AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Pépin (Traducteur)
ISBN : 2226070079
Éditeur : Albin Michel (07/03/1995)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Embarqué de force sur un navire, aux alentours de 1840, et jeté à la mer sur les côtes sauvages de l'Australie, un jeune garçon, Gemmy Fairley, est recueilli par les aborigènes.
Seize ans plus tard, il retrouve la " civilisation " incarnée par des colons pleins d'espoir, mais aussi d'appréhension face à l'inconnu. Pris en charge par une famille d'Ecossais, Gemmy est vite rejeté pra les pionniers les plus racistes. Ni noir ni blanc, trop imprégné des mœurs et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Titania
  21 mai 2018
C'est vraiment un très beau texte lyrique et plein d'émotions que ce roman magnifique, pas vraiment facile , mais absolument passionnant.
L'Australie, c'est une frontière qu'explore ses écrivains qui revisitent l'histoire de la colonisation et le choc des cultures brutal entre les colons britanniques et les peuples premiers qui l'habitaient.
L'angle choisi par David Malouf pour nous conter un bout de la douloureuse histoire de ces humains plongés, il y a fort longtemps, dans un entre deux difficile, c'est le langage, ou plutôt les mots qui manquent à tous, pour se parler, nommer les choses, comprendre et échanger. En effet, pas le moindre personnage historique à l'horizon, on ne voit les choses qu' à travers les yeux de gens modestes, aux connaissances limitées .
Les rudes migrants écossais de cette colonie du côté de Brisbane, cherchent dans ce nouveau monde des éléments qu'ils connaissent et veulent cultiver ce qu'ils ont l'habitude de faire. Ils se retrouvent avec leur misère, leur mal du pays confrontés à un continent étrange, sans hiver, avec une biodiversité différente et des habitants qui vivent en symbiose avec cette nature, dont ils ont peur ...ils sont presque au bord de dépérir devant un garde manger dont ils n'ont pas les clés.
La compréhension pourrait venir de Gemmy, gamin sauvé et élevé par les aborigènes qui pourrait être un intermédiaire , mais c'est tout à fait autre chose qui se passe. C'est le récit d'une rencontre impossible , source de tensions et de violence qui nous est faite là, la chronique d'un racisme ordinaire et destructeur. Ils sont peu nombreux ceux qui cherchent à connaître les mots des autres.
Il y a quelque chose de Dickens dans le récit de l'histoire de Gemmy , sauf qu'on n'est pas dans les bas fonds de Londres. De beaux personnages, Jock , Ellen, Janet, Lachlan...d’autres plus ambigus. Un auteur important, à découvrir.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
rosulien
  05 septembre 2017
A treize ans, Gemmy Fairley, jeté par un naufrage sur les côtes d'Australie, a été recueilli par les Aborigènes. Lorsque, seize ans plus tard, il fait irruption dans un des premiers villages de colons, il a tout oublié de son passé et de sa langue, adopté les usages et les croyances de ceux qui l'ont sauvé. Son arrivée va provoquer un séisme au sein de la petite communauté, isolée dans cet univers inconnu et menaçant. Malgré la sollicitude d'une famille écossaise, et les patients efforts de l'instituteur et du pasteur, Gemmy va bientôt concentrer sur lui toutes les peurs, toutes les haines, toutes les divisions..
Davis Malouf est un écrivain très connu en Australie.Le livre décrit l'arrivée de cet homme mi noir (car il a passé seize ans avec les aborigènes), mi blanc ( la couleur de sa peau d'origine) dans une petite communauté de colons australiens , une communauté fragile , pas riche , qui essaie de construire un lieu de vie loin de leur Europe natale, dans ce pays très rude.L'arrivée de cet homme va modifier la vie de chacun mais pas de façon manichéenne. Pas de mauvais blanc , ni de bon "noir".Malouf à l'intelligence de nous proposer une vision beaucoup plus nuancée dans un langage assez complexe qui peut surprendre le lecteur quand on décrit une communauté paysanne et rustique. Ce livre demande une certaine attention mais le jeu en vaut la chandelle pour qui s'intéresse à l'histoire de l'Australie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lekoalalit
  21 janvier 2013
Remembering Babylon de David Malouf, Editions Random house 1993
Je me souviens de Babylone traduit par Robert Pepin, Albin Michel 1995
David Malouf est un écrivain australien acclamé par la critique australienne et internationale. Il a reçu de nombreux prix dont le Prix International Neustadt de littérature, considéré comme le prix le plus prestigieux en littérature après le prix Nobel. Né à Brisbane en 1934, il descend de parents immigrés (un père d'origine libanaise et une mère anglo-portugaise). Remembering Baylon / Je me souviens de Babylone est paru en 1993 a remporté le International IMPAC Dublin Literary Award et le Commonwealth Writers' Prize. Son dernier roman Ransom (paru en 2009 chez Chatto & Windus) / Rançon paraîtra chez Albin Michel en 2013.
Voilà un résumé et analyse du roman tiré principalement d'une critique du New York Times.
Ce dont parle le roman: La fragilité de l'identité humaine vue à travers un groupe d'immigrés écossais du 19e siècle installés dans le bush australien.
Un jour, la communauté est visitée par une vision prophétique, un homme noir-blanc. Les colons reconstruisent son passé grâce aux quelques mots d'anglais dont Gemmy se souvient. Il a vécu 16 ans avec une tribu d'aborigènes après qu'ils l'aient découvert enfant sur une plage. Il est d'abord l'objet de curiosité qui se transforme en inquiétude et méfiance pour devenir rapidement une hostilité née de leur propre peur. Sa présence remet en question leur vie misérable. L'immersion dans ce monde violent (e.g., l'Australie) leur fera-t-elle perdre leur identité ? « Pourrait-on le perdre ? Pas simplement le langage, mais tout le reste ? ». Il leur est impossible de définir ou de nommer ce qu'ils ont peur de perdre, car il s'agit de leur essence, de l'âme humaine, la seule frontière entre eux et ce bush impénétrable.
Pourtant, pour les plus avisés Gemmy est une révélation. le pasteur le voit « comme le fils véritable de cet endroit comme il sera un jour », le précurseur de la colonie idéale. Pour la famille qui l'accueille, il les aide à mieux se comprendre les uns les autres. Gemmy est vu de façon tantôt brutale, tantôt humaine en fonction de quel membre de la communauté raconte.
Il m'est très difficile de donner mon avis sur ce livre, car je le trouve extrêmement dur à lire (en anglais du moins). La beauté du style de l'auteur est certaine, mais les descriptions longues et le langage soutenu encouragent mon esprit à vagabonder. La confrontation du monde des aborigènes et des blancs est frappante, ainsi que la dureté de l'existence des immigrés oubliés de tous dans cette nature inhospitalière. C'est un roman poétique qui permet de se questionner sur notre propre existence et sur nos racines.
A vous de vous faire votre avis !
Lien : http://wp.me/p2sWqV-79
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
saucdol
  03 janvier 2018
En toile de fond l'Australie au milieu du 19e siècle. Une communauté d'émigrés écossais recueille un jeune blanc qui a vécu plusieurs années au sein des aborigènes. Sont abordés avec justesse les thèmes de la découverte humaine , de la relation sociale et des difficultés de l'intégration pour un jeune "blanc" élevé chez les noirs et au
langage et à l'attitude étrange avec toutes les conséquences
qui en résultent .
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TitaniaTitania   19 mai 2018
Il n’y avait aucun moyen d’exister dans ce pays, aucun moyen de s’y ouvrir une voie, hormis à ingérer les sons qui, donnés avec le souffle , en reliaient ensemble toutes les parties et les faisaient une.
Commenter  J’apprécie          160
rosulienrosulien   02 septembre 2017
Ici, les premiers morts,ce seraient eux.La mort en était d'autant plus solitaire, et la vie avec
Commenter  J’apprécie          10
Videos de David Malouf (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Malouf
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
L'Infinie patience des oiseaux de David Malouf et Nadine Gassie aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/105509-divers-litterature-l-infinie-patience-des-oiseaux.html
Tu me vertiges de Florence M.-Forsythe aux éditions le Passeur https://www.lagriffenoire.com/109017-article_recherche-tu-me-vertiges.html
Les Derniers Jours de Rabbit Hayes de Anna Mcpartlin et Valérie le Plouhinec aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/69157-divers-litterature-les-derniers-jours-de-rabbit-hayes.html
Mon midi, mon minuit de Anna Mcpartlin et Valérie le Plouhinec aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/109097-article_recherche-mon-midi-mon-minuit.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature australienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Aux champs

Où se passe l'histoire?

En Normandie
En Bretagne
En Alsace

10 questions
326 lecteurs ont répondu
Thème : Boule de suif de Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre