AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Martine Bourre (Illustrateur)
EAN : 9782278049370
35 pages
Éditeur : Didier Jeunesse (20/09/2000)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Une mouche a mangé une toute petite, petite omelette qui n’était pas à elle... La poule, la dinde et la truie, l’une après l’autre, ont affaire au loup... Deux oursons trouvent un fromage ; Renard propose de leur en faire deux parts égales... Pour aller paître la bonne herbe de la montagne, trois boucs doivent passer un pont. Mais sous ce pont vit un horrible troll qui voudrait les manger... Le petit cochon, têtu comme il est, ne veut pas rentrer à la maison...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
choumette
  15 novembre 2013
J'ai l'impression que j'ai toujours lu ce livre à mes enfants, mais .......ce n'est pas une impression ! J'ai commencé il y a 10 ans avec mon fils ainé (aujourd'hui 12 ans) qui me le demandait sans arrêt lorsque je l'emmenais à la bibliothèque. Puis mon 2eme fils a également eu droit à ce conte et enfin ma fille de 3 ans n'a donc pas eu le choix !
Au début, les images (comme diraient les enfants) m'ont parues un peu bizarres, si je me rappelle ma 1ere expérience, mon oeil n'était pas habitué à ce genre d'illustrations, mais mes enfants ont à chaque fois adhéré. D'ailleurs tous les contes de cette même collection "A petits petons" ont le même style : découpage - collage de tissus, papiers, cartons, branches, laines.....
Il s'agit d'un conte randonnée (énumératif) qui joue sur les enchaînements burlesques. le récit se déroule comme une promenade au cours de laquelle le
personnage fait des rencontres successives. Au départ et à la fin de cette histoire : un petit cochon récalcitrant.
Les enfants sont absorbés par tous les personnages : les miens ont surtout été retardés par "le bourreau" et me posaient inévitablement la question :
- "mais maman çà existe les bourreaux ?
- " hum ...." (réflexion rapide dans ma petite tête pour savoir si je leur dit qu'ils n'existent plus ou alors je peux l'utiliser sous forme de chantage pour obtenir obéissance (oh quelle peste cette maman))
- " non les bourreaux n'existent plus
(ouf je redeviens une gentille maman)

En tout cas ils l'adorent tous, et à force font eux même le déroulement de l'histoire.
Je me rend compte en écrivant ce modeste billet que ce conte est bien plus qu'une histoire à mes yeux, c'est LE CONTE de MES enfants, mon conte sentimental.
A lire à vos enfants ou ceux des autres sans modération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
milamirage
  28 mars 2012
Une fermière a amené son petit cochon dans les bois pour qu'il puisse y manger des glands. Mais lorsqu'elle le lui demande, il ne veut pas rentrer à la maison. Alors la fermière va appeler le chien pour qu'il le morde. Mais comme le cochon ne lui a rien fait, il s'y refuse. A leur tour, elle va appeler en vain le bâton, le petit feu, le ruisseau, la vache, le boucher puis le bourreau pour qu'il fasse pression sur celui qui l'a précédé (ex : le bâton doit battre le chien, le petit feu bruler le bâton, le ruisseau éteindre le petit feu... etc...). C'est le bourreau qui va céder à ses instances, faisant obéir le boucher et, chacun à son tour, refusant les représailles, va faire marche arrière... jusqu'au petit cochon qui s'empressera de rentrer à la ferme.
Mon avis : J'ai toujours apprécié la qualité des albums des éditions Didier jeunesse et en particulier ceux de la collection "A petits petons" qui sont une véritable mine d'or à exploiter en animation. Les enfants sont systématiquement sous le charme des histoires d'ici où d'ailleurs que ces ouvrages racontent. "Le petit cochon têtu" ne déroge pas à cette règle d'autant qu'il a également l'atout majeur d'être un conte énumératif auquel le spectateur ne peut s'empêcher de prendre part. La randonnée du petit cochon récalcitrant est très connue en Angleterre mais la présente adaptation s'inspire d'une version alsacienne publiée au XIXe siècle. Les illustrations de Martine Bourre renforce le succès obtenu : elles sont faites de découpage - collage de papiers, cartons, tissus, lainages, écorces, bois... de diverses formes et couleurs. Une très belle réussite. Un petit bémol cependant, la présence ici du bourreau qui me met un peu mal à l'aise au moment de la lecture. Je possède en effet une version non illustrée, et donc moins exploitable, qui ne contient pas ce personnage bien peu sympathique, le boucher acceptant de venir tuer la vache, il n'est point besoin de faire appel à lui.
Public : à partir de trois - quatre ans.
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustratrice, Martine Bourre, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.martinebourre.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bdelhausse
  05 février 2016
Le petit cochon têtu, c'est le prototype des histoires en cascade. du cochon qui ne veut pas rentrer (on le comprend, il se balade en forêt à manger des glands), on passe au chien qui ne veut pas le mordre, au bâton qui ne veut pas frapper le chien qui ne veut pas mordre le cochon, au feu, à l'eau, au boucher, au bourreau... J'en passe et des meilleurs...
Ah tiens, si ! le bourreau, il veut bien pendre le boucher... alors le conte repart "à l'endroit" et le cochon rentre chez lui.
Les conte de ce type fonctionnent bien avec les enfants. Ils retiennent vite ce qu'il faut dire et ponctuent les phrases du bout ad hoc.
Encore une belle réussite de Didier Jeunesse.
Commenter  J’apprécie          50
karenbzh
  29 août 2019
Le cochon têtu est une publication de la belle et incontournable collection « A petits petons » de Didier Jeunesse. Ce conte-randonnée interactif entraînant permet un beau partage entre le conteur et son jeune auditeur. le cochon désobéissant a entraîné dans sa chute une multitude de personnages mais heureusement, tout est bien qui finit bien. C'est l'occasion de rappeler l'importance d'être obéissant et de ne pas faire de caprices, le tout dans un esprit de camaraderie.
Commenter  J’apprécie          61
RazKiss
  08 juillet 2016
Je ne connaissais pas ce vieux conte énumératif (apparemment célèbre chez nos amis anglais), je le découvre avec cet album des éditions Didier Jeunesse. Une bonne femme emmène son petit cochon têtu dans la forêt pour qu'il puisse se goinfrer de glands. Mais après le festin, le cochon refuse de rentrer à la maison. Alors, la bonne femme va trouver le petit chien pour qu'il morde le petit cochon têtu, mais il refuse. Ensuite, elle va trouver le bâton pour qu'il tape le petit chien, mais il refuse également, etc.
Après l'apparition du boucher et du bourreau, on commence à s'inquiéter un peu... Mais, finalement, le conte s'inverse et il n'y a aucune pendaison, effusion de sang, coup de bâton ou morsure ! Ouf... J'aime beaucoup les illustrations, différents matériaux ont été utilisés (j'adore l'effet visuel de la laine).
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   28 mars 2012
Alors la bonne femme est allée
trouver le ruisseau, et elle a dit :
- Ruisseau, écoute-moi : il faut éteindre le petit feu, parce que le petit
feu veut pas brûler le bâton ; le bâton veut pas taper le petit chien ;
le petit chien veut pas mordre le petit cochon... et le petit cochon,
têtu comme il est, il veut pas rentrer.
Mais le ruisseau a répondu :
- Le petit feu, il m'a rien fait ;
moi, je lui ferai...
rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
milamiragemilamirage   27 mars 2012
et là, le petit cochon, des glands, il en mangé,
il en a mangé... autant comme autant !
Aussi, quand son ventre a été si gros
qu'il a commencé à traîner par terre,
la bonne femme a dit :
- Petit cochon, ça suffit comme ça !
Rentre à la maison, dépêche-toi.
Mais le petit cochon voulait pas rentrer.
Commenter  J’apprécie          80
milamiragemilamirage   29 mars 2012
Mais le petit chien a dit :
- Oulala ! moi, plutôt que d'être battu,
je préfère mordre le petit cochon !
Mais le petit cochon a dit :
- Oulala ! eh ben moi,
têtu comme je suis,
plutôt que d'être mordu,
je préfère rentrer à la maison.
Commenter  J’apprécie          40
LilizLiliz   06 octobre 2018
- Ecoutez, Madame, je suis boucher, c'est vrai ; et des vaches, croyez-moi, j'en ai tué dans ma vie. Mais voyez, celle-ci... je peux pas : elle est trop jeune, elle est trop jolie... D'ailleurs, elle m'a rien fait ; moi, je lui ferai... rien !
Commenter  J’apprécie          20
bdelhaussebdelhausse   01 février 2016
Le petit cochon est donc rentré chez lui; personne n'a fait de mal à personne.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Louis Le Craver (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Le Craver

L'âne et le quincaillier par Jean-Louis le Craver
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : répétitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1137 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre