AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258106524
Éditeur : Les Presses De La Cite (17/10/2013)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 34 notes)
Résumé :
"Manhattan. Ensoleillé. Double living plus chambre. Proche de Central Park. Prix intéressant." L'homme savait qui avait passé la petite annonce. Une jeune femme blonde. Il la tuerait. Comme les autres... Dans les quartiers respectables et tranquilles de New York, le détective Karlov cherche à comprendre pourquoi des jeunes femmes ouvrent sans méfiance leur porte à l'assassin. Et pourquoi ces gondoles de papier mâché déposées à la tête des victimes : signature, veng... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  30 novembre 2013
Ce roman policier est assez moyen dans l'ensemble. La trame est relativement classique, il n'y a pas de psychologie, ni du meurtrier, ni du policier principal et la fin est très prévisible.
Il s'agit d'une réédition d'un roman de 1985 et cela se ressent beaucoup.
En effet, les techniques policières d'investigation sont très dépassées. Les ordinateurs étaient encore très rares à l'époque et peu de personnes semblaient savoir s'en servir, même parmi les forces de police.
Les policiers émettent une ou deux hypothèses de temps en temps mais ne semblent pas vraiment chercher à trouver des points communs entre les victimes par exemple.
Ca se lit sans déplaisir, les chapitres étant courts et rythmés mais sans grand frisson non plus. Vite lu, vite oublié....
Commenter  J’apprécie          282
emi13
  28 août 2014
Je dois avouer que je ressors de cette lecture assez déçue . Pas d'autre commentaire . D'autres personnes pourrait l'apprécier.
Commenter  J’apprécie          150
manue14
  15 janvier 2015
Nous sommes tout de suite plongés dans l'histoire. Je pense que c'est vraiment une bonne chose surtout quand c'est un polar de tueur en série.
Il y a plusieurs points de vue intéressants et William Katz joue vraiment avec, je trouve ça vraiment intéressant.
Il y a celui des victimes évidemment, celui d'un enquêteur mais aussi celui du meurtrier.
Ce que je trouve vraiment bien c'est que l'auteur ne nous dévoile rien sur le tueur, il laisse planer le doute , nous met de temps en temps sur des pistes pour brouiller le lecteur mais il arrive vraiment à bien tourner les choses. C'est ça aussi qui est intéressant, on peut ainsi pour une grande partie de l'histoire se demander qui est ce tueur fou.
Ce que j'ai trouvé un peu dommage c'est le fait qu'il n'y ait pas assez de descriptions… J'aurais aimé voir à quoi ressemblaient les personnages, leur environnement… Là au final il n'y a rien… J'ai trouvé ça un peu frustrant que William Katz mette de côté cet aspect de l'histoire, les descriptions sont pourtant importantes, du moins je pense, surtout dans une affaire de tueur en série. C'est toujours intéressant de jouer avec les descriptions pour mettre le lecteur vraiment dans l'environnement de l'histoire et dans la tête des personnages.
L'histoire se passe en 1985 mais elle pourrait très bien être à notre époque puisque l'intérieur des appartements des victimes n'est pratiquement pas décrit.
Ce qui est un peu frustrant aussi c'est que William Katz coupe les scènes de crimes, ça aurait pu être bien je trouve de les prolonger pour vraiment nous faire entrer dans la peau de ce psychopathe.
Le tueur en série est révélé à la moitié du livre, mais l'auteur s'amuse avec ses personnages et je trouve que finalement ça crée de bons rebondissements. On a vraiment envie de crier aux personnages qu'ils sont aveugles de ne pas voir qui est le coupable, c'est assez "amusant" je trouve.
Ce qui est un peu dommage c'est que William Katz ne va pas assez au fond des choses. Autant les idées et les points de vues sont bons mais parfois, j'ai trouvé certaines scènes un peu frustrantes dans le sens où l'auteur les coupait ou n'allait pas assez au fond des choses.
La fin est bonne, mais j'ai été un peu déçue je l'avoue…
Ce qui est un peu dommage c'est qu'il n'y ait pas assez de scènes de crimes, de descriptions des crimes… J'avoue que personnellement ce que j'aime dans les polars parlant de tueur en série ce sont les descriptions des scènes de crimes. J'aime quand l'auteur décrit le moindre petit détail et c'est vrai que là je n'ai pas été rassasiée.
Les points de vue s'enchaînent assez bien ce n'est pas lourd.
Pour finir je peux le qualifier de bon polar avec un tueur en série assez original. Il n'y a pas de sang c'est dommage. Mais n'hésitez pas à lire le livre au moins pour découvrir les jeux de rôles intéressants des personnages.
Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laviniaa
  26 octobre 2013
J'avais beaucoup vu le nom de l'auteur lors de la sortie de son dernier roman, Fête fatale. Je ne m'attendais pas à grand chose en ouvrant celui-ci et heureusement car je dois avouer que je ressors de cette lecture assez déçue.
Si je devais le décrire, je dirais de ce roman qu'il est plat. Définitivement plat. Je me suis étrangement ennuyée et sans grosses raisons à vrai dire. Je pense que le plus gros reproche que je peux faire à l'auteur est le choix de la narration à la troisième personne. Pour moi, les romans policiers et les thrillers sont des romans très personnels, qui doivent vous prendre au ventre et vous amener des sentiments très forts, très prenants. Avec une telle narration il m'est totalement impossible de me sentir concernée, je me suis toujours sentie telle une spectatrice lointaine sans pouvoir m'attacher, même au personnage principal, l'inspecteur Karlov. Et pourtant il y a des essais, on nous le présente de façon un peu plus personnelle, on nous lâche quelques informations sur son passé, son enfance, ses parents. Et malgré cela je suis incapable de dire quelque chose sur lui. Même chose sur le tueur dont on peut lire le point de vue. Il m'a semblé totalement fade voir même minable, c'est simple et déjà-vu.
Justement, les points de vue. Nous n'avons pas seulement celui de Karlov, pas seulement celui du tueur mais aussi un point de vue externe sur les évènements qui se passent, le point de vue d'une potentielle victime, etc. J'ai trouvé que tout cela s'arrangeait mal, qu'on passait d'une personne à l'autre sans réelle transition. Trop brutale et trop.. impersonnelle. Un peu comme si on lisait un article de journal, en fait.
L'intrigue policière est également trop simple. le tueur, l'enquête, le dénouement.. C'est rapide et vraiment trop facile. Même le dénouement est juste incroyablement décevant car il arrive comme un cheveu sur la soupe. Et pourtant vous savez que je ne suis pas du tout du genre à parler de la fin, je déteste spoiler. Mais là c'est juste.. trop.
En bref, je n'ai pas été convaincue, comme on peut facilement l'imaginer. L'écriture de l'auteur et ses choix narratifs m'ont déstabilisée et déconnectée de l'histoire, quelque chose de totalement rédhibitoire dans un style dont j'attends des sentiments forts et intenses. C'est dommage car l'idée de base était sympathique et digne des grandes enquêtes qui tournent en ce moment.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rugi
  19 avril 2019
L'histoire se passant en 1985, les technologies sont quelque peu dépassées : cabine téléphonique publique; prémices du téléphone portable mais aussi le tout début de l'utilisation de l'ordinateur personnel (même l'inspecteur se sent dépassé par l'informatique !)
Alors bien sûr, on fait un retour arrière assez déstabilisant ce qui rend l'histoire un peu traînante, ralentie...
Au final, on se rend compte que, en une trentaine d'années, les nouvelles technologies ont bien progressé.
Pour le coup, si l'on garde à l'esprit l'année 1985, l'histoire se tient.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2014
Il aimait lire le carnet mondain, sachant au fond de lui que c’était probablement le seul contact qu’il aurait jamais avec le monde des amours ordinaires. Cette lecture lui procurait une émotion comparable à celle que d’autres éprouvent en lisant des romans policiers ou la vie privée des stars.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2014
Les serial killers n’étaient pratiquement jamais confondus. Les victimes étaient portées disparues, ou mouraient, sans que l’enquête n’aboutisse jamais, et on parvenait rarement à faire le lien entre les différentes victimes d’un même meurtrier.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2014
Nous nous comportons tous comme des enfants, parfois. Les gens sont naïfs. Vous, vous êtes médecin, vous avez besoin de détails concrets et de preuves. Mais la plupart des gens croient n’importe quoi.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2014
l en allait de même pour l’ardoise. L’assassin aurait pu se contenter d’effacer ce qui était écrit, mais il avait sans doute craint que les traces de craie ne soient encore visibles et avait préféré prendre l’objet. Il opérait avec suffisamment de calme pour ne jamais laisser de traces derrière lui.
Commenter  J’apprécie          30
emi13emi13   28 janvier 2015
Elle ne quitta pas des yeux lorsqu'il se dirigea vers le téléviseur . Elle avait un air étonné qu'in n'avait jamais vu à ses précédent sujet .Elle plissa les yeux .
Il y a quelque chose qui ne va pas ? demanda-t-il .
Non , mais .....
Mais quoi ?
Ne seriez-vous pas ......?
Commenter  J’apprécie          30
Video de William Katz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Katz
La Chronique de Gérard Collard à propos du chef d'oeuvre de William Katz, 'Fête Fatale'.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Violation de domicile " de William Katz.

Comment s'appelle la jeune femme morte au début du roman ?

Elisabeth Taylor
Marie Gould
Deborah Moore

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Violation de domicile de William KatzCréer un quiz sur ce livre