AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781980304852
146 pages
Auto édition (18/02/2018)
4.06/5   31 notes
Résumé :
Quand la mort frappe à la porte, personne ne peut y échapper… Mai 2005, deux corps enlacés dans une mare de sang, sont retrouvés dans la cuisine d’un appartement HLM de Roubaix, où vivent Cathy, une femme divorcée depuis 17 ans et son fils Laurent. D’apparence heureuse et épanouie, Cathy garde un lourd secret qui la ronge de l’intérieur. Quand vient la nuit, de vieux démons apparaissent et l’empêchent de dormir. Enfermée à double tour dans sa chambre, elle prie pou... >Voir plus
Que lire après Voix nocturnesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 31 notes
5
8 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Je n'aime pas les nouvelles et celle-ci démontre complètement le pourquoi.
C'est vraiment bien écrit, c'est fluide, l'autrice amène exactement ce qu'il faut de suspense.
L'histoire est prometteuse, addictive.
On tourne les pages les unes après les autres sans s'en rendre compte... et puis pouf, c'est fini. La fin arrive beaucoup trop vite, presque dans l'urgence. Elle manque de développement.
Commenter  J’apprécie          70
Encore une découverte ici avec Amélie de Lima.
Ce n'est pas un roman mais une nouvelle. Elle se lit d'une traite, en à peine une heure.
C'est court mais intense. La tension est palpable, on ressent mille émotions à la fois, de la peine, du dégoût, de l'empathie, de la compréhension…

La citation du début prend tout son sens au fil des pages :
“L'amour d'une mère pour son enfant ne connait ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin.“
Agatha Christie

Je l'ai acheté en pensant que c'était un roman mais comme c'était une commande Amazon, je n'ai pas vu l'épaisseur du livre et d'ailleurs je n'avais pas fait attention au nombre de pages.
Commenter  J’apprécie          00
J'aime beaucoup la plume d'Amélie de Lima et j'ai donc été très heureuse de la retrouver dans cette nouvelle...
Mai 2005, deux corps enlacés dans une mare de sang, sont retrouvés dans la cuisine d'un appartement HLM de Roubaix, où vivent Cathy, une femme divorcée depuis 17 ans et son fils Laurent. D'apparence heureuse et épanouie, Cathy garde un lourd secret qui la ronge de l'intérieur. Quand vient la nuit, de vieux démons apparaissent et l'empêchent de dormir. Enfermée à double tour dans sa chambre, elle prie pour ne pas être en proie à ses pires cauchemars. Pourtant, une nuit de printemps, tout ce qu'elle redoutait, finit par se réaliser…
Trop courte nouvelle ? Peut-être est-ce la raison pour laquelle j'ai été déçue par la fin qui aurait mérité plus de développement.
C'est vraiment dommage, parce que l'histoire était prometteuse et j'en attendais beaucoup. Mais je m'empresserai de lire les suivants pour ne pas rester sur cette impression mitigée.
Commenter  J’apprécie          30

Après " le silence des aveux", Amélie de Lima se lance cette fois-ci dans une nouvelle très longue mais quelle noirceur dans ces pages! Je l'ai lue d'une traite et c'est prenant et glaçant à souhait!

L'histoire se déroule dans un immeuble d' HLM, rue de l'épeule à Roubaix. Catherine Roche et Laurent, son fils, y habitent depuis pas mal de temps. Tous les soirs à 20 heures, Laurent, quitte le cocon familial, enfin ce qu'il en reste. Depuis que le père a quitté le foyer pour les beaux yeux d'une autre, Catherine ne sait plus comment mener une vie sereine. Elle est angoissée à chaque virée nocturne de son fils. Catherine vit un véritable calvaire à cause de son fils tant choyé.

" Catherine, ou Cathy pour les intimes, était une femme coquette de la cinquantaine à l'allure ordinaire. Elle prenait néanmoins le temps de prendre soin d'elle, c'était pour elle un moyen d'exister, bien loin de ses tracas quotidiens. "

Que fait Laurent chaque soir? Pourquoi rend-t-il sa mère si malheureuse? Pourquoi vit-elle dans la peur une fois la nuit tombée?

Dans " Voix nocturnes", la tension monte d'un cran au fil des chapitres. L'angoisse s'intensifie tellement que le lecteur ressent de la crainte pour cette mère. J'ai aimé la façon dont est construite cette nouvelle; on y trouve des dépositions de témoins telles que les coiffeuses de Catherine, son mari Sami et certains voisins. Au travers les arguments de chacun, la vie de Catherine se dévoile et ce n'est pas tout beau tout rose.

C'est par un beau matin de Printemps que tout va changer pour Catherine. Arrive l'impensable histoire de cette mère...

" Voix nocturnes" est une nouvelle vertigineuse entrant dans une spirale infernale. Amélie de Lima arrive à créer une intrigue totalement addictive. le commissaire Véronique de Smet est un des personnages principaux de l'auteur et c'est avec plaisir que je la retrouve, une brève apparition, dans cette nouvelle.

Amélie de Lima est une auteure qui commence à prendre une certaine assurance dans l'écriture. Comment écrire de telles histoires par une auteure si jeune? Cette nouvelle est très bien cousue.

Le lecteur trouve tous les codes du thriller dans ces quelques 140 pages. C'est l'étoffe du succès!
Je ne démords pas que Amélie de Lima est une auteure qui doit se faire connaitre davantage et mérite d'être aux côtés d'auteurs tant plébiscités. " Voix nocturnes" est un excellent thriller psychologique.

Lien : http://delphlabibliovore.blo..
Commenter  J’apprécie          00
Même s'il est rarement évident de développer une bonne histoire dans un court roman, j'ai lu cette nouvelle d'une traite, la plume d'Amélie étant toujours aussi percutante et captivante.
On suit, au travers de flashbacks, le parcours cahotique et le quotidien de Cathy et de son fils Laurent. La tension monte progressivement dans ce thriller psychologique jusqu'au drame.
J'ai été angoissée pour Cathy tout au long de ma lecture même si son comportement passif m'a parfois énervée.
J'ai également été très surprise et ravie de retrouver Véronique de Smet, personnage de son 1er roman "Le silence des aveux" que j'avais adoré. Ici, le personnage n'est pas développé mais ce n'est pas le propos de cette nouvelle. C'est juste un clin d'oeil bien sympathique.
Pour conclure, j'ai passé deux heures captivantes avec ce roman à lire jusqu'à la dernière ligne car la chute est magistrale !
A dévorer de toute urgence si vous souhaitez découvrir l'univers de l'auteure !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Roubaix, nuit du 20 au 21 mai 2005
Sous un ciel pluvieux, les branches des arbres florissants de la rue de l’Épeule à Roubaix virevoltaient dans un souffle sourd, comme le chuchotement des berceuses d’autrefois.
La rue paraissait paisible en cette nuit printanière, où rien ne semblait pouvoir ébranler le sommeil des résidents. Pourtant, dans la profondeur de l’obscurité, perçait une fine lumière, à peine détectable, provenant du bloc B d’un immeuble HLM.
Une minuscule fenêtre au 4e étage, illuminée et encastrée dans une façade grisâtre.
L’entrée de l’immeuble, aux portes bleu turquoise défoncées, invitait tous ceux qui oseraient s’y aventurer.
L’ascenseur en panne, on se dirigeait vers les escaliers. Quatre étages à grimper sous une odeur pestilentielle d’excréments.
On frappa durant quelques secondes à la porte qui resta fermée. Dans un mouvement millimétré, deux hommes en uniformes munis d’un bélier défoncèrent l’entrée sans sourciller.
Commenter  J’apprécie          10
- On ne parle pas à table, je t’ai dit !
- Pardon papa, répondit-elle les yeux baissés.
- Je m’en fiche pas mal de ton pardon. Lève-toi.
- Mais papa…
- Écoute ton père Catherine.
- Lève-toi et place des mains sur le bord de la table.
- Papa…
- Tais-toi et fais ce que je te dis !
Dix coups de ceinture résonnèrent alors dans la salle à manger, durant 40 longues secondes, étouffés par les cris sourds d’une petite fille en pleurs
Commenter  J’apprécie          20
« L'amour d'une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin. »
Agatha Christie.
Commenter  J’apprécie          30
Il y a des jours comme ça où l’on préférerait rester bien au chaud dans son lit, un chocolat brûlant dans la main et un livre dans l’autre, à l’abri des intempéries.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : chroniques judiciairesVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (102) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}