AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782824609973
Éditeur : City Editions (31/05/2017)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Ce jour-là, Aiden et Annabel s’apprêtent à fêter leur dixième anniversaire quand on sonne à la porte. C’est un homme, le visage masqué, une arme à la main. Il menace les enfants et force Madeleine, leur mère, à faire un choix impossible : lequel de ses deux jumeaux va vivre, lequel va mourir ?
Quelques semaines après le drame, Madeleine se réveille à l’hôpital. Elle n’a que des bribes de souvenirs de ce jour terrible. Deux tirs de revolver. Elle qui rampe d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
NatachaNEA
  05 janvier 2018
Premier roman lu de l'année 2018 et donc première critique...
Et ça commence bien, même très bien. 😊
Que feriez-vous si vous étiez en face d'un tueur qui vous demande de choisir lequel de vos deux enfants doit mourir ? C'est la terrible histoire de Maddie.
Mais voilà ne vous fiez pas à tout, car tout ce que vous croyez peux s'avérer complètement faux...
Et c'est ça que Samantha King réussi à faire avec brio. Quand on pense savoir et bien non, elle se joue de nous, met nos nerfs à rude épreuves mais c'est pour notre plus grand plaisir.
Alors oui, il y a quelques évidences mais pour un premier livre, c'est vraiment bien réussi.
La quatrième de couverture ne ment pas en annonçant " C'est excellent, dans la lignée de Clare Mackintosh, B.A Paris et Paula Hawkins "...
Addictif est le mot qui me viens le plus à l'esprit !
Commenter  J’apprécie          215
Khalya
  02 octobre 2019
Comme dit dans le quatrième de couverture, le livre commence par l'irruption chez Maddie D un homme cagoulé qui, sous la menace d'une arme, lui demande de choisir lequel de ses jumeaux de 10 ans, de son fil ou de sa fille, doit mourir.
Quelques semaines plus tard, Maddie se débat dans sa culpabilité. Son mari et son fils ne la regardent plus dans les yeux, elle est victime d'absences et ne sort plus de chez elle.
Isolée dans sa propre maison, Maddie repense à sa vie avant le drame.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que son couple n'avait rien d'idéal.
Dominic, son mari, est un être dominateur et arrogant, extrêmement frustré de ne pas être né avec une cuillère d'argent dans la bouche et persuadé qu'on ne le traite pas selon ce qu'il mérite. L'ascension sociale semble être sa seule motivation et, très honnêtement, dès leur première rencontre, je n'ai pas pu le piffer : entre la drague en mode : « je vois bien que tu n'attendais que moi » et la manière à peine voilé dont il annonce à Maddie, enceinte, qu'il ne souhaite pas la voir travailler… bref, il m'a hérissé le poil.
Et ça ne s'améliore pas au fil des souvenir de Maddie. A ce niveau, ce n'était plus des baffes que j'avais envie de lui mettre, mais carrément des coups de batte dans la tronche.
Le déroulé des journées de Maddie, ce qu'elle perçoit, m'ont fait élaborer une théorie qui s'est confirmée dans la seconde partie.
Mais cette théorie n'est que le début de l'histoire car de nombreuses révélations et rebondissements vont avoir lieu pour mener à la découverte du coupable.
On est vraiment dans un thriller psychologique. Peu importe, en réalité, de qui a posé cette question inconcevable à Maddie, l'important réside en comment la jeune femme va bien pouvoir se sortir de là.
Une des choses que j'ai le plus appréciée est que, si le coupable s'imagine invincible et suprêmement intelligent, il ne passe pas entre les mailles du filet. Ça change de tous ces thrillers où on voit un type faire des choses totalement dingue sans que personne ne se rende compte de rien. Là, quand on découvre la vérité, les erreurs commise sont pointées et on se rend compte qu'en fait, il n'a trompé personne et surtout pas les flics.
Après, le fait que le coupable soit repéré ne va pas forcément arranger les affaires de Maddie !
La plus grande qualité de ce roman est de jouer avec nos nerfs : quand on devine quelque chose, on se dit que c'est bon, on a tout compris et on se rend compte que ce n'est que la partie émergée de l'iceberg), ou encore on comprend qu'une chose va se passer et on la voit se produire un peu comme un terrible accident qu'on ne peut pas empêcher d'arriver. Sans compter toutes ces choses qui nous apparaissaient comme des certitudes et qui finalement sont complètement fausse. Ou le fait qu'on se mettre à se méfier de tout le monde…
La tension est quasi permanente mais si j'ai un petit reproche à faire, c'est d'avoir fait une fin un peu trop facile. J'aurais aimé que l'auteur aille un peu plus loin que ça.
Mais pour un premier roman, ce thriller est vraiment bien mené et je l'ai dévoré en seulement quelques heures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
charlenebaruchello
  06 février 2019
Un livre divisé en plusieurs parties, la première est très confuse, aucun fils conducteur, on passe d'un moment à un autre, d'un lieu à un autre, d'une pensée à autre, c'est incompréhensible, on accroche pas du tout. Pour moi le début du livre a été très difficile, j'ai même pensé le refermer et le mettre dans ma liste des livres à finir plus tard, pour vous dire à quel point j'étais très peu dans l'ambiance.?La deuxième partie nous aide à comprendre le cafouillage de la première partie, la disconcordance des choses entre elles et tout. Mais elle reste peu compréhensible, toutefois plus terre à terre, elle m'a plus inspiré. Et je l'ai lu avec plus de facilités (ENFIN!). Moins basée sur l'histoire de l'acte et plus sur le personnage de Maddie (alias Madeleine), on en apprend plus sur elle, sur la rencontre avec son mari, leur histoire, la naissance des enfants, etc. le décor se met enfin en place.?La troisième partie est un décrochable, elle surprend, on s'y attend pas à se revirement de situation, c'est angoissant. Là autant vous le dire de suite j'étais complètement AB-SOR-BEE !! Je n'avais pas le sentiment d'être dans le même livre, d'être sous la même plume..! C'était intense, prévisible parfois, mais tellement moche que c'était attirant (Oui, je sais, que cette phrase me rend un peu barbare ^^).?La dernière partie, c'est inévitablement la fin, la solution à tout et le merveilleux HAPPY END quoique peu douloureux tout de même.?Dans l'ensemble, ce n'est pas un mauvais roman, bien au contraire, mais il reste assez prévisible dès les 50 premières pages je me doutais de qui était cet homme armé, et je ne m'étais pas trompée, malheureusement, j'aime tellement quand un livre me persuade d'avoir trouvé le coupable, pour me rire au nez dans les dernières pages. Des passages très saisissants et trop peu utiles à l'histoire du livre, des passages auxquels je n'ai pas trouvé grand intérêt..!?Ca reste une lecture facile pour les petits lecteurs, mais ce n'est pas le livre que je recommanderai loin de là. Je ne connais cependant pas d'autres oeuvres de cette auteure pour juger clairement son écriture avec seulement son texte, peut-être que je suis seulement tombé sur l'un de ses moins bons livres...! Peut-être qu'un jour je me laisserai tenté par un autre texte d'elle, et là je pourrai parlé de son écriture et de son style véritable!?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Binaiade
  30 septembre 2018
De quoi ça parle ?
Le jour du dixième anniversaire de ses jumeaux Aidan et Annabel, Maddie va être confrontée à un horrible choix. Un homme sonne à sa porte et les menace avec une arme, lui ordonnant de choisir qui doit mourir entre ses deux enfants. Elle se réveille à l'hôpital avec seulement quelques souvenirs, ayant partiellement perdu la mémoire. Durant sa convalescence, Maddie va tenter de reconstituer cette journée fatidique, mais l'horreur n'est peut-être pas encore terminée...
Mon avis :
Voilà une quatrième de couverture qui annonce une histoire bien mystérieuse... Qui pourrait en vouloir à ce point à une femme jusqu'à l'obliger à faire un choix de vie ou de mort sur ses enfants ? C'est tordu mais ça annonce un livre intéressant et plutôt original.
C'est le premier roman de cette auteure et on peut dire qu'elle maîtrise les codes du thriller, peut-être est-ce dû à son passé d'éditrice ? le suspense est présent du début à la fin. C'est bien simple, une fois un chapitre terminé on ne peut résister à l'envie d'en commencer un autre. Il y a aussi une multitude de rebondissements, sans que ça ne parte dans tous les sens et restant cohérent dans l'histoire le lecteur qui aime être surpris va être ravi. Bon, j'avoue cependant avoir deviné l'identité de l'agresseur à la moitié du livre mais ça ne m'a pas ôté l'envie de continuer ma lecture.
Le style d'écriture est simple, efficace et direct. Un peu plus de dialogues aurait été bienvenu pour ajouter une touche d'action car il y a souvent des passages traitant des pensées de l'héroïne, qui pourraient en lasser certains.
Les personnages ne tombent pas dans la caricature et nous réservent également des surprises. le couple Maddie-Dominic est travaillé en profondeur et sans fausses notes.
Pour ce qui est du dénouement je n'irai pas jusqu'à dire qu'il m'ait déçue mais je pense que l'auteure aurait pu faire encore mieux.
J'ai passé un agréable moment de lecture, ayant eu ma dose de suspense. Pour un premier roman c'est très réussi et bien construit. Amateurs de thrillers psychologiques n'hésitez pas à découvrir l'univers de Samantha King où les apparences peuvent parfois être trompeuses...
Lien : https://www.facebook.com/178..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benedickte
  26 septembre 2019
Interminable...je n'en vois pas la fin! Help... p400/413, ça n'en fini pas...
L'idée de base est intéressante mais quel fouilli, l'histoire n'avance pas du tout dommage malgré son rythme soutenu, on s'y perd un peu dans les ruminations mentales interminables.. je me demande néanmoins comment ça va terminer ...
Il y a une phrase qui me trotte , quand elle explique qu'elle a jeté son sandwich dans la corbeille à papiers (?? ) et aussi le nom de l'inspecteur ("BAXTER" :))
p413/413; fin de l'histoire, j'ai envie de me dire "bof", tout ça pour ça en fin de compte...certains sujets de ce texte sont très lourds mais je n'ai pas l'impression que le tout est lié "bien ficelé"...
C'était glauque pour être glauque (mais pas nécessaire)...
Je ne sais pas si j'en lirai d'autres de cette auteure découverte au hasard dans un rayon de librairie... pour celui-ci, je vais le donner ...
J'aime les histoires efficaces, qui avancent droit au but ou dont la fin est inattendue! Ce n'est pas le cas pour cette histoire-ci...
Dommage..
Je m'imaginais une fin surprenante du genre ;
- Lucy et Dom étaient tous les deux dans le coup
- Dom et Max sont jumeaux et les deux se sont intervertis (Max a pris la place de Dom)
- en fait c'est elle-même qui avait tiré sur sa propre fille
- en fait c'est Anabelle qui a tiré sur sa maman
- les deux enfants sont morts et en réalité, c'était tout son cheminement dans le coma pour aller rejoindre ses jumeaux décédés...
- c'est Aidan qui a tiré sur sa soeur
- ce n'est pas Anabelle qui est morte mais bien Aiden...
Allez autant de fins plus surprenantes que celle-ci .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 août 2017
Je n’ai pas besoin de l’avis d’un médecin : c’est le stress post-traumatique qui m’a privée de ma voix. « Mutisme sélectif », le terme me revient de mes cours de psychologie à la fac, il y a… une éternité ! Cela explique mon silence. De plus, le traumatisme a créé un dysfonctionnement anxieux qui inhibe ma mémoire – en même temps que mon appétit, mes sensations physiques, mon énergie…
Tout cela, je le sais et je le comprends, mais je n’ai pas le pouvoir d’agir dessus. J’ai l’impression d’évoluer en permanence dans un brouillard épais ; tout est flou, cotonneux, assourdi. Tout, sauf mes émotions ; elles n’ont jamais été aussi intenses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   26 août 2017
En effet, c’était mon père qui avait toujours fait la loi à la maison et, après sa mort, j’avais vu ma mère se débattre lamentablement au quotidien sans ce mari qui l’avait toujours définie. C’est dire que les hommes dominateurs ne revêtaient aucun attrait à mes yeux ; or, Dom semblait justement être le genre de garçon à aimer tout contrôler. Alors, pourquoi son arrogance me plongeait-elle dans un tel trouble ? J’en devenais même irritable, ce qui ne me ressemblait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   26 août 2017
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas éprouvé autant de sensations physiques, tant j’étais anesthésiée par le chagrin. Maintenant, au moins, je suis consciente de la douleur. C’est une sorte de progrès, même si je m’en inquiète. Mon système immunitaire étant affaibli par le stress, j’ai peut-être développé une espèce de maladie débilitante.
Commenter  J’apprécie          30
NatachaNEANatachaNEA   03 janvier 2018
[...] ma belle petit fille ne peut pas être morte le jour de son anniversaire sans avoir su que ses dix années passées sur terre ont été les plus belles de ma vie, sans avoir su que sa maman l'aimait.
Commenter  J’apprécie          60
NatachaNEANatachaNEA   02 janvier 2018
Mais elle restera toujours une petite fille ; elle ne grandira jamais.
Cette pensée me donne un coup au cœur, en écho au bruit sourd de son corps heurtant le sol.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1867 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..