AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749131677
Éditeur : Le Cherche midi (17/10/2013)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Aujourd'hui, en France, il y a des écoles où des enseignants, ouvertement racistes, apprennent à nos têtes blondes que Pétain est un sauveur, que Dreyfus est coupable, que les SS sont de simples CRS et que l'Holocauste est une pure invention...
A l'heure où l'Hexagone s'interroge sur son extrême-droite, où les discours de plus en plus policés de ses dirigeants permettent de penser que "l'extrême-droite, à toute prendre, ce n'est peut-être pas si mal", voici l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Hugo
  04 janvier 2014
Bonjour la partie de rigolade…
Suite aux manifestations anti mariage pour tous, j'ai voulu comprendre ce qui se passait dans la tête d'un fasciste catholique, intégriste… rien de bien folichon.
Après cette lecture, je n'ai qu'une chose à dire : « le pen petite bite. »… marine la divine deviendrait presque fréquentable avec ses discours choupinou d'amour concurrençant de manière très grossière les classes politiques populaires de notre pays…
Dans ce bouquin, un journaliste s'infiltre dans une organisation naissante située à Bordeaux : « dies irae »… il en découlera un reportage en caméra caché permettant de prouver ses écrits…
Rien de très glorieux, le noir est un sous homme, l'arabe un sous homme, et le juif bientôt mort … Hitler est un beau gosse, dieu est un méga beau gosse… ça rêvasse de guerres civiles, de massacres en masse, de monarchie… dites donc quel programme, on va bien se marrer…
Choquant, bizarre et navrant… une belle brochette de dégénérés convaincus par les idées qu'ils défendent…
Comment peut-on adhérer à toutes ces conneries, front national et compagnie.
Comment se fait-il qu'il existe encore des pensées de ce genre, d'une stupidité aussi affligeante que profondément stupides...
Mais que dieu leur pardonne, déjà qu'il cautionne… Amen

A plus les copains
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          598
Ziliz
  17 février 2014
DI, Dies Irae (littéralement 'la colère de Dieu') est un mouvement d'extrême droite qui s'est développé en marge du Front National (FN jugé trop timoré).
Leur régime idéal : la monarchie.
Leurs référents : Hitler, Mussolini, Franco.
Leur religion : catholicisme traditionaliste, ils sont contre la réforme de Vatican II de 1960 et sont revenus au dogme du XVIe siècle.
L'origine de la décadence de la société, selon eux : le siècle des Lumières, qui a semé les germes de la révolution française et ouvert les portes à la démocratie.
Dans leur ligne de mire : les Noirs et les Arabes - des "sous-hommes" (sic) - mais surtout les Juifs dont ils jalousent la prétendue puissance politico-financière et médiatique. Ils sont également contre l'homosexualité, l'euthanasie, l'avortement.
Leurs méthodes : entraînement militaire musclé en attendant/espérant une guerre civile, endoctrinement de la jeunesse via des écoles 'hors contrat' où l'enseignement prend des libertés par rapport au programme officiel (négationnisme, fascisme...) et où les enseignants sont parfois violents - avec l'approbation parentale.
Cet ouvrage est le résultat de six mois d'infiltration. Matthieu Maye s'est fait passer pour un jeune militant zélé, ce qui lui a permis d'assister aux réunions, aux messes, aux épreuves physiques d'endurance, aux cours destinés aux enfants et adolescents, mais aussi et surtout d'entendre les membres du DI s'exprimer librement.
Le reportage se dévore comme un roman. Ce sont des faits et des paroles qui sont relatés, à partir d'enregistrements clandestins audios et vidéos. Nul besoin pour les auteurs d'en rajouter, les observations sont éloquentes. Ils explicitent parfois quelques notions historiques, politiques, religieuses...
Bien sûr leurs avis et réactions sont subjectifs, mais les propos semblent mesurés, notamment sur la religion - pas de raccourci entre les catholiques et ces "ultra".
Le reportage TV, diffusé en 2010 sur France 2, a évidemment provoqué les foudres des membres de DI et de ses sympathisants.
A chacun de se faire sa propre opinion, on croit ou non à l'authenticité et à la sincérité de ce documentaire. Si l'on estime que les auteurs sont de bonne foi, on ne peut qu'être surpris, choqué, écoeuré et révolté, même si l'on pensait connaître les doctrines et méthodes de ce genre de groupuscule extrémiste.
--- Merci, Hugo, pour cette découverte. Je comprends maintenant ton compliment à JMLP. :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
IreneAdler
  05 novembre 2013
Je suis comme eux, j'ai mal à ma France... Mais ce sont eux qui m'y font mal...
Voila le résultat d'une immersion de 6 mois à Dies Irae, groupuscule d'extrême-droite fondé par un ancien du FN bordelais. En plus de la rhétorique classique déballée sans aucune inhibition s'ajoute une composante religieuse catholique intégriste avec messe en latin et tout et tout. Et qui n'y vont pas le calice à moitié plein pour faire l'apologie de certains évêques négationnistes, contre Vatican II et ses "hérésies" ou les Lumières (C'est la faute à Voltaire...)
Une sorte de Jesus Camp (en plus subtil : ils n'envoient pas les enfants dans la rue distribuer des tracts) avec la même paranoïa de la guerre civile, de l'endoctrinement religieux et militaire. Et cela commence tout petit : dans les familles, et surtout dans les écoles hors contrat, aux méthodes et discours... discutables.
Le tout parfaitement décomplexé.
Glaçant.
Commenter  J’apprécie          290
Clelie22
  22 février 2016
Matthieu Maye est un journalisme habitué à infiltrer les mouvements d'extrême-droite. En 2008, il s'est intéressé à un groupuscule naissant, à Bordeaux, Dies Irae. Fondé par un ancien du FN, il se veut plus radical que le parti officiel dont les compromissions avec un régime démocratique honni sont vivement critiquées. L'objectif de Dies Irae : se préparer à la guerre civile. Vue comme inévitable en raison de la décadence de la société, les membres du groupe veulent s'y préparer. Au programme : entraînement para-militaire, endoctrinement et infiltration de la société.
L'un des objectifs de "DI" est de se faire bien voir de la société, de s'y infiltrer à grands renforts de conférences "culturelles" et "historiques", d'actions solidaires et même écologiques !
Les membres de DI n'ont pas le profil "classique" des militants radicaux d'extrême-droite. Loin d'être des skins, ils paraissent plutôt des purs produits de la bourgeoisie bordelaise, bien propres sur eux. La différence est seulement dans les apparences car les discours sont rigoureusement identiques : racisme le plus primaire, négationnisme, rejet du système, de la démocratie, des Lumières et des droits de l'homme et même conspirationnisme antisémite et anti-Francs-maçons... Dès le début de son infiltration, Matthieu Maye découvre cependant une autre caractéristique de DI : ses connexions avec le catholicisme intégriste de la fraternité Saint-Pie X. Au fil de son enquête auprès des membres de DI, dans une église traditionaliste et dans une école hors-contrat, Matthieu Maye dévoile tout ce que ces gens n'osent pas dire en public mais dont ils ne se privent pas entre eux.
Cette enquête se lit comme un roman. Matthieu Maye réussit à doser sa présence dans le récit. On le suit avec intérêt, stupeur et, parfois, un peu d'angoisse dans son infiltration. Il n'impose pas ses propres opinions mais partage quelques fois quelques réflexions qui permettent de prendre une distance salutaire par rapport aux propos rapportés.
Pour qui n'est pas familier de ce milieu, comme moi, ce reportage est glaçant et même sidérant. On a peine à imaginer un racisme aussi primaire et aussi violent. En tant que chrétienne, j'ai été d'autant plus choquée que le Christ et Dieu soient mêlés à tout ça. Ces cathos intégristes n'ont que Dieu et le Christ à la bouche mais, visiblement, nous n'avons pas lu la même Bible.
On peut être attiré par ce livre par la curiosité, voire un peu de voyeurisme, mais, en fait, cette lecture est nécessaire pour comprendre comment ces groupes d'extrême-droite infiltrent la société et comment leurs discours s'y incrustent peu à peu. Il nous met en garde contre eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bookaddict
  11 mai 2014
Bienvenue dans le petit monde "merveilleux" des fachos français...Une immersion de 6 mois dans ce panier de crabes ou tout n'est que haine, mépris, violence. Bien sûr ils n'aiment pas les juifs, les arabes, les noirs ni les francs-maçons responsables de tous nos maux ....mais ils traitent aussi de racaille les chrétiens non lefebvristes, bref tous ceux qui suivent Vatican 2. Ils sont monarchistes et déplorent que l'on ne soit plus à l'époque bénie du moyen-âge et de l'inquisition. L'époque des lumières, la révolution, les droits de l'homme...pour eux c'est le début de la décadence en France. Quant à l'islam ce n'est pas une religion mais une secte.
Bienvenue dans les écoles hors contrat ou les profs qui n'en sont pas vraiment peuvent se lâcher sur les programmes d'histoire notamment. On les recrute avec un simple bac, sans formation d'enseignant, les mamans remplacent au pied levé les profs absents... Les enfants n'y sont pas pour autant des anges disciplinés...loin de là et frapper les enfants est cautionné, autorisé par les parents. Les gamins qui vivent dans une bulle de haine entre leur établissement scolaire et leur famille dessinent allègrement des croix gammées ou celtiques sur les tableaux, crient haut et fort qu'ils sont fachos et fiers de l'être.
Tout ce petit monde a bien compris qu'ils fallait noyauter la population au niveau local pour modifier progressivement les esprits, faire avancer leurs "valeurs"...et pour cela on passe par le tissu associatif en faisant par exemple de "bonnes actions", de l'aide dont ils n'ont absolument rien à faire ...le but étant simplement de dépoussiéré leur image....simple stratégie de communication mais la horde n'est pas toujours facile à contenir...
L'intérêt de ce livre est bien de démontrer le fossé immense qui existe entre les discours officiels devant les caméras et celui tenu en off quand ils se pensent entre eux ... Et là il y a de quoi vomir... certains politiques, religieux, militaires et enseignants sont justes des monstres d'inhumanité, des fous furieux gangrenés par la haine (même entre eux d'ailleurs ..) ..et ce qui est drôle (enfin on ri jaune ..) c'est qu'il y a une sorte d'admiration pour leurs ennemis jurés...ils enseignent une technique de combat...juive ...et veulent imiter le système de fonctionnement horizontal tellement efficace des talibans...ah ah ...non en fait là je pleure, je pleure sur notre avenir, j'ai peur pour nos enfants et plus que jamais je crois que la guerre civile n'est pas si loin ....
A lire et faire lire même si ceux qui le feront seront déjà des convaincus ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   17 février 2014
Dans le racisme de cette jeunesse d'extrême droite [appartenant au DI], l' "Arabe", le "Noir" et le "Juif" ne sont pas égaux face à leur haine. Le "Noir" est globalement un sous-homme fait pour les basses oeuvres. Doué d'un physique puissant, inversement proportionné à son intelligence, il est taillé pour servir et son statut social ne viendra que de ses muscles. (...)
Dans leur vision du monde et de ses civilisations, les "Arabes" entrent, eux aussi, dans la catégorie des sous-hommes. (...) Ils ne sont bons à rien, ni intellectuellement, ni physiquement. Leur prosélytisme religieux est la graine qui fera sombrer la civilisation blanche et chrétienne dans le déclin avant de l'amener à son extinction définitive. (...)
Quant aux Juifs, si le résultat est le même, l'approche et les causes sont, elles, radicalement opposées. La plupart de ces jeunes perçoivent les "Juifs" comme des êtres supérieurs, plus malins, plus intelligents et plus doués qu'eux. Leur "haine du Juif" peut se lire comme une forme extrême d'envie et de jalousie. Le mépris qui en découle est un mépris teinté d'admiration et de frustration. Le "Juif" reste à leurs yeux le coupable idéal de tous les maux de la terre car, par sa malice et sa perfidie, il domine le monde et organise son chaos afin que seul le peuple élu puisse en tirer bénéfice. Ils les admirent et les détestent presque tout autant, ils rêvent de s'accaparer leurs places et leurs richesses fantasmées. Pour la plupart d'entre eux, ils rêvent encore d'un monde sans Juifs. Le "peuple juif", en plus d'être perçu par eux comme déicide, apparaît comme le seul obstacle à la domination matérielle et intellectuelle complète des Blancs catholiques sur les peuples des cinq continents.
(p. 182-183)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ZilizZiliz   16 février 2014
Les valeurs des Lumières, qui posent comme principe la liberté de l'homme et sa liberté de conscience, sont, pour Roger [65 ans, diplômé de Sciences Po], l'essence du problème actuel. Une haine du siècle des Lumières et de ses valeurs qui est généralisée dans le milieu catholique intégriste, très largement partagée par l'ensemble de l'extrême droite et, pour le propos qui nous occupe plus directement, par tous les jeunes de DI que nous avons rencontrés.
Roger ne reproche pas seulement à la république d'être bâtie sur des valeurs qu'il exècre, mais aussi d'avoir détruit un régime choisi par Dieu : la royauté.
- (...) le jour où l'on a zigouillé tous les rois, qu'on leur a coupé la tête, tout a changé. Tu as vu ce que ça a donné en France, on a eu des assemblées constituantes, des assemblées nationales, des sénats, un bordel indescriptible. Et puis il y a eu les droits de l'homme ! L'horreur. (...)
(p. 146-147)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
ZilizZiliz   18 février 2014
- Aujourd'hui, la décadence est telle qu'il y a de quoi rester optimiste. Nous avons monté des écoles, des chapelles, il y a une jeunesse qui arrive et des mouvements comme ça (DI) peuvent générer des miracles. Il faut que ces jeunes soient ensemble, qu'ils pensent pareil et qu'ils se marient entre eux, pour la gloire et l'avènement de Dieu. On prépare nos enfants et les temps vont changer. J'ai déjà huit enfants.
- Moi, cinq.
- Moi aussi, cinq. L'autre jour, ma fille a appris à l'école que la moyenne était de 6,8 enfants par famille, dans nos milieux. Elle m'a disputé parce qu'on faisait baisser la moyenne.
(p. 325)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
IreneAdlerIreneAdler   05 novembre 2013
Des gamins qui vont se lancer dans une course au plus provocant. Ils n'ont que 12 ans et face à moi ne parlent pas foot, ni petite copine ou console de jeux, mais croix gammées et camps de concentration. Des propos haineux, racistes, violents et incohérents déferlent. Des préados endoctrinés par leur environnement et qui pour me tester vont entonner un chant qui s'amuse des chambres à gaz et n'hésite pas à banaliser un crime contre l'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
IreneAdlerIreneAdler   30 octobre 2013
La messe : une parenthèse de silence et de méditation dans une langue inconnue [le latin] pour ces jeunes en recherche d'identité, tellement immatures et déjà si fortement arc-boutés sur leurs certitudes, leurs croyances.
Commenter  J’apprécie          170
Video de Rémy Langeux (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rémy Langeux
Rémy Langeux - Voyage au coeur d'une France fasciste et catholique intégriste .Rémy Langeux vous présente son ouvrage "Voyage au coeur d'une France fasciste et catholique intégriste" qu'il a écrit avec Matthieu Maye aux éditions le Cherche Midi. Préface d'Alain de La Morandais. http://www.mollat.com/livres/langeux-remy-voyage-coeur-une-france-fasciste-catholique-9782749131672.html Notes de Musique : Wendy Carlos's - 02 March From A Clockwork Orange (Ninth Symphony, Fourth Movement, Abridged)
autres livres classés : Extrême droiteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1057 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre