AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9783836539562
96 pages
Éditeur : Taschen (28/09/2012)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Francisco José de Goya y Lucientes (1746-1828), un des peintres les plus admirés et les plus controversés, est connu pour ses tableaux intenses, effrayants et parfois grotesques traduisant l’injustice sociale avec une violente sincérité. Peintre de cour pour la couronne espagnole, il a saisi à travers ses œuvres des instantanés de la vie espagnole de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècles. S’il se situe à la fin de la période des vieux maîtres, Goya, dont les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Rodin_Marcel
  15 juillet 2015
Hagen Rose-Marie et Rainer –Goya 1746-1828 : au seuil du modernisme" – Taschen, 2012 (ISBN 978-3-8365-3956-2) – format 31x25cm, 96p. – copyright 2003 pour l'original en allemand

Bien sûr, j'avais vu ça et là ces reproductions qui traînent un peu partout, depuis "L'Ombrelle" jusqu'aux "Dos et Tres de mayo" sans bien réaliser que ces toiles étaient issues du même artiste ; je me souviens aussi de la "Maja desnuda", qui fut bien la seule représentation de la nudité féminine accrochée aux murs du logis familial…

Un autre élément, biographique, aurait dû attirer mon attention sur ce peintre, moi qui m'intéresse depuis ma rencontre avec Goethe (1749-1832) puis Chateaubriand (1768-1848) à ces personnages ayant traversé rien moins que la Révolution, l'Empire napoléonien, les diverses "Restaurations"…
D'autant plus que Goya (1746-1828) est un peu dans la même position que Goethe : après avoir assimilé les idées nouvelles de la Révolution française, ils se trouvent confrontés à l'invasion de leur propre pays par ces troupes françaises sensées propager ces idéaux, troupes conduites cependant par un Empereur, et comprenant une soldatesque dont Goya montre les exactions.
Toujours dans cette même génération, et tout comme Beethoven (1770 -1827), Goya est devenu sourd vers le milieu de sa vie.

Une dernière touche aurait justifié mon intérêt : il fut ensorcelé par une certaine duchesse d'Albe, lui qui peignit "El Pelele" dès 1791-1792… Quant à ses "Désastres de la guerre", je les rapproche des cauchemars de l'allemand Otto Dix (1891-1969) relatifs à la Grande Tuerie de 1914-1918…

En ce qui concerne l'ouvrage lui-même, on ne peut que se féliciter de voir l'éditeur allemand Taschen se soucier de produire des livres d'art en français, à des prix abordables tout en garantissant une grande qualité de reproduction iconographique (printed in China, bien sûr). Bien que limité par le nombre de pages alloué et la place à réserver à l'iconographie, le texte est toujours de bonne qualité (contrairement à ses homologues français, un universitaire allemand ne croit pas déchoir en faisant de la bonne vulgarisation).

Rappel : Rose-Marie et Hagen Rainer Hagen sont aussi les auteurs du remarquable ouvrage intitulé "Les dessous des chefs d'oeuvre" réédité plusieurs fois en divers formats aux éditions Taschen (voir recension).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rhl
  02 février 2019
J'ai acheté ce livre pour le CDI de collège dont je m'occupe en vue d'un projet sur Madrid et la peinture espagnole. Après la lecture du livre, je me rends compte qu'il ne sera sans doute pas très accessible aux collégiens, mais au moins pourront-ils regarder les reproductions de qualité et lire les légendes intéressantes qui les accompagnent.
Pour ma part, j'ai trouvé cet ouvrage très intéressant. le texte fluide et instructif permet une approche assez globale de l'oeuvre et de l'artiste pour un lecteur non expert comme moi qui ne connaissais que deux ou trois tableaux de Goya et peinais à le situer précisément sur une frise chronologique....
Commenter  J’apprécie          30
MonCharivariLitteraire
  12 février 2018
Bon livre de la collection Basic Art de Taschen sur Francisco de Goya (1746-1828). le livre présente bien la vie de l'artiste ainsi que son oeuvre. On découvre un peintre espagnol qui veut changer les sujets des peintures. Il ne veut plus peindre les plaisirs de la cour mais la vie difficile du peuple ou des scènes plus torturées.
Le livre décrit parfaitement cette évolution et analyse certaines de ces oeuvres sans être abscons. le livre est richement illustré. je recommande pour connaître les bases sur Goya.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
RhlRhl   02 février 2019
Si Goya ne cesse de peindre des bouches ouvertes sur les tableaux et les estampes qu'il peut réaliser à sa guise, c'est que cet élément "non civilisé" fait partie pour lui de l'être humain. Mais il est aussi synonyme de perte de contrôle. La bouche ouverte va souvent de pair avec les yeux écarquillés dans les moments où les passions sont à leur paroxysme, par exemple l'angoisse sur les visages des condamnés à mort de la Fusillade du 3 mai 1808, la colère et la convoitise sur celui du terrifiant Saturne ou l'extase religieuse sur les faces des pèlerins qui chantent à tue-tête dans la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   05 décembre 2018
A partir de 1793, il fixe aussi ses visions sur la toile, ses peurs et ses doutes, des images issues de son monde intérieur. Une crise est à l'origine de ce nouveau regard sur le monde, ue maladie grave dont il faillit mourir et le laissera totalement sourd.
Commenter  J’apprécie          20
RhlRhl   02 février 2019
Le grand nombre d'oeuvres de Goya où il imagine la menace, le supplice et la mort, nous incline à penser que ce désir de se faire peur faisait partie pour lui des pulsions créatrices puissantes, tout comme d'autre part son intérêt passionné pour les femmes.
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   12 février 2018
Goya s'éteint le 16avril 1828 à quatre vingt deux ans. Il faudra des décennies avant que son œuvre ne commence à être reconnue en Europe. L'artiste remet en question les idéaux académiques de la beauté, posant ainsi de nouveaux jalons, et montre _ il est en cela unique à son époque - les peurs terribles qui peuvent assaillir l'homme et la barbarie dont il est capable.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   12 février 2018

La maladie a transformé Goya. le peintre des scènes claires et gaies des cartons de tapisserie n'existe plus. Maintenant à côté de l'aliéné, il peint sans commande l'incendie, le naufrage, l'attaque à main armée.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : peinture espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre