AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Noëlle Michel (Traducteur)
EAN : 9782330160937
288 pages
Actes Sud (02/02/2022)
3.4/5   5 notes
Résumé :


2060. Gena, l’algorithme qui lui sert d’assistant personnel, nous raconte le destin de Cas, qui a grandi dans une société hygiéniste, oisive et contrôlée, et découvre les « Imparfaits », une caste de marginaux refusant cette évolution. Du regard de moraliste que porte parfois Gena sur l’humanité au tableau non manichéen qu'il brosse d’une société contrôlée mais débarrassée des idéologies du XXe siècle, Ewoud Kieft s’inscrit, pour son premier roman, d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gruz
  15 avril 2022
Un bond d'une quarantaine d'années en avant, pas si loin de nous. Un monde qui nous est un peu étranger, mais pas tant que ça, ces quelques décennies ne suffisent pas à nous faire perdre totalement nos repères.
Un terrain de réflexion qui nous permet de prendre un certain recul sur la situation actuelle, tout en participant à cette projection réaliste.
Premier constat, et premier intérêt, à la différence de beaucoup d'auteurs, Ewoud Kieft ne dépeint pas un monde effondré. Les crises économiques sont passées par là, elles ont chamboulé la société, mais le facteur majeur de changement est l'omniprésence de l'Intelligence Artificielle.
Évidemment, on pense à 1984, sauf que cette société-là est moins totalitaire, davantage tournée vers le bien-être. Mais surveillée, épiée à chaque instant, pour le « bien » de chacun.
Chaque personne possède une IA qui lui sert d'assistante de vie. de confidente aussi, comme si vous aviez une amie proche dans votre tête, à qui dévoiler vos pensées les plus intimes.
La singularité du roman vient du fait que c'est Gena, l'IA de Cas, qui parle. Qui raconte ce qui s'est passé. Avec froideur mais également avec une certaine dose d'humanité assez déstabilisante. Comme si elle avait une sorte de « conscience » bien à elle.
Cas, le personnage principal, est un jeune homme qui a de vraies difficultés à trouver sa place, à interagir. Il préfère se confier à Gena, et se noyer dans des mondes et des jeu artificiels.
Jusqu'au jour où Cas se rapproche des Imparfaits, les rares personnes qui refusent l'évolution du monde et vivent en totale marginalité.
Voilà le genre de roman d'anticipation qui nous questionne. Qui nous fait nous pencher sur cette évolution (inéducable ?), assez subtilement.
Il faut dire que le livre tient autant du conte philosophique que du roman fictionnel. le cursus de l'auteur, historien, n'est sans doute pas étranger à la manière de présenter les choses au lecteur.
Cette société de demain a lissé le quotidien, les émotions trop fortes sont gommées, tout comme la capacité à se gérer soi-même. Une culture de l'abandon où, à force de se confier à son IA, on se coupe des autres.
Le questionnement du rapport à autrui est intéressant. Cette déshumanisation subtile est vraiment bien pensée.
Dommage que l'auteur néerlandais oublie un peu trop souvent qu'il faut aussi raconter une histoire et qu'il la perd parfois en chemin. Elle m'a semblé bien trop délayée dans ces pages qui voient l'IA se questionner sur ses éventuelles erreurs. C'est bien dommage, j'ai du coup trouvé certains passages trop longs, un peu répétitifs et parfois dispensables.
Les imparfaits est un roman d'anticipation tout en ambivalence, un peu froid dans son approche, mais qui titille la curiosité par l'approche intéressante de ce futur à portée de mains.
Ewoud Kieft a bien réfléchi son monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
celine17
  13 avril 2022
Forcément, à la lecture des Imparfaits, on pense à Orwell et son inégalable 1984…
Dans ce roman, l'intelligence artificielle fait intimement partie de nos vies et s'insinue dans toutes les sphères professionnelles ou personnelles.
C'est la voix de Gena, IA, assistante personnelle de Cas qui parle.
Cas est un peu différent des personnes qui l'entourent, il se cherche, il ne se sent à sa place nulle part : ni dans la société, ni dans ses rapports familiaux (plutôt des non-rapports d'ailleurs), ni dans ses histoires d'amour bancales…
Tout est sous contrôle, épié, analysé en direct : si Gena lui communique à chaque instant des données et intervient en tant que conseillère pour son "bien-être" (à travers ses implants et jeu de lentilles notamment), elle l'étudie aussi sous toutes ses coutures à travers ces interactions et renforce ainsi son pouvoir sur lui.
Gena est sans doute la seule confidente de Cas qui a plutôt tendance à se réfugier dans un univers virtuel que d'affronter le monde, les autres êtres humains (dont les relations, les rencontres sont également suggérées par l'IA).
Si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, alors j'ai forcé un peu et, après quelques pages, j'ai vraiment commencé à apprécier cette histoire dont j'ai mieux compris les subtilités.
Alors bien sûr il y a tout ce volet sur la société déshumanisée (parce qu'avant d'être retoquée par les IA, la société, telle que nous la connaissons, s'est d'abord effondrée), le contrôle des êtres humains par les algorithmes… Mais, ce qui m'a surtout intéressée, c'est de voir ce qui se passerait pour les personnes en marge de ce système, ceux qui finalement le réfuteraient.
Comment pourraient-ils y échapper ? Pourquoi le feraient-ils ? Une autre vie serait-elle possible ?
Et si au final l'IA était plus humaine que les humains eux-mêmes ?
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
coriala
  11 avril 2022
Nous sommes en 2060, la maitrise du réchauffement climatique est presque faite, la consommation de viande achevée, les maladies presque toutes éradiquées, un sérum de jouvence permet de vivre beaucoup plus vieux et en pleine forme et l'IA est là pour nous aider, guider, parler, encourager, orienter, bref le rêve, la bonne copine 24/24 !
L'histoire est une enquête auprès d'une Gena dont son humain a déserté la société aseptisée pour rejoindre "les imparfaits" c'est à dire ceux qui refusent le formatage des vies. le groupe d'investigation l'interroge pour savoir comment Cas à réussir à se soustraire à sa surveillance et on découvre ainsi le monde merveilleux qui peut nous attendre dans quelques années. Un 1984 qui fait froid dans le dos car l'AI Gena me semble déjà présente en 2022. Un bon roman d'anticipation.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Liberation   23 mars 2022
Le premier roman du Néerlandais Ewoud Kieft adopte le regard d’une intelligence artificielle qui, en 2060, offre des conseils avisés et personnalisés aux individus d’une société aseptisée et contrôlée. L’IA raconte l’histoire de Cas, qui s’est volontairement déconnecté pour vivre loin des algorithmes.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
celine17celine17   13 avril 2022
Peut-être ai-je percé trop tard les mécanismes à l’œuvre dans son comportement. Notre développement suit le leur. Nous apprenons de chaque changement, de la moindre chose qui leur arrive. Peut-être sommes-nous condamnées à rester à la traîne. Peut-être ne sommes-nous tout simplement pas capables d’enregistrer certaines évolutions. Une pensée qui s’envole, l’activité cérébrale qui se déroule sous leur crâne, à l’abri des regards : qui sait ce qui se passe dans ces moments-là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Ewoud Kieft (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ewoud Kieft
Ewoud Kieft nous présente son premier roman, **Les Imparfaits**.

2060. Gena, l'algorithme qui lui sert d'assistant personnel, nous raconte le destin de Cas, qui a grandi dans une société hygiéniste, oisive et contrôlée, et découvre les « Imparfaits », une caste de marginaux refusant cette évolution. du regard de moraliste que porte parfois Gena sur l'humanité au tableau non manichéen qu'il brosse d'une société contrôlée mais débarrassée des idéologies du XXe siècle, Ewoud Kieft s'inscrit, pour son premier roman, dans un héritage littéraire qui va De La Bruyère à Orwell.
Merci au Nederlands Letterenfonds dutch foundation for literature [Fonds des lettres néerlandaises] et à Margot Dijkgraaf pour la réalisation de cette vidéo !
Plus d'informations sur le roman : https://www.actes-sud.fr/catalogue/science-fiction-fantasy/les-imparfaits
+ Lire la suite
autres livres classés : AlgorithmesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3963 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre