AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : lulu.com (29/04/2013)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Il est né des souvenirs de Surcouf, ce rouquin aux gants blancs et aux yeux d'ambre, compagnon unique en son genre, au caractère bien trempé qui a partagé la vie de l'auteure pendant 14 années. Elle a voulu à travers ses aventures donner à tous ceux qui aiment et côtoient les chats le petit frisson de ces moments de joie et de douleur. Et à ceux que l’univers félin reste inconnu, l’envie de l’explorer en ouvrant leur porte à un chat, un chat forcément exceptionnel…<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Epictete
  08 octobre 2014
Moi qui depuis une douzaine d'années n'ai que des chiens comme compagnons ( Après le passage de deux « Angora Turcs » dans ma vie), je me suis dit que cette production de « Romans félins » de Christine Lacroix devait mériter qu'on la découvre. Alors j'ai commandé « Chat pitre ».
L'idée de départ est géniale : Il s'agit de se mettre dans la peau d'un chaton et d'observer le monde dans lequel on est plongé, avec des humains, des ennemis, des concurrents…
Mais la seconde belle idée de Christine Lacroix consiste à associer une passion et un talent. Une passion apparemment pour la gent féline et un talent qui consiste à nous transporter dans la peau d'un petit animal espiègle, sympathique, pénible parfois…. (Vous pouvez ajouter tout un tas d'autres adjectifs qui iront très bien à cet animal) qui découvre le monde ; en l'occurrence le monde qui sera le sien, c'est-à-dire celui du couple qui l'accueille.
Un couple qui a déjà ses habitudes, sa façon d'être, etc. Couple qui sera bientôt trio, avec l'arrivée d'un rejeton souhaité mais qui modifie l'espace de vie de notre héros. Celui-ci sera-t-il un copain ou un concurrent ?
On a parfois l'impression que notre minet, lors de son éducation a déjà une culture bien établie, en termes d'odeurs de couleurs, de noms de choses, etc.
Bref un petit animal un peu trop humain dans sa réflexion . Mais nous pardonnerons bien facilement à l'auteur : Comment faire autrement ?
Et puis c'est très plaisant.
Le caractère particulier de ce représentant de la « race supérieure des félins », comme il le dit ; est très bien reproduit, avec beaucoup d'humour et de vérité.
Exemple : « J'ai remercié ma maman de m'avoir offert ce corps harmonieux, bien proportionné, aux reflets or et cuivre, que toute l'arche de Noé m'envie encore… »
Bref, ce livre offre un moment de plaisir, d'émotion et aussi de réflexion. Il n'est pas anodin de se mettre dans la peau d'un animal de compagnie pour observer le genre humain. C'est-à-dire de se voir à travers d'autres yeux.
Que vous ayez ou non ce genre de compagnon, je vous conseille cette lecture.
C'est bien écrit, plein d'humour et vous apportera fraîcheur et sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
SURCOUF
  14 septembre 2015
Recommandé pour tous ceux qui aiment les chats et l'humour. Mais si vous aimez les chiens ou tout autre animal de compagnie, vous y retrouverez aussi les liens qui unissent l'homme et les bêtes. Et vous comprendrez pourquoi le meilleur ami de l'homme n'est pas celui que l'on croit.
Et en suivant le lien, vous pourrez lire un extrait.
Commenter  J’apprécie          170
Annette55
  14 janvier 2014
Lorsque j'ai commandé ce livre, je pensais recevoir un album pour mes petites filles mais pas du tout ! C'est une petite merveille, "un roman récit "truffé de bons mots, tendre et envoûtant. L'auteur y compte la vie de son chat:Surcouf, un animal au poil couleur suif et "aux chaussettes blanches". On y découvre ses friponneries,ses fugues, ses goûts et ses dégoûts, ses aventures multiples et variées,les vacances fort bien narrées en compagnie de la grand- mère, ....
Le chapitre le plus amusant est " l'expo féline à laquelle il participe et le chapitre "Pub" .
Amis des félins , lisez ce livre,mais je le conseille chaleureusement à tous et toutes.
Je ne regarderai plus mon chat:Filou de la même façon maintenant et bravo à l'auteur!
C'est la première fois que je lis un livre aussi original sur la gente féline.
Commenter  J’apprécie          131
Mellifr
  31 octobre 2013
Une petite merveille que j'ai pu découvrir là, je le conseille à tous les amoureux de l'espèce féline.
Ayant eu plusieurs chats moi-même, je reconnais le caractère de ces animaux qui nous prennent pour des serviteurs :)
Le livre est écrit du point de vue de Surcouf, chat de gouttière, adopté par un couple. J'avais peur au début, car si le chat raconte son histoire, on rencontre parfois des exagérations, des clichés. Mais pas ici: l'histoire est raconté avec amour et je peux bien m'imaginer que les chats se retrouvent dans les aventures.
Merci encore, Christine, de m'avoir fait découvrir votre livre !
Commenter  J’apprécie          71
Domichel
  15 novembre 2013
À l'occasion de mon anniversaire, mon mari m'a offert le livre de Christine LACROIX "Chat Pitre". Ce livre raconte les aventures de Surcouf, magnifique chat de gouttière roux à "chaussettes" blanches.
Le titre du livre est vraiment bien trouvé car Surcouf est un matou dont l'espièglerie n'a pas de limite et qui a surtout une imagination débordante pour trouver des bêtises à faire !
Tous les amoureux et propriétaires de chats retrouveront dans Surcouf des similitudes avec leur félin.
J'ai bien aimé ce livre que je conseille à tous les fans de la race féline car on sourit souvent et parfois, on rit franchement.
Je ne vais d'ailleurs pas tarder à lire "Par Cat Chemins", autre livre du même auteur.
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SURCOUFSURCOUF   29 juin 2015
Quand mes quatre paupières s’ouvrirent, et oui, tout est en double chez nous les félins, les pattes, les paupières et l’intelligence ; donc quand j’ouvris les yeux, la lumière ne filtrait plus sous la porte de l’univers interdit.
J’étirai un à un mes quatre membres engourdis par ces dix heures de sommeil, puis je fis le gros dos et quelques assouplissements de la tête. Il ne faudrait quand même pas se faire un claquage. Puis comme tous mes frères et sœur je me précipitai vers ma mère pour un souper tardif ou un petit déjeuner matutinal, comme on voudra ; mais quelle ne fut pas notre surprise de la voir nous refuser l’accès à son garde-manger, à force coups de pattes et de tête. Nous nous rassemblâmes, dépités, autour de notre nourricière réticente.
- Mes enfants ! Ce soir vous allez goûter une autre nourriture ! Nous allons à la chasse !
- Youpi ! Super ! Génial ! Trop cool !
Les superlatifs fusaient de toutes les gorges.
- Bon ! Mais avant tout de la discipline ! Le monde extérieur est plein de dangers et d’embûches. Vous allez me suivre comme mon ombre, mettre vos traces dans les miennes et rester silencieux. Chacun tiendra la queue du précédent dans sa gueule. Arc-en-ciel ! Derrière moi ! Puis Noirpiaux, Black, Tigre ! Toi, Rayon de soleil, tu fermes la marche et tu surveilles l’arrière !

Ce fut le premier nom de ma longue existence et de loin le plus beau parmi les nombreux autres qui suivirent. Je n’étais pas peu fier de la responsabilité que m’octroya maman. D’un seul coup je devenais plus beau, plus grand, plus fort que Black. La petite troupe en bon ordre, surtout au début, s’ébranla queues dans gueules et se glissa comme un tram sous la porte, vers les monstres de la nuit. Ce fut tout de suite très drôle. Une multitude de lampes de poche s’allumaient par intermittence, nous éclairant le chemin. Chacun essaya d’en attraper une, mais dès qu’on levait une patte, elle s’éteignait. J’appris plus tard que c’était des fées électriques, de leur nom scientifique : « lucioles » ; leur rôle était d’amener un peu de lumière, à la noirceur de la nuit, pour guider les voyageurs égarés. Pour notre part, nous n’avions pas besoin de ces lampes d’appoint, chacun étant pourvu du dernier cri en matière de technologie visuelle, je veux parler de la visée laser infrarouge.
Un autre extrait en copiant ce lien :
http://chat-pitre.over-blog.com/article-35042948.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DomichelDomichel   15 novembre 2013
Je m'approchai de la structure censée ressembler à un sapin de montagne…Pat accrocha des boules scintillantes. J'administrai un coup de pattes à l'une d'elles pour la faire tournoyer … Elle s'envola et atterrit après un saut périlleux arrière, sur le plancher, dans un bruit mat, s'éparpillant en une pluie d'étoiles. Je ne compris pas la colère de l'homme (Pat). C'était pourtant du plus bel effet !
Commenter  J’apprécie          70
Annette55Annette55   13 janvier 2014
L'homme conduisait d'une seule main et me maintenait aplati sur le siège passager avec l'autre. J'essayai bien de m'échapper, le mordant et le griffant, mais il ne lâcha pas prise, et c'est suite à ces circonstances que je fus jeté en prison.
Des mains douces et parfumées me passèrent des cotons imbibés d'une odeur âcre sur mes blessures de guerre. On me tripatouilla. On me palpa, on me retourna et on me caressa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Annette55Annette55   14 janvier 2014
-Eh le chat! tu ne vas pas nous faire honte, quand même!Tu as gagné un prix , le jury t' a reconnu plus beau chat de gouttières du monde, c'est quelque chose non?
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : félinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15648 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre