AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266271911
Éditeur : Pocket (03/11/2016)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.94/5 (sur 1213 notes)
Résumé :
- J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir !
Marie pensait avoir trouvé l'homme de sa vie, jusqu'à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse.
Anéantie, elle prend une décision sur laquelle elle jure de ne jamais revenir : ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer.
Ni dans sa vie privée, ni au travail. On remet les compteu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (323) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  03 octobre 2014
Voici donc le retour de Gilles Legardinier, en version carmin cette fois-ci. Il faut dire que le début de cette aventure voit l'héroïne du roman se fâcher toute rouge contre son ex compagnon et les hommes en général.
Oui, le fil rouge de ce roman est la relation de couple, avec ce personnage principal tirant à boulet (rouge) sur la gente masculine.
Ceux qui connaissent l'oeuvre de Gilles Legardinier ne seront pas dépaysés par cette nouvelle fournée. On y retrouve sa marque de fabrique et son talent unique pour mélanger rires et émotions. Une tessiture qui lui est propre, avec quelques variantes, comme ce ton plus mordant qu'à l'accoutumée.
A force, on se dit que la recette est éculée, qu'il ne peut plus proposer la même qualité pour nous raconter ce genre d'histoires et qu'il va se prendre les pieds dans le tapis (rouge).
Mais non, mine de rien, Legardinier défie les règles de l'univers (c'est Einstein qui doit se retourner dans sa tombe). Car l'auteur arrive sans cesse à se renouveler et à nous passionner alors qu'il gravite toujours autour des mêmes thématiques. Oui, il est un peu magicien avec sa manière de nous parler de relations humaines sans jamais lasser et toujours avec cette profonde et sincère gentillesse qui le caractérise (c'est une qualité et non un gros mot comme certains le pensent !).
L'écrivain et l'homme ont des valeurs et portent une profonde attention à l'humain, à ses failles et ses vertus. Et puis ça ne l'empêche pas d'agiter parfois le chiffon rouge, comme au début de ce roman.
Avec les querelles de couple en terrain de jeu, Gilles Legardinier nous fait à nouveau passer par toutes les couleurs de l'arc en ciel. Même s'il est moins émouvant que son précédent roman (Et soudain tout change), on traverse à nouveau de nombreux états. On est touché par les personnages, on est obligatoirement concerné par le discours et on rit à (rouge) gorge déployée tout du long.
J'ai même eu l'impression que l'auteur s'amusait encore davantage à travers ce récit et ces personnages (si c'est encore possible) ! Certains passages frôlent le burlesque et sont proprement jouissifs (toujours avec verve et subtilité, on n'est pas dans le gros rouge qui tache).
Et puis, l'ami Gilles reste notre Docteur Feelgood à tous. Il nous parle d'amour ou d'amitié avec tellement de simplicité et de justesse qu'on ne peut que l'en remercier. Oui le remercier de nous distraire tout en nous rappelant que les hommes viennent de la terre et les femmes… tout autant.
Cette nouvelle couleur amarante s'apparente donc bien à une nouvelle et formidable réussite. Avec Ça peut pas rater !, Gilles Legardinier est toujours au top, tellement loin de la lanterne rouge. Ne boudez pas ce bonbon acidulé, il est excellent pour votre santé.
Lien : http://gruznamur.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          741
cicou45
  26 mars 2015
Cela faisait déjà un petit moment que j'avais cet ouvrage sous le coude (depuis sa sortie en librairie en fait) et je ne trouvais jamais le bon moment pour le lire. Entre le boulot, les Rendez-vous médicaux, les articles à écrire pour les journaux pour lesquels je travaille en plus (pour le plaisir), des piles de papier à remplir, d'autres petites choses à faire...bref, j'ai réussi à me convaincre que quand on veut vraiment trouver le temps, on le trouve (quitte parfois à lire la nuit mais bon, je vous rassure, je dors quand même la nuit). Surtout si c'est pour un livre de Gilles Legardinier avec lequel on est sûr de ne pas trop se prendre la tête mais au contraire de se payer une bonne tranche de rigolade !
Marie est une jeune femme qui vient de se faire plaquer par son mec, Hugues, qui ne lui laisse que très peu de temps pour vider les lieux. Heureusement pour elle, l'une des amis de sa soeur lui propose l'occuper son (gigantesque) appartement le temps de son absence, à savoir durant un an, ce qui lui laissera largement le temps de pouvoir se retourner et surtout, se reconstruire. Marie a décidé de se concentrer uniquement sur son travail, son nouvel appartement mais surtout sur sa vengeance envers son ex (à qui elle est bien décidée à lui en faire baver). Cette fois, c'est décidé, elle ne fera plus confiance aux hommes et est bien décidée à ne pas se laisser prendre au piège une nouvelle fois...mais cela était sans compter sur ce mystérieux inconnu qui lui adresse des lettres dans lesquelles il lui déclare éperdument son amour sans pourtant se dévoiler pour autant. Avec sa collège de boulot (qui est en prime sa meilleure amie), Emilie, elle est cependant à le démasquer et à mettre un nom sur celui qui la fait tourner en bourrique en l'entraînant sur un véritable jeu de piste !
Maris va-t-elle se laisser prendre au piège de l'amour (mais cette fois-ci avec un grand A) un nouvelle fois, au risque de souffrir ? de toute façon, la vie, tout comme l'amour, est un véritable jeu de poker (du moins pour moi), tant que l'on a pas essayé, on ne peut pas savoir si on a réellement de la chance ou pas. Certes, il y en a qui sont meilleurs que d'autres pour bluffer et d'autres qui tombent dans le panneau à chaque fois, mais, cela ne vaut-il pas le coup d'essayer, puis de réessayer encore et encore jusqu'à ce que l'on ait pioché la bonne paire ?
C'est ce que l'auteur, en tout cas, essaie de nous faire comprendre avec une bonne dose d'humour mais aussi de tendresse (que l'on retrouve non seulement dans les relations amoureuses mais aussi en amitié) et d'entraide (je pense ici aux relations professionnelles qui se nouent parfois et qui vous aident à aller de l'avant et surtout à ne pas vous décourager) !
Un livre attendrissant, très bien écrit (comme d'habitude), qui détend et que je ne peux que vous recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
Colette
  25 mai 2015
Comment ne pas être attirée par cette drôle de couverture féline chère à Legardinier? C'est évidemment ce qui m'a attiré en premier lieu.
C'est le deuxième roman que je lis de l'auteur et j'apprécie toujours autant.
Cette histoire est pleine de fraîcheur, d'humour et elle est même parfois émouvante.
C'est l'histoire d'une femme qui tente de se reconstruire suite à une rupture sentimentale. Mais comme d'habitude, l'auteur sait faire rire dans les situations les plus tristes.
Le premier chapitre est hilarant et donne forcément envie de poursuivre.
Legardinier me surprend toujours dans sa façon de se mettre dans la peau d'une femme. Il décrit merveilleusement bien les pensées de la gente féminine avec ses angoisses et ses espérances.
J'ai aimé les situations complètement délirantes dans lesquelles se retrouve Marie (personnage principal): entre les stratagèmes pour se venger de son ex, les histoires au boulot complètement déjantées et la quête du mystérieux prétendant...le tout donne un cocktail vraiment sympa.
Cette lecture est agréable. On passe avec ce livre un agréable moment de détente.
J'ai adoré les quelques dernières pages adressées aux lecteurs. Elles sont extrêmement chaleureuses et pleines de bienveillance. J'aime cet auteur car il met tout son coeur dans ce qu'il écrit et ça se ressent.
Ce roman fait vraiment du bien au moral et on rit à coup sûr...ça peut pas rater!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
missmolko1
  19 octobre 2014
Je n'avais pas encore découvert de livres de Gilles Legardinier, il faut dire que les couverture avec les chats ne m'avait pas séduite, et puis j'ai finalement voulu tenter l'expérience et lisant Ça peut pas rater ! et je regrette cruellement de ne pas avoir ouvert un de ces livres plus tôt car j'ai adoré.
C'est l'histoire de Marie qui se fait larguer par son compagnon. Jusque la rien de très original mais autant le dire de suite, le type en question est un vrai goujat et puis Marie n'a pas dit son dernier mot et va décider de se venger. le livre étant plein d'humour vous n'êtes pas au bout de vos surprises croyait moi !!
L'humour est justement le coeur du livre et j'ai franchement ri a plusieurs reprise. Je pourrais sortir des tas de citations tant le livre est drôle mais je ne vous en mettrais qu'une :
" L'homme en blouse blanche s'approche.
- Vous ne seriez pas enceinte, madame ?
Vincent ne lâche pas ma main. Malgré l'indiscrétion de la question, il ne s'éloigne pas. J'esquisse un sourire et réponds au docteur :
- Si bien sur. Je m'appelle Marie, ce genre de grossesse sans père, c'est notre spécialité. C'est toujours sur nous que ça tombe. Si vous pouviez prévenir l'archange ça m'arrangerait, parce que je n'ai pas son portable."

Mais il y a aussi des moments plus touchant ou émouvant :
"Je l'aime , ma mère. Très fort. Je l'aime pour tout ce qu'elle a fait pour nous. Je l'aime pour l'acharnement qu'elle a mis a vivre alors que j'ai souvent senti qu'elle avait envie de mourir. Je l'aime pour ses petites manies qui m'ont donné des repères. Je l'aime pour ses principes qui me paraissent de moins en moins ringards avec l'âge. Je l'aime pour ce qu'elle m'a offert et qu'elle m'offre encore malgré le temps : le sentiment d'appartenir a une famille."
Et puis forcément on se reconnait toutes un peu en Marie :
"- Comment réagis-tu ? ça va?
- J'ai voulu mourir. Alors en rentrant , j'ai mangé une glace et c'est passé"
C'est vraiment un roman drôle, léger et sans prise de temps. L'écriture est en plus des très agréable, bref c'est un bon moment assuré. IL me reste pour ma part a découvrir les autres romans de l'auteur qui ont déjà rejoins ma PAL.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
Kittiwake
  23 juillet 2015
Et si ça peut! Pas la moindre petite étincelle qui rappellerait l'émotion ressentie lors de la lecture de Demain j'arrête et à un degré moindre de Complètement cramé. L'humour est forcé, construit et les personnages ne m'ont pas séduite du tout. Pour tout dire , les dernières pages ont été un pensum et sans la petite intrigue qui consiste qui se cache derrière le mystérieux auteur des lettres anonymes que reçoit l'héroïne, j'aurais peut-être laisser tomber. C'est une déception car ces romans légers sont une cure de bien-être dans un monde littéraire de brutes telles qu'on peut les croiser dans les polars les plus noirs.
Pour dresser le décor, Marie vient de se faire larguer par son compagnon, et par la même occasion réalise que c'était une belle ordure. Son travail dans une fabrique de matelas est menacé. Heureusement une solidarité se crée entre les collègues pour lutter contre les projets de ceux qui veulent faire couler le navire. Enfin une amie et un déménagement guident la jeune femme dans ce parcours de détresse.
Les ingrédients sont là, comme dans les précédents romans, mais la recette ne fonctionne pas : on ne rit pas, on ne pleure pas. On est juste content de tourner la dernière page.
Mon humble avis dans cet océan de succès n'aura aucune conséquence et je m'en réjouis car cet auteur m'est plutôt sympathique, mais le rendez-vous est raté.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          486
Citations & extraits (317) Voir plus Ajouter une citation
AminaBouzarAminaBouzar   03 octobre 2017
On a beau connaître du monde, on a beau avoir de la famille, des amis, face à certaines blessures, on est désespérément seul.
Commenter  J’apprécie          110
MoovanseMoovanse   29 mars 2015
On transforme la vie en commerce. L'argent est devenu le but ultime au détriment de notre nature. Les sentiments, les affections, le sexe, tout est maintenant un marché. On vous fait peur, on vous fait croire que vous n'êtes capable de rien, tout ça pour vous vendre ce que l'on vous présente comme solutions. Des chiffons à la mode pour séduire les hommes, de la peinture sur le visage et sur les doigts pour attirer leur attention. Des muscles pour attraper les filles. Des décors de vie en dehors desquels le bonheur serait impossible. On nous enferme dans des modèles d'existence qui ne nous apportent rien mais qui rapportent beaucoup à ceux qui les fourguent. Ceux qui vendent ces choses sont des dealers d'illusions, des tueurs de vie. Rien ne vaudra jamais ce que l'on cueille soi-même : un regard échangé, un geste particulier, de jolis hasards. C'est aussi différent qu'un fruit de grande surface importé d'on ne sait où et gavé de pesticides et un fruit cueilli sur l'arbre au verger, lorsque la saison est venue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
nannou71nannou71   13 juillet 2017
Mais dans quel monde vivons-nous ? Tout le monde ment à tout le monde ! C'est une honte ! Rien qu'au sujet du cas présent, il y aurait de quoi écrire vingt volumes d'encyclopédie sur la psychologie humaine. Récapitulons les faits : j'ai écrit à ce type en me faisant passer pour mon amie à qui je n'ai rien dit pour qu'il vienne la voir en pensant que c'était elle sans pour autant lui avouer que c'est à cause de sa lettre qu'elle n'a pas écrit qu'il rapplique. Vous suivez ? Alors on continue. Et quand lui se pointe, il pipote n'importe quoi en pensant qu'elle sait pourquoi il est là mais en respectant le fait qu'elle ne veut pas qu'il lui en parle alors qu'elle le sait. Vous êtes toujours là ? Mais en réalité elle ne sait rien puisque ce n'est pas elle qui a écrit la lettre qu'elle a signée...
J'ai mal à la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
ColetteColette   02 mai 2015
Il doit certainement exister quelque part une caverne secrète ou un entrepôt mieux gardé que la réserve fédérale, où tous les types cool sont stockés en secret. De temps en temps, l'un d'eux parvient à s'échapper, mais il n'est pas facile de le repérer au milieu de tous les autres. De toute façon, dès qu'il apparaît en public ou passe dans un champ à découvert, il y a toujours une autre fille pour le récupérer avant vous, et le voilà casé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
nannou71nannou71   15 juillet 2017
Tu sais, Marie, on fait tous notre vie en essayant d'exister au milieu des images que l'on nous impose. Les femmes doivent être d'une certaine façon et les hommes d'une autre. Deux camps, deux stéréotypes. On passe une bonne partie de notre existence à essayer de comprendre qui l'on est au milieu de ces clichés. Il faut du courage pour échapper aux idées toutes faites, et c'est le plus souvent l'amour qui nous permet d'y parvenir. On ne choisit pas ce que l'on est. Cela ne veut pas dire que je me considère comme une victime pour autant. On ne choisit pas non plus ceux que l'on aime. Mais quand on a la chance de les rencontrer, on essaye de s'en approcher et de rester près d'eux. On souffre de ceux qui nous rejettent et on voue une infinie gratitude à ceux qui nous acceptent. C'est vrai de tous ceux qui aiment, hommes ou femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Gilles Legardinier (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Legardinier
Mimie Mathy et Gilles Legardinier annoncent la parution de leur livre "Vaut-il mieux être toute petite ou abandonné à la naissance ?" à paraître aux éditions Belfond le 11 mai 2017. Une approche joyeuse et vivante de la différence, qu'elle soit visible ou invisible.
Bienvenue au c?ur d?un échange exceptionnel où chacun veut découvrir les pires problèmes de l?autre !
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez-vous Gilles Legardinier ?

En quelle année est né Gilles Legardinier ?

1960
1965
1970

8 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : Gilles LegardinierCréer un quiz sur ce livre
. .