AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709659476
Éditeur : J.-C. Lattès (07/06/2017)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Trois rivales. Une même maison. La porte ouverte à toutes les jalousies... Laurel Thorpe, Belinda Rowe et Scarlett Oliver n'ont que deux choses en commun : l'amour pour un homme qu'elles ont toutes les trois épousé, Deacon Thorpe (un chef célèbre doté d'un appétit insatiable pour la vie) et la profonde antipathie qu'elles se témoignent mutuellement. Trois femmes uniques et indépendantes, mais radicalement différentes. Laurel : la première petite amie de Deacon, renc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MademoiselleMaeve
  03 octobre 2017
J'ai profité d'un séjour à la mer pour mon plonger dans A nous d'Elin Hildebrand. Avec sa couverture évocatrice, je préférais le lire à deux pas de l'eau que pendant ma pause déjeuner au bureau. Étonnamment.
J'ai aimé l'ambiance dès le départ, le récit de cette journée parfaite à Nantucket, cette journée entre un père et son fils, un père qui sait qu'il va bientôt partir pour ne plus revenir. Ce premier chapitre, un peu hors du temps permet au lecteur de comprendre Deacon. Deacon qui vient de mourir et laisse derrière lui trois épouses, trois enfants et un meilleur ami tous complètement démunis, anéantis. Deacon était une star de la cuisine, une rock star qui jurait comme un charretier et parlait de cocaïne de l'émission de David Letterman, qui avait son propre restaurant avec un menu à 600 dollars par tête. Deacon qui a été aimé mais s'est toujours senti seul. Et triste. Et a noyé sa souffrance dans tous les excès.
Pour lui rendre un dernier hommage et tenter de sauver la maison de famille de la faillite, son meilleur ami réunit sous le même toit les trois femmes de sa vie. Trois femmes qui se déteste. Il y a Laurel, la première épouse, l'amie, le premier amour, celui que l'on oublie pas. La femme parfaite que tout le monde admire, une vraie sainte. Puis il y a Belinda, la star, actrice oscarisée qui a volé Deacon à Laurel et n'a jamais vraiment réussi à le comprendre. Et puis il y a Scarlett, la nounou des enfants, la beauté piquante qui ne mange jamais et vit dans le regret d'avoir laissé passer son amour de jeunesse.
Ces trois femmes qui se détestent vont passer quelques jours dans cette maison délabrée qui abrite tant de souvenirs. Et nous, lecteurs, nous allons apprendre à les connaître, à les détester, puis à les aimer. Tour à tour.
Ce roman se lit comme une douce friandise, il se déguste, afin que le goût reste longtemps sur la langue. Alors si vous cherchez un roman choral, pour prolonger un peu l'été, je vous conseille vraiment celui-ci.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mariposa0211
  18 janvier 2018
Un homme... trois femmes. .. trois enfants... un décès et des comptes à régler... un roman qui ne laisse pas indifférent sur les relations qui existent entre des épouses. Elles ont tout pour se détester et pourtant...
Commenter  J’apprécie          30
Lpakerette
  03 juillet 2017
J'a voulu obtenir ce roman car j'avais déjà lu un ouvrage de l'auteur que j'avais bien aimé: Pied Nus.
J'ai donc démarré ma lecture en me disant que j'allais passer un bon moment et la couverture me laissait penser que ce roman était en plus approprié pour l'été. J'avoue avoir été déçue par ma lecture. Même si j'ai retrouvé la plume de l'auteur toujours aussi plaisante, je n'ai pas réussi à autant apprécier ma lecture que "Pieds Nus".
Lien : http://magrandelibrairie.ove..
Commenter  J’apprécie          00
liliej56
  08 août 2017
{Challenge Août}
Terminé à l'instant ce roman très prenant, des personnages attachants et une histoire qui évolue et qui vous emmène malgrès vous.
Du soleil , de l'amour, des disputes aussi, mais avant tout une merveilleuse aventure humaine ...
J'ai adoré les recettes qui sont de vrais recette que vous pourrez reproduire chez vous si le coeur vous en dit.
Des destins qui s'entremêlent, je ne peux que vous le conseiller :)
Lien : https://www.facebook.com/107..
Commenter  J’apprécie          00
LesPapotisdeSophie
  04 septembre 2017
Quand un homme meurt et que dans la même maison ses trois ex femmes et les enfants se réunissent, que se passe-t-il ? Souvenirs, moments de joie, de peine, rancoeurs, trahison, mensonges.
Tout éclate au plein jour pour une renaissance possible ?
Un roman doux, amer sur les relations humaines.

Lien : http://lespapotisdesophie.ha..
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   10 juillet 2017
Elin Hilderbrand, avec un humour délicieux, s’est fait plaisir en racontant cette histoire où les pique-niques et les promenades sur la plage cachent une structure complexe, très bien menée, des jalousies bien couvées, assaisonnées de gastronomie.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
hcdahlemhcdahlem   08 août 2017
Il s’endormit sur le canapé poussiéreux mais confortable à la structure de bambou et rêva qu’il embrassait Laurel. Il avait failli le faire sur la terrasse. Il avait été à deux doigts.
Mais Belinda était arrivée et avait tout gâché. Buck se demandait comment créer de nouveau les conditions propices pour embrasser Laurel. Il avait été marié deux fois, mais certains jours il avait l’impression de n’avoir absolument aucune expérience avec les femmes.
Qu’est-ce que Deacon aurait pensé s’il embrassait Laurel ? Il aurait dit “Bravo, mon pote !” ou se serait mis dans une colère noire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2017
Les hommes ne quittaient jamais leur femme ; c’était une légende urbaine. Mais cette simple phrase, « Je veux prendre soin de toi », était comme une habile prise de karaté grâce à laquelle Joel Tersigni l’avait fait tomber dans ses bras. Et elle s’était laissé faire. Elle ne pourrait plus revenir en arrière, elle en avait bien peur.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2017
Le vieux Chinois qui lui avait proposé cette pipe d’opium l’avait mis en garde – Hayes n’avait pas compris le dialecte mais avait déduit qu’il s’agissait d’une mise en garde à sa façon de parler. Probablement quelque chose comme : « Une fois que tu y auras goûté, tu deviendras son esclave. »
Esclave.
Toxico.
Accro à la drogue.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2017
Tu me l’as piqué, c’est vrai. Mais « détester », le mot est trop fort. Je déteste les hommes qui battent leur femme et leurs enfants. Je déteste les dealers, les souteneurs et les gens qui débarquent dans un cinéma pour tirer sur des citoyens innocents. On pourrait même dire que je déteste les flageolets. Mais je ne te déteste pas, Belinda. Je ne me soucie pas assez de toi pour te détester. Tu ne mérites pas autant de considération de ma part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2017
Elle ne peut plus me faire souffrir. Elle ne peut plus me donner l’impression que je suis nulle, moche et maladroite. En la voyant pleurer, elle sentit toutefois sa colère se réveiller. Mais elle avait grandi et elle avait appris. Elle était allée à l’université, elle s’était construit une carrière intéressante à travers laquelle elle aidait les gens. Elle pouvait contrôler ses émotions. Elle pouvait être adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Elin Hilderbrand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elin Hilderbrand
Kirkus TV with Elin Hilderbrand
autres livres classés : famille recomposéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1041 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre