AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842639525
256 pages
Éditeur : Le Dilettante (22/08/2018)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Sang chaud et verve drue ne sauraient mentir, et cette Malfilâtre-là, Mathilde-Marie, un prénom d’archiduchesse, rend des points à son lyrique ancêtre, Jacques-Louis, douloureux poète des Lumières. Luna, l’héroïne du roman, la neuve, l’unique, le feu à la fente et la joie au cœur , pitbullise sa vie jusqu’au sang, racle l’os et avale tout sans trembler. En témoigne ce Babylone Express qui entre au catalogue du Dilettante avec des entrechats de voiture-bélier et des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
HarletteBab
  14 janvier 2019
Le pitch me plaisait. Le road-trip halluciné d'une ex-flic, fille de bonne famille dévergondée par la drogue, et de son amant, un vegan radical, pour inonder la France et l'Europe de pilules récréatives, ça me plaisait.
Sur le papier, le style me plaisait. Un langage oral, une écriture crue, mêlant argot, italien et arabe, ça me plaisait.
En somme, toutes les conditions étaient réunies pour m'inciter lourdement à acheter ce roman, bien que le prix me semblait un peu élevé (18 euros pour 250 pages et un format presque poche). Après quelques mois d'hésitation, j'ai finalement craqué.
Et... ça ne l'a pas fait. Je referme ce livre déçue. Beaucoup de choses m'ont énervée dans ce roman, parmi lesquelles :
1. L'héroïne. Elle est prétentieuse, orgueilleuse puissance 1000. C'était manifestement l'objectif de l'auteure, mais le personnage est passablement détestable et ne suscite à aucun moment la compassion... Il n'y a aucune profondeur dans Luna (dans son caractère du moins), elle est très superficielle. Seules quelques élucubrations sur les dérives du monde et de la responsabilité des humains m'ont plu, même si je les aurais aimées plus développées et surtout moins moralisatrices.
2. Marco. A part se défoncer ensemble à toutes les lettres de l'alphabet, je n'ai pas bien compris pourquoi ils étaient ensemble. J'aurais adoré que Luna décrive davantage leur relation passionnelle et toxique, mais se fendre d'un "Qu'est-ce que je l'aime putain" toutes les trois pages, ça ne m'a pas suffit. Ce qui m'a profondément énervée, c'est que Luna et Marco sont tous les deux persuadés d'être plus malins que les autres, et d'emmerder la société tout en étant conscient du monde. Toutefois, faire l'apologie de la drogue et lutter pour le bien-être animal me semble un tantinet antinomique (on en parle de la production de drogues qui déforeste allègrement et tue les animaux au passage ?).
3. L'écriture automatique. Le roman semble écrit d'une traite. Il y a beaucoup de répétitions et de tics de langage (le "Ouais." et le "Merda." toutes les pages, c'est intéressant au début mais ça devient rapidement indigeste), si bien que j'ai eu l'impression de tourner en rond, et de relire 3 fois les mêmes passages tout au long du livre.
En bref, grosse déception. Cette expérience m'aura au moins appris à ne pas trop idéaliser un livre pas encore lu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luna2paris
  23 août 2018
"Luna de Pâris c'est comme ça qu'on l'appelle dans les grandes sauteries des bobos parisiens friqués, la fourgueuse de la meilleure herbe et de bien d‘autres choses encore, l'aphrodite des partouzes les plus huppées, l'égérie des junkies les plus décrépis. L'Alice au pays des merveilles artificielles, des paradis factices, le petite fliquette qui est passée de l'autre côté du miroir. « C'est l'ironie du sort. D'être flic et de tomber amoureuse d'un voyou. Celui-là même que l'on devait traquer. Je suis bel et bien en train de basculer de l'autre côté du miroir. »" Mr Denis Billamboz, blog, mes impressions de lecture.
Article complet: http://mesimpressionsdelecture.unblog.fr/2018/08/21/babylone-express-mathilde-marie-de-malfilatre/
Commenter  J’apprécie          40
babylone_express
  23 août 2018
Le roman Babylone Express, présenté par son auteure Mathilde-Marie de Malfilâtre. Ed le Dilettante. https://www.youtube.com/watch?v=Gyv7liV3Nio
"Explosif. Fulgurant. Effréné. LE livre de la rentrée", selon Actualitté.
"A s'injecter cul-sec" François Angelier, France Culture.
"ça change des mièvreries autofictionnelles à deux balles." Pierre Assouline, La République des Livres.
"Premier roman bouleversant et très audacieux (...) qui respire l'intelligence féroce." Diario de la Marina
Commenter  J’apprécie          51
babylone_express
  23 août 2018
À la dernière ligne, on se rend compte étouffé que l'on a
retenu sa respiration. 256 pages durant. Soit deux heures trente de lecture d'après le Kindle.
Babylone Express, c'est une autoroute vers l'enfer, comme il se doit, servi par une langue
vivante en diable. Il n'en fallait pas moins.
Luna de Paris et Marco von Z., un couple comme il n'en exista jamais : elle officie aux Renseignements
généraux, fille de bonne famille, moitié de Normandie, moitié d'Italie. Lieutenante, elle surveille les
agissements des écoterroristes. Fan d'armes à feu, de règlement de compte et dégoûtée de la politique,
elle va rencontrer son marquis, Marco.
Photographe, défenseur ultra-vindicatif des droits des animaux, DJ également et ancien dealer de
produits, le bonhomme est une comète lancée à travers l'univers — et un peu gigolo quand il a fallu.
Comment se sont-ils rencontrés, que firent-ils et pourquoi leurs âmes semblent si fusionnelles, au point
d'être en lien avec le cosmos… excellentes questions.
23/08/2018 Babylone Express : Fulgurant. Explosif. Effréné.
https://www.actualitte.com/article/livres/babylone-express-fulgurant-explosif-effrene/90484 2/2
Leur projet est simple : l'Opération Babylone, en plusieurs actes. Acheter de la drogue, et la revendre.
Oui, Easy Rider résonne aux oreilles, de même que Las Vegas Parano. Mais le projet de Luna et Marco,
c'est de quitter ce monde, pour s'en créer un meilleur. En chemin, cela implique d'avoir essayé les
produits vendus — depuis un fantastique hasch marocain, en passant par une cocaïne stupéfiante et bien
d'autres, plus ou moins connues du grand public.
Lien : https://www.actualitte.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Michaellal
  16 juin 2020
Bon,... Ça paraissait sympa à la présentation.
Dans les faits, j'en retire pas grand chose. Ça manque cruellement de profondeur. L'autrice nous jette son trash à la figure, mouai d'accord, la présa ne ment pas. Mais c'est tout, ça s'arrête là. Entre road movie de la came et écriture orale (c'est écrit comme on parle), j'ai fini par détester les personnages de Luna et Marco. Superficiels. Luna est un plus recherchée mais c'est pas fantastique non plus. J'espérais qu'il leur arrive le pire tellement ce duo me gonflais. J'ai fini le livre en diagonale.
Il en faut plus pour me transporter, le crade et le vulgaire présentés comme ça, ça n'a pas beaucoup de sens. Ça va peut-être en émouvoir certains, mais chez moi ça passe complètement à côté. C'est ptet parce que je vois ça tous les jours au boulot...
"Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée" à été plus percutant chez moi.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   22 août 2018
C’est de la pure absolument pas coupée — littérature, probablement, mais bien plus certainement. Un roman tout bonnement fantastique, incarnation de ce que les frangins Goncourt voulaient : de l’originalité dans le style et le fond. Quelle claque ! Quel plaisir ! Quel bonheur !
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mm_de_malfilatremm_de_malfilatre   23 août 2018
« Je viens donc d’une famille normande vieille de mille ans. Des mercenaires catalans, recrutés pour la guerre, qui se sont illustrés lors de la bataille d’Hastings. Ils ont ensuite été anoblis par Guillaume le Conquérant, puis reçurent l’évêché de Bayeux. Des mains du roi. Mais nous avons tout perdu pendant la Révolution française. Sauf la tête. Nous sommes nobles, et pauvres.

Ma mamma, elle, est l’héritière d’une grande famille romaine, exilée dans les montagnes du Piémont après s’être rebellée contre le pape. C’était pendant la guerre des Guelfes et Gibelins, soi-disant. Mes grands-parents maternels, émigrés d’Italie en France, ont fait fortune dans le pétrole. Ça veut dire que je suis aussi à l’aise avec les gens de la haute qu’avec les terreux. Je suis habituée à l’apogée puis à la décadence. Aux revers de fortune. C’est écrit dans mon sang.

Papa est boulanger et maman éducatrice spécialisée. Je suis née sur une plage normande. Quelque part sur la Côte d’Opale. J’ai eu une enfance de rêve. Une enfance dorée. Traitée en petite princesse. Puis j’ai vécu les quatre premières années de ma vie au Japon. Banlieue sud d’Osaka. Quartier Hirano-ku. C’était royal. Mon père travaillait là, dans la boulangerie française de luxe. C’était le kif ultime. Il y avait de l’amour et du fric. Une fois majeure, j’ai intégré une grande école parisienne. Maintenant, je porte l’uniforme et je vends de la drogue. Ouais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
babylone_expressbabylone_express   23 août 2018
J’aime beaucoup les auteurs de la Beat Generation, d’ailleurs. Eux, ils avaient du taf, le sexe libre et les acides de la Madone. De quoi être béat, en effet. Nous on a le sida, le RSA et des profs de merde. On est la Shit Generation.On colle bien à l'époque merdique et aux temps qui courent.
Commenter  J’apprécie          10
luna2parisluna2paris   23 août 2018
chienne divinne... belle au bois dormant... Cléopâtre... Panthère... Miss domina... sale gamine de babylone... sheitana... méchante icône du porno pas chic... Alice aux pays des délices.
Commenter  J’apprécie          20
luna2parisluna2paris   23 août 2018
Je pressentais bien qu'on allait s'embraser à en perdre la raison, kiffer, tripe, aux delà des limites de l'entendement. S'aimer à en mourir. Jouir à s'en déchirer l'âme.
Commenter  J’apprécie          20
luna2parisluna2paris   23 août 2018
Luna de Pâris... lieutenante de la bringue... princesse... petite normande italienne... mademoiselle MDMA... maman gâteau de la baise... pute sacrée... poupée ingénue...
Commenter  J’apprécie          20

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : subversifVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3932 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre