AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809702853
Éditeur : Editions Philippe Picquier (18/08/2011)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Depuis son apparition, au début du XVIIe siècle, ce recueil de maximes, où l’esthétique le dispute à l’éthique, fascine et intrigue. Hong Zicheng y développe une philosophie issu de la fin de la dynastie des Ming : adhésion à la nature et idéal de liberté, art de vivre en société et quête d’une maîtrise de soi… S’y mêlent observation de la société et méditation mystique, discours mondain et vocabulaire religieux, réflexion sur les rapports humains et int... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
OlivierH77
  10 août 2018
Le titre étrange de ce petit ouvrage peut s'entendre comme une invitation à revenir à la racine des choses pour mieux en goûter toutes les saveurs. Cette longue série d'aphorismes est un véritable concentré tout à la fois de subtilité et de logique, et pourrait servir en quelque sorte de manuel de savoir-être, de savoir-vivre avec élégance et sérénité.
On retrouve toute la sagesse et la mesure de la mentalité chinoise dans ces lignes raffinées probablement écrites à l'époque de la fin de la dynastie des Ming, au début du XVIIè siècle, ère de décadence où les lettrés renoncent à l'action pour une sorte de sublimation esthétique.
Ce qui frappe dans ces maximes, c'est leur concision, et la puissance qu'elles dégagent grâce à l'emploi de la forme du parallélisme. Opérant par analogie ou contraste, couplant des termes, des phrases, des rythmes, des idées, l'auteur donne à chaque aphorisme un caractère binaire qui frappe l'esprit pour mieux convaincre avec clarté.
Un grand plaisir de lecture que ce petit livre, un classique dont on peut facilement faire un livret de chevet, tant il regorge de raccourcis pertinents qui peuvent être utiles pour nos vies de tous les jours en société...Une sorte d'éloge de la simplicité, de la mesure et de la sérénité en toutes choses, et en toutes circonstances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fgremaud
  06 mars 2016
On lit Hong Zicheng avec le même plaisir que l'on cuisine une soupe aux fanes de carottes : un plaisir simple mais oh combien délicieux au bout du compte. Au fil des aphorismes l'auteur, sans donner de leçons de moral, nous propose de réfléchir au monde qui nous entoure, à notre place, à nos comportements.
On se retrouve parfois un sourire aux lèvres quand l'acuité d'un propos nous touche en plein coeur. Il y a dans cette ouvrage un concentré de sagesse simple, accessible à tous et qui remet les idées en place. Un livre à lire et à relire, à picorer, à cuisiner, qui nous remet sur la route de la véritable simplicité des choses, sur la route de nos racines. Un livre à conseiller, à partager et qui fournit de beaux repères dans notre monde parfois difficile à déchiffrer. Je vois dans ce mélange de sagesses bouddhiste, confucéenne et taoïste un vrai manuel de cuisine pour cultiver son bonheur, celui des autres et nos rapports avec eux ! À mettre entre toutes les mains !
Commenter  J’apprécie          30
Moan
  20 avril 2012
Propos sur la racine de légumes est un recueil de maximes datant du XVIIè, à la fin de la dynastie Ming, une époque de pessimisme.
Ce livre s'intéresse dans sa première partie aux rapports humains et dans la seconde à la recherche de la quiétude.
Un livre intéressant à lire de temps en temps!
Commenter  J’apprécie          30
sohilbzh
  18 février 2015
Livre intéressant pouvant amener à une reflexion personnelle. Sa résonance avec notre époque est souvent troublante, preuve que les rapports humains n'ont pas changés! Apporte un éclairage très instructif sur la philosophie chinoise.
A lire comme on le souhaite
Commenter  J’apprécie          00
Acerola13
  12 août 2015
Ce court petit livre amuse à ses premières pages, mais ne se termine que très difficilement ; à force de lire ces courtes anecdotes de recueils chinois et confucianistes, j'en viens à les apprécier de moins en moins.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
OlivierH77OlivierH77   10 août 2018
Lorsque l'univers est silencieux, on écoute avec une délectation particulière un oiseau qu'on entend soudain chanter. Lorsque la végétation est morte, on comprend la puissance de l'élan vital en voyant soudain une fleur éclose.
Cela montre que ce qui vient du ciel ne meurt jamais tout à fait, que l'éternel mouvement peut toujours repartir.
Commenter  J’apprécie          60
OlivierH77OlivierH77   10 août 2018
Celui qui plie les choses à sa volonté ne se réjouit pas plus de les obtenir qu'il ne s'afflige de les perdre. Il est partout à l'aise dans le vaste monde.
Celui qui s'est soumis à l'emprise des choses s'irrite si elles lui sont contraires et s'y attache trop si elles le favorisent. Un seul cheveu suffit pour le ligoter.
Commenter  J’apprécie          30
OlivierH77OlivierH77   10 août 2018
Ne nous étonnons ni des honneurs ni des opprobres et prenons le temps de regarder les fleurs du jardin éclore et tomber.
Ne nous préoccupons ni des succès ni des échecs et restons insouciants comme les nuages qui se ramassent et se déploient dans le ciel.
Commenter  J’apprécie          20
OlivierH77OlivierH77   10 août 2018
Nos cheveux qui tombent et nos dents qui s'espacent nous conforment au déclin de notre forme illusoire.
Les oiseaux qui chantent et les fleurs qui s'ouvrent nous apprennent la permanence de notre nature réelle.
Commenter  J’apprécie          10
OlivierH77OlivierH77   10 août 2018
Que notre corps soit comme une barque sans amarres qui vogue ou s'arrête au gré du courant.
Que notre coeur soit comme du bois calciné, impassible devant les attaques ou les louanges.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre