AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nordine Haddad (Traducteur)
EAN : 9782070320240
640 pages
Gallimard (23/03/2006)
3.82/5   22 notes
Résumé :
Hailey a été tuée en plein sommeil d'une balle dans la tête. Tout accuse l'homme qui l'aimait par-dessus tout et qui a quitté pour elle femme, enfants et carrière brillante. Aucun alibi, ses empreintes sur l'arme, un état de confusion qui l'accable... Victor Carl, convaincu de la culpabilité de l'accusé, va pourtant reprendre l'enquête. Rien n'est simple. La personnalité d'Hailey se révèle parsemée de zones d'ombre immenses. Son passé est un gouffre où se perdent le... >Voir plus
Que lire après Vice de forme Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Les éditeurs devraient faire attention à la rédaction de leur quatrième couverture ; la victime n'est pas retrouvée morte une balle dans la tête mais dans le coeur ... toute une symbolique d'ailleurs car tout au long de l'enquête, nous nous demandons si cette séductrice, qui rend tous les hommes fous d'amour et de désir, en avait un. Lui a-t-on tiré une balle dans le coeur après avoir eu le sien brisé par cette femme ? Coïncidence ?

William Lashner a mis sur pied, sur plus de 600 pages, une histoire très bien imaginée et travaillée, avec beaucoup de rebondissements, au rythme soutenu.
Nous découvrons au fil des paragraphes les moyens que la défense met en oeuvre, nous assistons au procès et j'avais l'impression d'être dans cette salle du tribunal ; l'auteur étant lui-même ancien avocat criminel apporte un plus incontestable. Nous apprenons un peu sur la justice américaine, l'humour y est présent et les personnages y sont parfaitement décrits ce qui apporte beaucoup de caractère au roman.
L'amour, le désir et la séduction y sont largement débattus pour nous faire réfléchir sur nous même et sur notre façon d'aimer.

Malgré tout, quelques petites choses m'ont déçues :
La première est sans aucun doute le mythe de la femme fatale, celle qui rend fou d'amour les hommes qui la côtoient, ces descriptions physiques à répétition... Ceci est mis en avant dans tellement de romans, pour finalement en revenir toujours au même que ça en devient, personnellement agaçant.
La réaction de l'avocat lorsqu'il découvre le corps, "Contempler Hailey Prouix, c'était avoir la gorge qui se serre de désir, et pas seulement de désir sexuel, même si l'on ne pouvait évidemment écarter cet aspect-là...." ; penser à cela devant un cadavre me laisse perplexe. Mais ça montre bien à quel point l'auteur rabâche beaucoup sur le sujet.
Les réactions ou manques de réactions des personnages lorsqu'on découvre de nouveaux éléments alors qu'à la simple lecture, certains sautent aux yeux. Ce "détail" fait trainer les choses mais nous ne sommes plus tenus en haleine puisque nous le connaissons...
Enfin, j'ai trouvé parfois que l'intrigue était un peu tirée par les cheveux ; l'avocat "fouille" à tel endroit, chez telles personnes car il a un super 6ème sens et surtout, parce que ceci arrange fortement l'auteur.


Néanmoins, ce 'Vice de forme' reste un bon roman policier qui permettra au plus grand nombre de passer un agréablement moment en sa compagnie.
Commenter  J’apprécie          40
Attention, petite perle!
Victor Carl, avocat habitué à défendre les petits et moins gros malfrats se retrouve devant ze big dilemne. Son meilleur ami est accusé d'avoir tué sa future femme. le hic c'est que la femme assassinée était la maîtresse de Victor et celui-ci est persuadé de la culpabilité de son ami. Que faire donc? Défendre l'ami au nom de cette bonne vieille amitié virile ou défendre l'honneur de la femme aimée? Victor Carl oscille de l'un à l'autre, pour notre plus grand bonheur... Et en filigranes se dessine le portrait de cette femme disparue, sensible, attendrissant par moment et au final très surprenant.
Un petit bijou, tout simplement.
Pour les amateurs de polars bien construits (oh oui!) et pour les lecteurs "non polar" qui privilégient le "développement psychologique des personnages".
Commenter  J’apprécie          50
Une histoire un peu compliquée mais bien construite, des rebondissements à tous les chapitres, des personnages qui surgissent et nous donnent envie de les suivre pour savoir ce qu'ils viennent faire là. du suspense, de l'humanité, de l'amour. On ne s'ennuie pas une minute. Une belle surprise.
Commenter  J’apprécie          70
Victor Carl, avocat, personnage récurrent chez Lashner, est appelé en pleine nuit par Guy, le seul ami qu'il lui reste. Un cadavre l'attend dans la maison, celui d'Hayley, la maîtresse de Guy. A partir de là, tout s'enchaîne : Guy , que tout accuse, est arrêté et Victor prend sa défense. Après avoir été, comme tout le monde, persuadé de la culpabilité de son ami, Victor se lance dans une enquête qui ne va pas manquer de rebondissements.
Excellent du début à la fin, avec une traduction aux petits oignons.
Commenter  J’apprécie          20
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
p. 24 "C'est comme un réflexe chez nous autres, avocats de la défense. Nous sommes là pour nous assurer que nos clients n'ajoutent pas une stupidité de plus à celle qu'ils viennent déjà de commettre."
Commenter  J’apprécie          10
p. 439 "Et voici, enfin, ce que je veux que vous vous demandiez, mesdames et messieurs les jurés : depuis quand l'amour est-il un crime ?"
Commenter  J’apprécie          10
p. 36 "Rapidité et silence, je le sais par expérience, sont les meilleures armes contre les journalistes."
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (57) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..