AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jordan Sinnes (Traducteur)
EAN : 9782382120446
172 pages
Akata (17/06/2021)
4.13/5   52 notes
Résumé :
Dans Le Secret de Madoka, suivez la rencontre entre deux enfants qui ne se reconnaissent pas dans les normes que la société essaie de leur imposer. A travers leur histoire, Deme Kingyobachi invite à l'ouverture d'esprit et à la compréhension de l'autre !

Madoka est un petit garçon. Mais ce qu'il préfère, ce sont les peluches et les robes que lui confectionne sa sœur. Hélas, ses camarades n'ont pas toujours réussi à comprendre ses goûts et cela lui a p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 52 notes
5
9 avis
4
8 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tachan
  08 juillet 2021
Je suis toujours friande des titres licenciés par Akata et encore plus ceux écrits par des femmes dont la sensibilité me parle souvent beaucoup. Quand au début de l'année, j'ai vu le nuage de mots qu'ils avaient publié pour annoncer sans annoncer leurs futures sorties, j'ai été pris d'un grand espoir en voyant qu'un titre parlerait de genre et de travestissement. Je pensais vraiment que ce serait Wandering Son (Hôrô Musuko en vo) de Takako Shimura. Ce n'est pas le cas, mais je me dis que ce titre ouvre peut-être la voie.
Le secret de Madoka est un oneshot de Kingyobachi Deme qui fait ici sa première incursion dans les mangas autres que les boy's love puisque jusqu'à présent c'était uniquement ce qu'elle publiait. Mais déjà ses titres avaient des ambiances douces et un style graphique parfois nostalgique. Pour le secret de Madoka, l'autrice a accepté de participer à un projet à destination d'une plateforme numérique, l'application "Manga Jam" de l'éditeur Shodensha, et le temps de 6 chapitres, elle met en scène le quotidien de deux enfants hors norme. 
Le titre est adorable, plein de douceur et de bienveillance, mais sait aussi utiliser des mots forts. Deme Kingyobachi y conte le quotidien de deux enfants différents des autres. Madoka est un garçon qui adore porter les vêtements de fille confectionnés par sa soeur. Itsuki est ce qu'on appelle péjorativement "un garçon manqué" mais elle s'assume parfaitement, car oui, elle aime le foot, et alors ?! Alors quand Madoka emménage à côté de chez elle, forcément leur différence similaire et opposée les attire comme des aimants.
Je trouve fantastique qu'Akata publie un tel titre. Ça fait du bien de voir dans la littérature pouvant être lue par des enfants, un titre qui prône une telle égalité des genres, voire un effacement de tout ce qui est connoté genré par la société. le propos de l'autrice est effectivement de dire que ce n'est pas parce qu'on aime s'habiller avec des vêtements dits de filles que ça change notre genre ou notre sexe. Madoka aime ça, parce qu'il aime la mode et encore plus sa soeur qui confectionne ces vêtements-là, mais il reste un garçon qui semble avoir des sentiments amoureux pour les filles. Itsuki aime des activités connotées masculines et a un comportement et des tenues ayant la même connotation, pour autant elle ne se pose aucune question sur son genre ou son sexe, elle est comme ça c'est tout et ça lui va bien. C'est très ouvert et j'adore ça !
Pour cela, avec beaucoup de douceur, de bienveillance et de simplicité, l'autrice s'amuse à déconstruire tout le discours genré de notre société et c'est jouissif. Elle utilise pour cela des personnages témoins qui s'érigeront en tourmenteurs ou au contraire en rocs sur lesquels s'appuyer. J'ai adoré les frères et soeur des deux héros qui sont d'une ouverture et d'une bienveillance ! J'ai moins aimé le côté caricatural de leurs amis de classe et le côté un peu trop facile et happy-end qui suit les brimades et moqueries qu'ils subissent, mais le titre étant tout public, je comprends aussi cette volonté de montrer qu'on peut éduquer les gens en parlant et échangeant avec eux, en faisant preuve de pédagogie. C'est ainsi un titre qui fait beaucoup de bien !
J'ai trouvé la mise en scène simple de l'autrice très efficace. Elle reprend bien des codes narratifs des shojos en milieu scolaire mais pour mieux servir son propos qui sort de la norme, lui. Elle reprend également bien des tics graphiques de ce style d'histoire, avec grands yeux, fonds fleuris et autres arrières-plans dépouillés, mais c'est à nouveau pour servir ce récit en le rendant adorable donc attachant. La place de la mode dans l'intrigue me parle forcément, j'ai toujours adoré cet art. En plus, le discours de Deme Kingyobachi sur les vêtements et la façon dont ils doivent souligner et mettre en valeur la silhouette de quelqu'un peu importe son sexe et son genre m'a beaucoup touchée. C'est un titre est rempli de bienveillance dans chaque détail.
Ainsi, j'ai vraiment succombé au charme de la rencontre, des moments de vie et de la petite aventure de Madoka et Itsuki. J'ai trouvé le titre extrêmement positif, ouvert et bienveillant. Je suis peut-être juste un peu frustrée de déjà quitter les personnages, principaux comme secondaires, que j'ai adorés. Je verrais bien l'autrice également proposer ce genre d'aventure avec d'autres personnages ayant besoin d'être acceptés comme les anorexiques et les obèses, les handicapés ou les étrangers, ou tout autre personne étant différente. Ça pourrait faire une jolie collection à mettre entre les mains des plus jeunes.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
leplaisirdelire31
  09 septembre 2021
Quel beau titre!!
Je ne pense pas exagérer en disant qu'il fait désormais partie de mes one shot favoris.
Nous faisons la connaissance du jeune Madoka qui aime mettre des robes et des vêtements mignons pourtant un jour ses camarades se moquent de lui. Dès lors il décide de devenir viril pour ne plus subir de moqueries concernant sa passion, son style... Il va faire la connaissance d'Itsuki, sa voisine de classe qui l'aiderait peut-être à assumer ses envies.
À travers cette belle amitié qui se crée Madoka va découvrir la bienveillance et l'ouverture d'esprit des uns tandis qu'il devra faire face aux moqueries des autres. Pourquoi une fille devrait-elle jouer à la poupée? Pourquoi un garçon devrait-il jouer au foot? Pourquoi ne pas laisser chacun faire ses propres choix? Voilà ce que nous découvrons et suivons grâce à des personnages attachants et remplis de bienveillance.
Différents points sont d'ailleurs décrits et expliqué au fil des chapitres qui vont nous faire réfléchir à notre propre vision des choses et aux préjugés que nous pouvons avoir. Madoka va tenter de s'affirmer grâce à son entourage.
Je pense qu'il s'agit d'un très bon titre adapté à un jeune public avec des dessins enfantins, plein de douceur et une histoire simple et facile à suivre. Cela leur permettra de découvrir que nous ne nous sommes pas obligés de toujours tout catégoriser ni de ranger les gens dans des cases, du moment que nous sommes heureux ainsi.
Un petit mot sur la fin, bien qu'elle ne soit pas précipitée il aurait été intéressant d'avoir un petit chapitre bonus afin de découvrir ce que sont devenus Madoka et Itsuki une fois adultes.
Sinon vous l'aurez compris, si vous recherchez un one shot plein de douceur, intéressant et original ce titre est fait pour vous ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gwendal
  15 août 2021
Encore un joli coup d'Akata avec ce one shot.
Un jeune garçon qui aime s'habiller avec des tenues connotées pour fille se retrouve dans une classe avec une fille plutôt masculine à la fois dans sa manière de s'habiller, mais aussi dans son attitude. le message de ce manga est finalement assez simple, mais tellement important à faire passer. Chacun est libre d'aimer et de porter ce qu'il veut sans distinction de genre comme celles que tente encore de nous imposer la société et les grands commerciaux.
Un titre à mettre en toutes les mains, même et surtout les plus jeunes pour faire comprendre, tout en douceur et avec beaucoup de sourires, qu'une jeune fille qui aime les camions c'est no soucis ou qui garçon qui s'éclate à habiller des poupées ça marche aussi. Pas ici de problème d'orientation sexuelle, juste de goût et de la possibilité de les assumer.
Dans un premier temps Madoka, le petit garçon, tente de se fondre dans la masse en cachant ses préférences, alors qu'Itsuki se moque du qu'en dira-t-on et agit comme elle le sent. L'histoire avance à petit pas vers la libération de Madoka et par l'acceptation de leurs petits camarades de ce qu'ils sont.
Alors oui, tout est trop beau, les parents et les proches sont parfait, la tolérance est de mise à tout les étages dans l'entourage des deux enfants. Les taquineries à l'école ne sont pas très dures (même si à cet age là les impacts peuvent être très traumatisants) et tout s'arrange à la fin.
Mais c'est un peu le but ici, la bienveillance, donner confiance pour assumer ses goûts et sensibiliser avec gentillesse sur le fait d'accepter les différences.
Des dessins mignons, un scénario simple et direct viennent compléter le tableau.
Un joli titre je le répète à mettre entre toutes les mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LireEnBulles
  19 août 2021
Deme KINGYOBACHI est une mangaka japonaise en activité depuis 2016. Ses premières armes elle les fait dans le Doujinshi en 2014 avant de signer le Shonen-aï Boku no Kawaii Stalker chez l'éditeur Tokyo Mangasha. S'en suit d'autres titres du même genre jusqu'en 2019, où elle publie le le Secret de Madoka, son premier projet non Boys Love publié chez un éditeur. Depuis l'année dernière elle est sur Kaiki Senban! Nokomachi Shoutengai, un Josei tranche de vie chez Shodensha. Dans ce one-shot, nous faisons la connaissance de Madoka Yamada, un petit garçon qui préfère jouer aux poupées, être entouré de peluches et porter les robes que lui confectionne sa grande soeur, Haruka. Après son premier jour dans sa nouvelle école, Madoka semble perturber par les propos tenus par ses camarades, et se demande ce que cela veut dire »se comporter comme un petit garçon ». C'est donc sous les yeux de ceux qui l'entoure et de sa camarade de classe, Itsuki, qu'il va tenter de se trouver une place dans le monde. Comme à son habitude, les éditions Akata mettent en avant un titre qui a toute sa place dans leur catalogue mais dans n'importe quelle librairie. À travers le Secret de Madoka, la mangaka aborde de nombreux sujets de société qui se doivent d'être mis en avant. Ici, c'est l'acceptation de soi mais aussi la découverte de son identité propre sans tenir compte du regard des autres. Chose pas très facile ni pour un adulte ni pour un enfant. Madoka est un petit garçon qui a grandi dans une famille aimante, protectrice et très ouverte d'esprit. le soutient auquel a droit cet enfant est sain, fort et indispensable. En effet, comme on le sait les enfants sont de véritables éponges et sont sensibles à ce que les adultes peuvent dire ou faire, surtout quand ils s'adressent à eux. Par exemple, un enfant qui grandit dans un foyer violent ou qui ne bénéficie pas d'un entourage aimant et encourageant, aura plus de chances d'avoir des carences émotionnelles et d'amour propre. L'histoire se concentre sur les sentiments des deux enfants par rapport à eux-mêmes et la perception du monde extérieur sur l'image qu'ils renvoient.
On évoque les préjugés de certains et le dictat de « normalité » imposé depuis des siècles par la société. Les dialogues sont très pertinents, et au final nous avons un manga profond mais aussi joyeux. Il y a une certaine forme de légèreté dans la narration malgré les thèmes explorés. On peut dire que c'est un titre bienveillant avec une belle morale. Au niveau du dessin, la mangaka impose un trait doux mais dynamique. le design des personnages semblent parfois approximatifs, mais ce n'est pas le cas. Les décors sont presque inexistants mais cela ne dérange en rien la lecture, puisque ce qui compte c'est ce que véhiculent les personnages. Niveau édition, la maison Akata offre encore une impression de qualité. C'est très soigné, et la traduction de Jordan Sinnes (Don't Fake Your Smile, Comme sur un nuage, Autour d'elles) est excellente. de plus la couverture est adorable et très représentative du titre. En conclusion, le Secret de Madoka se présente comme une histoire complète avec une très belle morale concernant des sujets pertinents et actuels. Ce type d'ouvrage se doit d'être lu par les plus jeunes comme par les plus grands. La tolérance, l'ouverture d'esprit, l'amour et le respect sont les principaux messages que nous avons lors de la lecture. À lire !
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pommerouge
  04 juillet 2021
Je ne m'attendais pas un titre aussi prenant. Une très belle histoire qui fait passer un message très important !
Madoka c'est un petit garçon qui aime beaucoup tout ce qui est mignon et porter des robes, mais à cause des moqueries de ses camarades, il a du mal à assumer ses goûts. En conséquence, quand il change d'école, il veut seulement être » viril « . C'est alors qu'il fera une rencontre.
Cette personne, c'est Itsuki, sa voisine. Une fille que tout le monde pointe du doigt et juge, car elle aime les sports dits de « garçon », elle s'habille soi-disant comme un « garçon », alors qu'elle fait seulement ce qui lui plaît. À son contact, Madoka va progressivement apprendre à s'accepter et une belle amitié va naitre !
J'aime le sujet abordé, car je me sens directement concerné, j'ai l'impression à travers Itsuki de retrouver l'enfant que j'étais et la personne que je suis encore un peu aujourd'hui. Pourquoi ne pas faire un sport ou une activité uniquement parce que certains ont décidé que c'était réservé aux garçons ? J'aime le genre de réflexion que ce manga nous apporte.
Ici, on met en avant le fait que catégoriser certaines choses comme masculines ou féminines, ne viennent que des moeurs. Pourquoi un garçon qui aime les robes, n'aurait pas le droit d'en mettre sans être jugé ? Pourquoi une fille n'aurait pas le droit de vouloir jouer au foot ?
Ce m'a profondément touché, car c'est le genre de conversation que j'ai régulièrement avec mon chéri, sur la mentalité des moeurs, sur la vision des genres, de ce qu'est un « garçon » ou une « fille », donc, ce titre m'a forcément touché en plein coeur.
De plus, la relation Madoka et Itsuki sont vraiment adorables. On y découvre une belle amitié qui se forme et grandis au fur et à mesure du temps !
Ce que je trouve génial ici, c'est qu'on y met en avant également des adultes qui acceptent et ne trouve pas ça bizarre les goûts de Madoka et Itsuki. Je trouve cela important, car une grande partie de l'image qu'on se fait de ce qui est bon ou non quand on est jeune est lié aux adultes, donc voir les frères d'Itsuki ou même la mère de Madoka, n'avoir aucun jugement là-dessus, trouver cela tout à fait normal est magnifique !
En bref, c'est un titre que j'ai adoré. J'aurais souhaité en avoir un peu plus, parce que je ne voulais pas laisser les personnages, mais en soi, l'histoire est parfaite à mes yeux. J'espère que vous aurez l'occasion de lire ce titre et d'être aussi touché que moi !
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
ActuaBD   07 janvier 2022
Madoka est un jeune garçon qui aime porter des robes et Itsuki est une jeune fille considérée comme un « garçon manqué ». Un one-shot qui aborde la question du genre et l'acceptation de soi avec beaucoup de douceur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   06 juillet 2021
Accessible à tout âge, quel que soit son genre de prédilection, ce manga casse volontairement les codes en évoquant la tolérance et la bienveillance de ses acteurs. Une très belle histoire superbement mise en image avec des personnages forts et attachants.
Lire la critique sur le site : BDZoom
MangaNews   21 juin 2021
Après Seki, mon voisin de classe, ce titre sera donc notre second "manga jeunesse".
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NievaNieva   29 novembre 2021
— Aujourd'hui, j'aimerais distribuer les rôles pour la pièce de théâtre. Y a-t-il des volontaires ? Sinon, on décidera par tirage au sort !
— Moi, je trouve que Cendrillon, ça devrait être Madoka !
— Dans ce cas, Itsuki ferait un super prince charmant !
— Ouais, et vous, vous pourriez tous jouer la belle-mère et les sœurs ignobles.
— Quoi ?!
— C'est vrai que ça pourrait être intéressant d'inverser les rôles entre filles et garçons... Allez, on part là-dessus !! Et comme c'était votre idée, vous serez la belle-mère et les demi-sœurs !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pommerougepommerouge   27 juin 2021
Ça m'énerve qu'on décide qu'une chose est juste pour les garçon ou pour les filles. C'est pas une question de genre, mais de ce dont on a envie. Je fais ce que je veux, point.
Commenter  J’apprécie          50
djihanedjihane   24 octobre 2021
C'est pas une question de sexe, mais de ce dont on a envie. Je fais ce que je veux, point.
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   04 juillet 2021
Je suis pas d’accord ! Fille ou garçon on a le droit de porter tous les habits qu’on a envie.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : genreVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre