AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505013438
Éditeur : Dargaud (01/11/2012)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Il s’appelle Steve Rowland et il est une brillante recrue des SPADS, une unité militaire d’élite. Mais il est aussi le numéro XIII, treizième homme d’une conspiration politique aux objectifs terrifiants. Obéissant aux ordres, il a abattu le président des États-Unis. Il est ainsi entré dans l’Histoire… mais dans cet album, c’est son histoire qui nous est racontée. Celle d’un petit garçon qui, entre un père violent et raciste et une mère perdue et alcoolique, devient ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  20 juin 2016
Ce qui est fort avec cette série, c'est l'impression de continuité avec la série XIII. À croire que Van Hamme a laissé des instructions précises.
Guerineau et Nury revienne sur le parcours très mysterieux de Steve Rowland. Ce tome nous éclaire sur l'évolution du personnage. Son parcours est finalement assez classique. Issu d'une famille sudiste, élevé dans les traditions du Klan, il s'instruit d'idées fascistes pour finalement appartenir à un complot en vue de tuer le président des États-Unis.
Un très bon récit, au dessin sobre, qui comme le précédent éclaire intelligemment l'intrigue principale.
Un très bon album.
Commenter  J’apprécie          240
umezzu
  30 juin 2017
Dans la série initiale, Steve Rowland correspond à cette identité que XIII découvre avec un peu d'incompréhension : un réac, un fasciste, le tueur du complot des XIII… Lourd tout cela. Certes, il y a sa femme, Kim, fille du général Carrington, bien plus agréable, mais lancée dans un double – triple jeu difficile à suivre.
Nury reprend cette base pour faire de Rowland, le fils d'un gros propriétaire du Sud profond, raciste et perpétuellement à la recherche de la seule place qui compte : la première. Rowland qui fraye avec un groupuscule fasciste lorsqu'il rencontre Kim, en mission pour le contre-espionnage.
Bref, un immonde salaud… Uniquement cela ? Peut-être aussi était-il animé d'un amour sincère de Kim. Comme le dit XIII : « Même les salopards sont capables d'aimer ».
Côté dessin, Richard Guérineau fait le boulot.
Commenter  J’apprécie          110
Bubu-le-bourguignon
  06 octobre 2012
Grâce à Nury et Guérineau, nous en savons un peu plus sur le rôle qu'a joué Steve Rowland dans l'assassinat du président Sheridan : son enfance, son recrutement, sa psychologie.
Pour rappel, Steve Rowland est l'une des nombreuses identités endossés par le mystérieux XIII, créé par Van Hamme et Vance.
Le 5ème tome éclaircie l'un des personnages les plus ambigus de la série. Jusqu'à présent, c'était les seconds rôles, ceux proches de XIII qui ont eu "leur album", composé de leur propre histoire (enfance, pensée, évènements marquants créant un lien avec la série), maintenant c'est au tour de celui qui n'est pas, à proprement parler, "réel". J'entends par là que dans la série, Rowland est déjà mort.
Le dessin est dans la ligne de celui de William Vance : bien construit, émouvant, attachant et clair.
Le scénario de Nury se confond avec ceux de van Hamme. Aucune différence entre les deux. On dirait que Van Hamme n'a pas laissé la série.
La continuité est donc parfaite, on ne s'en lasse pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sevm57
  26 mai 2019
Ce tome de la série XIII mystery est consacré à Steve Rowland.
Le scénario de Fabien Nury s'insère parfaitement dans ceux de Jean van Hamme et les complète bien sur l'histoire de Steve Rowland et de Kim Carrington, tout en n'apportant pas non plus de révélations majeures.
Cet album permet surtout de mettre des images sur certains faits évoqués dans la série d'origine, et présente notamment le jour du soleil noir sous l'angle de Steve Rowland. Intéressant.
Commenter  J’apprécie          120
Davalian
  24 novembre 2012
Le dernier tome de la série XIII Mystery s'attache à créer une histoire à Steve Rowland. Son aura dans la saga étant fondamentale tout en restant paradoxalement marginale.
Les planches et le scénario sont réussis et la lecture de l'ensemble est franchement agréable. le lecteur visite des coulisses plutôt intéressantes. Pourtant, il me semble que quelques lacunes sont perceptibles ça et là (temporalité, entrée dans l'armée). Nous nous serions attendus à une plus grande présence du général... Et malgré sa qualité intrinsèque, cet opus ne parvient pas à faire oublier la catastrophe du tome de la Mangouste (qui ne peut être absent)... bien au contraire !
S'il faudrait décerner un prix ce sera Kim qui le remportera. Plutôt discrète dans la saga, la voilà qui atteint - enfin - son heure de gloire.
L'ouvrage offre de nombreuses révélations sur l'histoire principale... il faudra donc le réserver à un public averti !
Lien : http://kriticon.over-blog.com/
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (4)
Culturebox   05 décembre 2012
XIII Mystery est une bonne idée de prolongement de la série. Elle apporte du neuf et du talent pour XIII, devenu un indiscutable monument de la BD.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BDGest   03 décembre 2012
Un très bon one-shot !
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   08 novembre 2012
Fabien Nury nous livre un récit bien construit. Les scènes se succèdent avec dynamisme mélangeant passé, présent et futur. Richard Guérineau s’approprie les personnages de William Vance avec talent et signe une mise en cases qui sert bien le tempo de l’intrigue.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   10 octobre 2012
Une aventure parfaitement huilée qui, du début jusqu'à la fin, reste entreprenante. […] Le graphisme de Richard Guérineau reste, pour notre plus grand plaisir, de haut vol. Utilisant un découpage dynamique, ce dessinateur talentueux, qui a su parfaire son trait sur des séries à succès […] nous régale de sa beauté, sa rigueur, de son authenticité.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
TorellionTorellion   20 juin 2016
Aujourd'hui, notre président a été lâchement assassiné.. Aujourd'hui, notre soleil est devenu noir.
Commenter  J’apprécie          180
DavalianDavalian   24 novembre 2012
- Tu as vu le film "Les douze salopards ?" (Kim)
- Oui... (Steve)
- Et bien, mon père c'est Lee Marvin. (Kim)
Commenter  J’apprécie          60
DavalianDavalian   24 novembre 2012
Le premier c'est le premier... et le deuxième, c'est personne.
Commenter  J’apprécie          50
umezzuumezzu   30 juin 2017
- Un fasciste. Un tueur. Un salopard de la pire espèce...
- Même les salopards sont capables d’aimer.
Commenter  J’apprécie          20
reve2003reve2003   10 juillet 2018
Même les salopards sont capables d'aimer.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Richard Guérineau (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Guérineau
Avec Alfred, Mathilde Domecq, Richard Guérineau, Benoit Guillaume, Laureline Mattiussi, Rémi Foucard (claviers, chant), Jérôme Sedrati (batterie, chant) et Yan Wagner (chant, claviers). ? Friche la Belle de Mai (Marseille) le 23 mai 2018 ? L?an dernier, Alfred et ses complices de la BD, accompagnés par le saxophoniste Raphaël Imbert, avaient enflammé La Criée en revisitant le Banjo de Claude McKay. Cette année, c?est au tour d?un autre roman culte, 1984, de servir de trame à la création d?un nouveau « concert dessiné », cette performance collective qu?Alfred pratique en maître : sur scène, cinq dessinateurs mêlent leurs univers et leurs crayons pour faire vivre en images le roman de George Orwell. Afin d?en souligner la dramaturgie futuriste, le musicien-compositeur Yan Wagner ? connu pour ses albums d?électro-pop et son duo avec Étienne Daho ? déploie sa palette de sons hypnotiques et interprète en direct avec ses musiciens la bande son de la soirée. Une autre manière, inventive et décalée, de (re)découvrir le chef d??uvre d?Orwell !
+ Lire la suite
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3514 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre