AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Aïssa Lacheb (Autre)
EAN : 9791030703276
320 pages
Au Diable Vauvert (07/01/2021)
4.5/5   3 notes
Résumé :
Cinq destins subtilement liés s’organisent en un implacable crescendo jusqu’à un final spectaculaire où s’entrechoquent Albert Camus et Jérôme Bosch. Avec un puissant sens du détail et une empathie qui frappe en plein cœur, Aïssa Lacheb décrit le chemin de croix et la chute d’individus victimes de déterminismes dont ils ne savent pas s’extraire. Aïssa Lacheb nous donne à regarder des réalités brutales mais, traversée de poignants éclats de poésie, sa langue éclaire ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Deidre
  18 février 2021
Connaissez vous l'histoire d'Érostrate, monsieur Pimpon ?
C'est ainsi que l'un des derniers protagonistes d'Érostrate for ever nous introduit à l'histoire du personnage qui donne son nom au livre.
Celle de cet homme banal, voire marginal, qui voulait absolument accéder à la postérité et qui a décidé alors d'incendier le temple d'Artémis, l'une des 7 merveilles du monde antique. Simplement pour que l'on se souvienne de lui.
Celle, plus ambigüe, de cet homme né sans rien, condamné à la naissance à une vie médiocre, et qui a cherché par tous les moyens à s'en extraire.
Dans ce recueil de nouvelles, qui n'en est pas vraiment un tant elles forment un tout, Aïssa Lacheb tisse le destin d'autres Érostrate, d'autres êtres dont la vie semble déterminée sans qu'ils aient les moyens de s'en arracher, d'autres individus victimes d'un mauvais choix ou de circonstances tragiques.
5 existences terribles, 5 plongeons dans la noirceur du monde, au coeur des drames familiaux et sociétaux.
Au milieu de ces murs de ténèbres, les acteurs de ces scènes sinistres apparaissent si lumineux dans leur impuissance, si beaux dans leur résistance que la fatalité n'en est que plus amère.
Aïssa Lacheb nous livre un texte au rythme précipité, dans lequel chaque phrase semble dévorer la précédente, nous entrainant dans une course vers l'avant, hâtant les dénouements qui nous paraissent, dès le début, irrésistibles. Sa plume à la force évocatrice rare, à l'exubérance poétique est le plus parfait instrument permettant l'identification et l'empathie.
Rarement ai-je trouvé des portraits plus touchants, des personnalités plus véritables que celles d'Érostrate for ever. Rarement ai-je autant vécu, souffert, enduré avec les protagonistes des histoires que je lis.
Érostrate for ever est un livre très dur, très violent, cru et funeste, mais c'est également une lecture que je ne peux qualifier que de compassionnelle. Elle touche au coeur et parle aux tripes, elle est d'un humanisme fou. Je ne connaissais pas Aïssa Lacheb, la poésie de son écriture m'a fauchée, la construction de son livre m'a dépassée, et sa fin dantesque fut un véritable soufflet.
Lien : https://unspicilege.org/inde..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hugo456789
  01 mars 2021
Cinq récits de vie. Cinq destins qui s'entrecroisent. Ce recueil se veut une parabole ou une fable. A chacun de définir le terme qui lui convient le mieux. Avec un sens du détail, Aïssa Lacheb nous montre de quelle manière des individus, a priori bons, peuvent chuter et devenir victimes des circonstances, par le biais de rencontres qui n'auraient pas dû se concrétiser, à cause du destin, en empruntant un chemin de traverse ou en butant par naïveté. L'auteur use ici d'une écriture ciselée. En multipliant les détails et en insistant sur l'empathie que lui inspirent ses personnages, elle nous contraint à ne pas baisser la garder, afin d'observer certaines réalités et à les mesurer dans ce qui ressemble à une psyché de notre propre existence. Dès les premières lignes, on se surprend à s'identifier. Et si moi également ? La question demeure en suspension jusqu'au bout, avec une accumulation d'événements qui mènent inexorablement à la catastrophe. Mais, cela revient à anticiper trop vite l'épilogue ! Une surprise attend le lecteur en guise de fin, aussi apocalyptique que spectaculaire, avec un zeste d'Albert Camus et de Jérôme Bosch qu'on aurait convoqués contre leur gré. S'il s'agit bien ici de parias ou de damnés de la terre, notre compassion joue en leur faveur, conscient que la société étripe les faibles et les égarés, un monde qui broie tout ce qui n'entre pas dans la moule ou qui ne prend pas garde d'y rester. Voilà un livre qui écarquille les paupières, qui suscite l'intelligence et qui, jamais, ne tourne en rond !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Video de Aïssa Lacheb (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aïssa Lacheb
Aïssa Lacheb : "Scènes de la vie carcérale" par France Info
autres livres classés : fablesVoir plus





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1435 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre