AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246860082
96 pages
Éditeur : Grasset (04/10/2016)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 15 notes)
Résumé :
7 mai 2017 : matin du second tour de l’élection présidentielle.
Marine Le Pen se réveille sur un air de Dalida.
Le soir même, sa vie basculera. Peut-être.
Une longue journée l’attend…
D’abord, une visite secrète chez son psychanalyste : plongée trouble dans l’enfance et les années de fête. Puis, un ultime complot du vieux Front à déjouer. Florian Philippot qui se voit à Matignon et ne pense qu’à son 20 heures. Marion en embuscade, médaill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
dourvach
  05 février 2017
Ainsi, voici doncques la "bio" habilement dessinée (et en couleurs) de "notre" Dracula Nationale (femelle), vivant en clair-obscur perpétuel sur le dos de "La misère du monde" (si vaste, toute bourdieusienne mais bien réelle... ) : aheum, bon !
Avouons que les personnages nous semblent tout droit tirés d'un roman médiocre [*] de Michel Houellebecq et d'une imagination feignasse, sauf qu'ils sont ICI fort bien réels... Tout à fait "ici et maintenant" ! Et tout cela (finalement, logiquement) passablement effrayant car semblant terrrrrrriblement banal, "actuel" et hyper-anxiogène... (Ach, cette "banalité de la bêtise !", si l'on osait paraphraser ici Hannah Arendt...)
Ménard ménardisant, Martine le Peigne grondant, Alliot et Philippot en ronds-de-jambes sécurisants, Collard rationnalisant, Zemmour islamo-flinguisant, Soral délirant, Roucas et Dieudonné en "comiques"... "J'ai fait un tôchemar" ! (comme nous l'annonçait un d' nos fistons à ses 3 ans) ou : " Sur quelle planète suis-je tombé ?" soupirerait le Petit Prince de Saint-Ex.
Bêh : simplement "chez nous", en France post-trumpienne ! "Préferenz Nazionale"... Eh oui ! Faut-ç-qu'y-faut...
Montretout-sur-Fric, l'héritage des Ciments Lambert... la fille de son père, la nièce de sa tante... Transmission de "valeurs" et d'un Capital... Une triste et banale histoire, bien "française"...
Le dessin de Riss (de "Charlie Hebdo") est percutant : la vision de la vaste fresque - à la Diego Rivera - de la double page 20-21 "moyenâgeuse" nous a laissé un souvenir et une tension zygomatique dignes d'une planche sacrée du "Gaston Lagaffe" d'André Franquin...
Mais question que se pose le lecteur à propos de cet ouvrage strictement documentaire : les "vrais" sont-ils aussi bêtes (et humainement décourageants) que leur personnages dessinés de façon si marrante ? Disons que comme beaucoup d'autres, je n'aimerais pas trop connaître la réponse... [rire jaune], même en les imaginant "simplement" s'immiscer un jour jusqu'au Sacro-Saint-Pouvoir (convoité par eux aussi, et même plus dans la pénombre - Gnierk, Gnierk !) en cette sinistre Vème République au (très ridicule) Château en carton-pâte perdu en ses Carpates dorées du VIIIème arrondissement parisien des Super-Friqués... Pas d' la S.F., donc ! :-)
[*] pléonasme, ricanent certains malveillants... mais... bref, parlons d'autre chose !
Lien : http://www.regardsfeeriques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
antihuman
  30 novembre 2016
D'habitude je n'aime pas la propagande vu que tout d'abord: 1/ cela sert celui qu'on vise (voir le cas Trump.) 2/ c'est bien souvent aveugle et partisan. D'une part, il faut bien admettre que ces médias qui nous font la leçon tous les jours n'en n'ont en réalité aucune à donner, et d'aure part, ces héros qu'ils nous montrent sont d'abord des Ubu-rois en puissance très riches et subventionnés avec le fric des français sans être aucunement représentatif de la population ou d'un quelconque quota (voir le cas Charlie-Hebdo.)
J'oublie toutes ces fémi-nazies qui se souviennent soudain d'avoir été violées quand leur célébrité prend l'eau - au mieux - sans parler de cette néo-STASI "politiquement correcte" qui règne sur Internet en harcelant et en insultant continuellement tout ce qui n'est pas d'accord avec son petit esprit sans être jamais inquiété - au pire -. Bref, je ferais partie d'une grappe quand tu n'auras plus d' hémorroïde et je rejoindrais ton mouvement quand SOS racisme mettra un S à racisme, par dieu !
Mais concernant cette petite BD le ton est franchement irrévérencieux, et je ne vois pas pourquoi on aurait pas le droit de se moquer de ces statues que nous offre le système; à condition de soit cracher dessus soit de l'installer dans son jardin. La tendance est donnée et c'est tellement mieux sans voile qu'on voit pas pourquoi on se gênerait. Egalement j'ai trouvé très drôle ces descriptions d'odieux fachistes comme Alain Soral qui tournent autour de Marine le Pen et à qui l'on vole bien souvent des idées.
Vraiment très drôle, voire hilarant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PartizanEric
  24 novembre 2016
Une BD plus accessible que la Présidente sur le même thème avec quelques éléments peu connus du grand public dont notamment la jeunesse de Marine le Pen.
Un mention spéciale à Sergent et Major les deux clébards de Jean Marie avec dans la gueule le chat de Marine (en réalité c'était une chatte mais ne nous aventurons sur une pente glissante) . Ce sont les deux protagonistes les plus sympas de cette histoire.
Commenter  J’apprécie          30
Zippo
  03 décembre 2017
Beaucoup d'irrévérence et un humour salutaire, et ça sur de véritables propos tenus par les personnages mentionnés.
A partir d'idées nauséabondes, les auteurs nous font rire en nous montrant le ridicule de la famille le Pen, Dieudonné et Soral.
Le dessin caricature bien tous ces individus, tout en les laissant bien reconnaissables.
Un bon bol d'air frais !!!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
namelessnameless   10 octobre 2016
- Parle-moi plutôt du discours... Tu évites les vieilles militantes permanentes derrière moi, hein ?
- Celles à qui ton père mettait la main aux fesses ?
Commenter  J’apprécie          190
PartizanEricPartizanEric   24 novembre 2016
- Il faudra aussi penser à un blog intime pour attendrir le peuple mais tu fais gaffe à pas tomber dans le gnan gnan, hein ?
-Je m'en occupe. J'ai déjà l'idée du nom (Carnets d'espérances)
-Euh tu sais que tu te présentes pas à la présidence de la SPA , hein ? (à force de se normaliser, elle va finir en une de closer en maillot de bain)
Commenter  J’apprécie          00
antihumanantihuman   30 novembre 2016
"Si cette nationale/traître/bobo/enjuivée est élue, je fais allégeance à daesh !"
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Richard Malka (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Malka
Olivia Gesbert, productrice de la Grande table sur France Culture, reçoit Richard Malka, avocat au barreau de Paris, spécialiste du droit de la presse, également avocat du journal "Charlie Hebdo". Une discussion sur le conflit au coeur de nos sociétés, inhérent à chaque individu, mais que certains d'entre nous cherchent, selon lui, à éviter à tout prix, se refermant parfois sur eux-mêmes. Retrouvez par ici plus d'informations relatives au Forum France Culture : https://www.franceculture.fr/evenement/forum-france-culture-le-temps-des-conflits
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Abonnez-vous7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox