AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812610581
Éditeur : Editions du Rouergue (02/03/2016)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Qu’on soit fille ou garçon, on peut avoir un gros chagrin. Grave, pas grave, mais un chagrin.
Qu’on soit fille ou garçon, on voudrait pouvoir l’oublier. Surtout quand c’est l’été et qu’on le passe à la maison.
Les copains sont partis, les parents sont là sans être là. Alors, on vole le courrier des voisins pour se changer les idées. Et on rencontre une fille qui n’est pas son genre. Mais au fait, de quel genre est Raph’ ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  15 janvier 2018
Je suis un peu déçue que ma 800è s'écrive sur un ressenti mitigé...
Mais c'est ainsi, les lectures se suivent et ne se ressemblent pas.
Attirée par la jolie photo et le résumé en 4è de couverture, j'en attendais un peu plus de ce roman jeunesse. Hélas, j'ai trouvé le rythme ennuyeux et la plume pas vraiment à la hauteur.
Raph', 13 ans, porte en elle un profond "chagrin" qu'elle n'arrive pas à s'expliquer, ni à en définir l'origine. Elle ne se reconnaît pas dans les filles de son âge, ni dans les garçons d'ailleurs, tout en préférant leur compagnie...
Peut-être que ce roman parlera tout de même à certains adolescents (?), car il est question de mal-être, de non-dits et de communication difficile avec les parents, typiques de cet âge charnière.
(à partir de 12 ans)
Commenter  J’apprécie          5028
orbe
  14 mars 2016
Raph' ne sait plus trop quelle est son identité... et sent surtout une grande tristesse à l'intérieur ! Plus à l'aise avec les garçons, Raph' se voit contraint de rester toutes les vacances à la maison.
Pour s'occuper, le personnage pille les boîtes aux lettres et s'empare de la vie des autres.
Mais une rencontre va changer son regard et l'aider à trouver son propre chemin...
Un roman qui joue avec le lecteur qui se demande jusqu'au milieu du récit si le narrateur est un garçon ou une fille en traquant les indices sans grand succès.
Peut-être n'est-ce pas si important ?
Pendant la majorité de l'histoire Raph' tente de ranger sa chambre. Il s'agit de se dépouiller des affaires inutiles. Mais cette activité n'est pas spontanée, elle est exigée par ses parents et le personnage principal a bien du mal à s'acquitter de sa tâche.
Car il n'est pas bien dans sa peau et s'interroge sur son identité. On le sent entre deux mondes.
Les parents semblent eux aussi porter un regard incertain sur lui et ne pas être à l'aise avec leurs sentiments.
Etonnement, c'est une jeune fille qu'il ne connaît pas qui va devenir sa première amiE et lui apporter de l'espoir !
Un parcours et un portrait très juste. Un livre construit autour des non-dits qui parlera très fort à tous ceux qui à un moment de leurs existences ont eu l'impression d'être des étrangers pour eux mêmes. Et à tous ceux qui aiment les beaux livres ;-)
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
beamag87
  28 mars 2016
J'avais repéré ce livre à sa sortie et c'est donc avec joie que j'ai vu qu'il était proposé dans la masse critique jeunesse de mars. C'est avec encore plus de joie que j'ai appris ma sélection, j'en remercie Babelio et les éditions du Rouergue.
Je suis qui je suis m'avait interpellé car la lecture de la 4ème de couverture m'avait fait pensé à une personne de mon entourage et c'est donc avec plein d'enthousiasme et de curiosité que j'ai commencé cette lecture.
Le temps d'un été, on fait la connaissance de Raph, ado qui traverse une période morose et dont l'androgynie laisse planer le doute quant à son sexe.
Une rencontre, qui va se transformer en amitié, va lui permettre de se et de poser les bonnes questions afin d'avoir des réponses qui lui permettront de sortir de ce mal-être.
Un joli portrait d'ado en plein questionnement sur son identité sexuelle et qui, sans ces réponses n'arrive pas à avancer.
J'ai adoré cette lecture, la sensibilité de l'auteure et son écriture fluide. Seul regret, j'aurais aimé partagé encore un peu le quotidien de Raph.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Lesrostandeurs
  15 novembre 2018
Ce livre est super!
Ce livre parle d'une fille qui s'appelle Raphaëlle et qui a un chagrin. Raphaëlle raconte dans ce livre ce qui se passe dans sa vie. Cette histoire se passe chez elle. Les personnage principaux sont Raphaëlle et sa maman enceinte. L'évènement principal est le chagrin de Raphaëlle.
Ce livre m'a plu parce qu'il y a beaucoup de détails et c'est très bien expliqué. Il était aussi bouleversant et réaliste.
Ce livre mérite 4 étoiles.
Que ceux qui aiment la psychologie prennent ce livre.
Agripine
Qu'on soit fille ou garçon, on peut avoir un chagrin grave ou non. On voudrait l'oublier surtout quand c'est l'été. Les copains sont partis puis on vole le courrier des voisins.
Je n'ai pas aimé ce livre parce que je n'ai pas accroché. Je n'ai pas aimé car ça parle d un chagrin, je trouve ça ennuyeux.
Nawel
Le livre parle d'une fille qui s'appelle Raph'. C'est Raph' qui raconte. L'histoire se passe à Paris. le personnage principal est Raph'. Raph' a un grand chagrin.
Ce livre ne m'a pas plu car il est compliqué à comprendre.
Ce livre mérite 1 étoile.
Je recommande ce livre à ceux qui aiment les histoires tristes et compliquées à comprendre.
Je n'ai pas aimé de passages précis.
Eva


Raph' est une personne qui ne connaît pas vraiment son identité....Elle est très triste de l'intérieur. Pendant ses vacances Raph', est obligée de rester toutes les vacances chez elle. Son occupation est de piller les boîtes aux lettres pour s'emparer de la vie des autres.
Etonnement, c'est une jeune fille qu'elle ne connaît pas qui va devenir sa meilleure amie et qui lui apporte de l'espoir.
Ce livre est un roman mystérieux car, juqu'au milieu du récit, nous nous demandons si le personnage est une fille ou un garçon.
En effet, Raph' se sent pas bien dans sa peau et s'interroge sur son identité.
Je n'est pas vraiment aimé ce livre car c'était un livre original certe mais pas à mes goûts. Je reconseille ce livre à toutes les personnes qui ont eu l'impression d'être des étrangers eux-mêmes.
Cassy

Je suis qui je suis
L’objectif de ce livre est d’aider les lecteurs à surmonter un chagrin qui peut toucher n’importe qui !
Catherine Grive a écrit « Je suis qui je suis », un roman psychologique.
Raphaëlle a un chagrin et ne sait pas d’où il vient. Elle va essayer tout au long de l’histoire de découvrir son origine. C’est la période des grandes vacances et elle se sent seul. Aussi pour se changer les idées, elle vole le courrier des voisins. Elle rencontre une fille avec qui partager sa peine.
Va-t-elle trouver l’origine de son chagrin ? Va-t-elle être démasquée pour ses vols de courriers ?
Je n’ai pas aimé ce livre car je le trouve très descriptif et ennuyeux, il n’y avait pas d’action. Même si la fin est plus passionnante, je trouve ce livre décevant.
Timéo

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lireoumourir
  22 juillet 2016
Chronique de Melisande
J'étais assez curieuse de découvrir Je suis qui je suis car le sujet semblait prometteur sur la question du genre. Raph' est un garçon ou une fille ? Pourquoi ce chagrin qui persiste ? Est-il lié à son identité ? Je suis qui je suis a été dans l'ensemble une bonne lecture, je ne la regrette pas, néanmoins il est vrai que je m'attendais à quelque chose de très différent. du coup, je ne sais pas trop quoi penser de ce livre car il n'est pas mauvais mais je ne l'ai pas trouvé si génial que ça. Je suis un peu perplexe, je l'avoue.
Pour éviter tout spoiler quant au genre de Raph' je vais délibérément utiliser son prénom ainsi que « (e) » pour tout adjectif que je devrais accorder. Ainsi le doute sera toujours de mise…
C'est la fin de l'année, le début des vacances, Raph se retrouve seul(e) à la maison avec un chagrin qui persiste, une certaine mélancolie qui va l'amener à voler le courrier de ses voisins pour passer le temps. Raph' va également faire la connaissance d'une fille, la cousine d'un de ses amis avec laquelle Raph' va passer du temps. Mais son chagrin persiste alors Raph' va tâcher d'en découvrir l'origine…
Pendant une partie du livre, on se demande bien de quel genre est Raph, au niveau stylistique, pas une seule erreur et pourtant j'ai bien regardé s'il n'y avait pas une indication à un moment donné… Il n'y a aucune indication quant à une piste éventuelle. L'auteur laisse planer le doute un bon moment jusqu'à un élément décisif qui révélera la vérité à son sujet. Par la suite, il sera clairement établit de la nature de son genre. Une révélation qui arrive un peu avant la moitié du livre. C'est donc une contrainte intéressante que s'est posé l'auteur pour maintenir autant que possible le suspense à ce sujet. J'avoue m'être fait avoir.
La plume de l'auteure est des plus agréables, c'est vraiment très bien écrit donc rien que pour ça, il faut se pencher sur ce livre ou ses écrits. Je me suis attachée à Raph' qui est un personnage assez difficile à saisir car entre ses pensées et ses actions, on n'a pas affaire à une même personnalité. A chaque instant, je me demandais ce qui s'était passé pour ressentir un tel chagrin et mal être quelque part.
L'adolescence est une période charnière importante qui permet de passer de l'enfance à l'âge « adulte », ce moment où l'on se cherche, où l'on se pose des questions sur son identité. Raph' passe en partie par tout cela et vu le sujet sous-jacent, la question du genre j'imaginais un certain scénario que je n'ai pas vraiment retrouvé ici. Je trouve que cette question est finalement laissée un peu de côté. C'est traité mais j'avoue que la réponse à ce « chagrin » n'est pas forcément des plus satisfaisantes, en tout cas pour moi.
Arrivée à la fin du livre, j'avoue être un petit peu perplexe parce que j'ai la sensation qu'il me manque quelque chose. Ma première réaction a été : « tout ça pour ça ? » C'est bien dommage alors même que le sujet était intéressant. Je m'attendais à ce qu'on aborde la question du genre de manière plus précise, incisive sur l'identité (pas spécialement sexuelle d'ailleurs). Or ici on reste en surface et l'explication ne me semble pas « convaincante ». Peut-être le livre est-il trop court pour aborder tout cela.
Malgré cela, ce n'est pas un mauvais livre car il y a des réflexions, des questions intéressantes qui sont soulevées ici en lien avec l'identité, la famille. le cadre familial joue beaucoup sur ce chagrin, mais ce n'est peut-être pas assez développé pour que l'explication finale soit « logique ». Je ne saurai dire, ça serait intéressant de débattre sur ce livre, donc si vous l'avez lu n'hésitez pas à venir m'en parler ! Peut-être suis-je passée à côté de quelque chose…
En bref, Je suis qui je suis est une lecture qui me laisse un peu perplexe car ce n'est pas mauvais, j'ai passé dans l'ensemble un bon moment de lecture et le sujet est intéressant. Mais j'avoue que l'explication finale pour tout ça ne m'a pas vraiment plu et convaincu. Je trouve que ça retombe comme un soufflé alors que la base était bonne. A vous de vous faire votre propre opinion, néanmoins cela m'aura fait connaître cette auteure et je vais me pencher sur ses autres écrits (voir les sujets dans un premier temps) car l'écriture m'a bien plu.

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   11 août 2016
Une heureuse surprise, sachant renouveler délicatement le thème de la recherche du soi.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   08 mars 2016
J’ai un chagrin. Et pas un minus. Je ne pourrais pas dire précisément de quand il date, à peine comment il se manifeste – de vagues bouffées d’ennui, une inquié- tude sans objet, un manque d’envie, d’appétit, d’atten- tion –, encore moins d’où il me vient. Mon enfance a été plutôt chouette, mes parents ont du boulot, j’ai un forfait honorable pour mon portable, j’ai toujours eu des cadeaux à Noël, je ne suis allergique à aucun aliment que j’adore manger.
Au début, je n’y avais pas fait trop attention. Je pensais qu’il partirait tout seul. D’autant que je suis quelqu’un chez qui tout passe facilement, la colère, la rancune, la mauvaise humeur. Mais ça n’en prenait pas le chemin. Bien au contraire. Mon chagrin volait dans ma tête comme un bourdon au-dessus du paysage. Pour ne plus l’entendre, je me forçais à penser à autre chose. Et si possible à rien. Mais le rien n’est pas le vide, le rien est une matière inépuisable à penser. Ceux qui connaissent comprennent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
rabannerabanne   15 janvier 2018
Est-il pire souffrance, pire solitude, pire tracas, quand on n'est pas coureur olympique, que d'être en avance sur les autres ?
Commenter  J’apprécie          265
rabannerabanne   15 janvier 2018
De voir les adultes mentir, même pour nous faire plaisir, ça me dérange. Comme une chose qu'on ne devrait pas voir.
Commenter  J’apprécie          220
orbeorbe   10 mars 2016
- Bonjour, madame.
- Bonjour, made...jeun...
Allez, un petit effort. Regarde-moi bien. Fille ? Garçon ? Tu trouves ? Oui ? Non ? Allez, pas grave.
Commenter  J’apprécie          150
TuallucieTuallucie   30 décembre 2016
Avoir un chagrin, c'est quoi ?
C'est faire semblant de sourire sans en avoir envie.
C'est ne pas vouloir rester seul et ne pas vouloir être avec les autres.
C'est manger son truc préféré et ne lui trouver aucun goût.
C'est apprendre à la radio que l'on passe vingt-quatre ans de sa vie dans son lit et trouver que c'est une bonne nouvelle.
C'est ne pas écouter ou mal, comprendre après tout le monde.
C'est jouer à cache-cache sans savoir ce qu'on cherche.
C'est quoi encore ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Catherine Grive (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Grive
Catherine Grive - La fille qui mentait pour de vrai
autres livres classés : chagrinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Je suis qui je suis

Ralf est le nom de :

Une fille
Un garçon
Un chien
Une peluche

5 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Je suis qui je suis de Catherine GriveCréer un quiz sur ce livre
.. ..