AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Rosenthal (Traducteur)
ISBN : 2264032871
Éditeur : 10-18 (23/05/2002)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Hanif Kureishi possède un sens hors du commun de l'observation cruelle de ses contemporains. En témoignent les dix nouvelles de son dernier livre qui explorent les fêlures de personnages ballottés par leurs sentiments et leurs désirs, parfois au bord de la mort ou de la folie. Mais Kureishi les aborde avec dérision et en homme libre. Comme on parlait de "femme libérée" s'entend. Il a intégré l'éclatement des structures traditionnelles du couple et de la famille, san... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MAPATOU
  07 février 2018
« La lune en plein jour » réunit en un seul volume trois précédents recueils de nouvelles d'Hanif Kureishi publiés en 1997, 1999 et 2002.
Ce qui m'a frappée à la lecture de ces nouvelles, c'est qu'elles décrivent parfaitement la façon de vivre à la fin des années 90 et début des années 2000 en Angleterre : les excès d'alcool, de drogue, l'argent facile ou la misère.
D'ailleurs, au terme de ma lecture des deux premières nouvelles, je me suis demandée quand elles avaient été écrites car ce qu'il décrivait me paraissait un peu lointain . J'ai vérifié les dates de publication et ai réalisé alors combien en 20 ans nos modes de vie avaient changé.
Ce qui est frappant aussi, c'est que les trois recueils figurent le déroulement d'une vie, même s'il n'y a aucun personnage récurrent.
La première partie « Des bleus à l'amour », ce serait la vie de grands ados, jeunes adultes qui se cherchent, essayent de trouver un job, un amour, voire une raison de vivre tout en faisant couler à flot l'alcool, circuler les lignes de coke sans oublier une vie sexuelle débridée.
« La lune en plein jour », c'est la vie de couple avec ses joies, ses déceptions et désillusions, les enfants, et toujours le sexe.
La troisième et dernière partie « le corps » , c'est l'âge mûr et la vieillesse dans les rapports avec les parents. La nouvelle « le corps » est particulièrement géniale puisqu'il s'agit d'hommes vieillissants qui se font transplanter leur propre cerveau dans un corps de jeune homme afin de vivre plus longtemps et d'expérimenter de nouvelles choses.
Lorsqu'on lit des nouvelles, on peut s'amuser à ne pas les lire dans l'ordre, un peu selon nos envies. Or dans ce recueil, je trouve que cela serait dommage car il y a vraiment une progression et la quintessence de ce qu'a voulu dire Hanif Kureishi en serait perdue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 mars 2013
J’avais financé le voyage avec mon cachet pour un film dont j’étais la vedette, un rôle de voyou, drogué et voleur. On m’a montré le premier bout-à-bout : on continue le montage et la bande sonore sera du rock. Le producteur est persuadé de le faire sélectionner pour la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes où, assure-t-il, les gens sont si gâtés et bourrés de fric qu’ils adorent tout ce qui est sordide et cruel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   08 mars 2013
L’amour, cela pouvait se détruire en un instant, comme quand on donnait
un coup de bâton dans une toile d’araignée. L’amour était aussi un mélange : on ne le trouvait jamais à l’état pur. Il le savait, il y avait entre eux assez d’amour et de tendresse ; et puis l’amour, il ne fallait pas le gaspiller.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   07 mars 2013
On est infaillible dans le choix de ses amants, surtout quand on cherche la personne qui ne convient pas. Il existe un instinct, un aimant ou une antenne qui nous poussent à rechercher ce qui ne convient pas. Bien sûr, la mauvaise personne est bonne à quelque chose : pour nous punir, nous harceler ou nous humilier, nous plaquer, nous laisser pour mort ou, pire que tout, nous donner l’impression de ne pas être tout à fait ce qui ne nous convient pas, mais d’être presque bien, nous laissant ainsi en suspens dans les limbes de l’amour. Il n’est pas donné à tout le monde de savoir le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 mars 2013
Ou bien on fait partie du groupe, ou bien on est marginal. Je suis avec les marginaux – avec les gens bizarres, impossibles, sacrifiés, brisés. C’est le seul endroit où être.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   07 mars 2013
On pouvait être un hors-la-loi sexuel dès l’instant qu’il y avait encore des gens innocents. Ils s’encourageaient mutuellement, chacun tenant pour l’autre le rôle de Virgile, jusqu’au moment où ils ne savaient plus s’ils étaient des enfants ou des adultes, des hommes ou des femmes, des maîtres ou des serviteurs. Transformer en plaisir le banal, le déplaisant, le carrément répugnant, c’était comme de la magie noire : le pauvre Don Juan comme un écureuil dans sa roue, contraint de fabriquer à jamais l’électricité de sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hanif Kureishi (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hanif Kureishi
Hanif Kureishi - Le dernier mot .Hanif Kureishi vous présente son ouvrage "Le dernier mot" aux éditions Bourgois. Traduit de l'anglais par Florence Cabaret. Rentrée littéraire janvier 2014. http://www.mollat.com/livres/kureishi-hanif-dernier-mot-9782267025835.html Notes de Musique : ?Dogs 1? (by Vio/Mire). Free Music Archive
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
698 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre