AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791032707913
Editions Ki-oon (04/03/2021)
4.49/5   405 notes
Résumé :
Intrigues et poisons au cœur du palais impérial !
Désormais dame de compagnie et goûteuse au service de Gyokuyo, l'une des concubines favorites de l'empereur, Mao Mao commence une nouvelle vie ! Alors qu'elle vient tout juste d'arriver au pavillon de Jade, elle se forge très vite une réputation d'excellente apothicaire, à tel point que l'empereur en personne la convoque...

Il lui faut maintenant s'acquitter d'une mission de taille : trouver la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 405 notes
5
37 avis
4
20 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

ghislainemota
  16 août 2021
Dans ce tome des "Carnets de l'apothicaire" le personnage de Mao Mao a bien évolué.
Non seulement elle doit sauver la princesse Lifa victime d'empoisonnement mais la princesse Lishu est aussi une cible.
En tant que goûteuse Mao Mao décèle du poison de fugu.
Son rôle est de guérir les pauvres victimes.
Toutefois Mao Mao fait preuve aussi de créativité avec des chaufferettes sous les kimonos pour préserver du froid les dames de compagnie . Mais la reconnaissance n'est pas une qualité chez les jeunes filles jalouses.
Si le fond est toujours aussi intriguant, j'ai eu des difficultés à distinguer toutes ces jeunes filles si belles. Il m'a fallu un certain temps pour m'habituer aux différentes silhouettes aux parures magnifiques.
Ce tome qui détient un secret de Mao Mao laisse le lecteur en attente car ni le ou les coupables ni les mobiles sont ici dévoilés.
Commenter  J’apprécie          272
lemillefeuilles
  06 août 2022
J'avais adoré le premier tome de cette série, à la fois au niveau des illustrations mais également de l'intrigue, qui me plaisait beaucoup.
Dans ce second tome, nous retrouvons Mao Mao, devenue dame de compagnie et surtout goûteuse d'une des concubines de l'empereur. Elle est chargée de soigner une des concubines qui a été empoisonnée, Lifa. Mao Mao va devoir faire preuve d'ingéniosité et redoubler de vigilance, dans ce lieu où les faux-semblants règnent...
Si ce second tome met en avant la personnalité (qu'on avait simplement aperçue dans le premier volume) et l'intelligence de Mao Mao, permet aux lecteur•rices d'apprécier plus ce personnage, l'histoire n'est pas autant à la hauteur. Je l'ai trouvée moins intéressante et j'ai également moins apprécié les illustrations, bien qu'elles restent très belles.
J'avais été conquise par le premier tome et j'ai trouvé celui-ci beaucoup moins intéressant, malgré l'évolution de Mao Mao et ce que nous apprenons de son passé. C'était néanmoins une chouette lecture et j'ai hâte de poursuivre cette saga auprès de cette apothicaire décidément très douée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Phoenicia
  23 janvier 2022
Quel plaisir de suivre Mao Mao et ses péripéties! Ses talents d'apothicaire et de résistance aux poisons étant connus, l'empereur en personne lui demande d'aller soigner Lifa, concubine empoisonnée dans le premier temps et ayant perdu son enfant. A cela suit une réception, au cours de laquelle quatre concubines se réunissent, accompagnées, bien entendu, de leurs dames de compagnie. de quoi dégager une certaine tension...
La jeune fille, avec son intelligence et son aplomb, doit louvoyer dans les arcanes politiques de la cour intérieure, déceler les mystères et s'intégrer, qu'elle le veuille ou non, à ce nid de serpent.
Les dessins sont toujours aussi bons, à commencer par celui de la jaquette. L'humour est palpable dans certaines planches. J'apprécie d'autant plus les petites surprises qui nous attendent à la fin ou sur la couverture elle-même.
Une série à recommander vivement.
Commenter  J’apprécie          170
Labibliothequedemarjorie
  22 mars 2021
Mao Mao, dix-sept ans, est servante au Palais impérial après avoir été kidnappée et vendue. Avant cela, elle vivait au quartier des plaisirs et apprenait le métier d'apothicaire. A la cour, personne ne sait qui elle est et Mao Mao ne révèle rien de ses connaissances. Elle se consacre aux tâches qu'on lui octroie dans le quartier des femmes auprès des concubines de l'empereur.
Mais, des incidents se produisent, puis surviennent des morts suspectes. On soupçonne des empoisonnements. Grande connaisseuse des plantes et de leurs particularités, Mao Mao ne résiste pas. Sa curiosité prend le dessus et elle ne peut s'empêcher de mener l'enquête. Lorsqu'elle trouve un antidote, un homme s'intéresse à elle. Manipulateur et sans scrupules, il décide de la nommer dame de compagnie et goûteuse personnelle d'une favorite de l'empereur. Une nouvelle vie sans répit attend la jeune servante.
"Les carnets de l'apothicaire" est une très belle série adaptée de l'oeuvre originale écrite par Natsu Hyuuga et publiée en 2011 sur un site de publication japonais avant d'être adaptée en manga.
Dans les deux premiers tomes parus en ce début d'année, on trouve une héroïne intelligente, obéissante, drôle et espiègle. Avec elle, on décortique les plantes, leurs vertus soignantes et leurs dangers car l'ingestion de certaines d'entre elles peut être mortelle.
On entre dans la cour du palais et on se laisse guider dans les moeurs et coutumes impériales où médisances et complots sont courants.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance décrite dans cette une époque féodale. C'est le temps des empereurs et des concubines de la cour, des richesses, des fêtes, des jalousies et des manigances. Il s'agit d'une lecture truffée d'intrigues et le graphisme met superbement en valeurs les décors, les costumes, les personnages et leurs expressions.
Une très belle série que je vais suivre avec plaisir.

Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Mariloup
  15 février 2022
J'avais eu un gros coup de coeur pour le premier tome. Ce second tome l'est tout autant, coup de coeur confirmé ! C'était absolument délicieux, génial !
Dans cet tome-ci, Mao Mao va aider à soigner la concubine royale, celle très malade depuis le décès de son fils (une des quatre principales), trouver ce qui ne va pas et veiller à son rétablissement. Elle en apprend toujours plus sur la vie à la cour, les secrets et les intrigues. Jinshi et les dames de compagnie de la concubine royale Gyokuyo, concubine qui a pris Mao Mao sous son aile et à son service, apprennent quelque peu une partie du passé de la jeune fille, de par son rapport au physique et au maquillage. Elle les surprend tous, et je dois dire que je ne m'attendais pas à ça non plus ! Elle va également découvrir, en tant que goûteuse, un nouveau complot contre une autre concubine, Lishu.
Mao Mao m'a une fois de plus impressionnée. C'est une autre facette qu'elle m'a montré, elle peut faire peur en fait ! Elle est intimidante et cela va lui servir plus d'une fois dans ce tome. Elle a à coeur de bien faire et s'attire la sympathie d'une bonne majorité de personnes et sait remettre celles qui ont de l'animosité vis-à-vis d'elle à leur place.
On apprend tellement de choses et c'est passionnant. Plusieurs pavillons, 4 connus, un pour chaque concubine principale avec le nom d'une pierre précieuse (Pavillon de Cristal, Pavillon Grenat, Pavillon de Jade...) et des couleurs significatives pour les dames de compagnie assignées à chaque pavillon. L'âge n'a pas d'importance pour être concubine, même mère ! C'est même terrible de l'apprendre Dans un monde patriarcal, nous découvrons celui plus restreint des femmes et dans l'ombre, c'est une guerre. Elles ne se font pas de cadeaux entre ennemies mais lorsqu'il est question d'amitié, elles sont soudées.
Les dessins sont juste magnifiques ! J'adore ! C'est très sophistiqué, l'ambiance et les détails sont incroyables. Costumes, bijoux, coiffures... sublime !
En bref, j'ai vraiment adoré ce second tome, tout aussi bon que le précédent. J'adore Mao Mao et je dois bien l'avouer, Jinshi. L'ambiance est chouette, les dessins sont sublimes, c'est un régal pour les yeux. Heureusement que j'ai la suite sous la main !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (2)
ActuaBD   02 juin 2021
Grâce à ses talents, Mao Mao passe d'un palais à un autre en suivant les Premières Concubines, faisant œuvre de son savoir-faire pour déjouer les tentatives d'assassinat, mais aussi pour observer la vie sociale complexe qui régit le grand Harem Impérial.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
MangaNews   18 mars 2021
Un deuxième tome tout aussi agréable et plaisant que le précédent, développant encore un peu plus l'univers! On en redemande!
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   03 octobre 2021
Mao Mao : Je me dessine des taches de rousseur tous les jours avec de l'argile sèche. Vous m'avez toujours vu maquillée ! C'est un art qui ne sert pas qu'à embellir les femmes.
Jinshi : Pourquoi faire une chose pareille ?
Mao Mao : C'est simple. Pour que personne ne soit tenté de m'attirer dans une ruelle sombre ! Dans le quartier des plaisirs, on croise des hommes prêts à tout pour quelques instants avec une femme. Certains n'ont pas d'argent et peuvent se montrer violents et nombreux sont ceux qui souffraient de maladies vénériennes. Quand on est petite, laide et maigrichonne, on a moins de risques d'être prise pour cible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
melonivalentinemelonivalentine   23 février 2022
Dans le quartier des plaisirs, on croise des hommes prêts à tout pour quelques instants avec une femme... Certains n'ont pas d'argent et peuvent se montrer violents... Et nombreux sont ceux qui souffrent de maladie vénériennes... Quand on est petite, laide et maigrichonne... On a moins de risques d'être prise pour cible.
Commenter  J’apprécie          40
lemillefeuilleslemillefeuilles   17 juillet 2022
- Je ne vois pas quelle femme se réjouirait... qu'on la couvre du poison qui a tué son enfant !
Commenter  J’apprécie          100
mamie2leonmamie2leon   28 février 2022
Il y a des centaines de fleurs différentes dans le monde, il ne nous appartient pas de décider qui des pivoines ou des iris sont les plus belles !
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilleslemillefeuilles   17 juillet 2022
- Ça vous dérangerait... d'éviter de me toucher ?
- On ne m'avait encore jamais dit ça !
- Sans doute pour ne pas vous offenser...
Commenter  J’apprécie          50

Video de Natsu Hyuuga (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natsu Hyuuga
Prix Babelio 2021 : découvrez les 10 lauréats
autres livres classés : apothicaireVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Carnets de l'apothicaire par Lucas

Quel âge avait le personnage principal ?

15 ans
16 ans
17 ans
19 ans

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les carnets de l'apothicaire, tome 1 de Natsu HyuugaCréer un quiz sur ce livre