chair. Leurs yeux avaient vu trop d’horreurs, ils avaient besoin d’histoires à inventer, de paix avec le passé. Il tatouerait tous les ados de la Salpêtrière s’il le fallait.

Dans la nouvelle Cédric et Isa une lettre par phalange de Carole Trébor
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
YendareYendare   09 octobre 2021
J’ai peur, brutalement. Je me sens seul. Je dois devenir père. Je songe à mon père. Au grand-père que je n’ai pas connu. À la montre qu’ils m’ont léguée, alors que, il y a quelques mois, j’avais encore Frodon dans une poche pour me rassurer.
J’aurais besoin de leurs fantômes, ce matin, pour me rassurer. Pour me dire que je vais savoir. Que la vie ne fait pas peur quand elle continue.

Dans la nouvelle Stéphane et Yannis - Après de Florence Hinckel et Vincent Villeminot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
YendareYendare   07 octobre 2021
La route cesse d’être droite, sinue dans le djebel, vers le sud-est.
Deux heures à longer les vignes sur des coteaux qu’il imaginait pelés, entre des pierres, puis à traverser les vallées qu’on devine agricoles, couvertes d’une herbe rase, d’un vert presque de gris. Yannis pensait que ce serait le pays du désert - des dunes de sable jaune, des files de chameaux, des hommes bleus peut-être, l’aventure… Le désert, ici, ce n’est que ce silence et l’absence d’autres voitures à croiser sur la route. Les villages presque vides quand on les traverse. Les fils électriques et téléphoniques qui se balancent mollement, les maisons sans toit, les décharges à ciel ouvert. Impression de crasse, de poussière.

Dans la nouvelle Yannis - Naissance des fantômes de Vincent Villeminot
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SaiwhisperSaiwhisper   16 février 2017
Je sais que sa vie sentimentale est beaucoup moins importante que sa vie tout court, mais je préfère l'imaginer amoureux plutôt que mort. Ça m'aide à tenir. C'était ma façon de tenir, déjà, avant la catastrophe. J'ai toujours aimé les histoires d'amour dans les livres... sans en avoir jamais vécu une seule.
Commenter  J’apprécie          190
petitsoleilpetitsoleil   07 janvier 2017
Je me suis bien des fois questionnée sur la façon dont tout cela prendrait fin. A quoi ressemblerait la Terre sans notre présence, livrée à l'état de nature, libérée de la perversion des hommes ?

Aujourd'hui, les lumières de notre monde s'éteignent les unes après les autres, comme la flamme vacillante des bougies qu'on souffle.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Yves Grevet (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Grevet
La librairie BD Fugue Besançon reçoit les auteurs de Méto : Yves Grevet, Lylian, Nesmo, Christian Lerolle et Nicolas Forsans l'éditeur
autres livres classés : virusVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Meto, la maison

Combien d'enfants logent dans la maison?

82
45
70
64

10 questions
185 lecteurs ont répondu
Thème : Méto, Tome 1 : La maison de Yves GrevetCréer un quiz sur ce livre