AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205062366
232 pages
Éditeur : Dargaud (03/12/2010)
4.5/5   239 notes
Résumé :
Marco, jeune photographe de guerre, écœuré par la vision de trop d'horreurs, se retire du monde avec son chat pour essayer de se reconstruire. Sur cette simple trame, Manu Larcenet tisse l'une des plus belles pages de la bande dessinée des dix dernières années, une réflexion unique sur le passage à l'âge adulte, l'acceptation de soi et notre rapport au monde. Le livre est accompagné d'un DVD, un portrait de Manu Larcenet totalement inédit, avec la participation exce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 239 notes
5
16 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

carre
  02 décembre 2016
Manu Larcenet nous parle de nos vies avec un regard d'une humanité magnifique. On est tous un peu de ce Marco là. On y trouve beaucoup de sujets qui nous interpellent, nous parlent font écho avec nos doutes, nos peurs, nos colères. On retrouve aussi la «patte » Larcenet et ces dessins reconnaissables entre mille. C'est brillant, touchant, ça pose un regard pas joyeux sur notre société, mais en est le reflet réel pour la plupart d'entre nous. Magnifique, droit au coeur.
Commenter  J’apprécie          480
PostTenebrasLire
  22 mars 2015
C'est une oeuvre forte sur la vie.
Pas de grandiloquence ici, mais la vie ordinaire faite de joies, de déprime, de désillusion, de petits riens.
J'ajouterais aux autres critiques élogieuses et méritées que ce qui m'a frappé ce sont les silences.
Les discours ne sont pas longs, mais parfois forts. Manu a l'intelligence de laisser des cases que je qualifierais de contemplatives juste après ces moments là.
Ce sont ces cases-là qui en disent le plus.
Le trait est brouillon et cela s'accorde très bien à l'histoire. Les dialogues sont courts
Je le relirais, car il fait partie des livres qui je le sens prennent un nouveau sens à différentes époques de la vie.
Commenter  J’apprécie          140
Just-Lou
  01 mars 2015
Superbe compile de quatre volets de vie. Une bd pétrie d'humour et de sensibilité où l'on suit un trentenaire, photographe, un brin névrosé qui passe son temps à trianguler la France entre son mas perdu dans la garrigue, Paris où il expose et la maison familiale où ne fait que passer en Normandie.
Tous les thèmes de la vie s'exposent dans une simplicité touchante: La complicité avec son frère, l'envahissement de sa mère, la maladie de son père, sa copine qui l'oppresse et refuse de contenter, ses crises d'angoisse, ses délires, ses amitiés...
Le trait est aussi lisse et simple mais tout aussi porteur de talent que le texte! La variation graphique avec des planches tantôt colorées tantôt sombres donnent le ton en rehaussant l'histoire et tiennent le lecteur.
Très réussi!
Commenter  J’apprécie          80
Erik_
  29 août 2020
J'ai d'abord été touché par la sincérité et l'émotion qui se dégage de cette série et de son personnage principal Marco. C'est une véritable série autobiographique qui a fait atteindre des sommets à la bande dessinée dans ce qu'il y a de plus beau. Un véritable ancrage dans notre époque dont la retranscription est une pure réussite comme peu d'auteurs savent le faire.
J'ai trouvé le dessin plutôt « basique » à ma première lecture : c'est le point faible de cette série. On s'y habitue cependant car les mimiques sont soigneusement retranscrites. A la longue, on peut même y trouver un certain charme.
Les réelles qualités du propos font que j'ai un avis très favorable sur cette série «intimiste » primée à Angoulême et qui remporte un franc succès mérité. Loin de m'identifier au héros, le genre « bobo » cool, j'apprécie le personnage un peu névrosé et maladroit à la recherche du bonheur. Les sujets traités renvoient à notre vie quotidienne et on réfléchit à ce qu'on ferait à sa place.
Marco va traverser des tempêtes intimes: sa relation sentimentale avec Emilie si profondément ancrée dans ses désirs, ses choix professionnels dans le monde de l'art, l'amitié malgré les secousses politiques, la mort du père ainsi que sa propre paternité, sa relation complice avec son frère.
Cette lecture a été un moment rare de pur bonheur. C'est assez rare pour le souligner. Une oeuvre incontournable qui doit figurer dans toute bédéthèque qui se respecte ! Mieux: un chef d'oeuvre qui est une éblouissante exploration de l'âme humaine à la fois drôle et intelligente!
Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 5/5 – Note Globale : 4.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
folivier
  18 juillet 2011
Magnifique album, une révélation pour moi !
Quel artiste, quelle sensibilité, quelle pudeur, quelle intensité et justesse pour décrire tous les questionnements et doutes que l'on peut se poser à l'orée de sa vie d'adulte.
Marco, reporter photographe, est arrivé à un point de saturation par rapport à son métier et ses reportages sur tout les théâtres des atrocités du monde. Il s'interroge, suit une analyse, rencontre Emilie, hésite à s'engager, faire un enfant. Il se ressource auprès de son frère qui reste un grand adolescent attardé. Son père, ancien ouvrier d'un chantier naval, lui révèle qu'il est atteint d'Alzheimer et finira par se suicider. Les ouvriers du chantier naval apprennent que le site va fermer et qu'lls vont perdre leur emploi. Ils demandent à Marco de suivre leur lutte et de témoigner par ses photos.
Tous les personnages que croise Marco sont d'une justesse incroyable. Aucune caricature, beaucoup de compréhension. Tous ont leur part d'ombre, leur petite vie mais aussi leur grandeur et leur générosité.
Manu Larcenet réalise une véritable oeuvre, un vrai roman (au sens littéraire du terme). C'est un album magnifique plein d'amertume et de tristesse mais qui arrive à redonner espoir et envie de croquer la vie simplement, une vie ordinaire, une belle vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LadydedeLadydede   24 décembre 2014
Ma fille est formidable. Elle et moi avons eu plus ou moins deux ans de tendre méfiance mutuelle, jusqu'à ce qu'elle commence à parler, brusquement. J'ai alors découvert l'étendue vertigineuse de sa soif d'information et sa volonté obstinée à s'adapter. Si je devais intégrer autant de découvertes révolutionnaires en si peu de temps, je deviendrais fou. Car le monde n'a rien de logique! Il est truffé de subtilités, de pièges, de fausses pistes, si bien qu'il fait être tenace et en veille permanente pour en suivre le flot. Dans son sillage, ma fille me contraint à tout repenser sous des angles forcement différents. Forte de sa minuscule vie, elle m'éduque. Je lui voue un authentique respect, bien distinct de l'affection instinctive qu'elle m'inspire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AVAV   20 décembre 2014
J'ai longtemps confondu l'artiste et son œuvre... Ce n'est que grâce à la psychanalyse, par étapes successives, que j'ai vaguement pu dissocier les deux : on peut être un grand artiste et un sale con... On peut faire des choses très belles en étant soi-même assez moche. On peut saisir toute la beauté du monde sur du papier mais n'en jamais faire partie... C'est étrange : comment peut-on être à ce point dépassé par ce qu'on fait ?
Mais si l'œuvre est meilleure que l'artiste, pourquoi ne l'améliore-t-elle pas ? La main frôle le divin quand les pieds pataugent dans la médiocrité. Que l'on préfère l'un ou l'autre, le messager et le message ne se fondent peut-être jamais... Mon boucher est un bonhomme abominable, mais son jambon est un pur moment de bonheur... L'art et la charcuterie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LadydedeLadydede   24 décembre 2014
- Donc alors, toi, t'es le genre de papa à offrir un animal vivant à sa fille pour évacuer à Bon compte une probable culpabilité due à une longue absence?
- Ouais !
- Et bien sûr, comme un père prévoyant, tu l'as fait tatouer, stériliser, désinfecter et vacciner...
- Ah nan!
- La prévoyance, c'est ton domaine.
- Jamais je ne me permettrais d'empiéter sur tes prérogatives! Dieu m'en préserve! Moi, je suis juste le genre à offrir des chatons...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LadydedeLadydede   24 décembre 2014
Il m'arrive de croire, aux rares moments d'euohorie, que je me suis affranchi de lui... Mais ça ne dure jamais bien longtemps...
Il n'est pas une heure sans qu'il ne me remonte à la surface, pour le meilleur ou pour le pire. Je n'ai pas la certitude que nous soyons reellement séparés.
Je suis en lui, il est en moi. Je suis mort, il est en vie...c'est un mystère.
Commenter  J’apprécie          50
LadydedeLadydede   24 décembre 2014
- Dis donc , t'as pas l'air de rayonner de bonheur !
- Tu parles ! Je viens de livrer un scénario à infogames et ils me l'ont refusé : " Trop adulte "...Tout ça parce que j'ai fait une scène où un orque mange un pingouin !
...
- Et c'était pour quel jeu ?
- Rikiki le petit pingouin .
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Manu Larcenet (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manu Larcenet
À l'occasion du mois de la BD, le Salon du livre de Montréal et le Festival BD de Montréal proposaient une discussion avec Patrick Senécal et Catherine Lepage le 10 mai 2021, à 21 h, sur Instagram.
PATRICK SENÉCAL
Livres suggérés:
Aliss, Patrick Senécal et Jeik Dion, publié chez ALIRE Blast, Manu Larcenet, Éditions DARGAUD Pour réussir un poulet, Fabien Cloutier et Paul Bordeleau, Éditions LA PASTEQUE Ténèbre, Paul Kawczak, Éditions LA PEUPLADE La désidérata, Marie Hélène Poitras, éditions Alto L'exorciste, William Peter Blatty Éditions ROBERT LAFFONT Flots, Patrick Senécal, Éditions ALIRE
CATHERINE LEPAGE
Livres suggérés:
Bouées, Catherine Lepage, Éditions La Pastèque Le tragique destin de Pépito, Catherine Lepage et Pierre Lapointe, Comme des Géants 12 mois sans intérêt, Catherine Lepage, Éditions Mécanique Générale Fines tranches d'angoisses, Catherine Lepage, Éditions Somme toute Zoothérapie, Catherine Lepage, Éditions Somme toute Mélody, Sylvie Rancourt, Éditions Ego Comme X Melody: Story of a Nude Dancer, Sylvie Rancourt, Drawn and Quarterly J'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus, Sylvie Laliberté, Éditions Somme toute Je ne tiens qu'à un fil mais c'est un très bon fil, Sylvie Laliberté, Éditions Somme toute Maquillée, Daphné B., Éditions Marchand de feuilles Royal, Jean-Philippe Baril Guérard, Éditions DE TA MERE Le plongeur, Stéphane Larue, le Quartanier Là où je me terre, Caroline Dawson, Éditions Remue Ménage
Filmographie:
Le mal du siècle, Catherine Lepage, ONF Parenthèse, ONF
+ Lire la suite
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4142 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..