AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714453007
Éditeur : Belfond (06/02/2014)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 128 notes)
Résumé :
Un premier roman inspiré de la vie de la propre grand-mère de l'auteur ! Et surtout une histoire poignante qui nous a bouleversés...

Résumé: Au Texas, Dorrie, coiffeuse noire, a noué une relation tendre et complice avec l'une de ses clientes, Isabelle, vieille dame blanche de quatre-vingt-neuf ans.

C'est donc tout naturellement qu'elle accepte de la conduire jusqu'à Cincinnati pour de mystérieuses funérailles.

Au fil de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Palmyre
  08 septembre 2013
Isabelle est une dame de 90 ans qui a su conservé toute sa répartie.
Un jour, elle demande à sa coiffeuse de la conduire à des funérailles à 1800 kilomètres de chez elles. Isabelle organise toutes les étapes de leur périple en voiture. Quant à Dorrie, intriguée, elle ne pose pas trop de questions à la vieille dame, car elle estime que c'est certainement important pour elle. Dorrie ferme son salon de coiffure pour quelques jours et confie ses grands enfants à sa mère.
Ces funérailles font ressurgir le passé d'Isabelle qui va se confier le temps d'un trajet de voiture. Nous retournons en 1939 là où tout a commencé dans une Amérique en proie à la ségrégation. Isabelle,16 ans, tombe amoureuse de Robert, fils de la gouvernante. Cette histoire d'amour interdit met en lumière toutes les difficultés qu'ont pu rencontré les hommes et les femmes amoureux et de couleur de peau différente.
Dorrie comprend au fur et à mesure ce qu'a pu ressentir Isabelle, car cela reflète un peu sa propre vie avec son enfance et l'éducation de ses enfants aujourd'hui.
Bien que cette histoire soit fictive, je présume fortement qu'il a dû exister des situations similaires. J'aurai souhaité à travers mes mots retransmettre toutes les émotions ressenties lors de ma lecture. Mais chacun éprouve des sentiments différents en fonction de son propre vécu. Donc je ne peux que vous conseiller de lire ce magnifique roman pour vous permettre de vous faire votre propre opinion.
A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
spleen
  25 février 2016
Un duo improbable que celui formé par Isabelle, une vieille dame de 90 ans, un peu irascible et Dorrie sa coiffeuse, une jeune femme noire : je reste au début du roman un peu sur la réserve car les contrastes sont souvent assez caricaturaux mais Julie Kibler construit de façon très habile son roman en alternant les récits des deux femmes à deux époques différentes .
Isabelle, veuve depuis longtemps demande à Dorrie de l'accompagner pour un long périple en voiture jusqu'à Cincinnati où la vieille dame doit assister à des obsèques.
Au cours du voyage, les deux femmes se racontent , Isabelle au passé et Dorrie au présent et au fur et à mesure de leurs confidences parfois difficiles à exprimer, on rentre au coeur de l'intime et du bouleversant :
Isabelle, jeune fille de bonne famille tombe amoureuse du fils de sa gouvernante noire dans les années 40 à une époque où la ségrégation était encore très tenace et où toutes les déviations de comportement étaient durement réprimées pour les noirs bien entendu mais aussi pour les blancs s'ils dépassaient les limites imposées, c'est ce qu'on observe aussi dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur lors que Atticus défend un noir et dans La couleur des sentiments lorsque Miss Sketer prend le parti des bonnes ...Donc pour Isabelle cet amour interdit ne peut que finir tragiquement.
La vie de Dorris au quotidien , est semée de difficultés, élevant seule ses deux enfants dont son fils ado qui frise la délinquance , la jeune femme a pourtant bien menée sa barque créant son propre salon de coiffure mais sa vie sentimentale a été jonchée d'échecs et elle n'ose plus faire confiance aux hommes qu'elle rencontre.
La route s'arrête devant une maison en deuil et Dorris découvre, autant stupéfaite que le lecteur , pour honorer quel défunt , Isabelle a fait tout ce trajet ; les larmes ont bien gêné la fin de ma lecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
Patr68
  11 septembre 2015
Un énorme coup de cœur pour ce livre qui m'a totalement émue jusqu'aux larmes.
Une pensée à ceux et celles qui ont vécu un amour impossible, entre deux êtres de couleurs différentes à cette époque, qu'ils aient pu ou non vivre cet amour au grand jour.
Un livre facile à lire, magnifique, et plein d'espoir en l'avenir.
Commenter  J’apprécie          182
Clemocien
  15 décembre 2016
Je reprends ma participation à Our Pretty Books' Club après une pause et une lecture de novembre qui ne m'inspirait pas du tout.
Les couleurs de l'espoir est un livre dont je n'avais jamais entendu parler, d'une auteure que je ne connaissais pas, mais que je suis ravie d'avoir découvert car j'ai adoré !
Julie Kibler nous dresse le portrait de personnages forts, éprouvés par la vie mais tellement attachants. On alterne entre présent (le périple d'Isabelle et Dorrie pour se rendre à un enterrement, propice aux confidences) et passé (la vie de jeune fille d'Isabelle dans une Amérique raciste des années 40) et cela en est légèrement frustrant car la transition se fait toujours à un moment prenant. J'ai vraiment adoré l'ambiance créée par l'auteur et le destin qu'elle offre à ces deux femmes. Plus d'une fois j'ai été révoltée, j'ai pensé et si… Toutefois l'histoire est magnifique, les sentiments véhiculés par les personnages également, c'est une leçon de vie, de courage, qui prend aux tripes et durant laquelle on ne peut faire abstraction de la couleur de peau et des injustices qui y sont liées.
J'ai fini le roman en larmes et je pense que c'est un signe de réussite ; l'auteur a su me toucher profondément malgré la « maltraitance » infligée à ses personnages et finalement, après réflexion, on se dit que tout est parfait et que rien n'aurait dû être fait autrement.
Un livre à découvrir absolument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
chadik
  27 décembre 2015
J'ai acheté ce roman par le plus grand des hasards, car il était en promotion et qu'il me permettait de débloquer un livre gratuit en boutique.
J'ai apprécié le fait que les personnages principaux soient deux femmes si différentes l'une de l'autre, leur relation est tendre et enrichissante, c'est assez rare que des amitiés intergénérationnelles soient au coeur de romans. La psychologie des personnages tient assez bien la route, certains aspects de leur personnalité ou de leur histoire sont parfois caricaturaux mais ils restent entiers et ambivalents. L'auteur enfonce quelques portes ouvertes en nous démontrant que tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir, les gens peuvent faire des erreurs et évoluer..
J'ai apprécié le thème de la ségrégation, cette histoire vraie est très touchante, les injustices et les aléas de la vie apportent de la crédibilité et déclenchent notre empathie. le style est simple et efficace, la narration s'alterne entre Dorrie et Isabelle, ce qui rythme le roman et ajoute du suspens. le lecteur a envie de savoir comment l'histoire se termine.
Les échos du passé nous font porter un autre regard sur la société (américaine) et nous rappellent que le temps de la ségrégation n'est pas si loin.Ce roman m'a fait penser à «la couleur des sentiments» et malheureusement cette comparaison ne joue pas en sa faveur, ce livre a un niveau et une force narrative bien inférieurs.
Un témoignage touchant et une lecture facile qui constituent un premier pas vers des romans plus complexes sur le thème de la ségrégation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
AdemyAdemy   24 septembre 2014
« Dorrie, aujourd’hui
Quand j’ai fait la connaissance de miss Isabelle, elle était miss Grincheuse en personne, c’est un fait. Je ne l’ai pourtant pas crue raciste. Dieu sait si c’est bien la dernière chose qui m’est venue à l’idée. J’ai beau avoir encore l’air d’une jeunette, merci bien, ce truc-là j’ai eu le temps d’en connaître un bon bout. Oh ! là, là ! les histoires qu’elles racontent, mes clientes, les rides qui se forment autour de leurs yeux fermés, la tension que je sens quand je leur masse le crâne en leur faisant un shampoing, l’état de leurs cheveux quand je les roule autour des bigoudis, ça en dit long. J’ai tout de suite senti que les problèmes de miss Isabelle étaient beaucoup plus profonds que de se soucier de la couleur de ma peau. Aussi belle qu’elle soit restée pour une vieille dame de quatre-vingts ans, on sentait sous la surface quelque chose de sombre qui l’empêchait d’être douce et paisible. Mais moi, je ne suis pas du genre à tirer les vers du nez des gens. L’expérience m’a appris qu’ils parlent quand ils sont prêts à parler, pas avant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ivoirebene83ivoirebene83   25 février 2013
Lors de notre première rencontre, il y a une dizaine d'années, j'ai été odieuse avec Dorrie. Avec l'âge on oublie de maîtriser ses réflexes – ou on ne s'en soucie plus. Dorrie a cru que la couleur de sa peau ne me plaisait pas. Rien de plus faux. J'étais mécontente, c'est vrai, mais seulement parce que ma coiffeuse habituelle – on les appelle des « visagistes » de nos jours, ça fait plus chic – avait quitté le salon sans préavis. J'avais fait tout le chemin à pied jusqu'au salon – un réel effort à mon âge – quand la fille derrière la caisse m'avait annoncé que Theresa était partie. Tandis que je me contenais pour ne pas exploser de fureur, elle avait ajouté avec un sourire en coin : « Mais Dorrie a un créneau libre, elle pourrait vous prendre tout de suite. »
Dorrie m'avait aussitôt fait signe. À première vue, c'est vrai, j'ai été surprise – elle était la seule Afro-Américaine de l'endroit. Mais le problème n'était pas là. J'ai horreur de l'imprévu, des gens qui ne savent pas comment j'aime être coiffée, qui me serrent trop la blouse autour du cou et, surtout, des gens qui s'en vont sans prévenir. Il m'avait fallu une minute pour me reprendre, et cela avait dû se voir. À quatre-vingts ans déjà, je tenais à mes habitudes et plus je vieillis, plus j'y suis attachée. Alors, imaginez comment je suis à quatre-vingt-dix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   31 juillet 2015
C’est curieux comme, quand les circonstances s’y prêtent, il nous arrive de nous faire un ami auquel nous avons aussitôt envie de parler de tout et de n’importe quoi. Et puis, le premier élan passé, on s’aperçoit que nous n’avons rien en commun. Avec d’autres, on croit d’abord qu’ils ne seront que de simples connaissances – nous sommes trop différents d’eux, n’est-ce pas ? C’est alors qu’on s’étonne de voir la relation durer, qu’on y prend du plaisir, que le mur d’indifférence derrière lequel on se croyait à l’abri s’effrite et finit par s’écrouler. On se rend compte que l’on connaît plus intimement cette personne qu’aucune autre et qu’une réelle et solide amitié s’est nouée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PalmyrePalmyre   01 septembre 2013
Mais moi, je ne suis pas du genre à tirer les vers du nez des gens. L'expérience m'a appris qu'ils parlent quand ils sont prêts à parler, pas avant.
Commenter  J’apprécie          160
rkhettaouirkhettaoui   31 juillet 2015
Mon seul bonheur serait de joindre ma vie à la vôtre, même si le seul fait d’y penser me terrifie. Mais le mariage ne résoudrait pas par miracle la plupart des problèmes qu’un couple comme le nôtre devrait affronter, même à Cincinnati. Ce n’est pas parce que les lois y sont différentes que les gens le sont aussi.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Julie Kibler (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Kibler
La chronique de Gérard Collard - Les couleurs de l'espoir
autres livres classés : ségregationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les couleurs de l'espoir

Quelle est la destination du voyage de Miss Isabelle et Daisy ?

Dallas
Memphis
Nashville
Cincinnati

11 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les couleurs de l'espoir de Julie KiblerCréer un quiz sur ce livre
.. ..