AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2212558848
Éditeur : Eyrolles (17/04/2014)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Un programme en 21 jours pour renouer avec la "sainebouffe" !
Vous n'en avez pas marre de ces aliments tellement transformés et dénaturés qu'ils n'ont plus rien à voir avec de la nourriture ?! Et si votre fatigue, vos insomnies, vos migraines, vos ballonnements... étaient provoqués par une intolérance alimentaire ?
Stop a la fatalité ! Vous pouvez changer vos habitudes alimentaires grâce à Marion Kaplan ! Dans un langage décomplexé et pédagogique, elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
bbbsmum
18 août 2014
C'est une lecture qui m'a énormément intéressée, j'ai aimé le ton de l'auteur Marion Kaplan, que l'on sent passionnée et convaincue. Son sens de la démonstration scientifique et de la persuasion m'ont parfois fortement déstabilisée. le livre est construit sur 21 jours pour tout changer avec des petits exercices ou questionnaires. Pour ma part je mettais derrière malbouffe l'ensemble des produits "tout-faits", ceux très gras, trop sucrés, trop salés ou contenant par exemple de l'huile de palme ( le Nutella est par exemple un produit banni de mes placards, mais trop facile pour moi, je déteste ça !!! j'en achète une fois par an quand même à Noel pour faire un petit plaisir à Chéri-Mari ), mais dur-dur d'apprendre que pour se nourrir sainement il faudrait aussi enlever de mon garde-manger: fromages, lait même écrémé, desserts lactés, bières et vins, pain, farine, avoine… Je l'avoue, j'ai appris beaucoup de choses, certains conseils faisaient partie des mes habitudes (nous ne consommons pas de plats cuisinés, ni de sauces) , d'autres me semblent pouvoir être facilement appliqués ( exemple la consommation de graines de lin ou de tournesol, qu'on peut facilement rajouter dans les salades), mais je ne suis pas encore prête à faire le grand changement ! En tout cas bravo à l'auteur qui va même jusqu'à proposer son aide à ses lecteurs en leur donnant une adresse e-mail pour correspondre avec elle ! J'ai aimé également le carnet de recettes en fin d'ouvrage qui propose des plats qui peuvent parfaitement intégrer nos menus.
Lien : http://bbbsmum.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lescotis
23 juin 2016
Je découvre que la malbouffe ne concerne pas que les burgers, pizza, plats cuisinés mais aussi les laitages, le sucre et la farine blanche, il s'agit de revoir en profondeur sa façon de se nourrir. C'est un peu trop pour moi, mais il y a de bons conseils.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
RhiaRhia17 janvier 2016
Prendre du repos, c’est aussi changer d’activité… Plusieurs fois par jour, vous pouvez pratiquer cette respiration alternée par les deux narines, conseillée par le pranayama, une pratique qui fait le lien entre les disciplines physiques et mentales du yoga. Elle permet de stabiliser votre respiration pour stabiliser votre mental. Fermez la narine droite avec le pouce et expirez complètement par la narine gauche en comptant 8 secondes, puis inspirez par la narine gauche en comptant 4 secondes, la narine droite fermée. Retenez votre souffle en comptant une quinzaine de secondes et en fermant les deux narines. Puis expirez par la narine droite en comptant 8 secondes et en maintenant la narine gauche fermée avec l’index. Ensuite inspirez par la narine droite en comptant 4 secondes, la narine gauche fermée. Retenez votre souffle une quinzaine de secondes en fermant les deux narines. Et reprenez le cycle complet, cinq fois au moins
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RhiaRhia17 janvier 2016
Les terres se meurent
Les méthodes agricoles qui ont cours en France (et ailleurs) depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ont considérablement appauvri l’activité biologique, physique et chimique des sols, entraînant une baisse de qualité de notre alimentation. Autant l’eau et l’air sont protégés par un cadre européen strict, autant les sols sont peu étudiés. Pourtant, ils subissent une érosion et une désertification de plus en plus importantes depuis un siècle. C’est ainsi que, contrairement à ce que l’on croit, « la production française annuelle de céréales décroît régulièrement depuis les années 1980 » (384 kg en 1984 contre 300 kg en 2010). D’ailleurs, tous les rendements agricoles baissent. C’est le résultat de l’usage des pesticides qui portent atteinte à l’activité des sols, en provoquant la disparition de l’humus (et des précieux micro-organismes qu’il contient), ainsi que son acidification et son érosion. Cet usage diminue aussi la concentration en oligo-éléments (le calcium, le magnésium et le fer) dans les sols et leurs cultures. Il faut y ajouter la spécialisation : « le blé en Beauce, le porc en Bretagne, les forêts dans les Landes, etc. qui les appauvrit également ». Notre alimentation devient ainsi moins nutritive et moins variée. Aujourd’hui, l’agriculture intensive n’est ni plus ni moins que « de la gestion de pathologies végétales » : les variétés à haut rendement sont devenues fragiles et nécessitent en permanence des batteries d’engrais, d’insecticides et de pesticides dont les sols souffrent. Quant à vous, vous ne mangez que des plantes malades.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald6628 avril 2016
Comme tous ces aliments industriels sont transformés, ils sont plus fragiles.
On les travaille donc pour qu'ils aient l'air appétissant et se conservent longtemps. On les bourre de sucre et de sel qui sont de bons conservateurs,
de gras qui leur donne de la texture, d'arômes et de colorants artificiels qui
remplacent les couleurs et le goût naturels perdus durant leur transformation, ainsi que de vitamines et de minéraux de synthèse qui se substituent à ceux détruits par la cuisson et qui donnent, en même temps, bonne conscience aux industriels de l'alimentaire, tout en rassurant les consommateurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RhiaRhia17 janvier 2016
Par exemple, le ficus absorbe le formaldéhyde, le xylène et l’ammoniac présent dans les détergents. Il agit sur la fumée de cigarette, les désodorisants ou encore les vernis. La fougère, elle, est la plus efficace pour dépolluer l’air. Elle élimine la plupart des produits qu’on utilise pour l’entretien et le nettoyage de la maison. Il y a aussi l’areca, le calathea, l’anthurium, le dracaena, le spathiphyllum. Sans oublier le cactus cierge, qui dépollue en éliminant les ondes électromagnétiques. Et, bien sûr, aérez le plus possible toutes les pièces de la maison, été comme hiver !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald6628 avril 2016
Le repos n'est pas du temps de perdu.
Se reposer, c'est se donner du temps de penser...
Commenter  J’apprécie          91
autres livres classés : nutritionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
129 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre