AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sean Dillon tome 4 sur 15

Bernard Blanc (Traducteur)
EAN : 9782226089083
316 pages
Albin Michel (30/01/1997)
3.52/5   28 notes
Résumé :
A la veille d'un accord entre factions ennemies de l'Irlande du Nord, la violence se déchaîne à nouveau. Mais cette fois, les assassinats revendiqués par un mystérieux « Groupe du 30 janvier », endeuillent chaque camp, catholique comme protestant, et frappent aussi bien des agents américains que des diplomates russes…
Sean Dillon, ancien militant de l'IRA, est directement chargé par le Premier ministre britannique de trouver les coupables. Et de protéger coût... >Voir plus
Que lire après Sean Dillon : L'Ange de la mortVoir plus
Vortex par Cussler

Dirk Pitt

Clive Cussler

3.69★ (6810)

25 tomes

Isaac Bell, tome 1 : La poursuite par Cussler

Isaac Bell

Clive Cussler

4.10★ (456)

5 tomes

Bouddha par Cussler

Oregon

Clive Cussler

4.00★ (1203)

16 tomes

Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Je découvre Jack Higgins et son personnage emblématique , Sean Dillon, avec ce roman ; un polar ayant pour contexte la mise en place du processus de paix marquant la fin du conflit nord-irlandais.


« L'ange la mort » fait partie de ces romans qui réussissent tout juste à nous divertir mais qui, une fois terminés, finissent dans le recoin le plus obscur de notre mémoire. Histoire extrêmement conventionnelle, sans surprise, avec des personnages ultra-stéréotypés. L'impression de voir une vieille série B qui compense la faiblesse et les facilités de son intrigue avec de l'action et quelques punchlines.


Ne vous attendez pas à un monument de suspens. Ne vous attendez à rien d'ailleurs...
Commenter  J’apprécie          20
il y avait bien longtemps que je n'avais lu cet auteur et ce fut un vrai plaisir: l'intrigue, les voyages, la galerie de personnages, le choc des idéaux, des convictions, des revirements,tout ce met en place peu à peu jusqu'à l'issue fatale et finale.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Dans la pièce de fin d’études, Macbeth, c’est elle qui interpréta Lady Macbeth. Elle était beaucoup trop jeune pour ce rôle, et pourtant elle se révéla si brillante que tous les imprésarios de Londres firent des pieds et des mains pour l’engager. Elle les envoya sur les roses et choisit de jouer au Minerva Studio, le plus petit des deux théâtres de Chichester, le rôle principal d’une reprise d’Annah Christie. Ce fut un tel triomphe que la pièce déménagea dans le West End londonien, au Théâtre royal de Haymarket, où elle tint l’affiche un an.
Ensuite, elle put choisir tout ce qu’elle voulait, la Royal Shakespeare Company, le National Theatre, où elle s’illustra dans les grands rôles classiques. Elle ne travailla à Hollywood qu’une seule fois – elle fut la vedette d’un thriller chic et tape-à-l’œil sur le thème de la vengeance, au cours duquel elle tuait plusieurs hommes.
Commenter  J’apprécie          10
Le Liban était une espèce de Belfast arabe – un lieu de destructions sans précédent dans la récente histoire du monde. Ce pays était jadis la Suisse du Moyen-Orient, et sa capitale, Beyrouth, était aussi célèbre que le Midi de la France chez les nantis de la planète. Pourtant, depuis 1975, lorsque les phalanges chrétiennes et les milices islamistes avaient commencé à se battre, le pays n’avait plus connu que mort et dévastation.
Commenter  J’apprécie          10
Chaque mois, Tom Curry descendait à l’Europa Hotel quand il venait à Belfast, comme professeur invité à Queen’s University. Il aimait cette ville, le sentiment du danger qui s’en dégageait, l’idée que tout pouvait arriver. Parfois, son séjour coïncidait avec celui de Rupert Lang, désormais sous-secrétaire d’Etat aux affaires d’Irlande du Nord, ce qui impliquait de fréquents déplacements en Ulster au service de la Couronne.
Commenter  J’apprécie          10
Elle avait accueilli sa nièce avec affection mais fermeté, car c’était une femme de caractère qui estimait que l’adolescente devait continuer à vivre au lieu de rester assise à se lamenter.
Grace fut admise à l’école de filles St. Paul, l’un des meilleurs établissements de la capitale, où elle ne tarda pas à révéler ses capacités. Tout le monde l’aimait, les professeurs et les autres élèves ; pourtant elle avait toujours l’impression de jouer la comédie. En son for intérieur, elle était entière, froide, détachée, alors qu’avec les autres, elle se montrait charmante, intelligente, chaleureuse. Et, bien sûr, elle devint la vedette des groupes d’art dramatique de son école.
Commenter  J’apprécie          00
Le désordre nous rend plus forts. C’est inévitable. Prends la situation de l’Allemagne fédérale. D’un point de vue économique, c’est aujourd’hui le pays le plus puissant d’Europe occidentale, mais sa réunification avec l’Est va avoir des conséquences catastrophiques à tous les niveaux, et en particulier sur le plan financier. Une fois encore, l’équilibre du pouvoir en Europe est complètement bouleversé. Tu te souviens de ce que je t’ai dit, il y a des années ? Notre boulot, c’est le chaos.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jack Higgins (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Higgins
Luciano - Jack Higgins - LTL # 173
autres livres classés : espionnageVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (112) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "saison en enfer" de Jack Higgins.

Quel est le nom du bistro au début de l'histoire ?

la belle Hélène
la belle Aurore
la belle Sophie

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Saison en enfer de Jack HigginsCréer un quiz sur ce livre

{* *}