AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070323371
352 pages
Éditeur : Gallimard (14/01/1986)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 50 notes)
Résumé :
La nouvelle grille propose un moyen d'interprétation de l'expérience humaine en situation sociale. Le développement de la biologie cérébrale, qui commande aux comportements, a montré qu'il existait des liens entre la physique, dont la connaissance nous a permis de dominer le monde inanimé, et le discours logique. Celui-ci justifie toujours notre comportement qui, lui, n'exprime que les mécanismes inconscients aboutissant à la recherche de la domination entre individ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cyberugo
  25 mai 2012
La Nouvelle Grille est un ouvrage fondamental, à lire par toutes les personnes qui pensent que la connaissance est un domaine dans lequel l'échange est indispensable. L'auteur cherche à expliquer de manière simple et petit à petit que les sociétés dans lesquelles nous vivons sont globalement issues de notre origine "animale", et que par conséquent, la première réponse à une modification de notre environnement sera l'agressivité.
Il déplore ensuite que ceci se retrouve si directement dans notre mode de vie (hiérarchie, économie, ...).
Après ce constat, il propose un autre mode de fonctionnement basé sur une approche systémique elle-même basée sur la prise en compte des besoins et des offres propres à chacun des éléments du système (entreprise, famille, ...). Ceci permettrait de sortir d'un mode de production matérielle pour plutôt explorer le propre du cerveau humain, la créativité et l'intelligence afin de créer de nouvelles structures.
Commenter  J’apprécie          60
laurentgui
  27 novembre 2019
Essai très intéressant, généraliste, mettant en parallèle les différents niveaux d'organisation de l'humain, de la cellule jusqu'aux groupes humains. L'approche et le point de vue du biologiste sont très instructifs et ramènent l'analyse de l'homme et des groupes d'humains à des considérations plus essentielles. Par ailleurs, les problématiques écologiques et démographiques qui approchent amènent l'auteur à suggérer une rupture et une bascule vers un autre système que l'actuel qui nous conduit dans le mur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
aschrodaschrod   26 juillet 2020
Une idée neuve a déjà bien du mal à se faire entendre en dehors de tout musellement de l'expression, du seul fait qu'elle ne s'est pas inscrite dans les schémas nerveux antérieurs.  Elle est génératrice d'angoisse du fait du déficit informationnel. Il ne suffit pas seulement d'émettre une information, il faut encore un système sensible pour la recevoir et la plupart du temps cette information ressemble à une chaîne nouvelle de télévision pour laquelle aucun appareil de réception ne posséderait de structure d'accueil. Elle passe dans l'air sans se transformer, se traduire dans une image. Mais surtout, même si elle peut être accrochée et traduite en langage clair, il faut aussi des spectateurs pour l'enregistrer, pour la fixer dans leur mémoire, pour qu'elle constitue pour eux une expérience supplémentaire, un enrichissement du matériel sur lequel pourront travailler les systèmes associatifs individuels. Il faut donc du temps libre pour la recevoir et la traiter.Ce temps libre sera pris sur le temps consacré au travail productif et en conséquence la production en pâtira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
aschrodaschrod   26 juillet 2020
Il faut propager au plus vite cette notion que l’homme “n’est” pas une force de travail mais une structure qui traite l’information et qui se trouve être également une source nouvelle d’information. Qu’une partie de celle-ci lui serve à transformer la matière et l’énergie et aboutisse à la création d’objets, que ceux-ci aient avant tout une valeur d’usage, avant d’avoir une valeur d’échange, cette dernière assurant d’abord le maintien de la dominance, est admissible. Mais que cette information que sécrète son cerveau imaginant lui serve exclusivement à produire des objets, des marchandises, c’est là qu’est l’erreur fondamentale qu’ont entretenu les idéologies socio-économiques contemporaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
aschrodaschrod   26 juillet 2020
Tant que les informations seront entre les mains de quelques-uns, que leur diffusion se fera de haut en bas, après filtrage, et qu'elles seront reçues à travers la grille imposée par ceux qui ne désirent pas, pour la satisfaction de leur dominance, que cette grille soit contestée ou qu'elle se transforme, la démocratie est un vain mot, la fausse monnaie du socialisme.
Commenter  J’apprécie          00
aschrodaschrod   26 juillet 2020
Mais puisque l'information est nécessaire à l'action efficace, comment le peuple peut-il agir puisqu'il est ou bien non informé, ou plus gravement encore, informé de façon unidimensionnelle, orientée de manière à maintenir les structures hiérarchiques et de domination, cela aussi bien en régimes capitalistes que socialistes existants.
Commenter  J’apprécie          00
aschrodaschrod   26 juillet 2020
Or, pour que les informations puissent sourdre de partout et non pas sortir toujours du même robinet, une totale liberté d'expression (nous ne disons pas d'action) et de diffusion de l'expression est évidemment indispensable.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Henri Laborit (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Laborit
Henri Laborit était l'invité d'Edmond Blattchen dans l'émission Noms de dieux du 11 mars 1993. Noms de dieux était une émission de télévision produite et diffusée par la télévision belge francophone de service public.
autres livres classés : Sociologie et biologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre