AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749919274
Éditeur : Michel Lafon (07/05/2013)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Depuis qu’elle a vaincu L’Éventreur et découvert sa véritable identité, Aurora est sous le choc : elle est capable d’exorciser par le simple toucher les revenants de l’au-delà dont un démon a pris possession. Et lorsqu’une vague de morts inexpliquées marque son retour à Londres, elle décide de mener l’enquête, soutenue par les Ombres. Rapidement, elle doit se rendre à l’évidence : un esprit sombre et malfaiteur est à l’œuvre. Elle et son équipe vont le poursuivre sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  28 août 2015
J'ai laissé la nuit me porter conseil avant d'écrire cette critique, car j'avoue que la fin de ce tome deux a été plutôt désagréable et en refermant le roman, je ne savais pas trop quoi en penser. J'étais un peu en « colère » contre l'auteur, pour cette fin bien entendu, mais aussi pour l'ensemble du roman, et ce n'est pas le meilleur état d'esprit pour écrire quelque chose.
Avec du recul je n'apprécie toujours pas la fin. Je pense que rien ne pourra changer cela, et le pire étant que même si le tome trois nous donne quelques réponses, il ne pourra pas effacer cet événement. Et je trouve ça dommage. Peut-être que l'auteur a prévu quelque chose de stupéfiant, mais j'avoue que je n'y crois pas du tout.
Pour le reste du roman, disons que je suis mitigée. Je n'ai pas vraiment retrouvé les éléments qui m'avaient fait aimer le premier tome. Les histoires de fantômes passent très vite à la trappe, et ce second tome se concentre surtout sur Rory et sa vie après l'agression. J'avais l'impression qu'on faisait du surplace. Et puis au moment où l'on pense que la dynamique du premier tome revient enfin… L'affaire est réglée en deux secondes, et puis tout passe à la trappe. L'histoire avec Jane était dès le départ très suspicieuse et je l'ai trouvé un peu bâclée et impromptue. Je ne sais pas ce que l'auteur compte en faire, mais franchement… il y a intérêt que tout ça ait un réel sens par la suite. Quant à la fin… Vous l'avez compris, je ne l'aime pas. D'une part pour l'événement en lui-même mais aussi pour ce qu'il va entraîner par la suite, et pour moi, il n'y a aucune porte de sortie satisfaisante qui se profile.
Quant aux personnages, là encore j'ai été un peu déçue. Rory reste égale à elle-même, mais si j'avais complètement oublié son côté extravertie et pipelette, elle reste tout de même un rayon de soleil dans ce tome. En même temps, tout se concentre sur elle. On la voit évoluer et tendre petit à petit vers l'âge adulte avec ces décisions difficiles à prendre, ces choix, ces révélations… Elle étouffe cependant tous les autres personnages en quelque sorte. Dans le sens où j'ai eu l'impression de ne pas profiter des autres, alors que beaucoup d'entre eux sont des personnages que j'adore. Jazza par exemple qui ne fait que de brèves apparitions et qui ne retrouve pas réellement son rôle de meilleure amie. Boo, Callum et Stephen qu'on ne voit décidément pas assez, mais alors pas du tout, alors qu'au contrairement après le tome un, je m'attendais à ce qu'ils soient presque omniprésent. Alistair n'est là que pendant quelques pages… Jerome m'a par contre exaspérée au plus haut point… Je ne l'aimais déjà pas dans le tome un alors là, c'était le pompon. Jane m'a hérissé le poil dès le départ. Et les autres personnages qu'on voit ne m'ont pas convaincu non plus.
Pourtant, je n'ai pas non plus détesté ma lecture. On passe un bon moment tout de même. La partie enquête avec Rory et Stephen est vraiment bien (peut-être que j'en attendais beaucoup trop d'ailleurs), et le fait que Rory pense à son avenir, surtout après la découverte qu'elle fait sur elle-même était intéressant. Sa réflexion sur son futur, le fait qu'elle ne contrôle pour ainsi dire plus rien, et qu'après l'épisode de l'Éventreur, elle reste toujours la même étaient vraiment des points bien traités par l'auteur. Mais ça n'a pas suffit pour moi. Je ne sais pas trop de ce qu'il en est du tome trois, j'ai vu des infos comme quoi il était sorti en France, mais avant le tome anglais (ce qui n'est pas vraiment plausible), et d'autres comme quoi il était toujours en attente de traduction… Bref, le flou total, mais j'aimerais vraiment lui mettre la main dessus pour savoir si ce tome deux est l'introduction à des événements palpitants où juste un très mauvais tournant de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Melisende
  15 juin 2013
Attention, spoilers sur le premier tome !
Lorsque j'ai lu le premier tome l'année dernière, j'étais ressortie sinon mitigée, au moins déçue. J'avais commencé cette lecture avec des grandes attentes au sujet de l'Eventreur qu'on nous vendait comme THE élément du livre… mais je me suis rendue compte que ce n'était qu'un prétexte purement commercial.
Je n'attendais pas grand-chose de ce deuxième opus, je l'ai ouvert avec la seule envie de me détendre et ça a plutôt bien fonctionné, sur le moment. J'ai apprécié ma lecture mais malheureusement, il ne m'en reste pas grand-chose, trois semaines plus tard (non non, je ne suis absolument pas en retard dans mes chroniques !)… et c'était déjà le cas trois jours après avoir tourné la dernière page. Distrayant donc, mais très loin d'être inoubliable.
Le lecteur retrouve Rory après son affrontement avec l'Eventreur alors qu'elle est en thérapie chez une psychologue. Bien sûr, elle ne peut rien lui avouer de la nature de son agresseur et de la façon dont elle s'en est tirée, pas plus qu'elle ne peut en parler à ses parents ou à ses camarades de classe. Elle aimerait reprendre contact avec les membres de la Brigade de l'Ombre mais on l'en empêche. Seule, l'adolescente doit se remettre de l'épreuve et surtout, accepter que dorénavant, elle détient un don très convoité : elle peut définitivement supprimer les fantômes d'un simple toucher. Alors qu'elle tente de reprendre une vie normale au lycée, Rory comprend que les meurtres étranges se déroulant aux alentours sont lités à son affrontement avec l'Eventreur. Et si elle avait libéré d'autres entités fantomatiques dans l'explosion ?
Toute cette première intrigue liée aux évènements surnaturels que la police peine à résoudre est assez intéressante. L'héroïne fait des recherches pour découvrir ce qu'elle a bien pu libérer et parvient à reprendre contact avec les membres de la Brigade de l'Ombre. Avec du recul, je m'aperçois que le fond n'est pas hyper riche en rebondissements ou au moins en évènements marquants. C'est agréable à lire mais à résumer plusieurs semaines plus tard… dur dur !
Et puis, sans réel lien, l'intrigue prend un chemin complètement différent. Rory ressent le besoin de se confier et se tourne vers la psychologue, a priori extraordinaire, qu'une de ses camarades de classe lui conseille. Et l'intrigue se tourne alors presque totalement du côté de cette ancienne « hippie » et de ses étranges protégés, délaissant quasi totalement les histoires de fantômes de la première partie… Ce n'est pas inintéressant en soi, mais j'ai eu l'impression de lire deux tomes complètement différents reliés en un seul… Alors est-ce que c'était le cas au début et le nombre de pages de chaque partie étant trop peu élevé l'auteure a décidé de rassembler le tout ou est-ce fait exprès ? En tout cas, même si ce n'est pas particulièrement gênant, ça m'a assez frappée pour que je le signale et pour que ce soit un des rares éléments que je retienne de ma lecture !
Même si cette lecture n'a pas été désagréable, ce qui m'a manqué le plus, c'est une « intensité », un véritable attachement au texte. Et je pense que ce manque est surtout dû aux personnages, notamment à l'héroïne qui, loin d'être tête à claques, me semble assez « banale ». Mais pas dans le sens où je pourrais m'attacher à elle car elle serait une jeune fille comme n'importe qui… non, banal dans le sens où elle me laisse complètement indifférente. Je ne ressens pas grand-chose en lisant cette saga. Je suis les aventures de Rory sans déplaisir mais je reste extérieure à celles-ci… de là à dire que je me fiche complètement de ce qui pourrait lui arriver, il n'y a qu'un pas ! Et pourtant, c'est une adolescente plutôt sympathique, pas trop cruche et qui ne nous assomme pas avec des niaiseries amoureuses… mais il me manque un truc pour qu'elle me plaise et je ne sais pas quoi.
C'est la même chose pour les personnages secondaires. Ils sont là, ils jouent leur rôle, c'est bien. Mais sans plus. Entre les amis, les prétendants, les « collègues », les ennemis… Rory est bien entouré et chacun trouve sa place dans l'histoire… je n'ai rien à redire sur les personnalités créées par Maureen Johnson. Encore une fois, ce n'est pas mal, c'est juste que je n'ai pas été touchée et que je suis restée extérieure.
Et il en va de même pour la forme. J'ai apprécié le style de Maureen Johnson (ou la traduction française signée Maud Desurvire), je n'ai pas été gênée par les passages descriptifs (qui semblent avoir ennuyés certains lecteurs) ou par les dialogues assez bien équilibrés… mais, je n'en retiens pas grand-chose, une nouvelle fois. C'est pas mal mais ça me laisse assez indifférente au final.
Je n'ai pas eu de mal à tourner ces 335 pages, les chapitres sont courts, la lecture est plutôt dynamique ; et je me plongerai sans doute dans le troisième et dernier tome de la trilogie… mais voilà, la passion et l'intensité ne sont définitivement pas au rendez-vous.
Vous l'aurez compris, je n'ai rien de véritablement concret à reprocher à ma lecture puisqu'elle a été distrayante et que rien ne m'a particulièrement déplu. Ce n'était pas mauvais, ce n'était pas génial ; c'était « pas mal ». Je constate seulement qu'après plusieurs semaines, je ne garde quasiment aucun souvenir de ces 335 pages… pour me marquer, il me faut de l'intensité, de la passion ; ce qui manque cruellement à cette histoire, à mon avis.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LilyMoony
  05 mars 2015
Ce livre a bien failli récolter un quatre étoiles de ma part, je dis bien failli. Tout allait parfaitement bien et là, exactement à la page 245, tout a dégénéré. Mais revenons au début, je vais vous raconter...
On reprend donc l'histoire là où on l'avait laissée et on retrouve une Rory en convalescence après son agression de la part de l'Eventreur. J'ajoute d'ailleurs que j'ai bien aimé que le problème soit traité de façon si réaliste, notamment du point de vue du suivie. Suite à divers évènements, la voilà de retour à Wexford. L'histoire, plutôt courte se concentre sur son adaptation après plusieurs semaines d'absences, ses difficultés à renouer avec le quotidien alors qu'en parallèle, la jeune fille replonge de plus belle dans le monde du paranormal et reprend contact avec Stephen et son équipe. En parallèle de son retour à Londres, on suit une nouvelle enquête et l'apparition de nouveaux évènements tous étranges aux alentours de l'école. Seraient-ils liés à l'Eventreur? J'avais oublié à quel point l'écriture de Maureen Johnson pouvait vous kidnapper au point de vous faire tourner les pages sans vous en rendre compte. C'est bien. C'est même presque captivant, le ton adopté est toujours juste et l'héroïne me plaît bien, chose assez rare dans les roman YA pour être notée! J'ai donc dévoré le tout en quelques jours même pas, toute ravie de renouer avec la suite de l'histoire.
Et c'est là mes amis, au deux tiers du livre que tout dégénère. Cette chère Rory se retrouve affublée de ce défaut que je reproche toujours aux personnages de roman YA, j'appellerais ça....L'adolescence! Elle fait des erreurs, les accumule, prend les mauvaises décisions, bref....Fonce dans le mur! C'est immature et ça m'a profondément énervée! Je ne dirais pas en quoi pour ne pas gâcher la suite, vous le saurez bien assez tôt. En un sens, c'est plutôt logique de la part de l'auteur, l'héroïne à seize ans après tout? Mais j'en ai soupé des ado immatures qui ne réfléchissent pas, la voir – même avec circonstances atténuantes - accumuler les bêtises ça m'a irritée au plus haut point.
Je passe sous silence la fin du livre pour vous épargner les spoilers, sachez juste que ça se termine sur un gros cliffhanger, que dis-je un énorme cliffhanger! Mais pour couronner le tout, j'ai été profondément contre la façon dont a été traitée le problème de fin, ça allait contre la plupart de mes principes et je n'étais pas du tout d'accord. Difficile de vous dire pourquoi, ça serait tout vous révéler!
Ne vous laissez pas influencer par mon avis, c'est surtout un problème de point de vue et de principes, je sais que chacun à son avis sur le sujet. Je conseillerais donc à ceux qui ont lu le premier tome de se faire le leur car ça reste bien écrit et entraînant, bien qu'un peu court à mon goût? J'aurais aimé une intrigue qui prenne le temps d'être un peu plus fournie et abordée plus longuement, ça me fait l'effet d'être une simple introduction pour la suite. En résumé, j'ai adoré retrouver cette saga, c'est toujours aussi bien écrit, ça se lit facilement mais j'ai été déçue par la fin, aussi bien le comportement de l'héroïne que la façon dont a été traitée la conclusion. Se sera tout de même un trois étoiles pour le plaisir que j'ai eut à lire le début. Je lirais la suite parce que je veut tout de même savoir comment ça se résolu mais j'espère vraiment que le prochain tome me réconciliera avec la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stellabloggeuse
  12 septembre 2014
Rory tente de se remettre de sa rencontre avec l'Eventreur et du coup de couteau qu'il lui a infligé. Mais le plus dur pour elle, c'est d'être loin de Londres, de ses amis du pensionnat et surtout, de la Brigade des Ombres qui sont les seuls à connaître son secret. Pendant ce temps, à Londres, des meurtres étranges se produisent autour de Wexford. Lorsque Rory est enfin autorisée à reprendre les cours, armée d'un don nouveau, elle n'a qu'une hâte : participer aux enquêtes.

Une fois de plus, j'ai aimé la manière dont l'auteure exploite le thème du fantôme. L'intrigue se déroule plus ou moins sous forme d'enquête, il y a un certain suspense qui pousse à tourner les pages. L'évolution du pouvoir de Rory et sa manière de le gérer est également intéressante. Au final, nous avons un mélange de roman fantastique et de thriller qui fonctionne plutôt bien. La fin du roman est assez déstabilisante, tout bascule très vite et bascule d'une manière inattendue, je ne sais pas comment l'auteure (et donc son personnage) va gérer la suite des évènements et cela m'intrigue beaucoup.

En revanche, j'ai noté les mêmes faiblesses que dans le tome précédent, à savoir un gros manque d'intérêt en ce qui concerne la vie au pensionnat. Les cours comme les personnages des élèves n'ont pas grand intérêt. Il y a également quelques longueurs, notamment au début du roman, l'intrigue ne démarre vraiment qu'au bout d'une centaine de pages.

Du côté des personnages, rien de nouveau. Rory reste sympathique, mais elle en fait toujours trop dans le cliché de l'Américaine sudiste. de même, sans vous en dire trop, j'ai trouvé certaines de ses décisions précipitées et carrément immatures, comme si elle n'avait pas réfléchi… Jérôme et Jazza, ses amis du pensionnat, restent toujours aussi peu intéressants, on ne les voit d'ailleurs pas beaucoup. J'ai regretté en revanche la faible présence d'Alistair, qui m'a bien fait rire au début du roman. Mes préférés restent les membres de la Brigade des Ombres, notamment l'énigmatique Stephen. du côté des nouveaux personnages, je n'ai pas aimé Jane, trop mielleuse.

En ce qui concerne l'écriture, j'ai trouvé le style agréable dans l'ensemble, peut-être un peu trop simple. J'ai surtout noté des défauts de traduction, par exemple des « n'importe comment » en début de phrase (pour « anyway » sans doute), ou des phrases comme « tu es l'une de nous à présent » (« des nôtres » sonnerait un peu mieux non ?). Bref, ça sent la traduction littérale à plein nez ! Ajoutons à cela quelques petites fautes de grammaire française. Certes ce n'est pas si grave, mais de la part d'une grande maison d'édition, je crois que j'attends tout de même un peu mieux…

Ainsi, cette suite m'a plu, j'ai aimé ce mélange d'histoire de fantôme et d'enquête policière. Néanmoins, quelques longueurs subsistent, j'ai du mal à m'attacher aux personnages et le style reste un peu faible. J'ai cependant suffisamment envie de connaître la suite pour terminer la trilogie, grâce à une fin qui est, une fois de plus, promet d'importants bouleversements.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Candyshy
  27 mai 2013
J'avais bien aimé le premier tome de cette saga Young Adult, surtout la seconde partie que j'avais trouvée plus entraînante. L'univers et les personnages sont très intéressants.

Pour ce second opus, tout s'est bien mieux passé. Déjà, j'avais oublié l'humour de notre héroïne, pleine de légèreté, même dans les moments graves, sa façon de toujours parler, parler, parler. Elle est perspicace et ne lâche pas facilement le morceau. J'aime beaucoup son personnage.

On retrouve Rory, quelques semaines après la fin du premier tome. Beaucoup de choses lui étaient arrivées, pas très sympathiques d'ailleurs. La jeune fille est quand même en très grande forme. Elle revient à l'école (oui elle en était partie mais ça, je ne peux pas vous en dire plus) et reprend les cours et sa vie. Elle a beaucoup de mal à se replonger dans sa monotonie et les évènements l'ont quand même changé. (Là encore mystère, je ne peux rien dévoiler).
Rory a un don, elle voit les fantômes mais elle n'est pas la seule, ses nouveaux amis aussi, Stephen, Boo et Callum (qui font parti de la brigade des ombres, une sorte de police traquant les fantômes). Elle les avait aidés sur l'enquête de « Jack L'Eventreur ». de retour à Londres, pour retourner à l'école, elle veut les revoir, elle veut être des leurs.

On entre plus facilement dans l'histoire car toutes les bases ont déjà été installé et l'on sait où et avec qui on se trouve. du coup, j'ai été plus dedans dès les premières pages. On ressent une légère baisse à un moment donné dans l'intérêt de l'histoire car on suit la vie de Rory : école, travail, amis, pas forcément trépidant. Cependant cette fois-ci, cela ne m'a pas du tout gêné suivre cette héroïne est très agréable.
Rory se voit de plus en plus impliquée et doit faire des choix, elle ne peut parler de cela qu'avec la brigade donc elle ment souvent à ses amis d'école et se retrouve piégée par cet univers qui fait totalement parti d'elle maintenant. Ses choix la coupent de la vie « normale » je dirai et elle a du mal à s'y faire, même si elle essaye de montrer que non.

J'aime son côté fouineuse et pipelette. Son don très particulier et l'aide dans sa nouvelle vie mais l'éloigne des gens également. Elle finit par faire confiance aux mauvaises personnes. J'ai d'ailleurs tiqué car pour une fille intelligente, suspicieuse et souvent très perspicace, elle se laisse bien vite avoir. Elle pourrait aller vers Stephen et les autres mais pas du tout. Là j'avoue que je l'ai plus trop cerné. Ca m'a un peu dérangé.

L'auteur a une très belle plume, fluide, avec de l'humour, un univers très sympa, des humains et des fantômes dans les rues de Londres c'est vraiment des plus appétissants. J'aime les personnages de Rory et de la brigade, un petit plus pour Stephen que j'aime beaucoup.

On tourne les pages avec intérêt et maintenant que j'ai fini cette lecture, je ne me serai absolument pas douté où l'auteur voulait nous mener. La fin nous fait ronger les mains, mais non, juste les ongles, voyons !

Elle est même un peu cruelle pour le lecteur car on se demande vraiment comment tout cela va tourner. Je suis frustrée par cette fin, par ce choix pour leur des personnages principaux. Mazette ce n'est pas possible, ça m'a mis la boule à la gorge sur les dernières pages.
Je ne vais pas dire non plus que je suis à fond, comme certaines de mes lectures, mais cela se passe bien. On n'est pas chamboulé par ce qui arrive, cependant on suit avec plaisir la lecture. Seule la fin m'a percutée.

J'ai passé un bon moment avec cette lecture, avec Rory et ses amis, j'avoue qu'il y a peu d'intensité au niveau de l'action mais que cela n'a aucune importance, l'auteur nous a parfaitement installé dans cet univers que j'apprécie de plus en plus, me demandant vraiment où tout cela mène. J'ai hâte de connaître la suite du coup !
Lien : http://auboudoirdecandyshy.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   26 août 2015
En outre, je signale au passage que quand on évoque un « romantique », on est en droit de s’attendre à des anecdotes érotiques, je trouve. Mais non, en réalité « romantique » fait référence à des types en chemises bouffantes qui ont sans doute connu des tas de moments érotiques dans leur vie mais qui ont peint presque exclusivement des petites collines ou des modèles dans des postures dramatiques faisant par exemple mine d’être Ophélie noyée dans un marais. Moi, clairement, j’appelle ça de l’arnaque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
florencemflorencem   27 août 2015
Je vais te dire une chose, a déclaré Jane en se penchant et remuant la tasse de thé qu’elle avait finie depuis longtemps. La normalité, ça n’existe pas. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un de normal. C’est un concept défectueux. Cela implique qu’il n’existe qu’une façon d’être fondamentale à laquelle les gens sont censés se conformer, et ça, ce n’est pas possible. L’expérience humaine est bien trop riche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
StellabloggeuseStellabloggeuse   12 septembre 2014
-Je vais pas te mentir, a confié Callum. Je suis particulièrement contente d’être là.
On s’est retrouvés à l’entrée de la gare à l’intérieur. M’éclipser du dîner en expliquant où j’allais avait nécessité une certaine présence d’esprit. J’avais raconté que j’avais une course à faire chez Boots, et comme Jazza a proposé de m’accompagner, il a fallu que j’ajoute que j’allais en profiter pour appeler mes parents en chemin et sûrement rester un bon moment au téléphone. J’ai effectivement passé un rapide coup de fil à mes parents, , ne serait-ce que pour minimiser mon mensonge.
-J’ai toute une liste de tu-sais-quoi dont il faut qu’on s’occupe, a annoncé Callum. Allons faire crac-crac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StellabloggeuseStellabloggeuse   12 septembre 2014
A la seconde où je l’ai touché, j’ai senti mes doigts êtres aspirés dans son corps comme si je les avais enfoncés dans l’embout d’un aspirateur. Une onde d’énergie a remonté mon bras, me reliant désormais à lui avec une force inexorable, puis un souffle d’air a tourbillonné, bien plus fort que n’importe quelle brise marine. Ensuite il y a eu un jet de lumière et ce troublant parfum de fleurs. Et l’homme a disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StellabloggeuseStellabloggeuse   12 septembre 2014
J’avais mieux à faire : à savoir, me rendre dans un hôpital psychiatrique pour m’entretenir avec un assassin. C’était forcément bien plus important que d’aller examiner les œuvres de virtuoses représentant des petits étangs et des moutons dans le ciel.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Maureen Johnson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maureen Johnson
Vidéo de Maureen Johnson
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

13 petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

Comment Peg se nomme-t-elle dans les lettres ?

ta tante adorée
ta tante en cavale
Peg

10 questions
87 lecteurs ont répondu
Thème : 13 Petites enveloppes bleues de Maureen JohnsonCréer un quiz sur ce livre
.. ..