AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800168005
56 pages
Éditeur : Dupuis (10/11/2016)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Un couple s'arrête dans une ville après une harassante traversée du désert. Épuisés mais déterminés à franchir la frontière, ils découvrent peu à peu l'atmosphère lugubre de l'endroit qui n'augure rien de bon. Les habitants ne parlent pas, bougent à peine, tels des cadavres en sursis. La cité est en vérité sous le joug d'un inquiétant trafic par-delà les hautes grilles qui la condamnent et l'isolent du reste du monde s'étend un territoire cauchemardesque, royaume so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
umezzu
  07 mai 2019
Un couple marche hébété dans un décor d'apocalypse. Ils ont entendu parler de Paradize, une mythique zone de bonheur. Pour s'y rendre, il leur faudra payer des passeurs. Et les passeurs, eux travaillent pour un chef sanguinaire aux membres coupés.
La graphie d'Hermann correspond totalement à l'esprit de cette dystopie. Les teintes blafardes créaient un climat angoissant. Certains personnages sont figés. On est proche de l'univers de certaines BD de Enki Bilal. Impressionnant et glaçant.
Commenter  J’apprécie          200
badpx
  16 avril 2018
J'ai emprunté cette BD en raison d'un erreur de classement de la médiathèque : il est en Y, au lieu de H, et je cherchais un auteur avec l'initiale Y pour le challenge ABC.... il va donc falloir que je trouve autre chose.
La couverture m'intriguait aussi un peu : un phare, quand on habite en Bretagne, c'est toujours captivant.
Et je me suis trouvée embarquée dans un récit sombre, très sombre. On ne sait rien de ce qu'il s'est passé avant, pour arriver dans cette ambiance post-apocalyptique, on ne sait rien des personnages, si ce n'est qu'ils s'appellent SAM et SAM. On ne sait rien de ce que trafiquent ces gens dans ce village. On ne sait pas grand chose, mais je suis restée captivée par cette "tranche de vie" : est ce quelques jours ? quelques semaines ? quelques mois ?
Et j'ai apprécié aussi les dessins... Chaque personnage à un visage particulier : ça parait idiot, mais très souvent je me perds dans des histoires ou tous ont la même tête. Et en plus ici, ils ont vraiment des gueules.
Alors ce n'est pas la BD dont je me souviendrai le plus cette année, mais je la trouve particulièrement réussie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
silverfab
  01 décembre 2016
Inlassablement semble t-il les Hermann père et fils alternent leurs genres de prédilection et les éditeurs. Ainsi, après trois albums dans la collection Signé du Lombard, un récit post-apocalyptique et deux westerns (ou presque), les revoilà chez Dupuis (chez qui ils avaient signé le Diable des 7 Mers), pour un…western post-apocalyptique !

Dans le Passeur on suit un homme et une femme, tous deux prénommés Sam (oui hein !), errants dans un monde futuriste proche où la civilisation semble avoir pris un sérieux coup dans l'aile.

Leur quotidien d'expédients en sursis semble promis à changement grâce à une somme d'argent et un contact, celui du Passeur, censé leur donner accès à un monde meilleur. Mais notre couple va vite déchanter en réalisant que même après l'apocalypse (quelle qu'elle soit), c'est toujours l'argent qui dicte sa loi et que l'homme est encore plus un loup pour son semblable.

Lorgnant du coté de Jodo pour le scénar (notamment au niveau des freaks et autre mutilations corporelles), Yves H. ne fait ni dans la dentelle ni dans le détail avec ce nouveau one-shot, et livre une histoire désespérément noire que son lauréat angoumoisin de père, que l'on sent moins dans son élément que sur les westerns, colore pourtant d'étranges nuances (les ciels sont assez …surprenants !) au sein d'une ambiance grisâtre oppressante.
allez une petite B.O quand même: http://bobd.over-blog.com/2016/11/le-facteur-n-est-pas-passe/le-passeur-vs.the-postman.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bergson
  13 novembre 2016
je suis un fan d'Hermann
j'attendais cet opus depuis quelques temps et ne suis pas déçu : le coup de crayon et toujours aussi percutant.
L'histoire du au fiston Yves H est toujours aussi noir
ça saigne comme il faut .
Bravo
Commenter  J’apprécie          20
AmandineAuFildesPlumes
  10 juin 2017
Le Passeur présente un scénario ciselé post- apocalyptique qui fait penser à The Walking Dead. Cette BD est pleine de rebondissements. L'histoire est originale mais un peu glauque. Néanmoins, ce scénario laisse pleins de questions en suspends: Pourquoi en est- on arrivé là? Pourquoi un passeur? Qui sont ces hommes en costume? Ça fait tout de même pas mal de questions non?! (Tiens encore une question).
Le personnage de Sam est plutôt charismatique mais plutôt caricatural. Il semble remplir parfaitement le rôle du héros sans peur et sans reproche. Il a un fort caractère mais cela ne l'empêche de faire des erreurs.
J'adhère moyennement à l'esthétique. L'ambiance est vraiment flippante. Les couleurs sont sombres. le dessin est précis mais j'ai eu la sensation que tout était couvert d'un épais brouillard. Vous l'aurez compris, je n'ai pas adhéré au style de cette BD.
Lien : https://aufildesplumesblog.w..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (5)
Auracan   18 janvier 2017
Au final, le Passeur s'avère étrange, cruel et dérangeant, mais convaincra sans problème les fans du Sanglier des Ardennes.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   28 décembre 2016
Parabole de ce qui agite l’âme humaine, il s'agit d'un album ténébreux, dans lequel chacun trouvera sa propre lueur.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   28 décembre 2016
Un roman noir à travers un duo en fuite sans espoir. Sur un fil narratif des plus ténus, un récit qui repose sur des personnages emmurés dans leurs obsessions.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   21 novembre 2016
Peut-être pas l'album qui séduira les plus sceptiques, mais en tout cas les fans seront contents, c'est déjà ça !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   17 novembre 2016
Hermann et son fils Yves H. étendent encore les frontières de l’univers post-apocalyptique de Jeremiah.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
OmnibusseOmnibusse   19 décembre 2016
Jouer gros, c'est aussi risquer gros. La convoitise rend aveugle et déraisonnable.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Hermann (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hermann
Vidéo de Hermann
autres livres classés : espoirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3432 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre