AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La peau de l'autre tome 1 sur 2

Serge Le Tendre (Autre)Gaël Séjourné (Autre)
EAN : 9782818968529
56 pages
Bamboo Edition (31/03/2021)
3.62/5   29 notes
Résumé :
La chirurgie esthétique va changer sa vie… et le visage d’Hollywood. New York, 1940 - Ross et Harvey sont deux musiciens qui rêvent de devenir célèbres à Broadway. Mais la guerre éclate et Harvey part se battre en Europe. Quand il revient, totalement défiguré par ses blessures, Il découvre le triomphe de son ami avec leur comédie musicale dont Ross s’est attribué la seule paternité. Un chirurgien spécialiste de la greffe de peau avec qui il a vécu les combats propos... >Voir plus
Que lire après La peau de l'autre, tome 1 : Pile et faceVoir plus
La venin, tome 1 : Déluge de feu par Astier

La venin

Laurent Astier

3.93★ (820)

4 tomes

Impact par Deloupy

Impact

Deloupy

3.83★ (73)

La part de l'ombre, tome 1 : Tuer Hitler par Perna

La part de l'ombre

Pat Perna

3.98★ (200)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 29 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Voilà une BD dont la lecture avait plutôt bien commencé sur une idée de vengeance assez originale dans un style « j'aurais ta peau ! ». Cela rappelle quand même le thème d'une série TV qui avait bien cartonnée dans les années 80 à savoir « La vengeance aux deux visages » pour ceux auquel cela parle.

Par la suite, j'ai plutôt été étonné par les facilités de l'auteur Serge le Tendre. Voilà notre héros qui commencent à massacrer les gens autour de lui pour un oui ou pour un non. En même temps, on vit bien dans une drôle d'époque où l'on peut être poignardé sans raison valable que cela soit dans un magasin ou dans un hôpital.

Je n'ai pas trop apprécié non plus le manque d'imagination et d'effort de l'auteur qui se contente d'un « pareil pour moi » dans la préface. On dirait que c'était une vulgaire commande à laquelle il n'a pas donné son âme. On voit bien que les personnages sont hautement stéréotypés et qu'il y a une incohérence psychologique liée à un manque de profondeur.

Certes, l'intrigue est plutôt menée de façon classique dans une certaine efficacité qui fait qu'on ne perd pas une miette de lecture. C'est rythmé et comble du bonheur, c'est assez bien dessiné.

En effet, le graphisme de Gaël Séjourné fait merveille sur ce titre. On ne peut qu'être admiratif sur la fluidité de son trait. Les décors sont également magnifiques. Bref, la grâce et l'élégance sont au rendez-vous ! Pour une histoire de vieilles peaux, il fallait le faire !

C'est un titre qui devrait séduire les lecteurs avec comme moralité qu'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
Commenter  J’apprécie          650
Très bonne bande dessinée, rythmée à souhait et dont on sait déjà que ce sera simplement un diptyque.
Pas de longueurs inutiles, mais de la psychologie tout de même axée sur cette figure de "gueule cassée" (je n'en dirai pas plus) post guerre.
Les personnages sont bien campés, les intentions du scénariste bien définies.
Le dessin est plaisant, les planches classiques et très agréables à regarder, c'est une belle réussite à concrétiser, je réserve le tome 2...
Commenter  J’apprécie          360
Il y a des livres et des BD qui n'atteignent pas vos espérances, sans que nous sachiez trop définir ce qui ne convainc pas. Cette BD, La peau de l'autre, entre dans ce cadre.

1940, deux amis travaillent à New York sur un projet de comédie musicale. Harvey y met tout son coeur, son ami Ross semble plus dilettante. Arrive l'entrée en guerre des USA. Harvey s'engage dans l'aviation. Son bombardier va essuyer un tir de DCA et il ne s'en sortira que par miracle, grièvement brûlé, après avoir sauvé son commandant de bord.
Pendant qu'il est à l'hôpital, il apprend que Ross a réussi à monter leur comédie à Broadway et qu'elle y connaît un grand succès. Sauf que Ross s'en a attribué la totale paternité.
Harvey prend très mal cette trahison. Avec l'aide de son ancien chef, revenu à la vie civile dans son précédent travail de chirurgien esthétique, il va bénéficier de masques lui permettant de revivre et même de percer à Hollywood.

Le scénario tient un peu du Fantôme de l'opéra. J'aime généralement bien les dessins de Gaël Séjourné, qui a fait ici dans le réalisme à l'ancienne. Bref, tout devrait marcher. Sauf que tout semble un peu facile. Je ne saurais dire mieux ce qui fait que je n'ai pas accroché…
Commenter  J’apprécie          170
(critique identique pour les deux tomes)
L'histoire démarre aux Etats-Unis, juste avant la seconde guerre mondiale, un compositeur va revenir défiguré de la guerre. Histoire de jalousie, de vengeance, d'horreur, dans le monde du showbiz, du cinéma… Avec tous les ingrédients d'un roman noir et du film d'horreur, thriller avec serial Killer, romance, personnages troubles, héros ambigu, anciens nazis, mafia, magouilles… avec de nombreuses références, Frankenstein, Cronenberg, Gatsby, et presque tout le cinéma hollywoodien de la grande époque. Servi par un graphisme réaliste, classique et très efficace.

C'est très bien fait, et c'est pour ça que je n'y ai pas pris beaucoup de plaisir.

En réalité, le graphisme non plus ne m'a pas convaincu, la couleur s'avère inutile, un coloriage sans relief, le noir et blanc aurait été plus expressif.
J'aime quand ça dérape, quand tout n'est pas pré-formaté, les histoires qui ne semblent pas écrites par une intelligence artificielle. Ici, on devine alors tout de suite que le méchant n'est pas celui que veut nous faire croire l'auteur, on sait que la surprise va venir, alors ce n'en est plus une. Et je n'aime surtout pas les stéréotypes, et là, c'est l'overdose, on retrouve flashback sur l'enfance traumatisée, l'ancien médecin nazi, l'ancien collaborateur qui a tout pris à son ami disparu, jusqu'à sa fiancée...
Et le coup de théâtre final était tellement téléphoné qu'il m'a même agacé.

Certains y trouveront certainement leur bonheur, mais ce n'était sans doute pas pour moi.
Commenter  J’apprécie          120
Harvey est en train de monter une comédie musicale avec son ami Ross quand la seconde guerre mondiale éclate. Harvey devient co-pilote et en reviendra défiguré, brûlé au visage. Et c'est Hollywood et le cinéma qui va lui ouvrir les bras.

Un tome sympathique qui se déroule aux États-Unis des années 40.
Les événements se déroulent très vite et l'histoire aurait peut-être gagné à prendre un peu plus de temps pour approfondir. On a l'impression que ce premier plante un décor : un ancien soldat défiguré, pris de crise de douleur et de folie, grisé par le succès de ses films. Un ancien ami qui l'a trahi, qui s'est accaparé sa chanson écrite avant la guerre. Un nouveau qui semble l'utiliser, cachant en leur coeur de sordides secrets inavouables.
Le dessin réaliste est maîtrisé et efficace.
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (5)
Auracan
24 mars 2022
Vice & versa complète ainsi un diptyque de qualité. Et si ses deux parties sont projetées dans une vieille salle obscure, n'hésitez pas à acheter votre ticket... Ah non, c'est vrai, c'est juste de la BD !
Lire la critique sur le site : Auracan
LigneClaire
13 avril 2021
Gaël Séjourné, de A la vie à la mort ou à J’ai tué John Lennon, a le dessin réaliste souple qu’il fallait à cette intrigue psychologique forte.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest
07 avril 2021
Pile et Face pose les bases de l'intrigue et donne juste ce qu'il faut de suspense au lecteur pour attendre impatiemment la conclusion de ce diptyque.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom
06 avril 2021
Serge Le Tendre propose un diptyque tout en émotion mis en images par Gaël Séjourné.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario
08 mars 2021
Sans être la sortie du moment, La peau de l'autre n'en reste pas moins une belle surprise ! A suivre !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
- La morphine ne résout pas tout hélas. Nous avons beaucoup de cas de démence... de suicides aussi. Dites docteur, c'est sérieux cette histoire de greffe de peau?
- Tout à fait. Les résultats sont encore instables et les rejets nombreux mais je veux y croire ! Il le faut, sinon à quoi bon?
Commenter  J’apprécie          110
Tu devrais ouvrir une clinique pour les vieilles peaux Hollywood.
Commenter  J’apprécie          230
- À l’hôpital, on m’a dit où te trouver.
- Ça a l’air d’aller mieux que la dernière fois, non ?
- J’essaie de faire bonne figure.
- Bonne fig… ? Ha Ha Ha Ha Ha Ha ! Elle est bien bonne, celle-là ! Franchement, je n’aurais pas osé, ha ha ! Et tu en as d’autres du même tonneau ?
- Plein. Mais je n’ose pas les sortir.
- Laisse-moi deviner : peur de perdre la face ?
- Non, ça, c’est trop casse-gueule !
- Ha Ha Ha ! C’est toi le meilleur. (p. 31)
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Serge Le Tendre (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Le Tendre
Mythologies Pygmalion  Astérios
autres livres classés : BroadwayVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (56) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5159 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}