AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782955157237
224 pages
Éditeur : AFNIL (23/03/2015)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Histoire d’hommes naît d’un fait divers médiatisé qui va bouleverser la vie de Nicolas, un jeune quadra, en le confrontant brutalement à son passé. Un vieil homme est victime d’un accident de la route et devient amnésique. Le Capitaine Joly et un jeune journaliste Didier Moreau se chargent d’identifier la victime et retrouvent son fils qui n’est autre que Nicolas. Mais, c'est sans compter, que ce dernier n’a pas revu son père depuis trente ans…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  01 octobre 2019
Histoire d'hommes est un roman que Thierry Jaëglé son auteur m'a très gentiment proposé à la lecture je l'en remercie d'autant plus que je me suis laissée "piéger" par cette lecture..
Un vieil homme malade essaie de contacter son fils. Trente ans qu'il ne l'a pas vu, trente ans ont passé depuis la dernière fois et là il y a urgence, il est malade très malade et il veut lui dire , lui expliquer le pourquoi le comment de ce silence. Un accident , une amnésie , un avis de recherche est lancé. le fils est retrouvé , il s'appelle Nicolas. C'est un quadragénaire marié mais séparé de sa femme depuis quelques mois. Trop de silences entre eux ,il n'arrive pas à émerger du traumatisme subi lors de la disparition de son père , alors imaginez les journées qui l'attendent .
L'auteur nous prévient dès la première page:
"Le coeur de cette histoire est la reconstruction difficile d'un homme qui préadolescent a été abandonné par son père. Pour une part, c'est mon histoire.
Mais les circonstances du drame vécu par Nicolas ne sont ni les miennes, ni celles de mes proches.
Cependant, les conséquences de son traumatisme sont comparables à celles que j'ai dû soigner."
N'hésitez pas, accompagnez Nicolas dans la quête de son passé, suivez le Capitaine Joly et sa brigade de gendarmerie dans leur enquête , laissez vous surprendre, émouvoir. Un roman sorti du monde de l'auto-édition qui mérite le détour même si quelques coquilles et constructions de phrases malvenues ont échappé à la relecture, faute de jeunesse bien excusable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
LageEnder
  19 avril 2019
Je vais vous parler aujourd'hui de "Histoire d'Hommes", roman écrit par Thierry Jaëglé et paru en 2011 en auto-édition. Vous l'aurez peut-être deviné, mais il s'agit d'un service presse que j'ai accepté en raison de son résumé que voici :
"Un fait divers, largement relayé par les médias va contraindre Nicolas, jeune quadra, à affronter son passé. L'affaire démarre par un banal accident de la route dont un vieil homme est victime. Les enquêtes qui vont en découler, celles du Capitaine Joly et du jeune journaliste Didier Moreau vont arriver aux mêmes conclusions inquiétantes. Comment vont réagir les deux hommes face au passé trouble de Jules Laedge miraculeusement sorti vivant de son accident ? Quel comportement va devoir adopter Nicolas face à ces trois personnages rencontrés au détour de sa propre enquête ?"
J'ai pris le parti de discuter de plusieurs points particuliers que je souhaitais souligner et justifier. En effet, je n'ai malheureusement pas adhéré à l'univers du livre 🙈 Toutefois, je vais commencer par les points positifs, parce que ce roman a nécessité un travail de longue haleine pour son auteur.
Loin de moi l'idée de vouloir parler en son nom, mais il me semble avoir ressenti les blessures de ce dernier à travers son récit. Lui-même ne s'en cache pas, avec une petite note explicative au début. Un fond de reconstruction complexe d'un homme qui, préadolescent, a été abandonné par son père. Toutefois, il est à noter que les événements du roman n'ont rien à voir avec la réalité. Il ne s'agissait que de redessiner le chemin emprunté par le personnage principal — et donc l'auteur — pour en arriver jusque-là.
Sur ce plan particulier, je ne peux que souligner les efforts fournis par Thierry Jaëglé dans la construction de son récit 👍 Nul doute que les émotions décrites ont été éprouvées et qu'il était nécessaire de les extérioriser. Leur redondance particulière a résonné en moi comme un besoin d'expression incontournable — le besoin peut-être de tirer un trait sur une existence d'homme prêt au pardon.
De la même manière, les sujets abordés au sein du livre sont sensibles et le sont avec beaucoup de pudeur. Certains mots n'ont pas besoin d'être prononcés immédiatement pour laisser penser au pire.
Passons maintenant à la partie moins « agréable », mais sur laquelle je tenais à m'arrêter par souci d'honnêteté. Pour commencer, le récit manque beaucoup de structure. de nombreux mots sont par exemple manquants. Plusieurs d'entre eux débutent par une majuscule sans que cela ne soit nécessaire, tels que « les Autorités » ou « la Loi ».
Même si l'on pourrait considérer qu'il s'agit d'une appréciation personnelle, je pense qu'un gros travail est à réaliser sur le positionnement des virgules, qui sont trop souvent manquantes. Cela m'a un peu gênée à la lecture, le sens des phrases s'en trouvant parfois confus. Sur une note plus globale, la ponctuation souffre de quelques erreurs comme des points d'interrogation manquants, ou des parties de récit mises en forme comme des dialogues.
Autre point, le texte comporte beaucoup de fautes d'orthographe, même si cela n'est pas en soi extrêmement gênant. Certaines s'effaceront d'elles-mêmes à la relecture, comme « dans » à la place de « d'en ».
J'ai également repéré des petites intrusions qui m'ont surprise, sous la forme notamment d'une adresse intégrale de site web, d'un tableau glissé dans le récit ou d'énumérations. Au-delà de cela, des petits soucis de temps se posent entre deux, avec des mélanges dans la narration ou les citations.
L'écriture en elle-même est belle et agréable. Pourtant, quelques points sombres viennent la ternir avec quelques maladresses de langage qui sonnent un peu faux à l'oreille, comme « la feuille était annonciatrice de rien de bon ».
Pareillement, les verbes de parole sont trop souvent les mêmes : « dire », « demander », « répondre » et sont peu souvent remplacés par des synonymes. À ce titre, pas mal de répétitions apparaissent dans le texte à quelques lignes d'intervalle, mais rien de bien méchant 🙂
Pour finir sur la forme, et je m'exprime ici à titre tout personnel, je pense que le récit gagnerait à la suppression des sous-titres qui interviennent toutes les deux ou trois pages. D'une manière générale, ils n'apportent pas grand-chose et rappellent sans cesse l'heure ou le moment du roman, ce qui nous ramène chaque fois vers la réalité. Ils coupent la lecture et nous extraient donc de l'histoire.
Pour ce qui est du fond, je dirais simplement que les 241 pages de l'histoire m'ont semblé un peu longues, pour la teneur du récit. Bien sûr, les étapes doivent se construire d'elles-mêmes, mais certains focus sont faits de manière récurrente au fil du texte et allongent des scènes qui se ressemblent. Au-delà des lieux qui, en eux-mêmes, sont très peu variés, il est rapide d'avoir la sensation de relire une partie déjà lue.
L'intrigue en elle-même n'a pas su me toucher, dans la mesure où l'explication de fond est un peu « étrange ». Personnellement, je ne serais pas parvenue à comprendre les agissements d'un certain personnage, si je m'étais retrouvée à la place du héros. de plus, des évidences s'imposent dès le début et je dois reconnaître n'avoir souffert d'aucun effet de surprise, en particulier à la fin du roman. Les choses devaient se terminer ainsi 🤷‍♀️
Je serais presque désolée de ne pas avoir su apprécier cette histoire qui, je le répète, a pris des années à l'auteur. Nul doute qu'il y a jeté son coeur, son passé, ses émotions, sa vie. Rien que pour ça, je félicite Thierry Jaëglé d'avoir franchi ce cap si particulier et d'avoir osé s'exposer d'une manière aussi franche 😃
Un grand merci à lui de m'avoir proposé son roman et bonne continuation à lui !

-----
📁👮‍♂️
-----
Le petit mot de la fin 🖋
Même si je risque de ne pas faire dans l'originalité, je voudrais rappeler que je n'exprime ici qu'un avis personnel sur le roman "Histoire d'Hommes". Loin de moi l'idée d'en faire une référence en la matière ou d'estimer que cette opinion est universelle ☝
Je prendrais toujours soin de mesurer mes remarques, dans la mesure où elles seraient négatives, puisque mon but n'est aucunement de faire du tort aux ouvrages ou aux auteurs. J'ai conscience du travail que représente l'écriture d'un roman, du coeur et du temps investi dans son élaboration. Je suis avant tout une lectrice qui souhaite partager, avec tous ceux qui le voudront, son amour pour la littérature 💛
Lage

Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
coquinnette1974
  03 mars 2019
Je remercie Thierry Jaëglé pour l'envoi, en service presse, de son roman Histoire d'hommes.
Tout commence par un fait divers...
Un vieil homme est victime d'un accident de la route et devient amnésique.
Le Capitaine Joly et le jeune journaliste Didier Moreau se sont chargés d'identifier la victime. Il ont retrouvé également retrouvé son fils, Nicolas, jeune quadra qui n'a pas revu son père depuis trente ans…
Une trouvaille dans la voiture du vieil homme va bouleverser la vie de Nicolas en le confrontant brutalement à son passé...
Histoire d'hommes est un très bon roman, que j'ai pris plaisir à lire quasiment d'une traite même si les débuts furent un peu difficiles.
Pendant la première partie, je me suis demandée où l'auteur voulait aller, car on découvre Nicolas, mais aussi un vieil homme amnésique. C'est un fait divers très classique, je me suis dit que ma lecture allait être laborieuse...
En fait, pas du tout car j'avoue que dès la seconde partie les choses avancent plus vite, tout s'accélère et ce simple fait divers va bien au delà de ça ! Je peux vous assurer que je ne m'attendait pas du tout à ce que s'est passé dans ce roman.
Les personnages sont très intéressants, aussi bien Nicolas que son épouse, le capitaine Joly ou encore Didier. Même si j'ai parfois un peu regretté que certains personnages ne soient pas un peu plus approfondis. Mais chacun a son rôle dans cette histoire et c'est bien ficelé.
L'histoire, simple au départ, montre comment un simple fait divers peut être bien plus que ça.
Je n'en dirais pas plus car il est hors de question que je vous en dévoile trop !
Mais nous avons là un bon roman, très bien écrit, très crédible et que je suis ravie d'avoir lu.
Si vous avez l'occasion, je vous invite à le découvrir à votre tour.
Ma note : 4.5 étoiles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Viracocha
  22 mars 2018
Les faits divers, on les connaît tous. Ils sont souvent noirs, tragiques et affreux. On en découvre tous les jours dans les journaux en papier ou dans les bulletins télévisés. Souvent, nous n'en avons qu'une vision écornée et on s'imagine facilement tout un scénario autour d'un titre fort et de quelques informations relativement choquantes. Dans ce roman, vous avez l'histoire, le fait divers dans toute sa splendeur. La trame du récit fait qu'il se démarque des autres romans policiers puisqu'il s'articule autour d'une atmosphère particulièrement réaliste.
Au début, le fait divers semble décrire un banal accident de voiture. Et je vous avoue que j'ai eu du mal à plonger dans le récit durant les quarante premières pages. Non pas que l'écriture de l'auteur était désagréable. Durant toute la lecture, j'ai apprécié la plume de Thierry Jaëglé. Non, c'est juste que l'intrigue n'était pas croustillante. Jusqu'à ce que l'on entre dans le vif du sujet. À partir du moment où le fait divers est passé du statut de celui qui aurait trois lignes dans un journal à celui qui se verrait consacré d'un article sur une page entière, il devient plus difficile de ne pas avaler les chapitres divisés en épisodes.
L'auteur s'est efforcé de conférer une certaine ambiance à son roman et il faut reconnaître que c'est plutôt réussi. Chaque début de chapitre est agrémenté d'une citation alors que les chapitres sont découpés par la suite par l'heure et l'indication des lieux où se déroule dans l'histoire.
Le côté policier est bien retranscrit. le seul bémol, je dirais, c'est qu'il n'y a que peu de suspense, en-dehors du destin d'un personnage, mais je ne doute pas que les plus malins devineront son rôle. Enfin, je ne peux pas trop en dire alors je vais m'arrêter là. En revanche, ce qui est intéressant, c'est vraiment l'aspect réaliste. Je ne sais pas vous mais moi quand je lis les articles dans les journaux et que je vois les séries policières à la télé, je me dis qu'il y a un gouffre immense qui les sépare. Dans ce livre, ce fossé est comblé. le gendarme est vraiment crédible. Tout semble si vrai, presque vécu, on se pose même des questions notamment quand on remarque que les lettres du nom de l'auteur sont presque les mêmes que celles choisis pour le nom du personnage principal.
Enfin bref, avant d'être un policier, il s'agit d'une histoire d'hommes, ou plutôt de l'absence d'une histoire entre deux hommes, un père et son fils, qui vont se retrouver dans des circonstances particulières. Avec tact, l'auteur fait plus qu'écrire un polar, il pousse le lecteur à réfléchir. D'une part sur le traitement que l'on peut réserver à certains types de criminels en nous permettant de comprendre le vécu de certains d'entre eux et d'autre part en nous montrant qu'un traumatisme dans l'enfance peut bouleverser à lui seul la vie d'un homme et l'empêcher de vivre pleinement. du moins tant qu'il n'aura pas de réponse à ses interrogations. Tant qu'il n'y aura pas de mots à la place du silence.
Pour conclure, je dirais que c'est un livre joliment écrit, plutôt facile et rapide à lire. Pas grand-chose à perdre si ce n'est de passer un bon moment. Un seul vrai bémol néanmoins, je vais le citer surtout si l'auteur lit ma chronique et veut bien en tenir compte pour ses futurs opus, c'est la mise en page sur quelques détails : absence de tirets cadratins, d'alinéas en début de paragraphe, texte pas toujours correctement justifié. Surtout, si vous remarquez ces petites fautes, n'en tenez pas compte car le livre vaut la peine de passer outre ces bisbilles. Et pour monsieur Jaëglé, il ne manque pas grand-chose pour que le roman ait un rendu impeccable, ce serait dommage de ne pas corriger ces petites imperfections. En tout cas, elles n'ont pas influé ma notation et le plaisir éprouvé durant la lecture.
Bonne lecture !
Lien : http://leslecturesdechrisred..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  10 mars 2019
L'auteur nous propose ici un roman assez étonnant. Alors qu'il débute d'une façon somme toute assez simple, il va prendre une tournure totalement inattendue et bien plus glaçante que ce que nous laissait présager les premiers chapitres. C'est toute la force de cette histoire qui, en nous plongeant dans le passé des personnages, va réveiller des fantômes qu'il aurait mieux valu laisser enfouis...
Jules Laedge a pris une décision importante et prend la route pour concrétiser son projet. Seulement, un bête accident va venir tout chambouler et va enclencher une machinerie impitoyable. A partir de là, le roman prend un tour totalement inattendu qui va emporter dans son tourbillon, Nicolas, notre autre héros, un personnage qui n'avait rien demandé et surtout par un tel chamboulement dans sa vie déjà tellement compliquée.
Les histoires de Jules et Nicolas vont alors se retrouver mêlées à celles du capitaine Joly et d'un journaliste aux méthodes peu conventionnelles et assez étranges. C'est alors que tout s'accélère et que le lecteur se retrouve piégé lui aussi dans ce tourbillon, ne sachant plus sur quel pied danser et ayant peine à croire tout ce qui est en train de se passer.
C'est ce retournement complètement inattendu que j'ai adoré. L'auteur maîtrise parfaitement bien son fil rouge et nous emporte sans difficulté dans cette course contre la montre pour découvrir la vérité, une vérité qui cache encore bien son jeu et qui s'avère encore plus incroyable que prévu! Sans compter que nous vivons vraiment l'histoire avec les personnages, que nous nous attachons à eux et que nous n'avons qu'une envie: savoir ce qui va encore leur arriver.
En bref, ce roman cache bien son jeu et il nous emmène dans une enquête dont nous ne ressortons pas indemnes. Alors êtes-vous prêts à vous lancer? Et tout commença par un bête accident...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JAEGLEJAEGLE   06 février 2019
-Et vos tribulations de ce début d’année ?
Eh bien disons que c’est plutôt chargé comme démarrage : une séance de dédicace en Janvier sur Voisins, trois participations arrêtées sur la région Parisienne, une quatrième dans l’Yonne et une interview devant paraître sur un forum littéraire.
-Pas mal tout ça !
Oui mais, j’attends aussi des retours de la librairie du Canal, de Cultura, Carrefour et du Furet du Nord sur la ville nouvelle. Et là rien n’est gagné…
-Et pour le reste ?
Histoire d’Hommes va bientôt rejoindre les éditions Atramenta, le transfert est en cours.
-Et quoi d’autre ?
La rédaction de mon quatrième ouvrage progresse.
-Un titre pressenti ?
JUSTINE.
-A bientôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VeroniqueHallierVeroniqueHallier   24 mars 2019
Le cœur de cette histoire est la reconstruction difficile d’un homme qui préadolescent a été abandonné par son père. Pour une part, c’est mon histoire.
Mais les circonstances du drame vécu par Nicolas ne sont ni les miennes, ni celles de mes proches. Cependant, les conséquences de son traumatisme sont comparables à celles que j’ai dû soigner.
Il m’aura fallu beaucoup de temps avant d’engager un travail sur ces blessures. Autant de temps pour les comprendre ! Et encore des années au quadra que je fus pour coucher sur le papier, toutes les émotions m’ayant traversé durant le long travail du pardon.
Ce roman est une analogie de toutes ces étapes de vie. C’est aussi et surtout un plaidoyer contre les non-dits, l’injustice et l’intolérance.
Je le dédie à ma femme pour son soutien et à ma sœur
disparue trop tôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JAEGLEJAEGLE   01 février 2019
Ce roman est comme un grand puzzle, où l’on remet à sa place chaque pièce, les unes après les unes. Un pur bonheur de lecture sur fond d’enquête policière.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Thierry Jaëglé (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Jaëglé
Le 7/8 - "Histoire d'Hommes " premier livre de Thierry Jaeglé.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2082 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..