AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290341391
186 pages
Éditeur : J'ai Lu (13/05/2004)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 169 notes)
Résumé :
" Monsieur Chirac, je vous demande le droit de mourir.."
Cette supplice , datée du 30 novembre 2002, s'adressait au président de la République française, qui ne pouvait y répondre favorablement puisque la loi, en France, n'autorise pas l'euthanasie. Et pourtant ... Lorsqu'on lit le message bouleversant que nous envoie Vincent Humbert depuis son lit d'hôpital de Berk, on ne peut qu'être troublé : quand la médecine ne peut plus rien pour vous, quand vous êtes l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
RChris
  25 février 2020
Dans les boîtes à livres les ouvrages ont parfois souffert. Celui-ci était tout annoté au crayon à papier, s'il l'avait été au stylo, il serait resté dans la boîte ! Doit-on mettre au crédit ou au débit de ce récit le fait que le tiers des mots étaient soulignés ? En tout cas, la lecture en est gênée car on est tenté de chercher, en vain, ce qui avait retenu l'attention du précédent lecteur.
Heureusement, Vincent Humbert a fait passer beaucoup d'émotion et de force d'expression pour retenir mon attention et m'inviter à cette lecture. Son témoignage du pouce est à fleur de peau. Il nous guide dans son cheminement jusqu'à l'idée d'euthanasie qui lui est venue quand il a compris qu'il ne ferait plus aucun progrès rééducatif. Il était lucide mais aveugle (avec les paupières cousues pour éviter que ses yeux ne se dessèchent), muet, anosmique, agueusique et immobile sauf du pouce qui lui permettait de sélectionner les lettres énoncées par Frédéric Veille afin de recueillir ses propos et élaborer ce livre. Cette demande au président est le combat de Vincent accidenté le 24/09/2000 et décédé le 24/09/2003, mais c'est également l'hommage à sa mère-piéta qui lui a consacré ses années de vie jusqu'à provoquer la mort de son fils.
Respectueux des propos, j'ai pris la peine de gommer ce qui était souligné avant de remettre ce livre en boîte car chaque mot fait sens et mérite d'être souligné !.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Audreyzaz
  13 juin 2008
J'ai vraiment aimé ce livre, je l'ai lu en deux jours c'est pour dire, quel courage de la part de ce jeune homme et de sa maman Marie HUMBERT, à travers ce livre Vincent exprime ce qu'il a sur le coeur, du haut de ses 23 ans au moment de l'écriture du livre, il exprime avec force ce qu'il ressent, il parle comme un jeune homme de son âge utilisant parfois des mots crus mais avec tellement de justesse. Il a même réussi à me faire rire à certains passages, d'ailleurs il le dit lui même ce livre n'est pas destiné à ce que l'on ait pitié de lui, qu'on s'apitoie sur son sort ou à faire pleurer dans les chaumières, ce n'est pas son but, il a juste cherché à nous exprimer ce qu'il ressentait depuis son accident, l'évolution qu'il voyait jour après jour.
Pour terminer vous comprendrez évidemment que je ne peux pas mettre de note à ce genre de livre, ça serait incorrecte de ma part de faire cela, la seule chose que je dirais c'est que ce livre m'a beaucoup fait réfléchir sur le sujet de l'euthanasie et j'ai beaucoup aimé la façon de s'exprimer de ce jeune homme, si vous pouvez le lire un jour s'il vous plait lisez-le, personnellement c'est mon coup de coeur, je ne suis pas prête d'oublier ce livre et je vais le garder très précieusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
akhesa
  07 octobre 2013
Ce livre n'est pas a prendre a la legere,il s'agit d'un temoignage qui nous fait prendre conscience que du jour au lendemain,tout peut basculer,que nous ne sommes que de passage sur terre,et que nous devrions avoir le droit de vivre et de mourir dignement.Ce livre demande beaucoup de courage pour aller jusqu'à la fin,et il faut etre reconnaissant a la personne qui l'a ecrit,et respectueux de ce qu'est devenu ce jeune homme,terrasse dans sa jeunesse.
Sans entrer dans un debat,dont l'opinion regarde chacun,je vous conseille de lire ce livre,car nul ne sait ce dont sera fait
J'ai beaucoup d'admiration pour les personnes qui osent...et qui veulent...et qui obtiennent.Je leur dis merci pour cette belle humilite de vie
Commenter  J’apprécie          142
Popotte
  27 juin 2019
Ce livre est un témoignage bouleversant et toujours autant d'actualité. le courage de Vincent et de sa mère face à cette épreuve est admirable. le texte est très juste et malgré le drame qui est vécu n'est en aucun cas misérabiliste. L'émotion est forte et montre l'authenticité du récit.
Commenter  J’apprécie          140
Sidou-69
  04 juillet 2011
Un livre très touchant, qui fait beaucoup réfléchir, un témoignage vraiment poignant. On se pose certaines questions du genre : Pourquoi l'euthanasie n'est-elle pas autorisée quand le patient la demande clairement ? Vincent Humbert, certes, est tétraplégique, aveugle et muet, mais il est ce qu'on appelle LUCIDE, il a " toute sa tête " et est CAPABLE de mesurer ce qu'il endure. C'est inhumain de s'être acharné pour qu'il reste en vie, c'est inhumain de faire vivre ça à quelqu'un ... Ce livre montre aussi qu'avec de la volonté, on peut " tout " faire. Vincent Humbert tenait vraiment à écrire ce livre ( voir la préface ) et c'est par un moyen extraordinaire que Frédéric Veille a recueilli les propos de Vincent : il mettait son doigt entre le pouce et l'index du jeune homme, lui dictait l'alphabet et Vincent pressait avec son pouce lorsque c'était la bonne lettre. Les mots et les phrases se formaient ainsi. Puis regardez, c'est un livre de 188 pages ! C'est un livre merveilleux que je conseille à tout le monde, préparez un paquet de mouchoirs quand même ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Sidou-69Sidou-69   11 mars 2012
" Avoir alerté l'opinion publique, avoir crié aux gens ma douleur, mon envie de ne plus vivre ce que je vis et ce que je fais vivre à mes proches, m'a soulagé. Mais je n'ai rien obtenu d'autre. Pis encore, tout cet épisode médiatique, nécessaire pour qu'enfin en haut lieu ils comprennent un jour que faire durer des gens comme moi est un crime, n'a fait que reculer l'échéance. Car je veux toujours que l'on mette fin à mes jours. Oui, je persiste : je veux mourir parce que cette vie de merde qu'on me fait vivre depuis mon accident, je n'en peux plus, je n'en veux plus, ce n'est pas une vie "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
steph59psteph59p   28 octobre 2012
On devrait toujours dire "Je t'aime" à sa mère quand on la quitte, ou quand on l'a au téléphone, ne serait-ce que deux minutes. Même si on sait, si l'on est persuadé qu'on la reverra bientôt, il faudrait toujours terminer sa phrase par: "Je t'aime"
Commenter  J’apprécie          130
Steeph76Steeph76   04 décembre 2011
La voix de ma mère, l'amour de ma mère, sa présence auprès de moi, chaque jour, chaque nuit quand il le faut, c'est son cadeau, le cadeau que chaque mère devrait faire à son fils. Et moi, comme cadeau, comme dernier mot, je lui ai dit : "Bon, eh bien maintenant que tu as fini les confitures, tu peux rentrer".
Commenter  J’apprécie          80
CheyenneangeCheyenneange   06 juin 2014
Ne pensez-vous donc pas que nous avons tous le droit de décider de nos derniers instants avant quiconque ?

Au nom de la liberté du choix,
Au nom de la dignité humaine,
Au nom à la liberté de la personne,
Accordons la priorité à la volonté individuelle.
Défendre l'euthanasie, c'est défendre la vie.
Commenter  J’apprécie          80
VermeerVermeer   28 août 2019
Ce que je voudrais, c'est que des directives soient prises dans le milieu hospitalier pour qu'on accepte de laisser mourir les gens [...], qu'on arrête de réanimer des personnes qui comme moi ont presque basculé dans la mort et qui se retrouvent après des heures d' acharnement et des jours de réanimation, plante verte, légume.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Vincent Humbert (1) Voir plusAjouter une vidéo

20 heures le journal : [émission du 27 février 2006]
1. [Plateau début] à 19:59:23:00 - 00:01:29:00
2. [Non lieu dans l'affaire Vincent Humbert] à 20:03:11:00 - 00:01:37:00
3. [Plateau lancement : état de la loi sur l'euthanasie] à 20:04:48:00 - 00:00:20:00
4. [Etat de la loi sur l'euthanasie] à 20:05:08:00 - 00:01:18:00
5. [Marie Humbert] à 20:06:26:00 - 00:02:25:00
6. [Plateau lancement : début de campagne de vaccination des...
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : euthanasieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
153 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

.. ..