AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782889320158
55 pages
Éditeur : Ep Média (29/04/2015)
3.5/5   13 notes
Résumé :
Affaibli par ses blessures, Angus accepte de laisser derrière lui sa vengeance et de suivre Deborah pour démarrer une nouvelle vie. Mais Cartus, le shérif, enragé par la mort de ces anciens acolytes et la trahison de Deborah, ne les laissera pas fuir si facilement... Assisté d’une bande de mercenaires sans foi ni loi, il ne cessera sa traque qu’une fois Le Révérend six pieds sous terre...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
marina53
  16 septembre 2016
L'heure de la vengeance a enfin sonné pour Angus Whitecross alias le révérend. Toujours traumatisé par le viol de sa maman par quatre bandits et toujours désireux de la venger, le jeune homme a enfin pu régler leur compte à deux d'entre eux. Mais, cela ne s'est pas vraiment bien terminé pour lui. Touché et gravement blessé, il est obligé de fuir dans les montagnes du Nevada en compagnie de Déborah, son amie, malheureusement suivi de près par le shérif et ses hommes mais surtout par Cartus Nance, le mécène de la ville, accessoirement meurtrier, et sa bande...
On avait laissé Angus bien mal en point à la fin du premier... et les premières pages du second ne sont pas rassurantes non plus. Dans ce western qui respecte à la règle les codes du genre à savoir une histoire de vengeance dans l'Ouest américain, l'on suit la traque du révérend à travers les montagnes. Dans ce tome, l'auteur s'intéresse tout autant au présent qu'au passé. L'on comprend ainsi comment Angus est devenu le révérend et surtout l'on apprend ce qui s'est réellement passé au cours de l'enfance d'Angus. Celui-ci, traqué, se battra jusqu'au bout. Ça tire et ça explose de partout, ce tome ne manque pas d'actions.
Un dyptique efficace porté par un graphisme particulièrement travaillé: un découpage rythmé, moult cadrages, un trait encré et des couleurs soignées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
oursinculte
  14 mai 2015
Dans une autre vie, une folle jeunesse dépravée et insouciante, j'ai trainé mon clavier dans des cercles internetaux sombres et dangereux, je parle évidemment des forums de dessineux et bédéistes en herbe (oh, merde, il existe encore lui). J'ai pu y rencontrer des gens très très (très) cools et talentueux et faire le con dans les coins fanzine de salons BD. C'est dans ces contrées sauvages du web que j'ai croisé Augustin Lebon pour la première fois, et déjà le gars avait une obsession maladive : les westerns. Tout ce qui sortait de sa plume ou de ses crayons portait un chapeau et des six-coups, dans le genre mono-maniaque on faisait pas mieux.
Pas étonnant donc, des années plus tard, de le voir dégainer une BD dans son univers de prédilection, avec ses comparses Lylian au scénario et Hugo Poupelin à la couleur. le diptyque, composé d'un premier tome « les diables déchus du Nevada » (sorti en 2012) et de sa suite « Chasse à l'homme », est maintenant complet. Pourtant ça n'a pas été de tout repos pour les auteurs, l'éditeur original (EP) a en effet fait naufrage et a été racheté par Paquet. Après toutes ces cabrioles juridiques et éditoriales, ce dernier réédite le premier tome et sort enfin sa suite, l'occasion de vous causer de cette BD qu'elle est cool. Bien sûr que non, je ne serai pas objectif, mais l'ai-je jamais été ?
Le révérend raconte l'histoire d'Angus Whitecross, chasseur de prime mystérieux que l'on surnomme « le révérend ». On va suivre ce sombre énergumène dans sa poursuite de criminels qui ne sont pas de simples têtes mises à prix, cette traque a quelque chose de plus personnel, un petit goût de vengeance. L'histoire ne révolutionne pas grand chose, c'est un western solidement arnaché aux canons du genre, mais elle en utilise les ficelles à très bon escient. le personnage du révérend commence comme une figure mystérieuse et monolithique très classique, pour ne gagner en épaisseur et en personnalité que plus tard. Pour cette raison, on met un bon moment à vraiment s'attacher au héros, ce n'est qu'à la fin du premier tome qu'on découvre un vrai personnage, et pas une énigme sur patte. Ce début est lent, mais l'intérêt réside dans l'ambiance de mystère qu'il pose, un puzzle qui se met en place petit à petit, où le lecteur réalise ce qui se passe en même temps que les pauvres gars en train de se faire remplir de plomb.
Tout ça reste quand même assez froid au début (un reproche que je fais constamment au western, donc rien d'étonnant), ce n'est que dans le deuxième opus que ça décolle réellement, la série prend un peu d'indépendance et trouve son ton propre et surtout une certaine épaisseur dans ses personnages. le retournement opéré en fin de premier tome nous permet de recentrer l'attention sur Angus et ses motivations, sur ses faiblesses et surtout sur son passé. Pour cette raison, à mon sens, la série gagne à être lue d'une traite, elle constitue un ensemble et perd un peu au découpage. C'est dans cette seconde partie que le révérend va douter, qu'on va réfléchir à l'utilité de la vengeance, au but d'une vie de violence et de rage. le rythme est également beaucoup plus solide et maitrisé, la lecture est vraiment fluide et agréable.
Côté graphisme (oui, parce que c'est une BD quand même, y'a des images…), c'est du solide, Augustin Lebon s'affirme, maitrise son sujet et ses compositions. On découvre un style à la fois très classique, mais d'une personnalité certaine, à l'encrage sûr et tranché. le travail de découpage est pêchu, je n'ai eu aucun problème de lisibilité de l'action. La couleur de Hugo Poupelin est sobre et très plaisante, dans des tons assez légers qui collent parfaitement au style du dessin, et permet d'installer une très bonne ambiance. le côté visuel est une vraie réussite, Augustin arrive à pondre des « gueules » qui collent très bien à l'univers.
Le révérend est une très bonne BD dans son ensemble, brillamment construite, qui décolle vraiment dans son second tome. Les fans de western seront comblés, on y retrouve tout ce qui façonne le genre, tandis que les autres (comme moi quoi) auront simplement une BD réussie à se mettre sous la dent.
Lien : http://ours-inculte.fr/le-re..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Belzaran
  29 août 2015
Le premier tome du « Révérend » avait marqué les esprits par une histoire ménageant ses surprises (scénarisé par Lylian) et son dessin très réussi (réalisé par le novice Augustin Lebon). On avait craint que la deuxième partie du diptyque ne montre jamais le bout de son nez, mais voilà que la fin de l'intrigue débarque enfin en librairie. le tout pèse une cinquantaine de pages et est publié chez Emmanuel Proust Media.
« le révérend » est une histoire de vengeance. le cadre du western est choisi pour mettre en place l'intrigue. Angus cherche à se venger des personnes responsables de la mort de sa mère. On l'avait laissé abattu à la fin du premier tome. Deborah et Angus, on les retrouve alors qu'ils sont encore jeune, au moment où le garçon devient le révérend. Deborah lui intime alors de renoncer à sa vengeance. Pas si simple…
Ce tome se révèle rapidement décevant par rapport au premier. Ce second opus narre une histoire de vengeance classique et donc sans surprise. le scénario se contente donc d'une chasse à l'homme, comme l'indique si bien le titre. le livre se lit alors avec plaisir, mais sans retenir notre attention plus que ça. Les gimmicks du genre s'accumulent sans passionner. L'ouvrage est plein de référence. Mais si le premier tome proposait son lot de surprises, il n'y en a plus ici. Dommage.
Au-delà de ce défaut, « le révérend » semble hésiter entre violence et tout public. Car le scénario oscille entre les deux. On dirait que les auteurs appuient sur le frein en permanence. Là où « Bouncer » assume pleinement l'horreur, « le révérend » est bien plus sage. Derrière une dureté de façade, on voit bien que le tout reste finalement plus lisse qu'il n'y paraît.
Augustin Lebon confirme en revanche ses aptitudes de dessinateurs. Son dessin est un plaisir pour les yeux. le trait est classique et classieux, tant dans les personnages que dans les lieux et décors visités. Les cases sont larges, laissant la place aux grands espaces de l'ouest sauvage. Les couleurs sont réussies et mettent bien en valeur le trait de l'auteur. Malgré tout, ces couleurs assez vives manquent un peu d'ambiance. Sur ce point-là également, le choix a été fait de ne pas assombrir l'ouvrage.
Ce deuxième tome du « Révérend » ne convainc pas réellement. Trop référencé et sans surprise, il se lit comme une bonne bande-dessinée et nul doute que vous y prendrez du bon temps. Mais il n'est pas dit qu'il vous laissera un souvenir impérissable. Un bilan mitigé, donc.
Lien : http://blogbrother.fr/le-rev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
steph42
  17 octobre 2015
Ce deuxième tome de l'histoire de la vengeance d'Angus me laisse un peu sur ma faim.
Est ce le traitement un peu sage (sexe et violence un peu édulcorés) ou bien le scénario qui semble ne pas savoir vraiment comment finir (Happy end ?) ?
Bref la fin est frustrante à tel point que l'on se dit qu'il ya peut être un troisième tome ou bien qu'il manque des pages !
Commenter  J’apprécie          20
bergson
  03 mai 2019
Un diptyque de haute volée pour un western comme je les aime : un vengeance , un révérend avec des colt une bande de méchant un héros blessé qui s'en sortira ?
Lisez les 2 tomes c'est du lourd avec un dessin de grande classe
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Auracan   20 mai 2015
Le Révérend transporte donc dans les fontes de sa selle tout ce qu'il faut pour combler les amoureux de la légende de l'Ouest américain.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   12 mai 2015
Agréable à découvrir, ce western sauvage, mais finalement trop linéaire, manque un peu de puissance pour faire date.
Lire la critique sur le site : BDGest

Lire un extrait
Video de Augustin Lebon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Augustin Lebon
Encrage d'une case par Augustin LEBON
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre