AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791095496014
305 pages
Éditeur : Editions Coryphène (14/01/2020)
4.88/5   4 notes
Résumé :
Il s’agit d’une fresque familiale où un personnage extraordinaire – un aventurier qui quitte sa femme pour la Nouvelle Calédonie à l’âge de 39 ans pour la retrouver 40 ans plus tard – constitue le fil rouge du destin de plusieurs familles vivant aux XIXe et XXe siècles entre la Belgique et le Nord de la France. Colette Hoornaert s’intéresse particulièrement au rôle des femmes dans les campagnes françaises et à la place que les communautés rurales leur réservent. Une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  04 mars 2021
« Julie, c'est moi ». Ces mots, que Julie entendait tous les soirs, auparavant, résonnent dans la maison. Cela fait quarante ans qu'elle ne les a pas entendus. « Comment ose-t-il arriver comme cela, sans prévenir, exactement comme s'il était parti le matin même ? » (p. 6) Pendant un instant, « elle a vu défiler toute sa vie » (p. 7) ainsi que celle de sa mère, Joséphine. Elle se souvient des récits de sa maman, elle se rappelle sa propre enfance, son adolescence, avant sa rencontre avec Henri, puis la vie à deux, la naissance des enfants et enfin, l'absence inexpliquée et incomprise.

Julie est une saga familiale, se déroulant dans le monde rural du Nord de la France, au XIXe siècle. le premier tiers du roman est consacré à Joséphine. Il débute le jour de son mariage. La deuxième partie commence à la naissance de Julie et la dernière partie concerne sa vie d'épouse et de mère.

Cette histoire est une immersion fabuleuse dans la vie de cette famille. L'auteure décrit tous les pans de la vie d'autrefois. Plusieurs générations sont représentées et donnent la sensation de vivre à leurs côtés. A cette époque, les naissances, les mariages et les enterrements étaient l'occasion de revoir la famille éloignée. La moisson soudait les voisins. En effet, pendant cette période, tous unissaient leurs forces. Les travaux étaient effectués chez l'un d'entre eux, puis après un peu de repos, chez l'autre, jusqu'à ce que tous aient bénéficié de la solidarité. Chaque journée de gros labeur se terminait par une fête. Mais à cette période, la vie n'était pas facile, surtout quand on la regarde avec le confort auquel nous sommes habitués. La lessive, par exemple, dans l'eau glacée, nécessitait d'énormes efforts pour battre le linge.

Ce roman est aussi un récit de transmission : les terres devaient rester dans la famille, le métier du père était appris aux fils, la mère inculquait à sa fille, l'art de tenir son foyer, l'histoire familiale était racontée aux enfants, le savoir était transmis dans le cadre du compagnonnage ou par un artisan à son apprenti. La notion d'héritage était présente dans de nombreux domaines. Hélas, la mort s'invitait précocement. de nombreux enfants ne survivaient pas à la naissance, des femmes mouraient en couches, de nombreuses maladies étaient incurables et l'espérance de vie n'était pas élevée. J'ai été marquée par une scène : le médecin, constatant que sa patiente a la nuque raide, informe la famille que l'issue est inéluctable.

Julie dépeint la condition de la femme[…]

La suite sur mon blog...

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ohangelabdx
  30 juin 2021
Au cours du 19e siècle, dans le Nord de la France, la vie des paysannes est difficile, notamment pour s'imposer dans une société où l'homme prend beaucoup de place. Après une dure journée de travail, Julie rentre enfin chez elle. Elle reçoit de la visite, celle d'un homme. Henri. En le voyant, elle revoit défiler toute sa vie ainsi que celle de sa mère. Pourquoi est-il revenu ?
« Julie » c'est dans un premier temps l'histoire de Joséphine (la mère de Julie) qui commence le jour de son mariage. Dans la seconde partie, on découvre celle de Julie le jour de sa naissance, au fil des pages on découvre sa vie d'épouse, de femme et de mère. J'ai beaucoup aimé découvrir leurs histoires, d'en apprendre davantage sur les conditions de vie à cette période. Une époque où les enfants apprenaient le métier de leurs parents pour continuer à travailler sur les terres de la famille. Un héritage de génération en génération. Une époque où la seule occasion de revoir les membres de sa famille éloignées étaient les « grands évènements » : une naissance, un mariage, un enterrement.
Julie dépeint les conditions de la femme : le quotidien consacré aux travails et à l'éducation des enfants, l'école qui n'est pratiquement pas accessible aux filles, les difficultés liées aux grossesses, les femmes mortes en couches, les bébés qui ne survivaient pas à la naissance ou encore les enfants qui ne passaient pas la petite enfance.
L'autrice aborde une époque difficile pour les femmes, une vie sans repos. Elle nous offre le portrait de femmes fortes sur plusieurs générations qui surmontent à elles seules des tas de choses.
Les personnages sont bien écrits, on s'attache facilement à chaque personnage. J'ai beaucoup aimé Josephine, Elise, Julie ou encore Baptiste.
La plume de l'autrice est fluide et très bien écrite. L'histoire est très prenante et vous prend aux tripes jusqu'au bout. On s'imagine facilement l'histoire et ferait un très bon film sur les conditions de la femme au cours du 19e siècle. de plus, on peut voir que l'autrice a effectué beaucoup de recherches pour que son récit soit la plus fidèle possible à la réalité de cette époque.
J'ai d'ailleurs réalisé un référentiel (dans le cadre de mes cours de bibliothécaire) sur la place de la femme dans la société et j'y ajoute ce livre sans hésiter ! Une vraie pépite !
Lien : https://ohangelabdx.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
karagozsati
  18 avril 2021
J'ai lu Julie écrit par Colette Hoornaert et paru aux éditions Coryphène en janvier 2020.
Un soir, Julie est chez elle après une journée de durs labeurs. Une visite inopinée ! Mais qui cela peut bien être ? Julie n'attend personne, surtout pas à cette heure-ci.. Une silhouette apparaît, c'est un homme. C'est Henri ! Mais qui est cet homme pour Julie ? Pourquoi est-elle médusée ? 
Nous allons remonter le temps, à l'époque de sa mère Joséphine et l'histoire va se dérouler comme une pellicule de film. Les tragédies sont nombreuses et elles frappent parfois souvent les mêmes. Comme une sorte de “Tierce fois c'est droit.” Jamais deux sans trois. Une époque difficile pour la condition de la femme paysanne. Mais les portraits dressés par l'autrice dévoilent des générations de femmes fortes qui prennent leur destin en main.     
 
Un roman qui est fluide et foisonne de scènes et de lieux  campagnards décrits de manière pittoresque qui embarquent le lecteur au coeur de la vie paysanne dans le Nord la France à la fin du XIX et début du XXème siècles.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
xingxiaozhou
  04 mars 2020
Colette Hoornaert nous donne à lire un roman digne des plus grands auteurs français. Une écriture simple, un style sobre révélant cependant une forte personnalité d'écrivain servent une intrigue captivante comme dans un livre de Georges Sand. Dès les premières lignes, on est entraîné vers le destin de Julie qui doit lutter pour exister dans un monde d'hommes, surtout dans les campagnes au 19e siècle... Je recommande vivement ce livre, il ne vous décevra pas et au moment de le refermer vous ressentirez une superbe énergie vous envahir. Vive la lecture !
P. S. : je vous invite a suivre la page facebook de l'éditeur : https://www.facebook.com/Coryphène-109828470571269/?modal=admin_todo_tour
Commenter  J’apprécie          12
Coryphene
  10 février 2020
J'ai lu ce roman d'une traite et en une nuit. L'histoire captivante d'une femme exemplaire, Julie, dans la campagne du Nord de la France dans la 2e moitié du 19e siècle, une ambiance à la Victor Hugo, le style d'un Zola qui mettrait en lumière la dure condition des femmes à cette époque. le sujet du livre très humain et universel est mis en scène par une très belle écriture, chargée d'émotions simples et qui donne envie de lire le prochain roman de Colette Hoornaert.
Nathalie
31/01/2020
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CorypheneCoryphene   10 février 2020
Julie, c'est moi
Trois mots, juste trois mots, simples, habituels, entendus chaque
soir pendant des années au retour d'une journée de labeur, qu'ontils
donc de si extraordinaires !
L'après-midi touche à sa fin. Comme toujours la porte de la
maison de Julie n'est pas fermée à clef. Dans ce village, où chaque
famille se connaît depuis des générations, la confiance règne.
Avant d'aller se coucher, les verrous sont tirés par crainte d'un
rôdeur mais, en plein jour, chacun pense qu'il n'y a pas le moindre
risque. Sans s'épier, d'une manière très naturelle, tous se regardent
vivre.
Les événements marquants du jour sont contés le soir, sur le
banc devant la porte tout en buvant le bol de soupe, quand la
saison le permet. En hiver les récits se font à la veillée près du feu
ou entre hommes, avant la partie de belote, chez la Georgette, le
seul estaminet du village.
Les rapports entre les habitants sont amicaux voire familiers ou
alors totalement inexistants. Personne n'a vraiment eu le choix
de ses voisins et encore bien moins de sa famille et ici comme
ailleurs il se trouve des caractères peu faciles, connus de tous et
un peu laissés de côté. Tous essaient cependant de s'entendre au
mieux car chacun pense qu'un jour ou l'autre, il peut avoir besoin.
La vie au village n'est certes pas toujours idéale mais est-elle plus
ou moins parfaite ailleurs ? Une chose est certaine et les exemples
ne manquent pas pour le prouver, une réelle solidarité existe,
maintenue bien souvent par intérêt, mais les habitants ne se
sentent pas tout à fait seuls ce qui est, pour beaucoup d'entre eux,
très sécurisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ohangelabdxohangelabdx   30 juin 2021
Les mois se succèdent lourds et douloureux. La famille, pensant bien faire, respecte son chagrin mais aussi la maintient dans un climat de tristesse. La période de deuil est terminée, mais il serait indécent de reprendre goût à la vie un peu trop vite, juste le droit de faire semblant d'être heureuse pour la pauvre petit qui ne comprend pas et n'a pas de chance. 
Commenter  J’apprécie          00
ohangelabdxohangelabdx   30 juin 2021
Le moment des adieux venu, familles et amis se quittent avec un peu de regret. Réchauffés par le vin et l'alcool de pays, légèrement alourdis de délices engloutis, ils repartent chez eux gais et joyeux en espérant se revoir bientôt pour une aussi belle fête.
Commenter  J’apprécie          00
ohangelabdxohangelabdx   30 juin 2021
C'était il n'y a pas si longtemps. Ils manquaient de tout. Ils se réjouissaient d'un rien...
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XIX° siècle)

La Chartreuse de Parme

Stendhal
Alfred de Vigny
Honoré de Balzac

21 questions
554 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 19ème siècle , 19ème siècleCréer un quiz sur ce livre