AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369815839
Éditeur : Rue de Sèvres (09/01/2019)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Dans le train qui la mène à Silver Creek, petite ville perdue aux confins du Colorado. Emily se souvient du destin tout tracé qu’elle a fui. Elle ne voulait pas devenir comme sa mère, et vendre ses charmes à des hommes de passage dans le quartier chaud de La Nouvelle-Orléans. Mais lorsque celui qui devait vous épouser ne se présente pas à la gare et que vous êtes une jolie jeune femme seule et sans le sou dans une ville minière des Rocheuses.
Que vous reste-i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  01 février 2019
Un western original, une femme comme héroïne, très rare en BD, et quelle femme!!!
Une histoire de vengeance certes c'est du déjà vu, mais formidablement mis en scène et truffé de références aux westerns du septième art. Les dessins sont magnifiques en particulier les grands espaces où l'auteur semble dans son élément. Une réussite, vivement la suite...
Commenter  J’apprécie          730
Alfaric
  16 janvier 2019
Les éditions Rue de Sèvres ont donné les clés du camion à Laurent Astier pour un western féminin intitulé "La Venin", et je sais pas trop quoi en penser car si tous les ingrédients sont bons et le livre-objet soigné j'ai bien peur que la mayonnaise n'ait pas pris pour moi…
On a une introduction hommage/repompage d'"Il était une fois dans l'ouest", puis un passage "Deadwood", puis un passage "Blueberry" (épisode "Angel Face"), puis un passage "Le Soldat Bleu" (et/ou "La Prisonnière du désert"), puis un passage "Sierra Torride", puis un passage "Butch Cassidy et le Kid"… Nous sommes certes dans un pot-pourri, mais les hommages sont tellement appuyés et les apports personnels tellement limités que je ne sais plus à quel saint me vouer d'autant plus que les références cinématographiques sont entremêlées aux références historiques (et aux références littéraires pas très discrètes pour ne pas dire assez forcées) ! C'est d'autant plus frustrant qu'au bout de 60 pages on ne sait toujours pas qui est Emily, ce qu'elle veut, ses objectifs ou ses commanditaires, et ce malgré le droit de quota de flashbacks sergioleoniens qui nous transporte de la Nouvelle-Orléans en Louisiane à New Haven au Connecticut mais qui au lieu d'apporter des réponses apportent de nouvelles questions. Finalement j'ai eu l'impression que Laurent Astier reprenait le personnage de Margot dans "L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu" là où Wilfrid Lupano l'avait laissé… J'avais adoré Comment faire fortune en juin 40, mais Laurent Astier était coaché par Xavier Dorison et Fabien Nury deux pointures de la scénarisation donc ses dessins collaient bien au ton alors qu'ici impossible de savoir si son style particulier est en mode serious business ou en mode grosse déconne... Affaire à suivre ???
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
yanndallex
  29 janvier 2019
Voilà du Western, et du grand Western BD !
Laurent Astier revient ainsi à ses aspirations de jeunesse probablement bercée par les Blueberry et autres « fumetti » italiens…
Cet incroyable auteur nous signe donc, avec les formidables éditions Rue de Sèvres, une série prometteuse prévue en cinq volumes.
L'originalité de cette BD est que le protagoniste principal, dans ce grand ouest, est une femme… Et une belle femme de surcroit !
Cette héroïne devra donc oeuvrer dans un univers réputé machiste et sans pitié.
Et l'auteur rivalise d'ingéniosité pour faire évoluer les jolis traits de cette égérie (un peu inspirée de Claudia Cardinale dixit l'auteur) face à de gros bras parfois sans cervelle…
Le trait réaliste, fin, détaillé et précis de ce maître à dessiner est juste absolument divin à regarder. Il aide fortement à la projection et au confort de lecture.
Les couleurs sont chaudes et claires, rappelant ainsi majestueusement l'ambiance désertique et étouffante des terres arides de l'ouest.
Laurent Astier, en auteur complet et accompli, use aussi des techniques de narration de manieres justes et bien amenées. Ainsi nous avons droit à quelques épisodes « flashbacks » relativement cruciaux pour comprendre l'histoire, concernant la vie de notre héroïne.
Les alternances de plans, et de tailles et formes de vignettes, donnent un dynamisme époustouflant.
Les fantaisies et artifices graphiques tels que l'empiètement de dessins ou de bulles d'une vignette à l'autre, ou bien de cases sans bordure etc… renforcent merveilleusement le plaisir de lecture et focalisent notre rétine pour nous sortir de la routine des gaufriers.
Chaque personnage, que ce soit de l'héroïne au jouvenceau, en passant par l'indien et bien d'autres, est typé, et porte sur lui un ou des traits de caractère forts dont le seul dessin permet de les révéler !
C'est vraiment du grand art !
Ce premier tome met en place l'intrigue, bien qu'il soit allègrement ponctué d'action avec un rythme endiablé. Il présage ainsi d'une suite ingénieuse, rythmée et spectaculaire avec les tomes à venir.
Le scénario est bien ficelé avec une timeline idéalement construite, en parsemant ainsi les flashbacks aux moments clés pour aider à notre compréhension.
Mais attention tout va très vite, et on en redemande en arrivant à la fin !
On appréciera aussi évidement le supplément des « cahiers d'Emily » qui ont été le fruit des recherches de l'auteur pour aboutir à cette formidable oeuvre. On y découvrira des extraits d'article de presse, des correspondances, des photos d'antan etc... Ces cahiers sont vraiment un bonus appréciable permettant de comprendre un peu la mécanique pour construire un terrible scénario.
Vous l'aurez compris, je suis conquis par cette ruée vers l'ouest !
C'est indéniablement une bonne et belle BD !
Lien : http://www.7bd.fr/2019/01/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Ogrimoire
  29 avril 2019
Quand vous avez Duke et Undertaker dans vos références, vous avez à la fois très envie de découvrir de nouvelles bandes-dessinées dans une ambiance western, et à la fois vous avez peur d'être déçu. C'est sans doute ce qui a fait que j'ai attendu un moment avant de me procurer ce premier tome…
Mais ce premier tome est littéralement explosif ! Franchement, l'auteur nous embarque dans un tourbillon tout au long de l'album, il n'y a aucun temps mort ! C'est haletant ! Je pense que ce côté explosif du premier tome est dû au caractère bien trempé, déterminé et un peu tête brûlée de l'héroïne… Ou bien est-ce à cause des planches vives et très colorées que le rythme nous paraît très soutenu ?
Laurent Astier nous embarque vraiment dans un western très réaliste qui sent bon la poudre, les chevaux, l'alcool et le sang… Il nous dépeint la complexité de cette société américaine du début du XXe siècle : les américains commencent à composer avec les indiens. Ceux-ci ne sont pas les « sauvages » que l'on a souvent décrit, mais des hommes à qui l'on a pris des territoires… Emily se fond parfaitement dans cette société dans laquelle les hommes, parfois lâches et souvent opportunistes, ne se caractérisent pas par leur côté tendre…
On referme ce premier tome sans connaître toutes les raisons et les buts d'Emily mais on a vraiment hâte de la retrouver dans un second tome…
Bref, vous l'aurez compris, c'est une très belle découverte et j'attends la suite avec impatience… Sans nul doute, La venin fait désormais partie de mes BD fétiches, aux côtés de Duke et Undertaker !

Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Davalian
  30 janvier 2020
L'offre de titres proposée aux amateurs de western étant devenue des plus alléchante, les éditeurs doivent rivaliser d'ingéniosité pour séduire le lecteur. Et il faut bien reconnaître que Laurent Astier met les petits plats dans les grands.

La Venin nous propose de suivre une jeune femme qui semble bien décidée à régler quelques comptes laissés ouverts par un passé que l'on devine, progressivement, douloureux. Rien de nouveau à l'Ouest, certes, mais le scénario suit ici un déroulé qui est force de promesses. Là où l'on croyait suivre les déboires d'une jeune femme qui débarque dans un coin perdu en plein Far West, nous découvrons une personnalité avec, ses motivations, des ennemis que l'on imagine hauts placés… Hélas tout cela est cruellement révélé par une quatrième de couverture trop bavarde.

La trame narrative n'est pas linéaire, ce qui permet au lecteur de faire de fréquents sauts dans le passé puis retours dans le présent, pour découvrir le monde de la prostitution et surtout ses à-côtés : les enfants et les conséquences de ce commerce sur leur développement. Mais ce n'est pas tout, car ce premier volume parvient à évoquer l'agence Pinkerton, une célèbre bande de malfrats, la cause indienne, une société secrète… Tout cela est à la fois riche et prometteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192


critiques presse (6)
ActuaBD   25 février 2019
Excellente surprise que ce western road movie qui nous fait traverser l'Amérique de part en part. Mais c'est surtout la personnalité de l'héroïne, aussi mystérieuse qu'attachante, qui fédère notre enthousiasme. Incontournable pour les fans de western !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   05 février 2019
Un bon western qui remplit bien le cahier des charges (chevaux, saloon, cowboys, Peaux-Rouges, cavalerie, etc.) et qui se distingue en plaçant une dame au cœur de l’intrigue. Celle-ci n’a rien d’une potiche, elle n’a pas froid aux yeux et elle est plutôt attachante.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   17 janvier 2019
Le scénario est des plus alertes, jalonné de flash-backs permettant de comprendre le cheminement d’Emily [...] Rapidement, la jeune Emily remporte l’empathie du lectorat qui aura plaisir à suivre ses péripéties.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom   16 janvier 2019
Avec « La Venin », Laurent Astier livre un western au féminin, qui raconte les échappées tumultueuses d’Emily, fille de prostituée de Louisiane (elle-même également, un temps), sur fond de vengeance et de poursuites. Un excellent dessin réaliste mettant clairement en scène une intrigue solide et prenante. Premier tome à suivre.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   10 janvier 2019
Un début de série enlevé et palpitant, pas révolutionnaire dans un genre si codifié, mais très soigné et jamais paresseux. On est mordus de La Venin.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   28 décembre 2018
Une BD qui sent la transpiration de cow boy, le cheval, le mauvais wisky, le parfum des femmes faciles, et qui nous fait cracher notre salive pleine de sable et de poussière avalés dans les rues de Silver Creek. Vivement les suites.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   13 janvier 2019
- Pfff… Les garçons ! Faut toujours qu’ils se battent.
Commenter  J’apprécie          190
fannyvincentfannyvincent   16 avril 2019
- Deux verres de whisky ! La petite dame a bien du chagrin et j'ai la bouche un peu pâteuse. Mais pas ton tord-boyaux habituel... donne-nous le meilleur !
Commenter  J’apprécie          30
MariloupMariloup   06 mai 2020
"Il faut que tout le monde voie ta chair trembler et prenne part à ton supplice sinon, ma vengeance ne serait qu'un jeu d'enfant. Va brûler en enfer!" # Emily
Commenter  J’apprécie          20
fannyvincentfannyvincent   14 avril 2019
- En épousant Ben, je quittais enfin ma vie de catin. Et voilà que je vais me retrouver à faire la même chose.
Commenter  J’apprécie          30
OgrimoireOgrimoire   29 avril 2019
Hmph… Je n’arrive pas à croire qu’une fille seule ait pu faire ça. Elle devait avoir des complices. Peut-être y en a-t-il encore ici…
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Laurent Astier (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Astier
Payot - Marque Page - Laurent Astier - Lame de fond
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
153 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre

.. ..