AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Talva (Traducteur)
ISBN : 2752900317
Éditeur : Phébus (05/11/2004)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :

C'est un peu le Madame Bovary de Rosamond Lehmann ; mais à l'anglaise évidemment, et à la façon très spéciale de la romancière experte en vies brisées. Moins de sarcasme que de compassion, de rage que d'amertume désillusionnée. Dans le droit fil de Poussière (rééd. Phébus, 2003), un autre grand Lehmann - qui malgré le temps (1930) semble lui aussi n'avoir pas d'âge.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
5Arabella
  25 juillet 2016
Un roman polyphonique, dans lequel nous suivons tour à tour plusieurs personnages, dont les routes se croisent à un moment ou à un autre. Personnages qui d'une façon ou une autre font le bilan de leur vie, et ce bilan n'est guère réjouissant. Nous commençons avec Grâce, un peu plus de trente ans, mal mariée, pas d'enfants, ne travaillant pas, légèrement dépressive, tendance à se replonger dans les souvenirs d'avant son mariage, se demandant pourquoi sa vie est devenue ce qu'elle est, où et comment elle a perdu le plaisir de vivre, et tout intérêt pour quoi que ce soit. Son amie, Norah, deux enfants et un mari maussade, fuyant le monde. Elle vit dans le souvenir de son grand amour de jeunesse. La route de deux amies va croiser celle de Hugues, un jeune homme qui vient dans la ville travailler dans l'entreprise de son oncle, où est également employé le mari de Grâce. Hugues est le frère De Claire, une grande amie de Norah du temps d'avant son mariage. Il apporte aux deux femmes une bouffée d'air frais, il semble irradier la joie de vivre et l'enthousiasme, alors pendant des promenades ou excursions à la campagnes, la vie semble reprendre des couleurs. Mais Hugues ne tarde pas à s'échapper et malgré l'image qu'en ont les deux femmes, sa vie n'est pas aussi joyeuse et insouciante qu'il y paraît.
Un livre d'une grande intensité, Rosamond Lehman a le don de capter des personnages complexes et très humains ; chaque protagoniste a un moment d'attention rien qu'à lui, pendant lequel nous apprenons à mieux le connaître et à le comprendre un peu, du coup même les silhouettes antipathiques de prime abord, comme Gérald, le mari de Norah trouvent une part d'humanité, et nous comprenons qu'il a sa part de souffrance aussi, et que Norah peut être terriblement blessante sans le vouloir. Rosamond Lehman a vraiment l'art de tisser tous ces fils d'existences éparses, pour un faire uneoeuvre complexe et riche, qui supporte aisément plusieurs lectures, on trouve probablement à chaque fois de nouveaux détails qui avaient échappés à une première approche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ChristineZChristineZ   13 janvier 2018
Les oeillets, les bouquets de phlox et les lis apparurent dans le jardin. Le long d'un mur garni d'arbres fruitiers, fleurissait une rangée de roses trémières. Grâce aimait à s'imaginer que leurs fleurs rondes étaient des notes peintes sur un parchemin déroulé; de grands accords, de longues gammes éclaboussaient de rose et de rouge sombre le clavier vert de l'espalier. Tout à l'heure, ils allaient, tant le jeu combiné de ses sens était à présent plus intense et plus harmonieux, frapper distinctement son oreille.
Et les parfums confondus de la nuit entraient par sa fenêtre ouverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChristineZChristineZ   13 janvier 2018
Le secret, c'était de regarder surtout le présent, un peu l'avenir, à peine le passé; de laisser les jours anciens s'éloigner en paix, de briser les derniers fils des liens impossibles à renouer; de renoncer à vouloir changer les autres, qui sont et seront, jusqu'à la fin de leur vie, identiques à eux-mêmes; de combler chaque journée de toutes sortes de besognes utiles; de se souvenir, en s'imposant la plus sévère discipline, que Jimmy était mort, et Dieu sait où, hors d'atteinte, probablement nulle part -et que c'est des vivants qu'elle avait à s'occuper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature anglaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
659 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre