AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203389168
Éditeur : Casterman (14/04/2000)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Homme solitaire et froid, méthodique et consciencieux, le tueur ne s'embarrasse ni de scrupules ni de regrets. Tapi dans l'ombre, il guette sa prochaine victime. Plus l'attente dure et plus il s'énerve. Si les cartes sont truquées, il n'en sait rien encore. Gare aux éclaboussures...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  09 mai 2017
Qui n'a pas un massacre sur la conscience ?....
....Les Allemands avec les Juifs et l'Holocauste ? Les Turcs avec les Arméniens ? Les Espagnols, avec les Aztèques et les Incas ? Les Américains, avec les Peaux-Rouges ? Les Chinois, avec les Tibétains ? Les Australiens, avec les Aborigènes ? La traite des Noirs ? Les Anglais ? Les Français ? Les Japonais ? Les dictatures Sud-Américaines ? L'Histoire de l'Humanité n'est qu'un long chapelet d'atrocités qu'on n'a pas fini d'égrener.
[...]
Le premier qui vient me servir des conneries sur la fraternité, la solidarité et tous les bobards, il mériterait que je lui envoie un pruneau rien que pour lui apprendre....
p32
Je n'obéis à personne, je ne crois en personne, et je ne réponds de mes actes à personne, mon seul mobile pour faire ce que je fais, c'est l'argent...Je n'ai pas d'heure de pointe, je ne vais pas au burlingue tous les jours, je n'ai pas un petit chef qui me brise les couilles et j'ai autant de temps libre que je veux......je suis ?
Cynisme jamais égalé, et album 2, 3,....12 réservés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
TheWind
  14 août 2018
On m'a prêté les cinq premiers tomes de la série le tueur ; alors voilà, je les ai lus. De moi-même, ça ne me serait jamais venu à l'idée de lire ce genre de bande dessinée.
Mais, bon, voilà, ça ne fait pas de mal de temps en temps de sortir des sentiers battus..
Tout ça pour vous dire que je ne me sens pas très à l'aise pour en faire une critique constructive. Pour autant, on ne ressort pas de ce genre de lecture sans n'avoir rien à dire !
Le tueur, c'est un mec dont le physique ressemble plutôt à un étudiant en droit ( d'ailleurs il l'a été, ça tombe bien !) plutôt qu'à un assassin. Comme quoi, faut pas se fier aux apparences, les héros n'ont pas toujours la gueule de l'emploi, même en BD !
" Homme solitaire et froid, méthodique et consciencieux, le tueur ne s'embarrasse ni de scrupules ni de regrets." ( Je recopie mot pour mot le début du résumé parce que je ne vois pas pas pourquoi je m'embêterai à dire autrement ce qui est parfaitement énoncé juste au-dessus.)
Voilà pour le portrait.
C'est l'histoire d'un mec solitaire qui tue pour se faire un max de pognon. Quand il aura amassé assez d'argent, il prendra sa retraite au soleil, tranquilou, dans un coin paumé au Vénézuela, face à la mer.
Voyez le loustic.. Il vaut mieux prendre cette histoire au second degré, voire au troisième parce que sinon..ouille ouille..votre morale en prend un sacré coup.
Et si jamais vous froncez le moindre petit sourcil de contrariété, il saura vous remettre à votre place par son petit discours cynique : " Quand on y réfléchit bien, nous sommes tous des assassins, d'une manière ou d'une autre...Je vais pas faire le coup des végétariens qui portent des pompes en cuir et des blousons en daim...ni des enfants du tiers-monde qui se tuent à la tâche pour que les nôtres puissent frimer à l'école...ou des armes qu'on distribue aux quatre coins du monde à des dictateurs de pacotille.."
Cynique, noir, très noir, ce polar ne fait pas dans la dentelle, vous m'aurez comprise ! Après un premier tome de présentation où ce cher héros, en planque, se raconte et explique comment il en est venu là, une fin où tout bascule pour lui et qui l'emmène dans un engrenage sans fin, les autres tomes défilent très vite. J'ai été très étonnée de me prendre au jeu. Tout de même, au quatrième tome, j'ai commencé à ressentir une sorte de lassitude. Tueries, vengeances, pièges, tueries...
ça ira pour moi. J'ai eu mon quota de violence !
Avis aux amateurs, donc !
Quant à moi ... je passe mon tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Kassuatheth
  18 février 2018
Quand j'allais au collège, il y avait une section de la bibliothèque qu'on appelait l'enfer. Pour avoir le droit de lire ces livres, il fallait être suffisamment « mature » pour être capable de faire la part des choses.

Tout le long de ce roman, j'avais cette idée en tête : ce livre appartient à l'enfer. Tout ce que raconte ce livre appartient aux « demi-vérités », et, si ce psychopathe pense ce qui est écrit, c'est parce qu'il est un psychopathe et non parce que la planète l'est.

Malgré tout ce que je viens d'écrire, je n'ai pas été intéressé par ce long monologue et, je me suis même demandé si un psychopathe pensait à toutes ces choses.

Je respecte tous ceux qui l'ont aimé et je conçois facilement qu'un tel roman puisse être passionnant mais je ne partage pas l'enthousiasme de ces lecteurs.
Commenter  J’apprécie          152
BlackWolf
  26 août 2011
Voilà une série qui me tente depuis un petit moment déjà, étant fan des histoires sombre et tourmentés, puis les différents échos que j'ai eu sur ce cycle ont tous été très positifs. Je me suis donc laissé tenter par ce premier tome il y a peu. Je trouve la couverture vraiment sympathique et annonçant d'emblée l'ambiance du livre.
Le tueur a un contrat mais voilà, la cible prend son temps. Alors le tueur attend et pendant ce temps il réfléchit, il se remémore son passé. Un premier tome plein de promesses, vraiment noir et sombre offrant un mélange d'action et de réflexion. le cynisme est bien présent, le héros du livre critiquant pas mal de sujet, ce qui fait réfléchir le lecteur. On ne s'ennuie pas un seul instant avec cette bande dessinée ou le tueur expose ses motivations et d'une certaine façon se remet en question. le rythme est plutôt lent au final et pourtant, haletant et prenant, on tourne les pages avec l'envie d'en savoir plus.
Le personnage principal est un héros fort charismatique. Un personnage froid, mystérieux, sans scrupules, cynique à souhait. Un assassin sans humanité et pourtant sent qu'il y a quelque chose, on cherche, on attend. Il pourrait être n'importe qui et pourtant on accroche rapidement à ce héros qui n'a pas tout a fait tort dans ses réflexions et ses idées. Un tueur loin des idées reçus et qui ne laisse pas indifférent. Alors me faites pas dire ce que je n'ai pas dis, c'est un assassin sans scrupule, une ordure et même si on accroche au personnage ce n'est pas un ange, il est loin d'être totalement sympathique.
Voilà un premier tome d'introduction qui est percutant et efficace à l'intrigue vraiment sombre et prenante. L'ambiance est vraiment pesante et captivante et les dialogues réussis. Les dessins sont vraiment froids, glacials, accompagnant parfaitement l'histoire et l'intrigue. le découpage et fluide et permet une immersion totale dans la vie du personnage. Je reprocherai juste peut être un trait parfois un peu trop simpliste sur les personnages, mais rien de vraiment dérangeant. Vivement la suite.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Cyril_lect
  12 janvier 2015
Le tueur, c'est son nom. C'est son métier.
Cela fait dix jours que son "contrat" devrait être là, en face de l'appartement où il se planque. Dix jours, sans rien, sans un signe, ni un mouvement.
Alors il pense, il réfléchit. Il se remémore le parcours qui a fait de lui un tueur à gages.
Vaguement étudiant en droit, il se propose de faire peur à un ennemi d'ami. Sauf qu'il ne lui fait pas peur, il le tue. Au cours d'une conversation, il en parle à demi-mot à son prof. Loin de le dénoncer, celui-ci le conseille et devient progressivement son employeur principal.

Bon, toujours rien en face...
Ce n'est pas qu'il aime ça tuer, non, mais ça lui permet de ne pas être un mouton, écrasé par un système qui broie les individus et les peuples. Un système qui repose sur une montagne de cadavres à travers l'histoire.
Putain, qu'est ce qu'il fout ?
Un système où chacun est complice a minima par ignorance, inertie, je-m'en-foutisme ou lâcheté ou, au pire comme commanditaire. Alors qu'on ne vienne pas lui faire la morale. D'autant plus qu'il n'est jamais au chômage. Avocats, épouses trahies, concurrents économiques, la demande est forte sur le marché de la mort...
Ça y est, ça bouge en face. Attends, il y a un problème : pourquoi son contrat est-il suivi par les flics ET par une autre équipe ?

Ça fait longtemps que la série le tueur, me fait de l'oeil.
Je l'ai avalé en 2 jours.
Alors c'est noir, terriblement noir.
Le cynisme du personnage, son absolu manque d'humanité pourraient faire en sorte que l'on ne ressente pas d'empathie pour lui. Et pourtant, l'écriture est suffisamment maitrisée par une progression narrative alternant attente oppressante, remémoration de son parcours et réflexion philosophique, pour nous mener à connaitre de plus en plus intimement le personnage. A ce titre les premiers volumes ont très peu de dialogues mais beaucoup plus de "voix off".
Et si les tous premiers tomes alternent deux arcs narratifs entrecroisés, entre contrats qui ne se passent pas toujours aussi bien que le tueur le souhaite et découverte de son passé, les ouvrages suivants fissurent progressivement une carapace qui lui permet de s'identifier à la figure du crocodile, tueur patient et implacable.
On voit peu ainsi peu à peu s'ouvrir le personnage à l'humanité. On découvre même son prénom au tome 10...
Mention spéciale au dessin et à la couleur de Jacamon : la tentation aurait pu être de faire un dessin sombre et oppressant au vu du contenu. Bien au contraire, les couleurs sont lumineuses, le dessin des personnages est à la fois stylisé et réaliste. Enfin il y a un vrai sens du cadrage et du montage qui donne une dimension cinématographique à une série que je recommande chaudement.
Lien : http://leslecturesdecyril.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
ActuaBD   07 février 2013
Peuplé par des gueules cassées et patibulaires en perte de repères, le dessin relève dans son ensemble le pari de marquer le discours, mais les variations graphiques sont trop nombreuses pour ne pas ressentir une certaine gène, comme un flou.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   09 mai 2017
C'est ça, le fin mot de l'histoire. Ils sont contents comme ça, avec la merde qu'on leur donne. C'est ça qu'ils veulent. Ils en redemandent. Du frelaté, du factice, des jeux débiles, gagner une voiture, se farcir des imposteurs, des Coelho, des Jardin, des Spice Girls et des Pamela Anderson...Alors, on leur en donne toujours plus. C'est normal, non ?

p48
Commenter  J’apprécie          253
Chrisdu26Chrisdu26   06 avril 2013
Comme l'a montré l'expérience Milgram : Sur 10 personnes prises au hasard, 7 sont prêtes à refroidir leur prochain ou à le torturer, comme ça, pour obéir aux ordres. Prouvé, Certifié.
Commenter  J’apprécie          160
BibliotekanaBibliotekana   21 août 2015
Quand on y réfléchit bien, nous sommes tous des assassins, d'une manière ou d'une autre. Toute vie, quelle qu'elle soit, ne peut se dérouler qu'au prix d'incessantes violences sur le monde, les êtres et les choses qui le peuplent. Il suffit de réfléchir cinq minutes pour s'en rendre compte.
Commenter  J’apprécie          70
KassuathethKassuatheth   11 février 2018
J'aide les richards à s'entretuer. Les pauvres, eux, ils n'ont pas les moyens, ils font ça eux-mêmes. Et après, ils finissent leur vie en taule...
Commenter  J’apprécie          120
BibliotekanaBibliotekana   21 août 2015
Mon intime conviction, c'est qu'il y a trop de monde sur la terre. Mais paradoxalement, la vie ne tient qu'à un fil. De temps en temps, je coupe un fil... Pas de quoi modifier les grands équilibres de l'univers.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Luc Jacamon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Jacamon
https://www.librairiedialogues.fr/livre/9946891-la-religion-tannhauser-tim-willocks-casterman Dédicace d Tim Willocks, Luc Jacamon et Benjamin Legrand à la librairie Dialogues à Brest, à l'occasion de la parution de l'adaptation du roman "La religion" en bande dessinée aux éditions Casterman, tome 1 - Tannhauser. Réalisation : Ronan Loup.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
autres livres classés : cyniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3521 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre