AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Claude Peugeot (Traducteur)
EAN : 9782869307087
310 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/11/1993)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Juillet 1935. Le décor idyllique d'une ancienne ferme dans un vallon boisé de l’État de New York. Dans ce lieu où elle a passé son enfance, Anna, qui dirige maintenant une école "progressiste", a invité pour le long week-end du 4 juillet deux couples d'amis, les Hubbard et les Zimmern, dont les fillettes, enfants uniques toutes deux, sont ses élèves.

De ce petit monde réuni dans un coin de campagne isolé (à l'abri de la crise qui ébranle l'Amérique)... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
myriampele
  26 août 2019
Quelques jours de vacances entre amis...Le pire et le meilleur! Deux couples, une femme célibataire ( l'hôtesse), deux petites filles uniques et un ado rebelle. Et tout ce petit monde joue, s'affronte, parle, pleure, rit et observe...
Le propos est intéressant. ça se passe en 1935. J'ai trouvé quelques longueurs toutefois. La narratrice est une petite fille de 8 ans. Cela ajoute à la naïveté du récit.
Commenter  J’apprécie          140
keisha
  19 février 2018
En 1935, en pleine dépression, Anna, directrice d'une chic école privée, a invité pour les fêtes du 4 juillet les Hubbard, Bill, Honey et leur fillette Mary Ann, ainsi que les Zimmern, Dan, Celia, Lennie le fils de Dan d'un premier mariage, et leur fillette Lolly. Les deux filles sont dans la même classe de ladite école et, quoique extrêmement dissemblables, sont amies et savent bien jouer ensemble et inventer des histoires.
Les mères ne travaillent pas, Celia l'effacée aimerait pourtant mais son mari, publicitaire, ne le veut pas, quant à Honey, ça lui convient parfaitement, c'est l'exemple de la belle du sud, coquette et aimant le flirt.
Unité de lieu, la maison d'Anna, unité de temps, ces quelques jours de juillet. Un découpage en courtes séquences de quelques pages, certaines 'vues' par l'oeil d'un des fillettes, principalement Mary Ann. C'est toujours un exercice délicat de rendre compte d'événements par le prisme enfantin, que le vocabulaire soit adapté... Heureusement Mary Ann est une petite fille intelligente et observatrice, dont le papa aime répondre à ses questions, et même si ses réflexions sont à côté de la plaque, elle en sait beaucoup, et Lolly aussi, en tout cas bien plus que ne le pensent leurs parents!
Les adultes mènent aussi leur vie, même si les activités sont souvent communes, et comme le dit la quatrième de couverture, parfois leur comportement est moins adulte que celui des enfants...
Mais ce qui m'a encore une fois épatée, c'est l'art d'Alison Lurie pour raconter une histoire et plonger le lecteur dans les pensées des personnages sans grands développements. Des dialogues, parfois des phrases interrompues, des gestes, des regards, et le lecteur sait.
Par exemple un dialogue entre Anna et Celia au sujet du mariage. Anna vient de parler d'un homme qu'elle a connu et pas épousé, leurs vues sur le mariage n'étant pas les mêmes.
"Oh Anna, dit Celia avec une autre intonation -maternelle, impatiente. C'est juste parce que vous n'étiez pas amoureuse. C'est si différent quand on est amoureux.
Peut-être, dit Anna usant de l'indubitable manière des gens rejetant une déclaration mais désirant rester poli."
Plus tard :
"Leurs regards se rencontrèrent, les deux sourirent, pleines de pitié généreuse et pleine d'affection pour l'autre."
Le lecteur, lui, sait que quinze ans auparavant Anna et Dan (futur mari de Celia) se sont connus et c'est de lui que parlait Anna (et elle en était amoureuse). le mariage de Dan et Celia est délicat, surtout pour Celia qui en est malheureuse. Tout cela, on le sait sans immenses développements et, mieux même, on le devine (aisément!)
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
HannibalLectrice
  18 mars 2014
Week-end du 4 juillet 1935, Anna, directrice d'une école progressiste invite dans sa maison de campagne 2 couples d'amis, les Hubbard accompagnés de leur fille unique et les Zimmern, de leurs 2 enfants. Durant ces 4 jours de cohabitation le "vrai" visage des personnages va se révèler......
Les reflexions que Mary Ann Hubbard 9 ans, se fait quant au comportement parfois étrange des adultes m'ont beaucoup plu, parfois drôles, puériles et justes à la fois....Une chronique de vie que nous pouvons aisément transposer à notre époque... L'écriture est belle, simple, les personnages décrits avec justesse... Bref un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          40


autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1373 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre