AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B073WGVCRP
263 pages
Éditeur : (11/07/2017)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Pour échapper à son compagnon violent, Sydney, une étudiante en journalisme, change de ville et d'identité: se faisant passer pour un garçon, elle tente de reconstruire sa vie avec l'aide d'une bande de boxeurs et de leur séduisant coach. Mais, dans l'ombre, le démon du passé est toujours là, prêt à frapper...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
callysse
  15 mars 2020
Je tiens tout d'abord à remercier l'autrice, Adriana Kritter, de m'avoir fait confiance en m'envoyant son roman. Encore une fois, cela a été un réel plaisir de vous lire.
Alors que 28 jours avant J.C était plein d'humour, K.-O. est un peu plus dramatique. Pour autant, c'est le même combat que mène Adriana Kritter dans ces deux récits. Un combat pour la Femme. Alors qu'elle dénonçait le patriarcat dans le premier, dans cette saga ce sont les violences faites aux femmes qui sont pointées du doigt. J'ai été incapable de lâcher Sydney ce qui fait que j'ai dévoré ce livre en une journée. Bien que romancée, son histoire est bouleversante et criante de vérité. Combien de femmes sont tombées dans les filets d'un pervers narcissique ou d'un homme violent? Combien ont réussi à s'en échapper? A s'en relever pour retrouver confiance en elle? A travers ce récit, Adriana Kritter leur permet de s'exprimer et de comprendre que le problème ne vient pas d'elles mais bien de ces hommes malveillants qu'elles ont eu la malchance de rencontrer et qui ont réussi à les contrôler. Qu'il existe des moyens, des structures qui peuvent leur permettre d'affronter et de combattre les peurs que ces relations toxiques ont fait naître chez elles. Et surtout que tous les hommes ne sont pas comme ça.
Dans ce premier tome, Sydney n'en est qu'à la première phase, celle de la prise de conscience. Pour se cacher de Richard, son ex compagnon violent, elle préfère fuir et débuter une nouvelle vie dans une ville inconnue et sous les traits d'un homme. C'est une jeune femme attachante, sensible et courageuse, malgré la malchance qui continue à la poursuivre. Les femmes ne sont pas les seules victimes de violence, il en existe malheureusement bien d'autres formes et Sydney va en faire la douloureuse découverte. Est-ce qu'elle va se laisser abattre pour autant? Non, car elle va avoir le courage de s'inscrire dans un club de boxe pour enfin réussir à combattre ses peurs et pourquoi pas prendre sa revanche sur la vie. C'est pour cela que je l'ai fortement apprécié. Elle évolue déjà beaucoup dans ce premier tome. Craintive et apeurée au début, elle reprend confiance en elle et en ses capacités et surtout apprend à ne plus avoir peur. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour qu'elle soit prête à les combattre mais elle fait un sacré pas en avant. J'ai hâte de la voir s'affirmer dans les prochains tomes pour qu'elle ait la force d'affronter Richard dont l'ombre plane toujours au-dessus d'elle. Et surtout qu'elle sorte de nouveau en tant que femme et qu'elle respire enfin sans crainte.
J'ai également énormément apprécié l'équipe du Drake, le club de boxe. Ils forment un groupe extrêmement soudé, plaisant à suivre et surtout apporte une touche d'humour bienvenue au récit. Mais je regrette que même ces hommes, pourtant adorables, soient parfois stéréotypés. Beaucoup de scènes en leur présence servent à mettre en avant Sydney, ou du moins la femme de manière générale, au travers de leurs nombreux défauts et préjugés sexistes. J'ai trouvé que c'était un peu too much. Il existe des hommes qui ne véhiculent pas de clichés et qui mettent la femme sur un même pied d'égalité. J'aurais aimé en rencontrer dans le récit. Peut-être est-ce ce que me réserve la suite? Je l'espère. En tout cas, j'ai adoré ces boxeurs et j'ai vraiment hâte d'en apprendre plus à leur sujet, en particulier Jamie.
Pour conclure : Lu d'une traite. J'ai adoré Sydney ainsi que la bande du Drake. K.-O. est le récit d'une femme qui apprend à se reconstruire et à se relever suite aux violences qu'elle a subi. le chemin qu'elle emploie est peu commun mais particulièrement divertissant à suivre. Ce roman véhicule également de jolis messages contre le sexisme et les autres formes de violence. Je regrette juste que chacun des personnages masculins aient un trait de personnalité en désaccord avec les femmes : violent, sexiste, macho… Un homme qui met la femme sur un même pied d'égalité et qui prend en compte ses sentiments n'est pas une utopie. J'espère le rencontrer dans la suite que je suis très curieuse de lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  28 novembre 2017
Avant de commencer ma lecture, je ne pensais pas que j'aurai été passionné comme je l'ai été par cette lecture parce qu'il faut bien l'avouer, la première de couverture n'est pas des plus attrayante, elle est sobre mais elle se suffit à elle-même.

Alors oui, je vous propose de découvrir aujourd'hui un livre où l'auteur parle de la violence au sein du couple. C'est un sujet malheureusement sensible et qui est toujours d'actualité. On ne tombe pas dans le trash, dans le too much et c'est ce que j'ai énormément apprécié sinon, j'aurai laissé tomber ma lecture pour tout vous dire. Avec ce premier tome, je suis allée jusqu'au bout des choses et je me suis aperçue en farfouillant sur le net que ce sera une quadrilogie.

Comme vous le savez, je ne suis pas fan des quadrilogies et je n'aime pas non plus devoir attendre après les suites, c'est trop sadique et pervers de la part des auteurs ! Mais revenons un peu à nos moutons.

Sydney est une jeune journaliste qui vit à New-York. Tout se passe bien dans le meilleur des mondes, elle a un job et aime Richard de tout son coeur mais ça, c'est ce qu'on nous montre car en réalité, il en est tout autre ! En effet, Richard qui est censé être l'homme de sa vie est un homme violent et la bat comme ça, pour la plaisir de la battre !

Elle prendra son courage à deux mains et fuira loin de New-York, loin de lui grâce à son amie Cassandra. Elle se réfugiera à Charleston mais pas en tant que femme mais en tant qu'homme... Pour tout vous dire, cela m'a fait tout de suite penser à un livre que je vous ai présenté il y a quelques temps déjà alors je me suis demandée où aller arriver l'originalité de l'auteur sur ce point.

Elle va donc changer d'apparence, se trouver un job pour subvenir à ses besoins ; dans son nouveau travail, ce ne sera pas le paradis, son nouveau patron est loin d'être des plus courtois et agréables avec elle. Elle va continuer ses études et elle se fera même de nouveaux amis qui ignorent tout de sa condition... Donc ils ne savent pas non plus qu'en réalité, c'est une fille qui se cache sous cette apparence de jeune homme ! Si elle se croît en sécurité, il n'en est rien car son passé va très vite la rattraper malheureusement...

Fuir lorsque l'on est une femme battue c'est très compliqué, et je sais de quoi je parle. Il faut tout planifier dans les moindres détails, il ne faut rien laisser paraître, transparaître, il faut tout prendre, penser au plus important mais comprendre surtout qu'en fuyant ainsi on retrouve sa liberté mais dans la crainte, le désarroi parce que si on ne reçoit plus les coups, le ravage psychologique qui a été fait prendra du temps pour être réparé.

Une fois que l'on est en sécurité, il ne faut pas montrer aux autres ce qui nous est arrivé, il faut changer d'apparences : de coupe de cheveux ou de couleurs, de tenues vestimentaires... le choix de Sydney est très judicieux. Il ne lui reste plus qu'à se construire une nouvelle vie, de nouveaux repères et ne plus penser à Richard, à New-York mais aussi à sa famille qu'elle a dû fuir à cause de lui.

Au fil des pages, on voit Sydney évoluer, changer pour notre plus grand bonheur. Elle prend des cours de self-défense ce qui lui permet de canaliser son énergie mais aussi lui donne les armes pour se défendre. En suivant ces cours, elle reprend confiance en elle, elle devient plus sûre d'elle. Auprès de son coach, Jamie et des autres personnes qui la côtoient dans son quotidien à la salle de sport, elle va reprendre goût à la vie, goût aux hommes également parce que oui, tous ne sont pas comme cet immonde Richard ! Ils deviendront sa nouvelle famille, elle sait qu'elle peut compter sur eux, ils sont présents les uns pour les autres en cas de coup dur. le problème c'est qu'ils ne savent pas ce qui lui est arrivé et elle a peur qu'ils ne la voient différemment après ça...

Adriana Kritter nous parle beaucoup de violences psychologiques que de violences physiques dans son récit. Comme je vous le disais plus haut, il est plus facile d'oublier et de cacher un bleu que les violences psychologiques que l'on ne voit pas mais qui cause plus de dégâts encore car parfois, cela peut être irréversible. Avant que cette pauvre Sydney arrive à dépasser ce cap, cette honte qu'elle ressent et les diverses et nombreuses émotions qui la rongent, il va se passer beaucoup de temps, c'est pour ça que les cours de self-défense qu'elle prend sont une excellente idée.

Ce premier tome m'a agréablement étonné pour tout vous dire ! Je pensais que j'allais le lire et passer à autre chose tranquillement mais en fait, ce livre ne s'oublie pas comme ça, il laisse des traces mais surtout cette fin est horrible, il appelle à la suite rapidement ! Adriana Kritter, on a pas le droit d'arrêter l'histoire en plein milieu comme ça, cela ne se fait absolument pas ! Il faut penser au petit coeur fragile de la chroniqueuse que je suis quand même !
La plume de l'auteur est agréable, elle nous offre un livre sensible, riche en émotions avec un personnage fort, tendre, fragile, sensible mais très courageux ! L'auteur aborde un sujet très sensible mais avec beaucoup de justesse et on ne tombe pas dans le cliché. Adriana Kritter allège le tout de temps à autre avec des touches humoristiques et heureusement parce qu'il faut bien qu'on souffle de temps en temps nous aussi !
En conclusion : un premier tome qui est très bon, c'est une agréable surprise.

J'ai vu que le second tome sort en décembre, vivement que l'on y soit pour que je puisse découvrir la suite !


Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chroniquesparmilliers
  24 décembre 2019
Je remercie avant tout l'auteure pour sa confiance et de m'avoir une nouvelle fois envoyé un de ses romans en service presse. Ayant bien apprécié découvrir son roman "28 jours avant J.-C." , j'ai eu envie de suivre cette nouvelle plume que je ne connaissais pas encore. C'est avec cette série de quatre tomes que j'ai eu envie de me lancer, un sujet très fort qu'est la maltraitance envers les femmes m'a interpellé et totalement convaincue.
Le sujet des violences conjugale m'a de suite attiré car on en voit pas assez dans les romans et c'est encore malheureusement d'actualité. J'ai aimé que l'auteure nous présente pas à pas la résurrection de cette femme Sydney. Nous allons vivre avec elle de sacrée obstacles et émotions diverses et variées.
Sydney pensait à un avenir radieux avec son fiancé Richard, en apparence oui mais derrière il en est tout autre...
Sydney est sous l'emprise de son compagnon qui l'a bat et l'humilie mais elle ne s'éternisera pas à rester sous le même toit que lui. Lui est prêt à tout pour la garder et l'emprisonner avec lui, la faconner à sa convenance. Sydney va alors prendre toutes les précautions qu'elle estime être les bonnes et fuir aussi loin que possible de New York. Il lui faudra ne rien laisser au hasard car un homme comme Richard est déterminé.
Sydney a fuie pour Charleston avec le peu qu'elle a avec elle. Changement complet d'apparence, j'ai adoré voir cela, ça a été assez couillu de sa part si je puis dire. Elle a un sacré courage d'arriver dans une autre ville sous cette identité qu'elle a pris. Des scènes assez cocasses vont se tramer sous nos yeux, on ris parfois mais on espère surtout qu'il ne la retrouvera pas. Elle va reprendre ses études et dans le même temps prendre des cours dans une salle de sport afin de se muscler et d'être prête à se défendre au cas où... J'ai beaucoup aimé voir Sydney évoluer dans cet atmosphère 100% masculine à la salle et la façon dont elle se tirera de certaines siutations.
Sydney est un vraie fonceuse, elle est déterminée bien qu'elle ait peur, nous la découvrons sous plusieurs facettes et c'est assez agréable finalement.
J'ai vraiment pris plaisir à lire ce premier tome qui pour moi à tout ce qu'il faut pour nous ravir en maintenant le suspense et la surprise avec une fin au combien frustrante. L'auteure a une belle plume que j'apprécie beaucoup lire avec une fluidité superbement bien exécutée dans ce premier tome. Un roman riche en rebondissements et émotions et qui a surtout été bien dosé sans tomber dans le mélo drame. L'auteure a su y apporter des touches d'humour parcimonie afin d'alléger un peu l'histoire globale et c'est réussi.
Un premier tome qui me satisfait amplement. Je me languis maintenant de connaître la suite de cette série et croise les doigts pour que l'auteure me fasse à nouveau confiance pour chroniquer le second.
Chers Lecteurs, si vous aimez les histoires fortes de femmes victimes de violences conjugale et de résurrection n'hésitez pas à aller découvrir ce premier roman de quatre parties.
● NOTE: 4/5 ⭐⭐⭐⭐☆
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sorello
  09 mars 2018
Sans trop de mélodrame, Adriana Kritter aborde avec beaucoup de douceur et d'humour le combat de Sydney pour retrouver une vie stable et sa vie en tant que femme.
Sydney, étudiante en journaliste, prend la fuite a bord d'un bus direction Charleston, tentant de fuir un fiancé qui a chamboulé sa vie, d'abord de la bonne façon, ensuite de la pire des manières. cherchant a échapper à sa violence en s'installant loin de lui, sans prévenir. elle choisi de transformer complètement son apparence et de se faire passer pour un homme.
lu comme ça, j'ai trouvé ça au début un peu gros mais finalement, quand on lit le livre ça passe avec beaucoup de réalisme, sydney est dans une impasse dans sa vie, elle cherche à s'en sortir, sa féminité façonné par un fiancé qu'elle rejette désormais elle trouve dans ce grimage un moyen de se reconstruire.
Sydney se révèle vraiment touchante, à vouloir trouver sa place tout en se reconstruisant mais au bout du compte tout les personnages le sont, des garçons du Drake qui ont tous leurs vies et leurs histoires et qui se retrouvent chaque soirs comme une famille, jusqu'à la collègue, ou la camarade de cours, chaque personnage apporte quelque chose au récit et vit quelque chose d'important aussi.
Adriana Kritter se concentre sur le combat d'une femme battue qui veut se reconstruire mais pas seulement, elle aborde une multitude de sujet, tout en douceur, réalisme et une touche d'humour qui va si bien pour alléger un peu l'atmosphère parfois triste de ce livre.
je le conseille sans hésitation, c'était un coup de coeur pour moi, seul la fin est un peu abrupt mais elle a l'avantage de donner envie de lire le tome 2 très vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lalectricecompulsive59
  17 décembre 2019
Je remercie Adriana Kritter de m'avoir fait le grand plaisir et le privilège de pouvoir découvrir son oeuvre et de vous le faire découvrir,vous allez vite comprendre qu'il ne faut pas passer à côté!
Tout de suite, j'ai trouvé la couverture très élégante.Le choix des couleurs est sobre et très harmonieux, on sait à quel point le choix de couverture est important.

Ce roman m'a totalement séduite,je trouve qu'Adriana est vraiment une auteure brillante qui m'a vraiment beaucoup touchée à travers ses mots.Le style littéraire n'est peut-être pas innovant pour la plupart de ceux dont j'ai pu lire l'avis mais il dégage tellement de choses, pour moi c'est vraiment ça qui compte après tout il y a des auteurs très connus, chevronnés et dont les romans me laissent stoïque alors je préfère de loin l'émotion.
Sans phrases dégoulinantes de rose bonbon,sans pathos mais juste avec son coeur, elle a écrit ce roman extraordinaire, cette histoire qui donne de l'espoir et motive.
Sydney a subit ce que trop de femmes (et hommes d'ailleurs, on l'oublie trop souvent) subissent: la violence conjugale.La parole désormais se libère, il était temps!Que l'on ai ou pas vécu ce calvaire, cette angoisse quotidienne, on ne peut que s'identifier ou avoir de la sympathie pour Sydney.
J'ai trouvé l'histoire réaliste,ça reste une fiction mais les sentiments, les dialogues sont emprunts de quelque chose de fort, je n'arrive pas à vous écrire ce que je veux dire exactement... mais bon en gros, vous comprendrez j'en suis persuadée.
Sydney va fuir Richard avec la complicité de sa meilleure amie.Va t'il la retrouver? Je vous laisse le découvrir.La jeune femme va trouver un refuge et aussi de l'amitié grâce à une bande de copains, sportifs, tous pratiquent des sports de combats.Sydney va modifier son apparence, se grimer en jeune homme et intégrer ce groupe.
J'ai lu pas mal de commentaires qui ont pointé ce détail du doigt en le jugeant invraisemblable... Bien,bien...n'oublions pas que c'est un roman mais surtout, c'est bien loin d'être invraisemblable ! Et oui, combien de femmes sont aujourd'hui obligée de se cacher et se grimer en hommes pour échapper à la violence? Beaucoup de femmes sans-abris, en Iran des femmes se déguisent en homme pour vivre leur passion pour le football et des exemples comme cela il y en a plein, j'ai récemment acheté un livre qui raconte l'histoire vraie d'une femme qui s'est déguisé en homme toute sa vie tout comme un homme s'est récemment grimé en femme pour vivre le harcèlement de rue.Vous trouvez toujours cela ridicule ou invraisemblable ? Certes chacun à le droit d'avoir son avis mais cette critique est un peu facile à mon goût.
Si je ne me trompe pas c'est le premier tome d'une quadrilogie et c'est tout simplement addictif, passionnant.
L'histoire touchante d'une femme qui doit repartir de zéro, reconstruire sa vie, SE reconstruire.
Découvrez cette histoire, libérez la parole des lectrices et lecteurs qui ont pu vivre ce drame de la violence que ce soient par les coups ou les mots, ils blessent de la même manière.

Lien : https://lalectricecompulsive..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2017
Le lendemain, je n’arrêtai pas de penser à lui. J’avais sûrement rêvé : quelqu’un d’aussi beau, d’aussi charmant et sensuel n'existait que dans les contes de fée ! Pourtant, je n’étais pas attirée que par son physique. Sa perspicacité m’avait déstabilisée. Jamais aucun homme ne s’était donné la peine de me regarder et de m’écouter ainsi. J’avais eu la sensation troublante qu’il me voyait vraiment.
Même s’il n’y avait pas grand-chose à voir.... Je n’étais, après tout, qu’une jeune femme un peu banale, ni petite ni grande, ni belle ni laide, qui travaillait dans une galerie pour payer ses études de journalisme et qui, en effet, se cachait derrière son appareil photo pour se protéger de la vie et de ses blessures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2017
Quand tu es arrivée au restaurant, je suis resté cloué sur place. Tu étais tellement belle : une vraie apparition ; un ange qui courait vers moi ! Pourtant, je ne voyais que les regards pleins de convoitise des autres hommes. C’était comme des coups de poignard en plein cœur… Et puis, tu t’es jetée dans mes bras. Ta douceur et ta chaleur ont fait disparaître ces affreuses sensations. Mais, quand je t’ai vue sourire au serveur, j’ai senti à nouveau cette épine de glace qui me torturait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2017
Dans notre baromètre de l’amour, « craquant » se situait entre « mignon » et « irrésistible ». Le niveau « Bombe atomique », qui occupait la première place, n’avait été atteint qu'une seule fois par un Suédois au tempérament explosif dont Cassandra s’était amourachée. Pour ma part, je n’avais attribué que les notes « à vomir » et « banal ».
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2017
J’ai choisi le car pour ses tarifs avantageux et la possibilité de voyager incognito, mais ce moyen de transport présente un inconvénient majeur : ses fauteuils ne valent pas un bon lit. Je suis toute ankylosée.
Commenter  J’apprécie          00
callyssecallysse   15 mars 2020
Vexée, je finis par reprendre contenance et citai une phrase que Grand-Ma adorait :
– Les hommes préfèrent les belles femmes aux femmes intelligentes, car la plupart d’entre eux voient mieux qu’ils ne pensent.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : reconstructionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3789 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre