AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques sur Demain j'arrête ! (1207)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
argali
  22 août 2012
Il y avait longtemps que je n'avais plus ri de bon coeur avec un roman. Ayant lu plus de la moitié dans le train, j'en ai amusé plus d'un. Choisi par le club de lecture, je n'ai eu aucun mal à entamer ce livre, déjà dans ma PAL. Une critique entendue lors d'une émission littéraire avait déjà retenu mon attention. Et franchement, je ne regrette pas une minute ce choix. C'est le livre idéal pour oublier le quotidien et passer un bon moment.

De prime abord, il ressemble un peu à de la chick lit, il en a la couleur (rose) et l'aspect (jeune fille de 28 ans, célibataire, cherche l'amour avec un grand A). Mais, et c'est là toute la nuance, il est écrit par un homme. On n'y retrouve donc pas le côté cucul de ce genre de littérature (pardon pour ceux qui aiment) mais bien l'humour qui le caractérise.

Derrière le texte, on sent que l'écrivain est un homme d'une grande sensibilité, observateur du quotidien et des petits riens qui tissent une vie. Même s'il dépeint ses personnages sans complaisance et avec une finesse psychologique très lucide, il témoigne d'une grande tendresse envers eux. Bien qu'ils aient des faiblesses et des failles, il nous les fait aimer et on se surprend à éprouver assez vite de l'affection pour ces héros de papier.

Auteur de polar, Gilles Legardinier a aussi le sens de l'intrigue et de la chute et sait garder l'attention du lecteur jusqu'au bout. le style est rythmé, les rebondissements se succèdent et s'emmêlent sans lourdeur, ponctués de scènes d'une drôlerie jubilatoire. Il n'y a pas de temps mort et les pages se tournent sans peine.

Mêmes les remerciements de l'auteur sont généreux et touchants. A l'image des personnages, nombreux, qui construisent l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2014
LydiaB
  12 mars 2014
L'arrivée d'un nouveau voisin peut :

1) Être source d'ennui
2) Être une véritable joie, surtout s'il est beau et célibataire (oui, oui, c'est souvent dans les romans, ça !)
3) Les deux cumulés

Bien évidemment, l'arrivée du nouveau n'est pas passée inaperçue aux yeux de Julie, d'autant plus qu'il a un nom plutôt original :Ricardo Patatras. Mais si celui-ci a été remarqué, Julie n'a pas brillé non plus par sa méthode d'investigation pour savoir qui il était. On ne peut pas dire que la discrétion l'étouffe puisqu'elle s'est retrouvée prise la main dans le sac ou plutôt la main dans la boîte aux lettres du jeune homme. Mais qui est-il vraiment d'ailleurs. Il semble cacher quelques secrets...

Pourquoi donc n'avais-je pas lu ce livre avant ? Oh, c'est facile ! En général, lorsqu'on entend beaucoup parler d'un livre, j'évite de m'y ruer dessus car il me déçoit deux fois sur trois. Donc, j'ai laissé passer le battage médiatique et il a fallu qu'une amie le lise et me rassure pour qu'enfin je m'y mette. Et... je l'ai lu en quelques heures. Ce roman brille par son humour, par son style vif qui nous permet d'oublier pour quelques instants tous les petits tracas du quotidien. On devrait presque se le faire rembourser par la sécurité sociale. On en ressort rayonnant, avec un sourire jusqu'aux oreilles. Bref, il n'y a pas que la couverture de déjantée ! L'histoire l'est aussi. Et ce qui est extraordinaire dans tout ça, c'est de voir à quel point l'auteur a pu se mettre dans la peau et la psychologie d'une femme. On peut dire qu'il les a bien observées !

Ce livre figure dans mon top 10 des bouquins humoristiques ! Courez l'acheter !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          17822
petitsoleil
  20 mai 2013
un petit mot rapide, il y a déjà tant de critiques sur ce livre ...
j'ai vu que beaucoup de monde l'avait déjà lu ou avait envie de le lire, j'ai croisé la couverture avec son insolite chat à bonnet péruvien plusieurs fois, et j'ai craqué, j'ai fini par l'acheter ! et je ne l'ai pas regretté !
un livre amusant, sympa, un bon moment de détente

si vous aimez (au moins un peu) les anti-héros et les décalés genre Gaston Lagaffe, les vraies gentilles façon Amélie Poulain, le livre "Ensemble c'est tout", les histoires avec des mamies sympa, avec des personnages secondaires amusants (la galerie de copines de Julie, les Australiens invités au mariage de Sarah, Xavier et ses amis, ceux de la boulangerie ...), les personnages odieux qui finissent par récolter la punition qu'ils méritent, les scénarios déjantés comme dans "Saga" de Tonino Benacquista ... si vous n'aimez pas les bonnets péruviens ... ce livre est pour vous ! à lire
Commenter  J’apprécie          1643
Kittiwake
  18 décembre 2012
Idéal après une série de romans noirs, thrillers, et autres polars! Quelle bouffée d'oxygène et de bonne humeur!

Julie est une jeune femme célibataire , accumulant les gaffes et bévues que ce soit dans son travail ou sa vie sentimentale. Après avoir abandonné ses études pour un gougnafier qui se prenait pour un artiste, elle se retrouve employée dans une banque et pas vraiment heureuse avec ce job. Tout bascule avec l'arrivée d'un nouveau voisin, beau gosse, et apparemment libre. La conquête démarre, mais que cache ce mystérieux personnage, trop parfait pour être honnête?

Entre Bridget Jones et Susan Mayer des Desperate housewives lorsqu'elle s'amourache de Mike Delfino, on prend un grand plaisir qui peut aller jusqu'à l'éclat de rire tant les situations sont cocasses. La mise en parallèle des réparties de rêve et de celles réellement dites est particulièrement réussie.

Les personnages sont bien campés sans sombrer dans la caricature et l'on y reconnaît voisins ou relations dans leurs excès et leurs petites manies qui peuvent faire rire ou agacer.

Tendresse, amitié, compassion : beaucoup de sentiments positifs qui mettent du baume au coeur.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1331
Gwen21
  13 octobre 2015
Dans le domaine littéraire, il y a des choses quasi impossibles à réaliser. 
Exemple : trouver un coiffeur à Delphine de Vigan.
Mais, a contrario, il y a aussi des choses beaucoup plus accessibles.
Exemple : devenir un auteur populaire.

Pour ce faire, il s’agit de se concentrer un minimum et de réunir dans un roman tous les ingrédients identitaires garantissant que votre lectorat se retrouvera dans vos personnages, rira de leur quotidien si semblable au sien et pourtant si facétieux et éprouvera pour eux un sentiment tout à la fois fait de nostalgie et de gratitude. Le tout, sur un thème porteur et universel – à défaut d’être original -, l’Amoooooouuuuuurrrrr.

Et surtout, surtout, tout (et n’importe quoi) qui puisse lui faire oublier une seconde le type qui se cure le nez assis en face de lui dans le métro, la grisaille de ce jour de boulot pareil à tous les autres et la certitude que même après un bon dodo, ce triste jour reviendra demain, toujours aussi gris.

Voyons donc ce qu’on a ici.
Un roman avec un chat en couverture.
Comment le lecteur pourrait-il humainement ne pas craquer quand toutes les statistiques prouvent que le chat EST l’accroche visuelle qui met TOUT le monde d’accord, même les allergiques aux poils, car oui, il est rare d’éternuer et de développer un eczéma simplement en regardant une photo (sauf si vous regardez une photo de Delphine de Vigan au réveil, bien sûr).

Ensuite…
400 pages (ah oui, quand même, y a du remplissage) dont la trame tient dans un mouchoir de poche, je vous laisse deviner ? L’Amoooooouuuuuurrrrr, bien sûr !

En bref, pour le fond :
5% de sexisme (c’est fatal quand un auteur croit qu’il peut se mettre dans les baskets d’une nana)
+ 15% de crises de fou rire (des vraies, j’en ai pleuré)
+ 40% de guimauve (très, très sucrée et très, très écœurante)
+ 40% de lieux communs (très, très lourds et très, très lassants)

En bref, pour la forme :
1% de syndrome "Amélie Poulain"
+ 1% de syndrome "Bridget Jones"
+ 1% de syndrome "Ensemble, c’est tout"
+ 97% de clichés et d'aphorismes à la con

Hop, là-dessus, un coup de baguette magique éditoriale, et qu’est-ce qui sort du chapeau ?
Non, pas un lapin, vous n’avez rien suivi… C’est tout doux, ça fait miaou : un CHAT !

Roman de plage idéal. Ni un mauvais moment, ni un moment inoubliable. Vite lu, vite oublié.
Inoffensif.
Miaou.


Challenge de lecture 2015 – Un livre d’un auteur qui a les mêmes initiales que vous
Challenge ATOUT PRIX 2015 / 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11426
cicou45
  19 janvier 2013
Comment dire ? Ce livre est tout simplement une superbe bouffé d'oxygène ! J'ai été très agréablement surprise que cet ouvrage soit l'oeuvre d'un homme tant j'y reconnaissais une écriture féminine. Mais, comme le dit l'auteur dans les toutes dernières pages, celui-ci est dédié à toutes les femmes qui l'ont soutenu durant sa vie mais aussi, tout simplement, à nous, les femmes ! Attention, messieurs, que cela ne vous empêche pas d'avoir la curiosité de découvrir ce livre car ce serait vraiment dommage !

Julie est une jeune femme de 28 ans qui va sur ses 29 (tout comme moi, qui les aurai dans neuf jours...coïncidence ?), célibataire et qui travaille dans une banque. Sa petite vie est bien réglée même si elle ne s'épanouit pas pleinement dans son travail (heureusement que ses amies sont là !) jusqu'au jour où un nouvel arrivant emménage dans son immeuble, un certain M. Patatras. Oui, je vous le concède, le nom prête à rire et c'est d'ailleurs ce qui a réveillé la curiosité de Julie. Bien décidée à savoir qui se cachait derrière ce nom ridicule, Julie est prête à tout pour savoir qui est ce mystérieux voisin.
Cependant, cela ira bien au-delà qu'une simple banale rencontre entre voisins car aussitôt qu'elle le voit, Julie est sous le charme. Cependant, comme un loup peut se cacher parmi les brebis, Julie apprendra bien vite qu'il faut se méfier des apparences et sera bien décidé à percer le secret sur cet homme qui, maintenant, fait en quelque sorte parti de sa vie. Qui est-il vraiment et pourquoi est-il aussi réservé sur son passé ?

Un roman léger, très agréable à lire, qui nous réserve bien des surprises et qui ma prodigua une véritable sensation de bien-être tout au long de sa lecture ! A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1082
Eric76
  31 août 2017
J'ai beaucoup ri, mais vraiment beaucoup, des tribulations de Julie Tourel, dont l'imagination et le coeur vont s'enflammer après sa rencontre avec le dénommé Ricardo Patatras. On peut dire qu'elle en a de l'imagination, notre agent première classe JT, pourfendeuse des empêcheurs de tourner en rond, des chats persifleurs, et des monstrueuses coquilles Saint Jacques ! quant à son coeur, il est grand comme ça ! Tellement grand qu'il la mène par le bout du nez et lui fait commettre pour notre plus grand bonheur les pires idioties. En cela, elle est assistée par toute une bande de copines galvanisées par son appétit de vivre et ses folles extravagances. Des copines qui sont à son image, un peu foldingues, un peu sentimentales, et très attendrissantes ; des copines qui toujours sont ballotées entre une rupture amoureuse et leur recherche frénétique du Grand Amour, ce qui ne les empêche pas de jeter un oeil intéressé sur les fesses des mauvais garçons… Mais dans ce livre, il n'y a pas que des situations totalement farfelues et des répliques hilarantes… Il y a aussi de la tendresse, beaucoup de tendresse entre ces copines qui se serrent les coudes face aux adversités et aux monotonies de l'existence, entre Mohamed et Madame Bergerot, nos deux fringants capitaines d'industrie, entre Madame Rouland et Julie qui jusque bout entretiendra son jardin suspendu.
Un très bon livre que je conseille à celles et ceux qui jettent un oeil sceptique sur ce genre de littérature et aux derniers qui sont passés à côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9511
CasusBelli
  25 août 2020
Il s'agit d'une lecture attendrignone*, sans conteste !
Lu par une bonne dizaine de mes babéliamies, ce livre aux 1200 avis rassemblait de plus un large suffrage, de quoi m'intriguer et me tenter malgré un thème très éloigné de mes lectures habituelles...
Assez vite ce livre m'a donné l'impression de fouler une "terra incognita", d'être entré par erreur dans le vestiaire des filles, de découvrir un univers jusqu'alors vraiment inconnu, en un mot vivre le temps d'une histoire dans la tête d'une nana vraiment "barrée" et attachante.
Julie a "foiré" lamentablement sa dernière relation amoureuse "sérieuse" et se retrouve en manque affectif sévère, elle va se révéler capable du meilleur et surtout du pire pour y remédier, or il se trouve qu'un nouveau locataire vient d'arriver...
Si j'ai eu le sourire quasiment tout le temps, je n'ai pas pu non plus m'empêcher de me demander où commençait et finissait la caricature, il y a les copines du "club" des célibataires qui semblent toutes aussi déjantées qu'elle et qui se réunissent pour leur déjeuner mensuel.
Il y a les échanges avec sa meilleure amie et le regard que porte Julie sur ses congénères, les stratagèmes plus ou moins avouables pour tenter d'arriver à ses fins, autant de choses amusantes et intrigantes.
Le fait que l'auteur soit un homme m'amène à me demander si les femmes s'y reconnaîtront ou reconnaîtront certaines de leurs amies ou copines, j'avoue que je suis curieux de savoir.
Il s'agit d'une lecture légère qui aura atteint le but de me divertir, un bon moment sans prise de tête parfois un peu 'too much", mais à l'arrivée une comédie vraiment sympathique.
* Petit clin d'oeil à l'un des "running gags" du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7716
manU17
  15 avril 2013

Julie est une jeune femme gaffeuse et maladroite qui a le don de se mettre dans les situations les plus invraisemblables. Quand un nouveau voisin s'installe dans son immeuble, tout s'emballe. Elle veut absolument voir de quoi il a l'air, tout savoir sur lui. C'est comme ça qu'elle se retrouve la main coincée dans sa boite à lettres et devinez qui arrive à ce moment-là ? Ce n'est que le début d'une longue série de mésaventures en tous genres.

Gilles Legardinier brosse une galerie de personnages tous plus attachant les uns que les autres. Les personnages secondaires ont un vrai rôle et une véritable épaisseur. Il a un ton mêlant tendresse et humour qui nous accroche immédiatement à son histoire. J'ai souvent souri et même quelquefois ri. Les répliques de Julie sont souvent drôles et pleine de bon sens. J'ai apprécié le fait qu'on ait très souvent entre guillemets ce qu'elle pense réellement et ensuite ce qu'elle dit finalement. le décalage est souvent flagrant et particulièrement hilarant. J'ai trouvé sa quête de l'Amour très touchante.

Gros bémol, le rythme est nettement moins soutenu durant les cent dernières pages qui auraient mérité d'être condensées pour plus d'efficacité. L'action traine un peu en longueur et du coup, il nous tarde que tout ça se termine. Cependant, je reste sur ma bonne impression générale. Je relirai cet auteur dès que j'en aurai l'occasion.

Gilles Legardinier, un auteur dont on n'a pas fini d'entendre parler.

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
domisylzen
  13 juillet 2018
Je ne sais pas ce qui m'a le plus plu dans ce livre. Est-ce cette histoire abracadabrante, loufoque, surréaliste, délirante, tordue* ? Ou sont-ce les remerciements en fin d'ouvrage ?
J'ai pourtant eu beaucoup de mal à me dérider me disant que t'en faisait des tonnes, et qu'avec moi cet humour ne marchait pas. Faut dire que la semaine avait été éprouvante aussi bien au boulot, que dans le cercle privé de la famille ou sur Babélio avec quelques bonnes remarques bien désobligeantes. Bref. Jusqu'à ce que tu me racontes la filature de Ric par les copines et cette citation qui m'a fait hurler de rire : "le bonnet péruvien ne va à personne". C'est vrai, j'en ai un et chaque fois j'en suis affublé pour aller au jardin, j'évite de me regarder dans le miroir d'entrée. A partir de là la partie était gagnée, tu avais atteint ton but : j'avais enfin retrouvé le sourire.
Tu dis dans cette dernière partie : " A toi lecteur, écrire cette histoire en espérant qu'elle te fera du bien m'a rendu heureux". Et bien merci Gilles cette histoire m'a fait passer un très bon moment au milieu de tout ce désespoir ambiant.
Mais ce que j'ai le plus aimé c'est cet immense respect que tu témoignes aux femmes, et ça c'est ce qui me touche le plus. J'espère que de plus en plus de mecs vont penser comme toi. En tout cas ça fait du bien de le voir écrit.
Encore merci Gilles Legardinier.
* Rayer la ou les mentions inutiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          542


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz Demain j'arrête !

Comment s'appelle le personnage principal ?

Julia
Julie
Juliette
Justine

10 questions
648 lecteurs ont répondu
Thème : Demain j'arrête ! de Gilles LegardinierCréer un quiz sur ce livre

.. ..