AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824605537
Éditeur : City Editions (04/02/2015)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Surcouf est un matou espiègle, fanfaron et un peu turbulent. Il nous raconte dans ce livre les joies, les peines et les pitreries qui ont jalonné sa longue vie de chat de gouttière. A travers ses aventures, il nous éclaire sur la coexistence, pas toujours facile, avec les humains qui ne comprennent rien aux choses importantes. Et aussi avec son ennemi juré, « l’Autre », Monsieur, ce tigré du quartier qui squatte le jardin. Avec ce récit qui séduira tous les amoureux... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
petitsoleil
  01 janvier 2016
Bonne idée que ces aventures, racontées par Surcouf, un chat de gouttière malicieux. On le suit dès sa naissance dans une portée colorée, puis lors de sa première adoption (ratée), et il connaîtra enfin le bonheur lors de sa deuxième adoption. Lui aussi adoptera Pat et Katia, un jeune couple qui le rebaptisera Surcouf ... On aurait peut-être pu en savoir un peu plus sur la vie de Surcouf et Sylvestre, mais le livre se laisse lire avec plaisir. Bêtises et aventures quotidiennes, vacances, rivalité avec "Monsieur", un chat qui squatte la moitié de "son" jardin ... Surcouf nous raconte ses aventures avec plein de détails amusants et félins.
Pour les amoureux des chats !
Commenter  J’apprécie          455
HermantM
  23 mars 2015
Un chat qui parle ? Cela ne pouvait que me donner envie de savoir ce qu'il avait à dire. Et j'ai passé un très bon moment avec ce malicieux Surcouf, un vrai chat de gouttière malin, attachant et canaille à souhait qui a eu la bonne idée « d'adopter deux êtres humains ». le récit est entraînant, drôle, et je me suis bien amusée des incompréhensions entre le matou et ses « deux pattes », parfois tout à fait en réflexion féline, d'autres fois avec un anthropomorphisme de bon aloi, juste assez pour faire rire… ou réfléchir. Lorsqu'on aime les chats, Les fantastiques aventures de Surcouf sont à découvrir sans risquer une seconde d'ennui. À lire comme un petit bonheur. Et on se prend à penser avec plaisir que ce chat a dû être très aimé pour recevoir un hommage aussi généreux que ce récit. Christine Lacroix a, de plus, cette jolie volonté qui ne peut que m'enchanter, d'avoir voulu donner envie aux lecteurs d'adopter le plus improbable des minets dans un refuge… et si vous lisez Surcouf, je suis sûre que cela marchera !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
asnico
  25 mai 2015
Salut, je m'appelle Surcouf et je suis un "cattus" roux.
Comme tous les chats, je ne comprends pas toujours les "2 pattes" (je ne parle aucun langage humain moi!) et puis je fais ce que je veux quand je le veux d'abord: je me sers dans le frigo, je grimpe partout même si c'est interdit (les 2 pattes n'ont qu'à être plus tolérants), je déchire les rideaux, je miaule comme si l'on me torturait quand je veux des caresses, je sors quand je veux mais pas d'autres chats sur mon territoire! Déjà que je dois supporter "Monsieur" que Pat et Kate, mes parents adoptifs, nourrissent régulièrement... Mais je me bats et je feule lorsque cela s'impose ah ah!
Après, voilà que Kate et Pat décident d'avoir un bébé! Puis quoi encore! Tant qu'ils s'occuperont de lui (et c'est chronophage de prendre soin d'un bébé), ce sera du temps en moins pour moi tout ça. Je n'aime pas partager moi!
Comme vous l'aurez compris, ce livre, tendre, raconte la vie trépidante d'un chat de sa naissance (on assiste à l'éducation par la mère et la complicité/rivalité avec les frères et soeurs) à sa fin de vie (un pépère qui dort encore plus que 18h par jour!) en passant par son adoption et sa vie chez Pat et Kate.
Surcouf aura une vie riche et sera plutôt gâté puisqu'il mangera à sa fin, sera soigné et chouchouté par ses maîtres qui ne manqueront pas de lui faire vivre des grands moments (le tournage de la pub et le séjour chez la mère de Kate :-) ).
L'originalité du bouquin réside dans le fait que l'on est dans la tête du chat et l'on sait donc tout ce qu'il pense, ce qu'il comprend (ou pas!), ce qui l'étonne...
Mention spéciale également au vocabulaire soutenu utilisé par Christine Lacroix grâce à laquelle j'ai appris de nouveaux mots.
Livre à recommander aux amoureux des chats et des histoires tendres!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
prune42
  05 mars 2016
Si vous aimez les chats, ce livre vous plaira très certainement ! Surcouf, jeune chaton roux aux pattes blanches, passe les premiers mois de sa vie avec sa mère et ses frères et soeurs jusqu'au moment où il devient assez grand pour prendre son indépendance. Recueilli dans un refuge, il est adopté par un couple, Pat et Katia, qui aime beaucoup les chats et le baptise Surcouf. Il mène dès lors une vie de "Pacha", ne manquant de rien et surtout pas d'affection, veillant sur son domaine investi illégalement par un chat des rues, nommé "Monsieur". Il fait plein de découvertes dans la maison, en vacances, participe à une exposition féline et tourne même dans une publicité. Il nous confie ses émotions avec bonne humeur.
Un grand merci à mon amie babeliote grâce à qui j'ai pu découvrir les aventures de ce félin facétieux, moi qui aime beaucoup les chats. Ce fut un très agréable moment de lecture, plein de tendresse, de légèreté et de sourires. J'ai vraiment eu l'impression de voir évoluer Surcouf devant moi, on sent que Christine Lacroix a l'habitude de vivre avec des chats. de plus, ce roman qui se lit bien vite, m'a permis de ressentir encore plus la façon dont les chats nous perçoivent, nous les "deux pattes" ou leur environnement familier. Ce livre peut être lu par tous, il est réjouissant et met de bonne humeur, je pense notamment à la scène du sapin de Noël, de la tourterelle ou des vacances chez la grand-mère. Je vais le faire découvrir à mes proches qui aiment les chats comme moi et le garder ensuite pour de prochaines relectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
girafe83500
  26 novembre 2016
L'action pourrait se passer dans de nombreux lieux. En effet, beaucoup de propriétaires de chats reconnaîtront leur animal ou se reconnaîtront tout le long de la narration de Surcouf. Et oui, c'est le chat qui est le héros de ce récit et c'est lui qui prend un malin délice à raconter sa propre histoire ainsi que celles de ses humains et de ses congénères.
Surcouf est un chat facétieux et nous pouvons lui accorder une vie bien remplie et pleine d'amour. Un chat de gouttière qui a eu la chance de tomber dans une famille aimante. Toute violence est écartée.
Christine Lacroix a eu deux audaces dans ce livre : la première audace est de raconter l'histoire de l'un de ses chats de sa naissance à sa mort sans ennuyer le lecteur. Il n'y a pas de temps morts ni de longueurs. Les chapitres sont rythmés et l'histoire reste bien claire avec l'habilité du titre de chacun d'entre eux. Technique bien utile, car il ne faut pas oublier que le narrateur est le chat. Selon moi, sa deuxième audace a été de ne pas craindre de prendre certaines phrases et de les répéter. Ces répétions deviennent en fait un repère au lecteur, il ne s'agit pas d'une lourdeur.
Bien évidemment à la fin du livre, j'ai beaucoup pensé à ma première minette.
Un roman qui détend, qui a de l'humour et de la sensibilité sans tomber dans le gnangnan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
SURCOUFSURCOUF   08 juillet 2015
EXTRAIT :
La vie se passait dans l’insouciance la plus totale, jusqu’au premier jour de septembre, un soir, peu après la rentrée des classes des deux pattes. Black disparut. Le plus étonnant fut que notre mère ne lança même pas d’avis de recherche et se désintéressa complètement du problème. Elle ne semblait pas du tout s’en émouvoir. La vie reprit son cours et je dois avouer que moi aussi j’oubliai très rapidement mon frangin.
La deuxième disparition fut beaucoup plus dramatique, alors que nous étions sortis de notre domaine, notre escapade nocturne nous ayant entraîné bien au-delà de la barrière blanche qui clôturait notre jardin, l’accident se produisit. Tigre, attiré par un mouvement suspect, traversa la bande noire que maman nous avait pourtant interdit d’emprunter ; avant qu’il n’ait eu le temps d’atteindre son but de l’autre côté de la route, un énorme animal aux yeux jaunes, rapide comme le vent, le happa en pleine course. Nous le retrouvâmes, aplati sur l’asphalte. Je lui administrai un coup de patte, Arc-en-ciel lui donna un coup de museau, il refusa de nous répondre. Nous le laissâmes là et continuâmes nos investigations de la nuit.
On ne le revit jamais. Il avait dû décider de ne pas rentrer à la maison et d’aller vivre sa vie sous d’autres cieux. Notre troupe s’en trouva réduite d’autant. Il ne restait plus que quatre membres : moi, Arc-en-ciel, notre mère et un unique frère. De ce jour, une certaine rivalité s’établit entre moi et Noirpiaux. Ce fut à celui qui attraperait le plus de souris ou de mulots, à celui qui courrait le plus vite ou sauterait le plus haut ou à celui qui gagnerait la bataille, car nos combats à l’arme blanche devenaient de plus en plus fréquents.
Présentation du livre en copiant ce lien : http://chat-pitre.over-blog.com/2015/02/les-fantastiques-aventures-de-surcouf.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
HermantMHermantM   25 mars 2015
J'étais scandalisé. je fixai mon tas avec insistance pour attirer son attention, mais l'homme ployait sous sa charge et m'invita de la voix à le suivre à l'étage du dessous. Ne comprenait-il rien ? Les humains sont d'une lenteur désespérante pour assimiler le langage des chats. Ils jacassent toute la journée, ont besoin de la parole pour communiquer entre eux. C'est une méthode tellement longue et fastidieuse pour faire passer ses idées, alors qu'un simple félin transmet ses désirs d'un simple clignement de l'œil ou par la transmission de pensée. Une lueur de compréhension illumina enfin son regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
HermantMHermantM   23 mars 2015
Elle rapatria tout son matériel photo autour de la table et, quand l'éclair survint, j'avais déjà roulé sur moi-même et m'apprêtais à descendre de mon perchoir. Alors, elle me poursuivit dans toute la pièce. Pourquoi s'acharnait-elle sur moi, pauvre Félis cattus européen, alors que tant de races nobles ont colonisé la terre, survivant aux cendres de la sorcellerie, renaissant de l'embaumement des Egyptiens, trônant en égotistes aux côtés de Richelieu, Louis XV ou Montaigne, s'immortalisant dans les récits de Colette, de Moncrif ou de Rudyard Kipling ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
SURCOUFSURCOUF   02 juin 2015
Noirpiaux partit vers les tuiles et moi vers la lumière. Le dehors m’attirait comme un aimant. Je passai ma frimousse sous la porte et humai l’herbe mouillée, un régal. Je contemplais le paradis sous le soleil. Le printemps souriait. Une bête vrombissante m’attaqua sans prévenir, comme le voudrait la bienséance. Je reculai à l’abri, sous l’œil mauvais de ma mère. Elle m’attrapa à nouveau par le col blanc et me déposa au milieu du logis, me faisant comprendre que mon domaine se limitait à ce petit espace. Je fus bien triste de constater que le dehors était uniquement réservé à la toilette humide ; ce monde avait pourtant l’air si amusant !
http://chat-pitre.over-blog.com/2015/02/les-fantastiques-aventures-de-surcouf.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
vertescollinesvertescollines   07 février 2016
La soirée suivante,j'eus la surprise de trouver la porte de la nurserie ouverte.Je m'y faufilais.Sylvestre m'attendait,les yeux grands ouverts, les bras tendus,les jambes agitées. Je l'installation contre son crâne, et personne ne vint nous déranger. Dés lors,notre cohabitation à quatre se passa sans incident.Chaton et moi étions devenus les meilleurs amis du monde.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14119 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre