AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266185810
Éditeur : Pocket (21/02/2013)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Ils sont trois oursons, nés sous des cieux différents. Kallik vit sur la banquise, qui fond chaque jour davantage. Toklo grandit dans une forêt abîmée par les hommes. Lusa, enfermée dans un zoo, rêve d'explorer le monde sauvage. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant... Leur quête pour un monde meilleur ne fait que commencer !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
milamirage
  27 avril 2013
Sur la banquise Kallik, la petite ourse polaire, vit avec sa mère Nisa et son frère Taqqiq. Mais ils savent tous trois que Neigeciel va prendre fin et que Bruleciel va arriver, faisant fondre la glace et disparaître le gibier qui est la base de leur nourriture… moment où il leur faudra fuir. C'est au cours de cette fuite que Nisa se fera dévorer par une orque et que Taqqiq disparaîtra, à la dérive sur un bloc de glace. Kallik se retrouvera seule, bien déterminée à retrouver son frère…
Lusa est une jeune ourse noire qui vit dans un zoo avec sa mère, Ashia, et son père King et elle rêve de rejoindre la forêt et l'état sauvage. Un jour, une femelle grizzli arrive dans le parc voisin, elle s'appelle Oka et Ashia se lie d'amitié avec elle, tant elle la sent désespérée. En effet, Oka vivait avec ses deux fils dans une forêt abimée par les hommes. Elle a vu mourir son petit Toby et, folle de douleur, elle a abandonné son autre ourson Toklo, sans lui dire à quel point elle l'aimait lui aussi. Rongée par le remord, elle attaquera sciemment un soigneur du zoo, sachant qu'elle sera euthanasiée. Mais entre temps, Lusa lui a promis de retrouver Toklo, alors elle mettra toute sa ruse pour se jouer des Museaux-Plats et parviendra à s'enfuir…
Toklo, le jeune grizzli, poursuit sa route seul, en pensant à Toby, ce frère disparu, en pensant à Oka qui l'a rejeté mais surtout en prenant soin de respecter tous ces conseils qu'elle a pu lui prodiguer avant le chasser : tous ces conseils qui pourraient lui éviter de tomber entre les mains des Peaux-Lisses, en prenant toujours garde à leurs Bêtes-Serpents ou à leurs Bêtes-Feux…
Ces trois oursons vont-ils se rencontrer comme nous le laisse supposer le résumé de la quatrième de couverture ???
Mon avis : Erin Hunter est un nom qui regroupe quatre auteures, Victoria Holmes, Kate Cary, Cherith Baldry et Tui Sutherland. On leur doit déjà la série « La guerre des Clans », - best-seller de la lecture jeunesse -, que je n'ai pas lue mais dont des enfants m'ont confié le plaisir qu'ils avaient pris en la découvrant, doublé en cela de la hâte ressentie à voir paraître les tomes suivants, et je ne peux que me fier à un tel engouement ! ( Merci Romane et Romain, votre témoignage raisonne encore en moi…). Alors c'est avec confiance et curiosité que j'ai abordé le premier titre de cette nouvelle saga qui fait partie de la sélection d'ouvrages qui m'a été attribuée au hasard pour mon prochain comité lecture. La première de couverture nous donne le ton : sous le ciel d'une nuit polaire, sur la banquise nous faisons connaissance avec un jeune ours polaire et distinguons, beaucoup plus loin, sur un décor de glace, une mère suivie de son petit. Il n'est plus question de félins dans ce roman, mais d'ursidés. Les trois premiers chapitres nous présentent successivement les trois héros et leur famille avant que leurs vies ne basculent pour telle ou telle raison et qu'ils ne se retrouvent livrés à eux-mêmes. Et c'est ainsi que nous entrons dans ce roman de 283 pages, suivant tour à tour les aventures de Kallik, Lusa et Toklo ; les accompagnant dans leurs pas vers le meilleur, voire même la survie, les regardant appliquer l'expérience que leur ont transmis leur mère ou la faire leur suite à un événement qui aurait pu s'avérer fatal ; regardant avec leurs yeux ce que notre propre espèce est capable de faire, non seulement contre la leur mais aussi contre elle-même. A un tel point qu'on ne s'identifie plus à ces Museaux-Plats et à ces Peaux-Lisses utilisateurs de Bêtes-Serpents ou brandisseurs de Bêtes-feux… Et on se laisse prendre au jeu, emmenés par une écriture simple et fluide mais qui sait révéler au mieux les émotions de chacun. Certains me rétorqueront que dans « La guerre des clans », il y avait un aspect fantastique que ma critique ne laisse pas entrevoir dans cette nouvelle aventure. Je pourrais leur dire… mais quand même, je ne vais pas tout révéler de suite… je peux garder quelques mystères… seulement leur répondre qu'il me semble que le second tome va probablement amplifier tout ce que je cache déjà…
Livre II : à paraître en octobre 2013.
Public : à partir de 9 ans – 10 ans, pour un bon lecteur que le nombre de pages n'effraie pas.
Si vous voulez vous rendre sur le site, en anglais, des auteures regroupées sous le nom d'Erin Hunter, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.warriorcats.com/warriorshell.html
Sachez cependant, qu'à ce jour, il reste plus représentatif de la série "La guerre des clans".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
Marly
  30 juillet 2013
Je n'ai pas lu La Guerre des Clans. J'avais entendu parler de "l'auteur" et je voulais vraiment découvrir son style : "est-il trop jeunesse?","pourquoi tant de jeunes ados se jettent dessus?","y'a du fantastique ou bien... ?", autant de questions que je me posais sur son univers.
En voyant La quête des ours, comment résister ? J'adoooooore les ours blancs. C'est mignon, on dirait des peluches, et ça a des pattes et des manières tellement pataudes que ça en est trognon ! Vite, j'avais hâte de faire de ces ptits ours mes nouveaux meilleurs copains !
Et ben, les ours, c'est pas que trognon ! Ça mord, ça râle, ça pleure, ça rêve, ça marche (pas qu'un peu), ça chasse, ça aime... Ça a la vie bien compliquée !
Avec La Quête des Ours, on découvre les vies torturées de 3 petits oursons, qui sont au départ tous entourés par leur famille, et qui voient leur destin basculer dans l'imprévu, les obligeant à être livrés à eux mêmes.
Kallik, petite oursonne vivant sur la banquise avec son frère et sa mère, est confrontée à la fonte des glaces. Toklo, accompagné de sa mère et se son frère malade, doit apprendre à vivre seul et sans peuple... jusqu'à ce qu'il trouve un compagnon, et Lusa, qui est née dans un zoo, est attirée par l'extérieur et toutes les histoires qu'on raconte sur la liberté.
J'ai aimé les personnages, tous uniques, avec des caractères particuliers, et même si les familles semblent se ressembler, leurs différences font que les histoires ne se répètent jamais. Ils sont attirés par la liberté et l'indépendance, le propre de tous les jeunes. Leur besoin de s'épanouir va contre le réconfort et la protection de leur foyer... Qui n'est pas toujours là pour les protéger.
Cependant, grâce à l'univers et au récit imaginés, on en vient à bien entrevoir les difficultés de la vie des ours, la civilisation humaine vud dans leurs yeux et la survie dans la forêt encore plus ou moins sauvage. On découvre aussi leurs rapports : entre espèces, et entre même membres d'une espèce (ainsi une famille est solitaire et sans cesse en alerte face aux autres ours, il n'y a pas de clan ou de meute...) et envers les hommes ou les choses qu'ils ne connaissent pas. Enfin, envers les esprits et les légendes. des intermèdes d'imaginaire recherchés par les auteures, qui apportent une touche de réflexion et de légèreté au récit, mais qui peut aussi ennuyer... Surtout quand les différentes espèces d'ours ne croient pas aux mêmes légendes. A force, on s'y perd, et parfois, les éléments se répètent ...
L'alternance des races est idéalement représentée par l'alternance des points de vue : à chaque chapitre le personnage change, ainsi on passe de Kallik, à Toklo puis Lusa... Au début j'ai apprécié ce changement d'univers, puis j'ai remarqué que cela m'empêchait de mémoriser les personnages : seule revenait leur histoire, mais il était difficile de se resituer à chaque chapitre dans les intrigues uniques, propres à tous les oursons. En effet, chaque intrigue comprend ses personnages secondaires, ses croyances, ses lieux et son parcours... Multipliez par 3, avec des liens imbriqués et pourtant opposés, et ça peut vite devenir compliqué.
A côté de cet aspect compliqué, j'ai néanmoins regretté l'aspect trop jeunesse sur certains passages, que je ne peux révéler. Il a paru être facile d'imaginer des croyances aux ours, ou de faire avancer vite l'intrigue avec certaines péripéties, alors qu'en réalité, cela ne passerait pas dans un simple téléfilm ...excepté peut être sur Gully ! Vous voyez l'aspect divertissant des téléfilms pour enfants avec des animaux qui parlent et sont très malins ? Et bien voilà La Quête des Ours, ne cherchons pas beaucoup plus loin.... Pour le moment ! Car à la fin de ce premier tome, des pistes sont ouvertes pour enchaîner sur des éléments mystérieux de leur destinée, avec, peut être, un brin de Fantastique...
En résumé, La Quête des Ours est un très joli récit, mignon à souhait, avec lequel on peut se prendre d'affection pour des oursons le temps d'une lecture, mais c'est une lecture ambivalente également, car malgré le public jeunesse visiblement ciblé, l'alternance des points de vue est un handicap dans la narration, qu'il faut prendre du temps à intégrer, pour comprendre au mieux l'avancée de l'histoire.
Évidemment, je lirai le deuxième tome... Assez vite, puisqu'il est doux et facile de se retrouver à côté de nos héros, dans leurs aventures ordinaires, d'une vie pas facile, ces petits héros qu'on voudrait aider, mais qu'on ne peut qu'accompagner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Myrtle
  15 août 2013
Deux auteurs se cachent sous le pseudonyme d'Erin Hunter : Kate Cary et Cherith Baldry. Célèbres pour leur série jeunesse La guerre des clans, mettant en scène des chats sauvages, elles restent dans le domaine animalier avec une nouvelle saga animalière : La quête des ours. Les jeunes lecteurs français ont découvert le tout premier tome en février, tandis qu'en Angleterre, on en est déjà au tome trois ! Alors, est-ce aussi addictif que La guerre des clans ?
Le monde vu par les ours
Dans La quête des ours, il y a trois jeunes héros : Kallik, une ourse polaire qui vit sur la banquise, Toklo, un grizzli qui essaie de survivre avec sa mère et son frère malade, et enfin, Lusa, une ourse brune qui vit en captivité avec ses parents. Chaque chapitre est consacré à un personnage et nous découvrons avec plaisir comment il perçoit son quotidien. le changement de point de vue est très agréable et met bien en évidence les modes de vie très différents de chacun des ours. Kallik et Toklo doivent tous les jours se battre pour trouver de la nourriture et se protéger des dangers que représentent les autres animaux et les hommes. Lusa, elle, ne connaît pas le monde extérieur, et rêve en écoutant les souvenirs des ours nés dans la nature.
Le lecteur a l'impression de découvrir un tout nouveau monde à travers les yeux des trois héros et doit souvent deviner ce qu'ils veulent dire. Par exemple, pour les ours, les humains sont des « museaux plats », ou encore des « sans-griffes ». Ils ne comprennent pas toujours nos comportements et se méfient des « bêtes-feu », nos voitures, et ces bâtons bruyants dont nous nous servons pour nous défendre.
Les ours ont aussi leurs propres croyances, qui les aident à vivre, leur permettent de garder espoir face aux coups durs. Ainsi, leurs morts ne les quittent pas, mais les accompagnent sous la forme d'esprits. Les étoiles sont ainsi des ours légendaires qui les guident tout au long de leur vie… Nos oursons auront bien besoin de ces soutiens car le sort ne va pas être tendre avec eux.
Une grande aventure prend forme…
Tout au long du roman, Kallik, Toklo et Lusa vont devoir se battre pour rester en vie. La nourriture se fait souvent rare et les autres ours qu'ils croisent sont loin d'être bienveillants. Même Lusa ne reste pas longtemps à l'abri dans son zoo… Malheureusement, maladie et accidents vont les séparer de leur famille… Il y a ainsi beaucoup d'émotion et de rebondissement dans le roman. Les trois oursons vont devoir se débrouiller seuls malgré leur jeune âge et devenir des pros de la chasse… ou alors s'aventurer près des tanières humaines pour fouiller dans les poubelles !
Nos héros ne sont donc pas au bout de leurs surprises, surtout que leurs chemins vont finir par se croiser… Dans ce premier tome, la mère d'un des oursons, capturée par les humains, se retrouve dans le même zoo que Lusa… La jeune ourse, touchée par la détresse de cette mère, lui promet alors de retrouver son fils… Et ce n'est pas tout ! On découvre avec plaisir une touche de fantastique qui va causer bien des ennuis à Toklo, mais qui pourrait bien finir par lui être utile… Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise !
Ce premier tome, très justement nommé L'aventure commence, nous présente ainsi les trois héros, définitivement très attachants et nous laisse augurer une suite des plus palpitantes ! Surtout quand on observe la carte en tout début d'ouvrage avec les parcours des trois oursons… L'aventure continuera en octobre 2013 pour les jeunes lecteurs français, avec la sortie du tome deux.
Lien : http://www.actusf.com/spip/L..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sharon
  25 juin 2013
Quand j'ai vu qu'Erin Hunter commençait une nouvelle saga, je me suis laissée tenter. Je n'aurai peut-être pas dû. Les intrigues sont plus faciles à suivre que la guerre des clans, car les personnages sont moins nombreux. Ou plutôt, ils disparaissent plus rapidement, à mon grand regret : certains avaient un potentiel qui aurait gagné à être développé.
L'action se passe entre les États-Unis et le Canada, comme le prouve la carte qui ouvre ce volume. Nous trouvons trois oursons, nés dans des milieux différents : sur la banquise (Kallik, son frère et sa mère), dans les forêts (Toklo, accompagné de son frère et de sa mère) ou dans un zoo (Lusa, accompagnée, vous l'aurez compris, de son frère et de sa mère). Note : il n'est pas toujours utile d'avoir un frère.
Je reste partagée, le mode de vie des ours est, me semble-t-il, bien mis en valeur. de l'autre, l'anthropomorphisme des ourses, notamment vis à vis de leurs oursons, m'a dérangé, alors que je n'ai pas ressenti ce souci avec La guerre des clans (qui, je le rappelle, mettait en scène des chats). Comme le récit est partagé entre les trois personnages, chacun ayant droit à un chapitre à tour de rôle, je trouvai plus facile à lire ce qui se passait dans le zoo, car une issue tragique est moins improbable – même si, sous couvert de protections des espèces, il peut en arriver des vertes et des pas mûres aux ours.
Qu'adviendra-t-il dans le tome 2, après quelques péripéties tirées par les cheveux ? Je ne suis pas sûre d'avoir envie de le découvrir.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
kanna_centurygirl
  16 août 2013
Critique de la version Ebook éditée par 12-21 traduite en Français.
"La Quête des Ours" est la nouvelle saga des auteures Erin Hunter. Déjà accroc à "La Guerre des Clans", j'attendais la même qualité de cette nouvelle série.
Je n'ai pas été déçue. le début est un peu long car la situation initiale prend beaucoup de place dans ce tome 1. Finalement, l'élément perturbateur intervient tardivement mais il s'agit d'une saga donc je me doute qu'il faut faire durer l'histoire.
Après les chats, nous découvrons les moeurs, traditions et croyances (certes fictives) de trois espèces d'ours : les ours polaires à travers l'oursonne Kallik, les ours bruns avec l'oursonne Lusa et les grizzlis avec l'ourson Toklo.
En parallèle, les auteures comparent les vies dans la nature et en captivité ainsi que la vie d'ex-ours de forêt devenus captifs et inversement. Elles sensibilisent également sur les conséquences de la vie humaine sur le territoire des ours.
Mais le plus surprenant, c'est l'intervention d'un élément fantastique auquel je ne m'attendais pas du tout : .
Cet élément fantastique m'a un peu déstabilisée. Pour le moment je ne sais pas encore si cet élément sera utile pour la suite de l'histoire ou s'il s'agit d'un simple accessoire donc je réserve mon opinion pour l'instant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Ricochet   25 octobre 2013
Nul doute que cette nouvelle série devrait séduire rapidement les jeunes lecteurs et lectrices et les faire aussi réfléchir sur les raisons qui font que de nombreuses espèces animales sont menacées sur notre planète.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   28 mars 2013
Lusa
- Et voici Lusa, la plus jeune ourse noire du zoo, disait le guide. Elle a cinq mois. Les ours noirs ne sont pas tous noirs : il y en a des gris, et même des brun clair. Mais Lusa est noire de la truffe à la queue. D'ailleurs, son nom veut dire " noir " en langue choctaw. Là-bas, vous pouvez voir sa mère, Ashia, et son père, King. Les ours d'Amérique du Nord ont du mal à s'adapter à un nouvel environnement, mais les ours noirs s'acclimatent mieux que les grizzlis, ou que les ours polaires. King a été recueilli à la lisière de la forêt. Il serait mort de faim si nous ne l'avions pas emmené ici. Lusa est née en captivité ; elle se sent en sécurité parmi les humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
milamiragemilamirage   26 mars 2013
Kallik
- Il y a bien longtemps, bien avant l'apparition des ours sur la Terre, la mer de glace se brisa en mille morceaux, qui s'éparpillèrent dans le ciel, où ils brillent la nuit. Chaque petit bout de glace contient l'esprit d'un ours. Et un jour, si vous êtes sages, forts et courageux, votre esprit ira les rejoindre.
Blottie contre le flanc de sa mère, Kallik écoutait cette histoire pour la centième fois. Étendu à côté d'elle sur le sol, son frère s'agitait sans cesse. Taqqiq ne tenait pas en place quand le mauvais temps les obligeait à rester dans la tanière.
[Incipit]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
milamiragemilamirage   29 mars 2013
Toklo
Caché dans les herbes hautes au bord du sentier, Toklo écoutait le vent qui faisait bruire la cime des arbres. Les rafales emmêlaient sa fourrure brune.
Il dressa l'oreille : un craquement... Des aiguilles de pin qui se brisent... Il s'efforça de respirer au rythme du vent. Soudain, il bondit et planta les griffes dans la chair de sa proie. Elle se tortilla et battit des pattes, mais Toklo avait des griffes aiguisées comme des rasoirs. Il la cloua au sol, poussa un grondement féroce et enfonça ses crocs dans son cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
la_voleuse_de_livresla_voleuse_de_livres   08 mars 2014
«-J'étais très en colère. Contre moi , parce que je n'ai pas été capable de m'occuper de Toklo. Contre les Museaux-plats , parce qu'ils m'ont enfermée ici.
Contre tout , et tout le monde »
Commenter  J’apprécie          50
kanna_centurygirlkanna_centurygirl   16 août 2013
Dans la montagne, écoute bien les oiseaux (...). S'ils ne chantent pas, cours aussi vite que tu peux.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Erin Hunter (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erin Hunter
Retrouvez votre coffret de Noël roman 9-11 ans dans notre librairie en ligne ! :
Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana de Émilie Chazerand et Joëlle Dreidemy aux éditions Sarbacane La guerre des Clans, cycle V - tome 03 : La Première Bataille de Erin Hunter et Aude Carlier aux éditions PKJ Le réveille-matin de Celine Claire et Gwenaelle Doumont aux éditions Frimousse
autres livres classés : oursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

la guerre des clans

Comment s'appelle Rusty quand il entre dans le clan du tonnerre ?

nuage cendré
nuage de feu
nuage de fougère
nuage de poussière

7 questions
75 lecteurs ont répondu
Thème : Erin HunterCréer un quiz sur ce livre
.. ..