AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070329291
Éditeur : Gallimard (23/04/1996)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 22 notes)
Résumé :
« Peinture.
L'objet de la peinture est indécis.
S'il était net, - comme de produire l'illusion de choses vues, ou d'amuser l'œil et l'esprit par une certaine distribution musicale de couleurs et de figures, le problème serait bien plus simple, et il y aurait sans doute plus de belles œuvres (c'est-à-dire conformes à telles exigences définies) - mais point d'œuvres inexplicablement belles.
Il n'y aurait point de celles qui ne se peuvent épuiser. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
lDavidl
20 janvier 2016
De tout et de rien dans ce recueil d'aphorismes, qui m'a semblait fort intéressant (si tant est que vous ne le lisez pas d'une seule traite, ce qui à mon avis deviendrait vite imbuvable). Un petit livre à garder au coin du lit, histoire d'en lire quelques uns par-ci par-là afin de prendre le temps d'y réfléchir dessus. Cela dit, certains d'entre eux sont tirés par les cheveux, ou peu intéressants; mais cela relève du subjectif et appartient à chacun de se faire un avis dessus. Dur de commenter donc une oeuvre comme celle-ci, le mieux restant je pense de s'y essayer (ne serait-ce que sur quelques pages) afin d'en découvrir un style qui se maintient tout le long du recueil.
Commenter  J’apprécie          00
Cularo
30 avril 2013
J'aime beaucoup la littérature d'idées,de forme brève;je dois dire que Tel Quel est un chef d'oeuvre du genre.Une plume acerbe,subtile,poétique j'ai goûté à ces réflexions autant qu'aux aphorismes de Nietzsche,tout simplement brillant.
Commenter  J’apprécie          20
Duluoz
15 février 2015
Tant d'idées pour déboucher sur si peu ! Si vous aimer les livres d'aphorismes préférez lui, les petits traités de Pascal Quignard.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
ElisanneElisanne20 juillet 2010
Que ne puis-je retarder d’être moi, paresser dans l’état universel ?

Pourquoi, ce matin, me choisirais-je ? Qu’est-ce qui m’oblige à reprendre mes biens et mes maux ?
Si je laissais mon nom, mes vérités, mes coutumes et mes chaînes comme rêves de la nuit, comme celui qui veut disparaître et faire peau neuve, abandonne soigneusement au bord de la mer, ses vêtements et ses papiers ?
N’est-ce point à présent la leçon des rêves et l’exhortation du réveil ? Et le matin d’été, le matin, n’est-il le moment et le conseil impérieux de ne point ressembler à soi-même ?
Le sommeil a brouillé le jeu, battu les cartes ; et les songes ont tout mêlé, tout remis en question…
Au réveil il y a un temps de naissance, une naissance de toutes choses avant que quelqu’une n’ait lieu. Il y a une nudité avant que l’on se re-vêtisse.



Paul Valéry, Tel Quel ,Autres Rhumbs
Folio essais
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
moklosmoklos03 octobre 2007
L’esprit vole de sottise en sottise comme l’oiseau de branche en branche. Il ne peut faire autre chose. L’essentiel est de ne point se sentir ferme sur aucune. Mais toujours inquiet ; et l’aile prête à fuir cette plus haute et dernière proposition où il vient croire qu’il domine.
Commenter  J’apprécie          160
tvouillamoztvouillamoz07 février 2013
Nous n’aimons pas celui qui nous contraint à n’être pas nous-mêmes; et nous n’aimons pas plus celui qui nous contraint à nous montrer nous-mêmes.
Mais nous aimons celui qui croit que nous sommes ce que nous voudrions être, et c'est le fond du plaisir de la gloire, dont il faut beaucoup de tristesse et de puissance combinées pour se défendre entièrement.
Commenter  J’apprécie          90
CioranCioran20 août 2014
L'homme est animal enfermé – à l'extérieur de sa cage. Il s'agite hors de soi.
Commenter  J’apprécie          262
moklosmoklos03 octobre 2007
Inventer, doit ressembler beaucoup à reconnaître un air dans la chute monotone de gouttes d’eau, dans les battements du train et les coups d’une machine alternative… Il y a une partie en l’homme qui ne se sent vivre qu’en créant : j’invente donc je suis. La marche générale des inventions appartient à ce type général : une suite de déformations successives, presque continues, de la matière donnée, et un seuil – une perception brusque de l’avenir de l’un des états. Avenir, c’est-à-dire valeur utilisable, valeur significative, singularité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Paul Valéry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Valéry
"Au loin s’en vont les images", une table-ronde filmée au Centre Georges Pompidou, le 16 novembre 2011, dans le cadre du cycle « Paroles » organisé par Benoît Peeters. La lectrice était Irène Jacob. Les intervenants animant le débat étaient William Marx, Luc Dellisse, Jean-Christophe Cambier et, bien entendu, Benoît Peeters.
autres livres classés : existentielVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Tour de France insolite

Quel coureur a réparé lui-même la fourche de son vélo, cassée dans le Tourmalet ?

Lucien Petit-Breton
Eugène Christophe
Philippe Thys
Octave Lapize

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre