AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757824600
Éditeur : Points (25/08/2011)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Pauvre Charlie ! Le voilà mis à l'écart de la grande traque lancée contre les terroristes. Placardisé par ses supérieurs - lui, l'homme de terrain !

Et pauvre Zandie ! Capturé par les Fous de Dieu,
il s'attend à être égorgé d'un jour à l'autre.

Et cette fois, personne n'y pourra rien. À moins que...

À moins que les apparences, une fois encore,
ne nous jouent des tours. Que le danger ne vienne pas du Vieux de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
encoredunoir
  07 décembre 2014
Cela faisait un moment que je n'étais pas allé voir du côté du roman d'espionnage, et cela faisait aussi un moment que j'entendais les éloges tressés à ce Noon Moon de Percy Kemp qui, du coup, reposait depuis plusieurs années sur une étagère. Un ultime commentaire enthousiaste (merci Sébastien) m'a finalement convaincu de m'y coller.
Le mercredi des cendres (originellement intitulé Noon Moon avant de passer en poche), raconte avant tout l'histoire de Zandie, jeune britannique travaillant pour les services de renseignement de son pays et pris en otage en Irak. Après des mois de captivité, il reçoit dans sa cellule la visite d'Alik Agaïev, un Abkhaze qui semble être au moins pour partie responsable de son enlèvement et qui entame avec lui un dialogue. Loin de la brute obscurantiste à laquelle il pouvait s'attendre à avoir affaire, Zandie découvre un homme cultivé, passionné par la philosophie grecque antique et dont le discours renvoie dos à dos les islamistes intégristes et le camp occidental mené par les États-Unis.
Parallèlement à ce premier fil, Percy Kemp invite le lecteur à suivre l'espion américain Charlie O'Shea, membre d'une officine appelée le Monastère dont la hiérarchie et une partie du fonctionnement sont calqués sur ceux de la communauté orthodoxe de la République monastique du Mont Athos. Lancée dans la lutte contre le terrorisme suite au 11 septembre 2001, le Monastère vient de se doter d'un allié mystérieux mais efficace répondant au nom de code d'Ami, qui élimine des dirigeants importants de la Confrérie (en laquelle on reconnaît bien entendu Al-Qaïda) et certains de leurs alliés. O'Shea se rend cependant vite compte que les cibles d'Ami deviennent au fil des mois des islamistes beaucoup moins impliquées dans le terrorisme.
Autant le dire d'emblée, les lecteurs qui, se fiant à la couverture de l'édition de poche indiquant qu'il s'agit d'un thriller, et au titre qui n'est pas sans évoquer de manière lointaine le Black Sunday de Tom Harris, chercheraient un suspense haletant et une action à la Tom Clancy en seront pour leur frais (sauf, peut-être dans les cent dernière pages de ce roman qui en compte cinq cents).
Percy Kemp fonde son suspense, bien réel, sur tout autre chose et en particulier sur les différents jeux de masques qui se mettent en place au fur et à mesure des chapitres. D'un côté avec la relation qui se noue entre Zandie et Agaïev, ce dernier passant peu à peu de l'islamiste voulant mettre à bas l'empire américain au prêcheur en faveur d'un remaniement total de cartes géopolitiques qu'il estime tronquées par l'égale vanité des Occidentaux et de la Confrérie. de l'autre, O'Shea se trouve aux prises avec sa propre officine dont il pointe la dérive, prêchant dans le désert quand son chef, tout à son cynisme et à sa propre vanité, refuse de dévier du chemin dans lequel il s'est engagé avec Ami.
Si, donc, suspense il y a et que la tension ne cesse de monter au fur et à mesure que Kemp dévoile parcimonieusement les cartes avec lesquelles jouent ses personnages, il faut certainement plus voir dans Noon Moon une habile et intelligente analyse de la donne géopolitique du monde du début du XXIè siècle, des faux-semblants et du cynisme sur lesquels elle est fondée, qu'un thriller.
Ce faisant, Percy Kemp offre au lecteur un livre certes prenant, mais aussi exigeant et surtout stimulant. On pense bien sûr, dans le genre aux meilleurs romans de le Carré et de Robert Littell avec, en prime, un supplément de réflexion iconoclaste qui confère à ce Mercredi des cendres un indéniable attrait et en fait d'ores et déjà un classique du genre.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mazou31
  26 juin 2017
J'ai voulu découvrir Percy Kemp dans ce titre qui fait partie, dit-on, de ses meilleurs.
Quelle déception ! Certes l'histoire est complexe, pleine de faux-semblants, mais ce livre n'a pas le droit d'être qualifié de thriller ! le démarrage est si laborieux, le déroulement si verbeux, l'atmosphère paraît si factice… qu'après un considérable effort de concentration jusqu'à la page 250, j'ai rendu les armes ! Ce qui est un comble pour ce genre de livre ! Je n'absoudrai pas ce plumitif et le condamne à la lecture des oeuvres complètes de le Carré ou Robert Little… assis sur une pointe ! Cela aura peut-être pour lui quelques effets pédagogiques.
Commenter  J’apprécie          00
lisona
  16 août 2013
Une lecture au démarrage plus que laborieux. On ne sait pas bien où l'on va pendant les 150 premières pages. Ensuite, l'histoire prend forme. Il faut quand même persévérer...
Une intrigue terroriste sur fond de récit mythologique, politique, géopolitique. On est à la fois dans un discours historique et contemporain. Tous les opposés sont présentés.
Ce ne sera pas 'mon livre' de l'année mais pourquoi pas...
Commenter  J’apprécie          00
manray
  21 septembre 2014
Haletant ! Une grande réussite.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MorriszappMorriszapp   12 décembre 2010
Comment, je vous le demande, un peuple qui a troqué sa liberté contre une illusoire sécurité pourrait-il apporter au monde la liberté ? Comment un peuple qui a immolé la démocratie sur l’autel de ses peurs et de ses obsessions pourrait-il encore faire don de la démocratie aux autres nations ? (p. 117).
Commenter  J’apprécie          70
lisonalisona   09 août 2013
En vain, 'C'est d'une ancre que j'ai besoin, Charlie , lui disait-elle lorsqu'il la harcelait, et toi, tu es plutôt du genre boulet. Jamais je ne réussirai à re repêcher, ajoutait-elle parfois, et, si je n'y prends garde, tu m'entraineras avec toi par le fond'.
Commenter  J’apprécie          40
BSJGTBSJGT   01 février 2017
La césure n'est pas entre Chrétiens et Musulmans , pas même entre croyants et incroyants, mais entre croyants et savants.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Percy Kemp (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Percy Kemp
Percy Kemp - le prince, conseils adressés à nos gouvernants, aujourd'hui malmenés par les... .Percy Kemp vous présente son ouvrage "Le prince, conseils adressés à nos gouvernants, aujourd'hui malmenés par les événements, sur les nouvelles façons d'exercer le pouvoir et le meilleur moyen de le conserver" aux éditions du Seuil. http://www.mollat.com/livres/percy-kemp-prince-conseils-adresses-nos-gouvernants-aujourd-hui-malmenes-par-les-evenements-sur-les-no-9782021098860.html Notes de Musique : John Surman Private City - 6 - The wanderer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre